Des souris et des hommes : John Steinbeck

Titre : Des souris et des hommes                    big_5

Auteur : John Steinbeck
Édition : Gallimard (1972)

Résumé :

George Milton et Lennie Small, deux amis, errent sur les routes de Californie. George protège et canalise Lennie, une âme d’enfant dans un corps de géant.

Lennie est en effet un colosse tiraillé entre sa passion – caresser les choses douces – et sa force incontrôlable.

Animés par le rêve de posséder leur propre exploitation, ils travaillent comme journaliers, de ranch en ranch.

L’amitié qui les lie est pure et solide, mais ne suffit pas à les protéger de la maladresse de Lennie.

Une maladresse presque poétique, qui les conduit à changer sans cesse de travail, et qui laisse poindre à l’horizon un drame sans égal.

Critique : 

Allez, la 101ème sera pour moi !

Non, je ne vous parle pas de la 101ème division aéroportée US (Airborne Division), mais bien de la 101ème critique (chez Babelio) sur ce livre que je n’hésiterai pas à qualifier de chef-d’œuvre littéraire.

Ce livre, c’est court, c’est bref, mais c’est de l’intense, du concentré.

Comme quoi, il vaut mieux un petit roman percutant qu’un gros roman endormant… La taille ne fait pas tout, c’est la manière de manier la plume qui est importante (Canel, si tu me lis…).

Je ne permettrai pas de déflorer le roman, vous êtes grand assez que pour l’acheter/louer et le lire. Croyez-moi, il en vaut la peine.

Des personnages principaux, nous en savons peu sur leur passé, juste le strict minimum. Pourtant, loin de les survoler, nous sommes en plein dedans. Ils sont attachants, touchants…

Lennie est un grand et fort gars, avec l’esprit d’un enfant, Georges, son ami, le protège et le canalise. Ensemble, ils travaillent comme journaliers, de ranch en ranch. Le rêve de Lennie est d’avoir une petite ferme, avec des lapins et il adore que Georges lui raconte encore et encore ce rêve qu’ils ont.

Roman dévoré d’une traite !

Le final, je l’ai vu venir… Il m’a fait prendre conscience que je devrais prendre rendez-vous chez l’ophtalmologue, pour cause de « vision troublée ». Fort troublée… Les dernières lignes, je les voyais de moins en moins bien.

A mon avis, je devais avoir une crasse dans chaque oeil car ils sont devenu singulièrement humides suite à l’activité des glandes lacrymales.

Une superbe découverte littéraire !

PS : En tapant le titre dans le moteur de recherche, j’ai découvert que l’acteur Gary Sinise (« Forrest Gump » – « Apollo 13 » – « Snake Eyes » – « La Ligne verte » – Mac Taylor dans « Les Experts Manhattan ») avait joué le rôle de Georges (face à Malkovich dans le rôle de Lennie) et qu’il avait même produit le film.

Durant ma lecture, Georges avait la tête de Gary Sinise…

Lu dans le cadre des Challenges « Romans Cultes » de Métaphore et « La littérature fait son cinéma – 2ème année » de Kabaret Kulturel.

Participe aussi au challenge « Les 100 livres à avoir lu au moins une fois » chez Bianca.

challenge-romans-cultes2CHALLENGE - La littérature fait son cinéma 1challenge-des-100-livres-chez-bianca

Publicités

8 réflexions au sujet de « Des souris et des hommes : John Steinbeck »

  1. Ping : Demandez le Strand ! | The Cannibal Lecteur

  2. Ping : Challenge « Romans Cultes  | «The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Challenge « La littérature fait son cinéma  | «The Cannibal Lecteur

  4. Ping : Challenge « Les 100 livres à lire au moins une fois  | «The Cannibal Lecteur

  5. Ping : Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 1er bilan | des livres, des livres !

  6. Ping : Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 2e bilan | des livres, des livres !

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s