Le Trône de Fer – Intégrale 1 – Le Trône de fer/Le Donjon rouge : George R.R. Martin

Titre : Le Trône de Fer – Intégrale 1 : Le Trône de fer/Le Donjon rouge

Auteur : George R.R. Martin   big_4
Édition : J’ai Lu (2010)

Résumé :
Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage.

Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s’en sortiront indemnes…

Critique :
Non, non, non, « Le trône de fer » ne concerne pas les tribulations d’un pot de chambre… Bien qu’il faut tout de même signaler que certains personnages, dans le livre, en ont ch** dur !

Winter is coming… Bienvenue dans le jeu des Sept Familles, pardon, des Sept Couronnes (et on ne parle pas du dentiste !).

Ayant envie de me la couler douce lors de ma lecture, j’ai préféré d’abord regarder la série télé afin de ne pas me perdre dans la profusion de personnages et de pouvoir m’appuyer sur les acteurs choisis pour les rôles, sans devoir les imaginer. Farniente, quand tu me tiens…

Puisque la Saison 1 passait, aux yeux des fans, pour être plus que fidèle au livre, je ne risquais pas d’être perdue en ouvrant le pavé que constitue cette Intégrale 1.

Point de vue « série », j’avais ramé au départ avec la profusion des personnages, de l’intrigue et des détails, donc, cette remise à niveau livresque ne fut pas une perte de temps. Loin de là !

Le fait d’avoir regardé la série ne m’a pas privé de mon plaisir de lecture,  l’univers de Westeros étant plus riche et plus profond dans le livre. Cela m’a même permis de comprendre des petits détails que je n’avais pas capté.

Grosse différence par contre entre l’âge des protagonistes du livres et celui de ceux de la série. Ils sont fort jeunes dans le livre et j’ai parfois eu du mal avec leur jeune âge. Quant à Tyron Lannister, il est mieux dans la série !

La lecture est passé comme une lettre à la poste, malgré l’épaisseur de la brique et quelques longueurs, mais rien de grave, docteur, puisque j’ai coupé le pavé avec quelques polars noirs.

L’histoire, vous la connaissez, donc, pas de résumé, mais une liste de ce que j’ai aimé et quelques récriminations minimes…

1. Si la profusion de personnages est déroutante au départ et rend la lecture un peu laborieuse (ma mémoire ramait un peu), ils sont travaillés, complexes; ni tout noir, ni tout blanc; l’auteur n’hésitant pas à les mutiler, les tuer,… et plus, si affinités. Bref, réaliste !

Avoir vu la série avant m’a permis de mettre de suite un visage sur les personnages et de lire le livre tout en écoutant la superbe B.O.

De plus, qu’ils soient principaux ou secondaires, les personnages ont tous été travaillés, bien décrits, ils ont tous une histoire et un passé qui les caractérisent chacun.

2. L’agencement des chapitres : bonne idée de les présenter selon les Point De Vue (POV) de quelques personnages principaux. Cela nous offre une autre vision de l’histoire, les POV des personnages pouvant s’opposer puisque on peut passer d’un héros à un méchant.

Mieux : ce style de narration donne l’opportunité aux supposés « méchants » de justifier leurs actes.

Les différents POV peuvent éclairer leurs souvenirs respectifs et nous en apprendre plus, ou nous faire poser des questions. On suit donc chronologiquement les aventures de nos narrateurs en herbe.

3. Pas de Bisounours, c’est de la Fantasy sombre, réaliste et sans manichéisme : les méchants sont parfois à tuer (Joffrey, je t’aurai un jour), fascinants de méchanceté, de fourberie, de saloperie ou de sadisme. Quant aux gentils, ils ne sont pas tout blancs, ils ont même un sacré passif.

