Mes coups de coeur littéraires de 2013

Coup de coeur

Je sais, l’année n’est pas terminée et je pense que je vais en ajouter à la liste si j’ai le temps de les lire, mais en attendant, vu que les jours avancent, je vous livre en primeur ma liste de coups de coeur littéraire de l’année 2013.

Il y a un peu de tout : des thrillers, des polars noirs, des classiques, des livres anciens, des nouveautés de l’année, des auteurs connus, des oubliés… Leur ordre d’apparition sur cette page n’est pas synonyme de « classement », c’est juste le hasard de ma liste. Ce qui veut que le premier n’est pas meilleur que le dernier, ils sont tous pour moi important, mais pour différentes raisons.

Le dernier que j’ai lu et qui m’a emporté dans un tourbillon de rires, de fous rires, de larmes, d’émotion, de sourires et qui m’a fait un bien fou, c’est « Et soudain tout change » de Legardinier. Léger, mais profond. Amusant, mais émouvant.

Au rayon « Thriller » différent des autres, il y a tout d’abord le surprenant « Le festin du serpent » de Gilberti. Des thrillers, j’en ai lu ma dose, la recette est connue, souvent la même, à la limite éculée… Mais lui, il a revisité le genre, tout en le respectant, mais en l’améliorant d’une manière qui m’a bluffée, époustouflée, emballée. Putain, c’était de la balle (je m’excuse pour cet écart de langage).

Ensuite, il y a aussi « Les apparences » de Gilyan Flynn. Là aussi c’est un thriller, mais du comme je n’en avais jamais lu. Bluffée j’ai été, menée en bateau, ébahie, surprise, bref, du tout bon lui aussi. Comme quoi, on peut encore surprendre les gens avec des thrillers. Faut juste se dépasser.

Apparences - Flynn Festin du serpent - Gilberti

Au rayon « Polars Noirs », j’en ai eu quelques uns… Monsieur Denis Lehane nous en classe trois dans mes coups de cœur : « Un dernier verre avant la guerre » qui est fort sombre, « Sacré » qui l’est moins, mais qui m’a filé un de ces coup de pied au cul, et ensuite, le terrible « Ténèbres, prenez-moi la main ». Et entre nous, j’aurais pu aussi classer le surprenant « Shutter Island »…

Sacré - Lehane Dernier verre avant la guerre - LehaneTenebres prenez moi la main - Lehane

Ellroy m’a emmené au-delà de toutes barrières puisque j’étais dans la tête d’un tueur… « Un tueur sur la route » est immoral car Plunkett est froid, méthodique, calculateur, schizophrène, intelligent (frôlant le génie), il ne possède aucun sentiment de pitié ou d’empathie, aucune once de gentillesse. Pire, il ne ressent aucun regrets de ces actes. C’est une machine à tuer. À vous faire froid dans le dos parce qu’il ne se cherche pas d’excuses.

Dans le registre « Polars Noir avec humour », j’ai adoré « 1275 âmes » de Jim Thompson. Le ton est léger, le shérif Nick Corey est sans vergogne qui manipule le lecteur et les autres personnages du roman. Tout le roman n’est qu’un long regard horrifié et désabusé sur les Blancs habitant dans les campagnes du sud des états-unis en 1920. « 1275 âmes » est, pour moi, l’un des meilleurs romans noirs jamais édités.

Un tueur sur la route - Ellroy - Autre cover

Dans un autre registre, mais toujours du même auteur, il y a le froid « L’assassin qui est en moi ». Lou Ford est un jeune adjoint au shérif avenant, serviable, séduisant. On lui donnerait le bon Dieu sans confession. A tort… Pris au premier degré, ce livre vous glace les sangs.

Registre « Polar avec de l’humour noir » on a « Bad Chili » de Lansdale. Toujours avec un vocabulaire des plus fleuris, Lansdale nous plonge dans un univers très glauque. Bastons et castagnes sont bien sûr toujours des valeurs sûres de nos deux héros. La lecture de ce roman reste toutefois jubilatoire et toujours aussi drôle malgré le sujet abordé.

Dans les polars plus « classiques » mais qui sortent du schéma habituel, j’ai sélectionné « La femme en vert » de Indridason qui signe une fois de plus un polar assez lent mais très prenant, le fameux « Un employé modèle » de Paul Cleave qui nous plonge dans le quotidien d’un serial-killer et l’hilarant « Cul-de-Sac » de Kennedy. Tous différent l’un de l’autre, mais ils m’ont tous emporté.

Le très prenant aux tripes « Meurtre pour rédemption » de Karine Giébel qui m’a fait pleuré et le « Miséricorde » de Jussi Adler-Olsen que je n’ai pas lâché avant la fin.

