Le livre des morts : David Stuart Davies

Titre : Le livre des morts

Auteur : David Stuart Davies
Édition : Fetjaine (2013)

Résumé :
Les morts doivent se relever.  A la demande de son frère Mycroft, Sherlock Holmes se rend à une séance de spiritisme pour démasquer un faux médium.

Il y rencontre un personnage inquiétant, Sebastian Melmoth, un spirite obnubilé par la vie après la mort.

Peu de temps après, un meurtre est commis au British Museum, où un papyrus égyptien a été volé.

Celui-ci contiendrait le secret du Papyrus des morts, censé donner la vie éternelle. L’enlèvement de l’archéologue sir Alistair Andrews met Holmes et Watson sur la piste de Sebastian Melmoth, mais ils découvrent que celui-ci est mort et enterré.

A moins que cette mort ne soit qu’une mise en scène…

Petit plus : Une enquête passionnante, pleine de l’humour flegmatique de Watson, des déductions magistrales de Holmes et de rebondissements inattendus, jusqu’au dénouement effrayant et fantastique de cette affaire où les locataires du 221B Baker Street découvrent qu’il ne faut pas jouer avec les momies…

Critique : 

D’habitude, mes livres nouvellement achetés ont tendance à traîner sur mes étagères durant 2 ans au moins, sauf pour certains… Ce pastiche holsmésien fait partie des petits privilégiés du « aussitôt achetés, aussitôt lus ».

Après l’excellent « Un certain docteur Watson » qui se terminait par ce-que-je-ne-peux-pas-vous-dire, je me demandais comment l’auteur allait négocier cet « après M ».

Tournant bien négocié, l’auteur n’a pas versé dans le fossé, bien que je lui reproche de ne pas nous en avoir dévoilé un peu plus sur un personnage qui pouvait être agent double ou triple. Là, ça aurait nécessité un petit éclairage de ma lanterne.

L’ambiance est un brin « fantastique » avec une séance de spiritisme à laquelle le frère de Sherlock, Mycroft, a demandé de participer pour démasquer le charlatan qui la pratique.

Sherlock, aidé de son fidèle Milou… heu, je veux dire « Watson », y rencontre un personnage inquiétant – Sebastian Melmoth – obnubilé par la vie après la mort.

Peu de temps après, un meurtre est commis au British Museum et un papyrus égyptien censé donner la vie éternelle a été volé. *musique des dents de la mer*

L’enquête est rythmée, laissant peu de place aux temps morts, surtout avec l’arrivée d’une cliente : son papa, l’archéologue sir Alistair Andrews, s’étant fait enlever. Elle veut retrouver son papounet, la demoiselle ! En tout cas, elle sait ce qu’elle veut et elle perturbe le détective de par son caractère assez agressif (mauvaise semaine ?).

Holmes et Watson, tels deux chiens de chasse, se mettent sur la piste de Sebastian Melmoth, l’obsédé de la vie éternelle, mais ils découvrent que celui-ci est raide et froid.

Tiens donc… Bizarre, bizarre, comme c’est bizarre !

Rebondissements, enquêtes, morts, fausses pistes, pièges, sans oublier l’ombre d’un prêtre égyptien qui aurait découvert la vie éternelle…

Les personnages de Holmes et Watson sont toujours fidèles, bien campés, Holmes gardant par devers lui beaucoup d’indices, comme l’original.

Le fantastique n’est qu’apparent puisque tout s’explique aisément.

Défauts ? Deux. Le premier, c’est qu’il manque l’ingrédient Jamesbondien du premier ouvrage, à savoir Watson en espion de Moriarty : ça donnait du piquant car on ne savait pas ce qu’il allait faire.

Le second ? Trop court… Y’a pas un troisième tome, là ? Non ? Dommage.

Titre participant aux Challenges « Sherlock Holmes » de Lavinia sur Livraddict,  « Thrillers et polars » de Liliba,  « Polar Historique » de Samlor, « I Love London » de Maggie et Titine « Le mois anglais » chez Titine et Lou et le challenge « Victorien » de chez Arieste.

 

Publicités

19 réflexions au sujet de « Le livre des morts : David Stuart Davies »

  1. Vive les titres originaux ! Je connaissais le livre des morts de Glenn Cooper (petit bijou), preuve qu’il ne faut pas se fier à « l’originalité » du titre pour juger de la qualité d’un bouquin.
    Et toi, tu te lances quand dans l’écriture de tes propres aventures de Sherlock ? 😉

    J'aime

  2. Ping : Billet récapitulatif mois anglais 2013 | Plaisirs à cultiver

  3. Ping : Billet récapitulatif I love London | Plaisirs à cultiver

  4. L’histoire est tentante car j’aime Holmes et Watson, une pointe de fantastique ne me déplait pas et je suis passionnée par l’Egypte antique, alors je note !!

    J'aime

  5. Ping : Challenge "Thrillers et Polars" | The Cannibal Lecteur

  6. Ping : Challenge "I Love London" | The Cannibal Lecteur

  7. Ping : Challenge "Polar Historique" | The Cannibal Lecteur

  8. Ping : Challenge "Sherlock Holmes" | The Cannibal Lecteur

  9. Ping : Bilan du challenge "Le Mois anglais" | The Cannibal Lecteur

  10. Ping : Bilan Livresque : Juin 2013 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s