Pas de manichéisme ici : oubliez ! Pas de lutte du Bien contre le Mal, juste un jeu de pouvoir de niveau féodal où tous les coups bas sont permis, y compris sous la ceinture ou dans le dos. Mais ne cherchez pas de preux Chevalier Blanc…

On peut être un roi bon et un un dirigeant incompétent…

4. Les intrigues politiques sont dignes d’intérêt et on se dit que la fiction ne s’éloigne guère de la réalité. Alliances, trahisons,…

5. Pas qu’une seule intrigue, en plus, mais 3 pour le prix d’une ! On a les guèguères pour l’obtention du royal trône d’un côté; mélangé à ce qui se passe derrière le Mur et les héritiers Targaryen qui veulent redevenir khalife à la place du khalife…

6. De la violence, du sang, des tripes, de la rate et des boyaux… Des scènes de cul (dans la série, on voit des choses qui pendouillent), de l’inceste frère-soeur. Bref, pas de puritanisme ici ! L’auteur considère le cul comme ce qui fait tourner le monde. Il a raison, certains sont tombés bien bas à cause de leur zizi.

7. Les personnages (oui, oublié de le dire plus haut) évoluent : des gens qui nous semblaient détestables au départ peuvent se révéler plus aimables ensuite (Drogo) ou au contraire passer de « sympa » à « fils de sa mère » (Littlefingers a baissé dans mon estime !).

8. Un invité peu habituel : leur foutu climat ! Chez eux, les hivers peuvent durer des années et des années. Ça change toute la donne.

9. Les guerres incessantes et les jeux de pouvoir qui se jouent dans les pages sont jouissif.

10. Les loups de la famille Stark…

11. Par contre (je le savais mais c’est plus fort que moi) évitez de vous attacher aux personnages parce qu’ils peuvent disparaître… J’ai déjà perdu de ceux que j’appréciais beaucoup. C’est plus réaliste, je sais. Leur monde n’est pas très éloigné du nôtre.

12. Tyron Lannister : je l’adore ! Ce nain qui a la langue bien pendue (et pas que la langue, si vous voyez ce que je veux dire… Et ce truc là ne pend pas toujours…) est un personnage attachant, il a de la répartie et dans les Lannister, c’est le moins pire. Sans lui, il manquerait quelque chose dans le livre.

13. Ce qui me plaît aussi, c’est le côté « roman historique » avec ses chevaliers, ses épées, ses châteaux mélangés dans le surnaturel de la Fantasy (dragons), mais sans la facilité de la magie.

Ici, on ne se bat pas à coup d’Abracadabra ou d’Avada Kedavra, mais avec des épées ou avec des mots, pour les intrigues politiques, sans oublier les coups dans le dos. Seuls les plus forts ou les plus retors gagneront.

14. On sent que l’auteur a des références historiques : la guerre de Cent Ans, les Croisades, la guerre des Deux-Roses,… peuvent être les sources de son récit, sans oublier « Les rois maudits » de Druon. Westros ressemble à l’Angleterre du Moyen-Age. Le mur de glace est celui d’Hadrien, en plus massif.

Ils pensent tous que la menace viendra du voisin, mais elle viendra du Nord, par-delà le Mur…

15. Les chapitres se terminent par des cliffhangers : toujours du suspense, ce qui nous incite à toujours poursuivre la lecture. L’univers du roman est riche en rebondissements.

16. Bémol : je ne sais pas si la faute incombe au traducteur ou à l’auteur, mais il y a des redondances de certains termes et la prose est un peu simpliste. De plus, certains termes venant du langage médiéval sont un peu déroutant.

17. J’aurais aimé le POV narratif de Jaime, Cercei ou même de Joffrey afin de lui analyser sa petite tête de petit merdeux.

18. Scandale : les éditions « J’ai Lu » auraient pu se casser un peu le cul et nous sortir autre chose comme titre que « Intégrale 1″… Déjà que la version « poche » est découpée par rapport à l’originale !

19. Heu, la série n’étant pas finie… Quid si l’auteur décède ?

Bref, vous l’aurez compris, malgré quelques points négatifs, je me suis bien amusée avec la série et le livre.

Non, je ne sais pas si Martin est le nouveau Tolkien… Premièrement, je n’ai lu qu’un tome et puis, qui suis-je, moi, pour oser comparer Tolkien à un autre auteur d’une autre époque ?

Tolkien fut le précurseur… Chez Martin, pas d’Elfes, de Hobbit, d’orques ou d’Uruk-Hai !

Mais ses intrigues politiques valent le détour et je me réjouis de découvrir les Intégrales suivantes (tout en croisant les doigts pour que mes personnages préférés ne trépassent pas).

