Black Butler – Tome 15 : Yana Toboso

Titre : Black Butler – Tome 15                                                     big_3

Auteur : Yana Toboso
Édition: Kana (février 2014)

Résumé :
Afin de résoudre une nouvelle affaire, Ciel s’est inscrit, en tant qu’étudiant, à Weston College. Dans cet établissement très huppé, les règles sont strictes et la tradition est absolue. Chaque étudiant s’engage à la respecter.

Cependant, Ciel dispose d’un allié de taille dans la place : Sebastian joue le rôle d’un professeur.

Critique :
« Silence dans les rangs ! Et n’oubliez pas qu’il est interdit de marcher sur les pelouses, sauf si vous êtes un préfet… »

Nous sommes dans un collège, en Angleterre et il y a quatre maisons distinctes (avec écussons) qui représentent chacune un dortoir.

Non, ce ne sont pas les Serpentard ou autre Gryffondor, mais J.K. Rowling n’avait rien inventé ! Les collèges huppés anglais étaient bien régis de cette manière, pour la plus grande surprise de l’auteur de ce Shonen.

Le pitch ? Afin de résoudre la mystérieuse disparition d’un parent de la reine Victoria, Ciel et son diable de majordome – Sebastian – se sont infiltrés dans un collège privé pour fifils à papa noble, un peu à la manière de la série « 21, Jump Street ». Ciel se faisant passer pour un élève et son majordome pour un professeur (et j’apprécierais qu’il me donne un cours particulier sur l’inflation, sur les Bourses et qu’il me parle de l’index).

Hem… Pour son enquête, Ciel doit s’introduire dans l’entourage des Préfets et pour cela, faire des corvées. Et oui, dans les quatre dortoirs, chacun régi par un préfet omnipotent, il y a le principe des « fags » : des élèves qui sont à leur entière disposition… pour faire le ménage, leur faire des petits gâteaux ou repasser leur linge (on ne nous dit pas si le « plus si affinités » était aussi de mise).

Ciel se retrouve donc à faire le fag pour le fag d’un des préfets. Vous suivez ? Lui faire le ménage de la femme de ménage… Enfin, Ciel se contentera de déléguer les corvées à son diable de majordome !

Dans le monde des collèges privés anglais, ce n’est pas rose et tout est bon pour s’attirer les faveurs. Quitte à lécher les bottes ou à tricher et profiter des autres.

Dans ce tome, on nous décrit le fonctionnement de l’école et de ses quatre dortoirs. Pour cela, l’auteur s’est beaucoup documentée pour coller le plus à la réalité, même si le fantastique est présent dans le manga. Mais pour le reste, c’était ainsi que cela se passait au XIXème siècle. C’est peu reluisant.

Les décors sont soignés et une attention toute particulière a été donnée aux différents vêtements des élèves.  On sent que l’auteur a plongé dans l’Angleterre victorienne.

Ici, on s’attaque aussi à la psychologie humaine et à ses nombreux travers, tels la jalousie, la cupidité, l’envie, les mensonges, les manipulations en tout genre, la Tradition et les règles édictées dans les collèges…

On découvre jusqu’où certains sont prêt à aller pour entrer dans un cercle des privilégiés, quitte à écraser les autres pour s’élever un peu plus.

♫ Noblesse, ton univers impitoyable ♪

Un « second » opus dans ce collège très bien conçu pour cette enquête en milieu clos, même si leur but principal, qui est de retrouver le disparu, est mis entre parenthèses, le temps de régler d’autres problèmes. Et on règle ses problèmes avec une touche d’humour, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Il ne reste plus qu’à clore cette enquête dans le tome suivant, puisque le principe est de résoudre chaque enquête en trois tomes, ce qui est avantageux, je trouve.

Je suis curieuse de savoir le fin mot de cette histoire !

Livre participant aux Challenges « Thrillers et polars » de Liliba (2013-2014), « Polar Historique » de Sharon,  « I Love London 2 » de Maggie et Titine,  « Victorien » chez Arieste et  « XIXème siècle » chez Netherfield Park.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Black Butler – Tome 15 : Yana Toboso »

  1. Ping : Bilan Livresque : Février | The Cannibal Lecteur

  2. Ping : Billet récapitulatif I love London | Plaisirs à cultiver

    • Oui, le copain indien, on a envie de le baffer, des fois ! Les préfets ont fort des airs de Potter, avec les différentes maisons, les logos, les couleurs, et le mauve, je pensais que c’était une meuf !!

      Mais de rien, au plaisir 🙂

      J'aime

  3. Ping : Black Butler – Tome 15 – Yana Toboso | 22h05 rue des Dames

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s