Ric Hochet – Tome 11 – Les spectres de la nuit : A-P Duchateau & Tibet

Titre : Ric Hochet – Tome 11 : Les spectres de la nuit     big_2
Scénariste : A-P Duchateau
Dessinateur : Tibet
Édition : Le Lombard (1971) 

Résumé :
Le petit village de Malemort situé au cœur des Pyrénées est le théâtre d’évènements insolites qui perturbent la douce quiétude de cette ancienne station touristique enneigée.

Joseph Dupont alias Léonard Z. Swift, écrivain visionnaire, convie le chroniqueur Ric Hochet à venir contrôler sur place la véracité de ses pressentiments concernant la manifestation d’entités invisibles venues hantées la petite bourgade. Intrigué par ces révélations, Ric se transporte sur les lieux accompagné par le Commissaire Bourdon et sa nièce Nadine.

Dès leurs arrivées, des signes pour le moins anormaux se déclarent dans leur entourage.

Les spectres de la nuit, fruits d’une légende moyenâgeuse, semblent vouloir se manifester avec des intentions non pacifiques.

Critique :
Voilà le moment où les auteurs ont décidé de faire une p’tite incursion vers une enquête plus fantastique… Incursion aussi vers des explications capilotractées et fort obscures si on n’a plus aspirine à la maison !

Le charmant (hem) petit village de Malemort, situé au cœur des Pyrénées est le théâtre d’évènements insolites qui perturbent la douce quiétude de cette ancienne station touristique enneigée.

Joseph Dupont alias Léonard Z. Swift, un espèce d’écrivain visionnaire, a des visions (c’est son job, non ?) et notre hystérique monsieur a contacté Ric Hochet afin qu’il prouve au monde entier qu’il y a bien des entités invisibles qui hantent la bourgade…

C’est sous la neige, avec les chaînes aux pneus et plus qu’intrigué par ces révélations que Ric se rend sur les lieux, accompagné par un frigorifié Commissaire Bourdon et de sa nièce Nadine, future horrifiée.

Ils ne devront pas attendre longtemps ! À peine installés chez Swift, des signes pour le moins anormaux se déclarent. Et c’est Ric qui en fait les frais en plus. Comme témoin de luxe, on ne pouvait rêver mieux, non ?

Là-dessus, Swift pète son câble et ne fait rien pour garder son calme, il est hystérique et ne veux même pas penser à un coup monté ou une explication logique. Pire qu’une pile électrique !

Dans cette blanche neige, un climat de suspicion intense s’est levé et tous les notables sont sur le qui-vive. À qui va-t-on s’en prendre ensuite ?

À Malemort, leurs nerfs et ceux du lecteur seront mis à mal parce que les mystères s’additionnent et se multiplient, pas de temps mort pour regarder tomber la neige en écoutant Adamo !

Les spectres sont agressifs et s’attaquent à tout le monde. On se croirait presque dans « Dix petits nègres », chacun des personnages importants du village (les non convaincus de la présence des spectres) va faire les frais des spectres et se retrouver aux portes de la mort ou de la folie.

Ric va devoir faire chauffer ses neurones pour résoudre tous ces mystères qui semblent inexplicables. Et c’est là que le bât blesse, parce Ric se livre à des hypothèses ou à des explications vaseuses. C’est un peu « court » je trouve.

En tant que lecteur, j’ai eu du mal à accepter ces explications. Ça semble un peu trop facile, un peu trop « too much » et fort embrouillé ! Ou est la logique ? Heu… sous  la neige ?

A.P. Duchâteau avait sans doute envie d’orienter son récit vers une énigme policière « fantastique » menée tambour battant, mais le récit souffre de tas d’incohérences. Ce ne sera pas la première ni la dernière fois.

Il s’oriente trop dans les faits fantastiques que pour pouvoir retomber sur ses pieds de manière correcte.

Point de vue décors, rien à dire, ils sont superbes, avec tout ces paysages enneigés et grâce intérieurs rustiques des chalets où ronronnent un bonne flambée.

Ce tome est à relire plusieurs fois pour tenter de comprendre l’incompréhensible, les explications de Ric sont à vérifier (quand il neige, of course) et si, malgré tout, vous voulez apprécier cet album à sa juste valeur et sans vous prendre la tête, lisez-le la nuit, devant un bon feu de cheminée, quand dehors ♪ tombe la neige ♫ et qu’un vent glacial secoue vos fenêtres. Musique de « L’exorciste » en fond sonore…

Challenge « Thrillers et polars » de Liliba (2013-2014).

CHALLENGE - Thrillers polars 2013-2014 (1)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ric Hochet – Tome 11 – Les spectres de la nuit : A-P Duchateau & Tibet »

  1. Ping : Bilan Livresque de Juillet 2013 | The Cannibal Lecteur

  2. Ping : Challenge "Thrillers et polars" 2013-2014 : Et c’est reparti pour un tour ! | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.