Titre participant aux challenges « Le Pavé de l’été » chez Sur Mes Brizées, au « Challenge US » chez Noctembule et Lire « À Tous Prix » chez Asphodèle.

En 1997, « Blood of the Dragon » remporte le prix Hugo du meilleur roman court et « A Game of Thrones » le prix Locus du meilleur roman de fantasy.  Les trois premiers volumes de la saga ont également remporté le prix Ignotus en 2003, 2004 et 2006.

Publicités

63 réflexions au sujet de « Le Trône de Fer – Intégrale 1 – Le Trône de fer/Le Donjon rouge : George R.R. Martin »

  1. J’adore ton commentaire à tel point que je vais certainement lire ce premier tome… La lecture du Seigneur des anneaux de Tolkien m’avait enchantée, alors pourquoi pas l’être avec Le Trône de Fer……

    J'aime

  2. Avant de te connaitre, jamais je n’aurais imaginé me marrer comme une baleine en lisant un avis sur ce livre.
    Déjà, parce qu’on n’y parle pas de baleine (enfin je crois), ensuite parce qu’il n’y a que ton inimitable talent pour écrire une chronique pareille !

    J'aime

  3. Excuse-moi de te déranger, mais tu peux développer le point 6 ?
    En fait, je me suis arrêté à ce point dans ta chronique, et j’attends que tu développes le fond avant de finir de te lire 😉

    J'aime

    • Que veux-tu savoir exactement ? La violence rate tripes ? L’inceste frère-soeur ? Tu veux les identités ? Tu veux savoir qui est tombé à cause de son kiki ? Que je te donnes des images pour les scènes de cul ?

      Dis-moi ce que tu veux savoir et je balancerai les noms…

      J'aime

  4. Je me posais la question : vais-je lire ce livre après avoir vu, en partie, la série télé ?
    Tu m’as bien fait rire et tu as aussi su mettre le doigt sur ce qui m’intéressait. Pas ton doigt hein.
    Merci et bravo pour ce bel avis. 😉

    J'aime

    • Tiens donc, je réponds aux questions que l’on ne me pose pas ! Moi, je conseille la télé d’abord, si on veut se faire une image des personnages sans se casser la tête… un ami m’avait conseillé de ne pas regarder la série et de faire la livre avant.
      Ma fainéantise et le fait que la série passait à la télé ont fait le reste 😉
      Merci, Fabe, pour ce comm !

      J'aime

  5. Ping : Les lectures d’octobre | 22h05 rue des Dames

  6. J’ai commencé par les bouquins et j’ai tout de suite accroché même si au départ c’est un peu la galère de s’y retrouver… Il me reste les trois tomes de l’Intégrale 5 à lire.
    Et la saison 3 de la série à mater.
    Par contre je confirme si tu veux aller plus loin, ne t’attache pas aux personnages (même si l’Intégrale 4 réserve une bonne surprise).
    Si tu veux tout savoir sur l’univers de GoT je te conseille le site de La Garde De Nuit, c’est une mine d’or mais attention aux risques de spoilers (signalés).

    J'aime

    • Point 19
      GRR Martin a répondu à la question : s’il décède avant la fin de la saga les livres manquants ne verront jamais le jour ; toutefois il affirme avoir donné des indications précises pour que la série TV puisse aller à son terme.

      J'aime

      • Sympa… et on ferait quoi ? On se flagellerait en hurlant ? Les scénaristes de la télé ayant de l’argent et du pouvoir, ils ont demandé les explications de fin.

        Au moins, on aurait déjà ça… Les séries perdent en rigueur littéraire, au fil de la 2 et aussi dans la 3, à ce que j’ai lu. De plus, ils ont fait péter les budgets. 🙂

        J'aime

    • Ok, merci pour le conseil ! Je n’ai pas tout visionné la saison 2 et je me suis pas encore mise en quête de la 3 (déjà présente sur les sites de partage ?).

      Galère, oui, pour s’y retrouver sans la profusion des personnages, même avec la série, je mélangeais tout.