Quant à Caryl Férey, il me colle deux coups de pied au cul avec « Haka » et « Zulu ». Du polar ethnique, profond, violent, prenant.

Haka - Saga Maorie

« Le mystère Sherlock Holmes » de Erre est un huis-clos qui m’a fait hurler de rire et j’ai été agréablement surprise par « Un certain Docteur Watson » de Stuart-Davies qui ne partait pas favori puisque l’auteur faisait de Watson un homme placé par Moriarty pour surveiller Holmes.

Du côté du « fantastique », Alec Covin m’a emporté dans un tourbillon de frissons avec ses « Loups de Fenryder » et j’ai hâte de découvrir la suite.

Loups de Fenryder Covin - J'ai Lu

Quant au King (Stephen), il en classe deux avec l’excellent « 22/11/63 » qui nous plonge dans l’Amérique peut avant l’assassinat de Kennedy (et son assassinat), et le flippant « Shining » que je n’avais jamais eu l’occasion de lire. Niveau huis-clos, j’étais servie avec cet hôtel isolé et entouré de neige et de phénomènes inquiétants…

Dans mes classiques plus anciens, j’ai frissonné avec Jack London et son Grand Nord : « L’appel de la forêt » et « Croc-Blanc » furent des lectures très prenante aussi, avec des chiens comme personnages principaux.

Appel de la forêt - Call of the wild - LP - London

Un coup de cœur aussi avec Soljenitsyne et « Une journée d’Yvan Denissovitch ». Une journée dans un goulag… Sobre, sans violence, mais d’une force prodigieuse. Magnifique.

25 coups de coeur… et encore, j’ai dû me faire violence ! 😉 Et puis, qui sait, il se peut que « Docteur Sleep » de Stephen King vienne rejoindre le petit groupe…

Publicités

44 réflexions au sujet de « Mes coups de coeur littéraires de 2013 »

    • Il me reste des titres de ces auteurs, donc, en principe, je risque fort de passer une bonne année ! Ajoute aussi Colize, Manook et autres conseillés par les tontons Yvan, Pierre et le petit mulot, et tu comprendras que je nage dans la félicité littéraire 😉

      J'aime

  1. Que de coups de coeur ! Tu me donnes d’ailleurs envie de découvrir d’atres textes de Dennis Lehane (j’ai absolument adoré Shutter Island mais n’ai rien lu de lui depuis). Le Festin du serpent, je l’avais déjà noté lors d’un précédent passage chez toi. J’y ajoute Les apparences qui a l’air intrigant et captivant.

    J'aime

  2. J’adore ton éclectisme chère Cannibale.
    Surtout quand il est tendance noir polar.
    Merci pour ce partage, toujours sympa de voir ce que lise et ce qu’aime les passionnée comme toi.

    J'aime

  3. Quelle belle liste tu nous proposes là, j’en connais quelques uns, mais il m’en reste encore plein à découvrir. Ma PAL et ma liste de désirs va encore s’agrandir à cause de toi. D’ailleurs demain je vais à Colmar, je passerai par la case FNAC, celle on où on ne manque pas de se ruiner. Je complète ma liste avec tes propositions.

    J'aime

  4. Bon..ben..je pense que l’on est faite pour vivre ensemble…euh…pour se rencontrer!!!ahahaha
    Beaucoup de livres de ta liste que j’ai adoré!!! Nous comparerons avec ma liste…celle qui en a le plus gagne le gros lot!!!!ahahahah Je devine ta question suivante!!ahahahaha

    J'aime

      • Oui à condition que ce soit dans la case!!!!ahahahaha Le gros lot..ben…c’est…une bonne question mais en aucun cas ce ne sera le monsieur des toilettes hein!!!! Je la prépare…en pleine réflexion intense!!!! hihihihi

        J'aime

        • Non, ce sera pas le gentil monsieur des toilettes ?? Rhôô, c’est triste que ce soit pas lui.

          Réfléchis pas de trop, c’est mauvais pour les neurones et avec Télémagouilles, on en a plein les fouilles ! 😉

          J'aime

      • ah oui, on a oublié de changer Marie !!!! En effet, on a une Marie de l’Avent (en cloque) et ensuite on change pour l’autre, celle qui tient l’enfant Jésus dans les bras… 🙂

        J'aime

        • Waw, vous avez ça, vous ?? Nous, on mettait juste une Marie normale et le petit Jésus le 25, mais quand j’étais gosse, je le mettais avant.

          Au vatican, ils ne font pas cette erreur, ils mettent Jésus le 25à minuit, mais partout ailleurs, il était déjà mis, même au palais royal 😀

          Pour le reste, quand je parlais de mettre le petit Jésus dans la crèche, je visais autre chose 🙄

          J'aime

  5. Ping : Mes coups de coeurs 2013 | L'île aux trente polars

  6. Ping : 2014 en révision | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.