La Challengite aiguë… Une sacrée maladie, mes braves gens !

Oui, c’est le nom de ma maladie, la challengite aiguë. Tant que je prends mes petites pilules roses, tout va bien, je passe sur vos blogs et je ne suis pas tentée, lorsque vous parlez d’un challenge, de hurler « j’en suis ».

Là, ces derniers jours, n’ayant pas renouvelé ma prescription, le mal a refait surface, insidieux, sournois, perfide et le résultat est là : une participation au mois anglais de Titine et Lou (j’ai tenté de résister, mais bon…), une autre au challenge Victorien de Arieste et dernièrement, les challenges de Metaphore et Lili Galipette m’ont fait de l’œil.

La première fois, je me suis reculée, criant « vade retro, chanlengeas ».

La deuxième fois, ce fut  « cachez ce challenge que je ne saurais voir »…

Le blog de George aura eu raison de mes dernières forces…

Voilà, c’est fait, je participe (Gruz va encore dire qu’on doit me bander les yeux et me résilier mon abonnement Internet) aux deux challenges (je suis pour la paix dans les blogs, donc, pas de jalousie et vu qu’ils sont quasi identiques, c’est bon).

En plus, pas de travail en plus, je ne ferai pas de liste mais lirai ma petite pile de livre qui trône sur le bureau de mon homme (fallait pas me laisser un morceau de table vide!) tout en remplissant mes autres challenges. Vu qu’il ne faut pas envoyer les liens directement mais faire un récapitulatif mensuel, c’est tout bon.

Dois-je vous préciser que ma PAL est à 400 livres ??? Quoi ? Faut que je me calme avec mes achats ? Et oh, et puis quoi encore ? Un p’tit frère et un vélo ? Non, je vais juste la laisser traîner au soleil pour la faire fondre.

Mes billets récapitulatifs seront publiés ici, pour les deux challenges en même temps !

Vous voulez vraiment vous faire peur avec ma PAL qui n’est pas tout à fait à jour ?

Sur mon site : La PAL qui fait mal

Sur ce blog : La PAL qui fait pas moins mal

Challenge de l’été – 3 mois pour faire fondre votre … PAL  – Chez Metaphore

CHALLENGE - Faire fondre la PAL

Plusieurs catégories possibles :
– Indice 10 : (10 livres)
– Indice 20 : (20 livres)
– Indice 30 : (30 livres) Je vais essayer, du moins !!!
– Indice 40 : (40 livres) RÉUSSI ET TERMINÉ ! 40 livres lus en trois mois.
– Indice 50 : (50 livres)
– Biafine © : (100 livres)
– Écran total : (toute votre PAL, sans moi pour ce coup là!)

Bilan de juin: 21 livres
https://thecanniballecteur.wordpress.com/2013/07/01/bilan-livresque-juin-2013/

Bilan de juillet : 10 livres
https://thecanniballecteur.wordpress.com/2013/07/31/bilan-livresque-de-juillet-2013/

Bilan d’août : 9 livres
https://thecanniballecteur.wordpress.com/2013/08/31/bilan-livresque-aout-2013/

Fonctionnement :
– Faire un petit billet de présentation du challenge lors de votre inscription.
– Juste faire un bilan des billets écrits à la fin de chaque mois (Juin, Juillet et Aout pour le final) no stress pour les billets écrits en juin alors que vous venez de le lire en mai, ainsi que pour les dates des articles pour les bilans c’est les vacances, faisons au mieux…
– Compatible avec tout autre challenge en cours
– Pas d’obligation de mettre le logo à chaque billet, juste pour les bilans mensuels.

********************

Challenge d’été : Destination PAL chez Lili Galipette

CHALLENGE - DEstination la PAL

Voici la présentation de l’organisatrice, notre G.O :

Bonjour à tous. Je suis Lili Galipette, votre capitaine de bord. Merci d’avoir pris place à bord d’Air Galipette. Notre destination  : votre PAL.

Avant le décollage, quelques consignes de sécurité. Veuillez ne pas attacher votre marque-page à un seul livre. Les issues de secours se situent à chaque page.

En cas de dépressurisation, des romans tomberont des étagères  : merci d’aider vos conjoints et vos enfants à les ouvrir et à suivre chaque ligne. Notre personnel de bord reste à votre disposition pendant tout le voyage.

Un challenge d’été pour réduire nos PAL, qui en est  ? Puisqu’il paraît qu’on a plus de temps pendant les vacances (il paraît…), je vous propose de le mettre à profit pour voler vers les belles destinations que cachent vos livres (et pour faire de la place dans vos bibliothèques avant la rentrée littéraire…).

Le challenge s’ouvrira le 1er  juillet et s’achèvera le 31  août : 19 livres lus !

Bilan de juillet : 10 livres
https://thecanniballecteur.wordpress.com/2013/07/31/bilan-livresque-de-juillet-2013/

Bilan d’août : 9 livres
https://thecanniballecteur.wordpress.com/2013/08/31/bilan-livresque-aout-2013/

Pour participer, il faut me communiquer votre PAL à jour avant le 25  juin. J’accepte les liens vers des pages de blog ou les GoogleDoc, mais pas les documents Word ou PDF, ni les mails.

