La Princesse des glaces : Camilla Läckberg

Princesse des glaces - LäckbergTitre : La Princesse des glaces                                    big_2

Auteur : Camilla Läckberg
Édition : Actes Sud (2012) / Babel Noir

Résumé :
Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée.

Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’œuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres -, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.

À la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide.

Petit Plus : Au-delà d’une maîtrise évidente des règles de l’enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et – tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol – disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu’on ne le pense.

PENTAX DIGITAL CAMERACritique : 
Ce n’est pas possible, je dois avoir le mauvais œil avec les polars suédois, moi ! « Le lapin borgne » m’avait déçu, je n’ai jamais accroché à Mankell, « Cyanure », de cette auteure, m’avait moyennement convaincu et là, on peut ajouter ce roman à la liste.

À qui la faute ? À moi qui n’ai jamais su entrer dans le récit ou à l’auteure qui n’avait pas la bonne formule magique pour me captiver et m’entrainer dans son récit ? En tout cas, le résultat est le même : je me suis ennuyée.

Aucune attache avec les personnages, juste du sentiment pour le peintre drogué et le jeune flic, l’inspecteur Patrik Hedström. Rien pour l’héroïne principale, Erica Falck.

Dommage, parce que le pitch avait tout pour me plaire avec la découverte par Erica Falck du cadavre de sa meilleure amie, poignets tailladés, nue dans une baignoire d’eau gelée…

« La maison était abandonnée et vide. Le froid pénétrait le moindre recoin. Une fine pellicule de glace s’était formée dans la baignoire. La peau de la femme avait commencé à prendre une légère teinte bleutée. C’est vrai, elle ressemblait à une princesse, là dans la baignoire. Une princesse des glaces ».

« Les accusations, les mots durs, les injures, rien ne pouvait l’atteindre. Qu’est-ce que c’était, quelques heures d’insultes comparées à des années de culpabilité ? Qu’est-ce que c’était, quelques heures d’insultes comparées à une vie sans sa princesse des glaces ? »

La faute à un rythme lent qui ne m’a pas accroché mais a facilité mon endormissement. Résultat ? Une impossibilité totale à apprécier le roman. J’en suis venue à bout en trichant un peu et en sautant des pages.

Point de vue personnages, ils étaient complexes et bien travaillés, la petite communauté décrite était passée au bistouri afin de mieux plonger dans tous leurs petits secrets inavouables. Niveau psychologique, c’était du bon, mais malgré cela, impossible de me plaire ou de rentrer dans ce roman.

« La haine, la jalousie, l’avidité et la vengeance, tout était enfoui sous un seul grand couvercle produit par le « qu’en-dira-t-on ? ». Toute la vilenie, la petitesse et la méchanceté fermentaient en toute quiétude sous une façade qui se devait d’être toujours impeccable ».

« Le pire n’était pas les coups cependant. C’était de vivre dans l’ombre des coups, d’attendre la fois suivante, le poing suivant. Et le plus cruel était qu’il le savait très bien et qu’il jouait avec sa peur. Il levait la main pour frapper, puis laissait le coup se transformer en caresse et en sourire. Parfois il la frappait sans la moindre raison apparente. Comme ça, des coups venus de nulle part ».

La fin était en demi-teinte, avec un mobile un peu faible, je trouve, malgré la petite révélation. En ce qui concerne le second meurtre, là, c’était bien trouvé. Bref, je pense que je vais arrêter de lire des polars suédois et me concentrer sur les islandais, danois ou norvégiens.

Un bon point par contre pour le dernier paragraphe avec le pensionné. Cette partie m’a fait sourire de satisfaction.

Challenge « Thrillers et polars » de Liliba (2013-2014), « Un hiver en Suède » de Mes chroniques Littéraires et Lire « À Tous Prix » chez Asphodèle. (Grand Prix de la Littérature Policière – Etrangère – 2008).