      Moi qui adore Arya et Tyron… mais j’ai vu mon nain espiègle sur une couverture, dans les derniers tomes… au moins il vit jusque là 😀

      J'aime

  7. Concernant le 16 : la prose de l’auteur est beaucoup plus simple que la traduction (j’ai comparé les premières pages), le traducteur ayant « médiévalisé » le style à sa manière (ce qui provoque un blocage chez moi, et comme je n’ai pas le courage de lire en vo, because ça me prendrait des plombes…).
    Et ton 19 m’a bien fait rire ! Mais, sans aller jusque-là, la série TV va rattraper les bouquins et là … ?

    J'aime

    • Dommage que ces termes sont présent, on s’en serait bien passé. Je n’aime pas quand les traducteurs prennent trop de liberté avec le texte en VO, mais ne sachant pas lire l’anglais, ben, je suis dans la mer**

      On vient de me signaler, dans les comms, que si Martin décédait avant la fin, les derniers livres ne verraient jamais le jour mais qu’il avait donné des explications pour finir la série.

      J'aime

        • Oui, il a traîné longtemps avant d’écrire le reste et aussi avant de publier son premier opus ! Qu’il reste longtemps, bon, il a repris l’écriture de la suite depuis que la série est arrivée, ouf !

          J'aime

  8. Bon eh bien moi, je n’ai pas lu ni regardé la série donc je ne sais toujours pas de quoi ça parle et tes points de détail, s’ils sont drôlissimes, je n’y capte rien et je ne suis pas sûre d’avoir envie de me farcir un tel pavé ! Je n’ai jamais pu regarder Le seigneur des anneaux, je n’accroche pas ! Je me contente de lire tes billets sur le sujet et c’est déjà pas mal, je ressors moins inculte !!! 😀

    J'aime

    • SDA, jamais lu ? J’avais vu les films et j’ai lu les livres ensuite, un truc de fou, mais Tolkien peut te parler d’une feuille pendant 4 pages !

      Le trône de fer, si tu ne veux pas te farcir les gros pavés, regarde la série, c’est génial !

      Nous te cultivons en fantasy grâce à nos critiques… 😉

      J'aime

      • Non je n’accroche pas, je ne dois pas avoir envie qu’on me parle de la même feuille pendant quatre pages, voilà c’est ça, tu as trouvé !!! 😀 Mais lire tes billets me suffit et ceux d’autres passionnés du genre ! 😉

        J'aime

  9. Si j’avais pas déjà lu ces livres, certaine, je me jetterai dessus.
    Ta chronique est trop fun.
    Et de la dark fantasy décrite par toi ça vaut le détour.
    Pour moi, tu es la meilleure porte parole de George R. R. Martin. Tu vaux tous ses attachés de presse réunis.
    Bref super chronique, du coup si j’avais le temps je les relirais. Enfin si tout ce passe bien, il nous reste encore quelques tomes à lire, perso j’en suis au 16.

    J'aime

    • 😀 Merci, Collectif ! Tu me fais chaud au coeur avec tes compliments…moi qui ne suis qu’une scribouillarde du dimanche 🙂

      Tu es déjà au 16 ? waw, heu, j’adore John Snow et Arya, ainsi que Tyron… heu, je peux m’attacher à eux ou pas ?

      J'aime

      • Tu sais bien que G. Martin aime bien trucider ses héros. Surtout ceux que l’o, apprécie le plus. Mais bon soyons philosophe : la mort fais partie de la vie. Surtout dans l’univers du Trône de fer. :*
        Tu sais quand le dernier tome paru en français arrive à la bibliothèque, on se bat avec les collègues pour être le premier à l’attraper. Mais à ce petit jeu là, je gagne toujours. Et oui je gère le fonds SFFF, ça aide. Ouais je sais c’est pas du jeu.

        J'aime

        • Tu as raison, il faut profiter de ses prérogatives ! Surtout lorsque cela concerne les livres. Les pistons, ça sert à ça, non ?

          Ok, sans la mort, pas de vie, puisque pas de mort… mais bon, il pourrait épargner mes amis. J’ai déjà eu les jambes coupées avec la décapitation de Stark, que j’ai vue en direct dans la série. 😦

          La série n’en est que plus réaliste, je sais. Snif.