Vous pouvez présenter toute votre PAL ou seulement une PAL d’été  : à vous de fixer votre objectif  ! Nous sommes là pour nous amuser, pas pour entrer en compétition avec nous-mêmes ou les autres.

Une fois votre PAL bloquée et le challenge ouvert, il n’y a plus qu’à lire  ! À la fin du challenge, vous comparerez votre PAL de départ et votre PAL d’arrivée. Je ne tiendrai pas la liste de vos lectures : moi aussi, je serai en vacances  ! Je vous demande donc de créer un article pour recenser vos lectures estivales et les liens. À la fin du challenge, c’est les liens vers ces articles que je recenserai sur mon blog.

Et qu’est-ce qu’on gagne, me direz-vous  ? Je vous répondrais que vous aurez gagné l’immense joie de plonger dans votre PAL, d’en sortir des livres peut-être oubliés et de partir vers de fabuleuses destinations. Bref, pas de carotte pour celui ou celle qui aura lu le plus de livres  : nous sommes en vacances, pas en compétition  !

Réservez vite votre place à bord de l’avion d’Air Galipette  !

CHALLENGE - DEstination la PAL CHALLENGE - Faire fondre la PAL

Le livre des morts : David Stuart Davies [Sherlock Holmes]

Titre : Le livre des morts

Auteur : David Stuart Davies
Édition : Fetjaine (2013)

Résumé :
Les morts doivent se relever.  A la demande de son frère Mycroft, Sherlock Holmes se rend à une séance de spiritisme pour démasquer un faux médium.

Il y rencontre un personnage inquiétant, Sebastian Melmoth, un spirite obnubilé par la vie après la mort.

Peu de temps après, un meurtre est commis au British Museum, où un papyrus égyptien a été volé.

Celui-ci contiendrait le secret du Papyrus des morts, censé donner la vie éternelle. L’enlèvement de l’archéologue sir Alistair Andrews met Holmes et Watson sur la piste de Sebastian Melmoth, mais ils découvrent que celui-ci est mort et enterré.

A moins que cette mort ne soit qu’une mise en scène…

Petit plus : Une enquête passionnante, pleine de l’humour flegmatique de Watson, des déductions magistrales de Holmes et de rebondissements inattendus, jusqu’au dénouement effrayant et fantastique de cette affaire où les locataires du 221B Baker Street découvrent qu’il ne faut pas jouer avec les momies…

Critique : 
D’habitude, mes livres nouvellement achetés ont tendance à traîner sur mes étagères durant 2 ans au moins, sauf pour certains… Ce pastiche holsmésien fait partie des petits privilégiés du « aussitôt achetés, aussitôt lus ».

Après l’excellent « Un certain docteur Watson » qui se terminait par ce-que-je-ne-peux-pas-vous-dire, je me demandais comment l’auteur allait négocier cet « après M ».

Tournant bien négocié, l’auteur n’a pas versé dans le fossé, bien que je lui reproche de ne pas nous en avoir dévoilé un peu plus sur un personnage qui pouvait être agent double ou triple. Là, ça aurait nécessité un petit éclairage de ma lanterne.

L’ambiance est un brin « fantastique » avec une séance de spiritisme à laquelle le frère de Sherlock, Mycroft, a demandé de participer pour démasquer le charlatan qui la pratique.

Sherlock, aidé de son fidèle Milou… heu, je veux dire « Watson », y rencontre un personnage inquiétant – Sebastian Melmoth – obnubilé par la vie après la mort.

Peu de temps après, un meurtre est commis au British Museum et un papyrus égyptien censé donner la vie éternelle a été volé. *musique des dents de la mer*

L’enquête est rythmée, laissant peu de place aux temps morts, surtout avec l’arrivée d’une cliente : son papa, l’archéologue sir Alistair Andrews, s’étant fait enlever. Elle veut retrouver son papounet, la demoiselle ! En tout cas, elle sait ce qu’elle veut et elle perturbe le détective de par son caractère assez agressif (mauvaise semaine ?).

Holmes et Watson, tels deux chiens de chasse, se mettent sur la piste de Sebastian Melmoth, l’obsédé de la vie éternelle, mais ils découvrent que celui-ci est raide et froid.

Tiens donc… Bizarre, bizarre, comme c’est bizarre !

Rebondissements, enquêtes, morts, fausses pistes, pièges, sans oublier l’ombre d’un prêtre égyptien qui aurait découvert la vie éternelle…

Les personnages de Holmes et Watson sont toujours fidèles, bien campés, Holmes gardant par devers lui beaucoup d’indices, comme l’original.

Le fantastique n’est qu’apparent puisque tout s’explique aisément.

Défauts ? Deux. Le premier, c’est qu’il manque l’ingrédient Jamesbondien du premier ouvrage, à savoir Watson en espion de Moriarty : ça donnait du piquant car on ne savait pas ce qu’il allait faire.

Le second ? Trop court… Y’a pas un troisième tome, là ? Non ? Dommage.

Titre participant aux Challenges « Sherlock Holmes » de Lavinia sur Livraddict,  « Thrillers et polars » de Liliba,  « Polar Historique » de Samlor, « I Love London » de Maggie et Titine « Le mois anglais » chez Titine et Lou et le challenge « Victorien » de chez Arieste.