CHALLENGE - À tous prixWinter on the island II CHALLENGE - Thrillers polars 2013-2014 (1)

Publicités

36 réflexions au sujet de « La Princesse des glaces : Camilla Läckberg »

  1. Bon mitigé tout ça… ça m’embête je l’ai aussi avec Cyanure, sur ma liste de challenge thrillers et polars ! Personnellement c’est Jo Nesbo avec lequel je n’ai pas accroché (certes il est norvégien et pas suédois mais bon je compte comme de la littérature nordique ^^), un peu plus Mankell. J’ai une amie qui a eu le même ressenti que toi sur La princesse des glaces et j’ai un peu peur que ça fasse pareil pour moi ! à suivre donc…

    J'aime

    • Jo Nesbo est spécial mais ça va encore, bien que le premier que j’ai lu de lui ait un rythme assez lent au départ et que son flic est à baffer durant 3h tellement il peu être obtus et alcoolo ! 👿

      Cyanure ne tenait pas les promesses de son 4è de couverture et j’avais compris la solution depuis longtemps, ayant lu mon canon holmésien comme une grande 😀

      Mankell, j’étais trop jeune pour apprécier ce genre d’ambiance, maintenant, ça passe tout seul avec Indridason, l’Islandais.

      Lis-le et tu sauras quoi 😉 avec un peu de chance, il t’enchante ! 🙂

      J'aime

      • Je devrais avoir l’occasion de lire Indridason bientôt et ça me tente bien. Mankell j’en ai encore à lire tout comme Nesbo mais pour l’instant je ne suis pas du tout motivée !
        Pour La princesse des glaces, tu auras l’occasion de lire mon avis car post obligé pour le challenge.

        J'aime

    • Cyanure est en dessous des Christie, on est loin de l’ambiance de « 10 petits nègres ». J’aime les ambiances, j’adore celles d’Indradason et ses enquêtes ne vont jamais vite, que du contraire.

      J’aime les romans noirs, mais ici, je ne sais pas pourquoi, le rythme était endormant au possible ! Cela tenait sans doute au style de l’auteur parce que certains livres sont encore plus lents et l’auteur arrive à me passionner, même s’il récitait l’annuaire téléphonique 😀

      Bon, j’ai essayé au mois 😉

      J'aime

    • Oui, je devais avoir le nez bouché… bien que « nécrologie » m’avait été recommandé par un du coin… 😀

      Les 4ème de couvertures sont bien souvent trompeur, ils nous vantent monts et merveilles et au final, c’est le dodo garantit ! 🙂

      Bon, j’ai cailloté et là ça va, j’ai aimé ! Ouf.

      J'aime

  2. Moi non plus je n’ai n’accroché pas avec Mankell. « Cyanure », c’est clair que ce n’est pas le meilleur de Läckberg (ne pas repérer une pièce à conviction au beau milieu de la scène de crime, il faut le faire quand même) mais j’ai l’impression que les « crimes de Noël » ne sont jamais les meilleurs crus des auteurs de polars. Je n’ai pas lu « Le lapin borgne » (c’est lui qui t’a donné le mauvais oeil ? 😉
    Sinon pour la série Erica Falck/Patrick Hedström j’aime bien la construction des intrigues et la façon qu’a C.Läckberg de tisser le passé et le présent jusqu’à ce que les deux se rejoignent… Par contre au niveau de ce qu’elle met en scène (personnages, environnement) j’en ai aimé certaines(La princesse des Glaces, le Prédicateur, Le Tailleur de Pierre) et beaucoup moins d’autres (« L’oiseau de mauvais augure » – je n’ai pas aimé le contexte de téléréalité – et « La Sirène »). Je n’ai pas lu les autres.

    J'aime

    • Mankell fut le premier à me donner le mauvais oeil avec les polars suédois, cyanure ensuite, le lapin borgne en a remis une couche et je fini avec la cerise sur la gâteau avec la princesse toute glacée dans sa baignoire ! 😀

      Je pense que la construction ne me va pas, pourtant, j’ai rien contre les rythmes lents, mais quand ils sont bien fait, ça passe tout seul, ici, j’avais envie de faire dodo… 🙄

      J’arrête la découverte de Läckberg ici 😉

      J'aime

    • Absolument ! Tu dois le lire pour le challenge suédois aussi ? Tu participes chez « mes chroniques littéraires » ?

      Le livre est bien coté sur Babelio, beaucoup ont aimé, moi, ça n’est pas passé 😦

      J'aime

  3. J’ai souvent été tentée par cette auteure mais je n’ai jamais sauté le pas à cause des multiples avis mitigés voire négatifs… Il faut dire que chez Babel noir je garde un souvenir impérissable de la série Millenium que j’ai dévoré et adoré! D’ailleurs tu aurais des conseils à me donner sur des lectures du genre?
    Bonne soirée!