          J'aime

  10. Quelle chronique ! Et quel courage Belette !! J’ai regardé la série, et je serais incapable de me plonger dans ces pavés maintenant. Pourtant les romans sont beaucoup plus étoffés, mais comme je connais l’histoire… A la rigueur dans quelques années, pourquoi pas ? Affaire à suivre dans longtemps 😆

    J'aime

    • J’avais un peu décroché au départ, qui est qui, qui baise avec qui, qui fait quoi, bref, je voulais découvrir le livre (qui traînait dans ma PAL) et je me suis dit « pourquoi pas ? », le challenge du pavé de l’été et celui US étaient fait pour ce livre (et en prime, je remplissais celui d’Aspho car le livre est primé comme un taureau à une foire des culs de poulains !).

      Et certains pensent que lire c’est une occupation de fainéant ! 🙂

      J'aime

  11. Ping : Challenge Pavé de l’été : c’est l’heure du BILAN ! | Sur mes brizées

  12. J’ai adoré ton écriture humoristique. Chapeau belette 😉
    Par contre j’ai regardé le début de la série et puis j’ai abandonné. Me taper la série des bouquins n’est donc pas dans mes priorités.
    Merci la belette 🙂

    J'aime

    • Ma petite Fabe (tu vois que mon blog ne t’a pas ostracisé – si tu es bien Fabienne de la Nef des Fous), je cumule tout, sauf les mandats… La série est géniale et le livre aussi, pour sa profondeur et les détails qui n’existent pas dans la série.

      Oh ! tu n’as pas regardé la série en entier ? Alors qu’elle passait sur la RTBF en avant première ? Rhôôô, pour ta peine, tu feras une danse de la victoire sur les tubes du Grand Jojo ! Na !

      PS : merci pour le petit mot ! 😉

      J'aime

  13. Merci belette pour cet humour autour de cette série. Super bien écrit.
    Babélio devra bien se tenir 🙂
    Quand à moi je me contenterai du début de la série que je n’ai pas encore eu le courage de continuer. Alors … quand à lire la série …. tu m’as compris.
    Merci pour ce moment de rigolade et encore bravo à toi.

    J'aime

    • Et puis, avec la série, on a les images du point 6… 🙄

      Paraît que dans la saison 3, ça sexe encore plus, faudra éloigner les petits n’enfants de la télé 😀

      La lecture était complémentaire de la série, je trouve.

      J'aime

  14. La « masse » de lecture me fait un peu peur (surtout en regardant les piles qui me font déjà de l’oeil un peu partout dans la maison!) cependant, je suis curieuse… d’autant plus que je suis la série (distraitement) et que certains retournements m’ont fait dire : … (suis restée sans voix face à certaines décapitation, éventration, énucléation… et autres !), parce qu’effectivement, ça n’a rien d’un conte de fées ! Si tu aimes l’interprête de Tyron, je te recommande « Joyeuses funérailles », où il est à mourir de rire dans un rôle de beau salaud (mais je n’en dis pas plus, il ne faut pas déflorer l’intrigue de cette British comedy 😉 ) … et, mini spoiler, au bout de 4 saisons, je commence à trouver des excuses à Jaime…

    J'aime

    • Des excuses à Jaime ?? Alors, là, c’est ZE scoop of the year. 😀 Je ne veux rien savoir…

      Je vais essayer de trouver le film, bon, déjà, il n’est pas sur cpasbien… mer** !

      Parce que tu penses que ma masse de lecture n’est pas importante ?? Elle est horrible et terrible !

      Ou, GOT est assez violent, y a du sexe, des décapitations en tout genre, mais bon, il aurait écrit un truc avec des bisounours, on aurait moins accroché, non ?

      J'aime

      • oui, mais c’est beau les piles de livres tellement hautes qu’elles menacent de s’effondrer et de t’ensevelir (il n’y a pas encore pensé dans GOT, l’etouffement par bouquins interposés :p )

        et oui, on aurait beaucoup moins accroché 😉

        J'aime

  15. Ping : Bilan Livresque : Octobre 2013 | The Cannibal Lecteur

  16. Ping : Premier bilan du Challenge "à Tous Prix" et petits cadeaux de la maison ! | Les lectures d'Asphodèle, et les humeurs…

  17. Ping : Challenge "Pavé de l’été" | The Cannibal Lecteur

  18. Ping : L’ensemble de toutes les lectures par auteurs | 22h05 rue des Dames

  19. Ping : L’ensemble de toutes les lectures par auteurs | 22h05 rue des Dames

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s