    J'aime

    • Déjà, je n’ai jamais lu Millenium, justement parce que tout le monde en parlait et que ça ne me bottait pas du tout de le découvrir… 😦

      Läckberg, je vais laisser tomber définitivement, je pense bien.

      Tu souhaites quels genres de lecture ? Des trucs qui pulsent et où on court tout le temps ou alors des livres policiers avec des ambiances plus lentes mais sociale, genre les romans noirs ?

      J'aime

  4. Trop marrant…pour moi c’est tout l’inverse…je redoutais les romans du nord et je n’accrochais pas du tout…puis j’ai eu envie de lire Camilla et là….stupéfaction…ahurissement…j’ai beaucoup aimé!!! Je suis rentrée dans l’histoire avec une facilité déconcertante…et je vais me lire les suivants… C’est un récit qui me détend entre deux thrillers costauds! Je te pardonne ce moment d’égarement hein!!!ahahahahah

    J'aime

    • Avec cet auteur, on dirait que c’est 50/50 ! Il est bien côté sur certains sites comme babeio et beaucoup ont hésité à les lire suite à des avis négatifs.

      Tous les goûts sont dans la littérature ! 😉

      J'aime

  5. J’aime beaucoup les polars nordiques, même si je n’ai pas encore essayé cette auteure. Tu es la première personne que je connais à ne pas avoir aimé, je n’en entends dire que du bien.

    J'aime

    • Ben voilà, il en fallait une ! 😀 Mais je pense ne pas être la seule, Fabe, qui est sur FB ne l’a jamais terminé et d’autres blogueuses m’ont dit qu’elles avaient hésité à le lire, vu les critiques mitigées qu’elles avaient lu.

      J'aime

  6. Le roman « nordique » n’est pas forcément évident. C’est souvent très froid… Même avec Millenium, s’attacher aux personnages nécessitent des efforts (et avec le film, c’est catastrophique…). Tu devrais voyager ailleurs et essayer le polar cubain (il y en a de très bon 😉 ).

    J'aime

  7. J’adore les polars du nord en général, Mankell et Indridason sont mes chouchous, mais avec Läckberg je n’y arrive pas. Je trouve ça froid (normal me diras-tu quand on frise régulièrement les -30° chez eux !) et je n’arrive pas à m’expliquer pourquoi ; ça tient peut-être à l’héroïne qui me fait ni chaud ni froid (ah ! quelle belle métaphore filée ! ;).
    Mais ce n’est pas grave il y en a plein d’autres à lire !

    J'aime

  8. Moi je ne l’ai pas encore lue à cause des avis négatifs lus ici et là, et puis Somaja (qui est aussi mon amie IRL) me l’a déconseillée, comme nous avons vraiment beaucoup de goûts communs en lecture, je suis son avis ! Je n’ose pas te conseiller mais à l’occasion en auteurs suédois essaie Johann Théorin et sa trilogie (quadralogie mais le 4ème n’est toujours pas sorti en France), là on s’attache vraiment aux personnages dont un papy de 80 ans, faut le faire non ? Ce n’est pas trash certes, mais on tourne les pages sans s’arrêter, pour te dire, moi qui suis plutôt lente à lire eh bien j’en ai lu deux de lui en une semaine !!! Maintenant chacun ses goûts, je ne veux pas te forcer et qu’après tu sois déçue…. 😉

    J'aime

    • Aspho, personne ne me force à lire ! 😀 Tu me donnes un conseil et ensuite, j’en fais ce que je veux, je le suis ou pas. Je pense que tu connais un peu mes goûts littéraires… 🙄

      C’est à voir si je le trouve et si j’ai le temps de le lire, mais je te remercie du conseil, ça ne coute rien et toujours bon à prendre. 😉

      Je sais que les chroniques différentes pullulent sur le Net, les « content » et les « pas content »… Je pense qu’il fait partie des livres que soit on enre dedans, soit on reste à la porte à se demander ce qu’on fou dans cette galère :mrgreen:

      PS : Si je suis déçue du livre que tu me conseilles, ce sera pas de ta faute, on pourrait aimer les mêmes choses dans les livres qu’on ne serait pas toujours du même avis 😉 Il reste le lecteur et lui, il est tout seul devant son livre, avec son humeur et ses attentes ! Et là, personne n’est le même que l’autre 😉

      J'aime

  9. Ping : Hiver suédois, le billet récap | Chroniques litteraires

  10. Ping : 21. Challenge "Un hiver en Suède" | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s