Du sang sur la Baltique : Viveca Sten [Saga Sandhamn 2]

Titre : Du sang sur la Baltique                           big_3

Auteur : Viveca Stein
Édition : France Loisirs (2013)

Résumé :
Meurtre spectaculaire sur l’île suédoise paradisiaque de Sandhamn. Thomas Andreasson mène l’enquête, aidé de son amie d’enfance Nora Linde…

Alors que les plus beaux voiliers sont rassemblés à Sandhamn pour le départ de la très populaire régate estivale, le coup de feu de départ retentit. Au même instant, le brillant avocat Oscar Juliander s’effondre, abattu d’une balle en plein poitrine.

Thomas et son équipe sont sur les dents : comment retrouver un tueur au milieu d’une foule immense de spectateurs et de concurrents ? Et combien d’ennemis peut bien avoir une star du barreau ? Sans compter qu’Oscar Juliander multipliait les conquêtes, suscitant les pires jalousies.

Thomas se tourne vite vers son amie Nora, toujours prête à l’épauler. Cela tombe à pic : en plein crise de couple, elle a grand besoin d’une diversion…

POLAR - Sang baltiqueCritique : 
Enfin un polar suédois qui ne me fait pas soupirer d’ennui ! Bon, je ne suis pas certaine que la réconciliation entre nous continuera, mais au moins, j’aurai brisé ce cercle maudit au moins une fois !

Une lecture agréable, pas trépidante (si vous voulez des polars qui bougent, oubliez celui-là), mais qui m’a fait passer un bon moment de lecture à tel point que j’ai bouffé 350 pages en un jour…

Des voiliers sont rassemblés à Sandhamn pour le départ de la régate estivale… le coup de feu de départ retentit. Au même instant, l’avocat Oscar Juliander s’effondre, abattu d’une balle en plein poitrine. Thomas et son équipe sont sur les dents : comment retrouver un tueur au milieu d’une foule immense de spectateurs et de concurrents ?

Si le meurtre a lieu très vite, c’est l’enquête qui piétine durant de longues semaines. Beaucoup d’options sont examinées, mais nos pauvres policiers ne comprennent pas qui avait plus d’intérêt qu’un autre à flinguer Oscar Juliander.

Les chapitres sont courts et la galerie des personnages assez importante, nous donnant un joli cheptel de coupables potentiels. J’ai cherché – en vain – le nom du coupable et son mobile.

L’enquête se déroule lentement, on prend le temps de faire connaissance avec les personnages, les enquêteurs, l’amie de l’enquêteur, leur vie, leurs tourments, leurs blessures…

Les pages tournaient rapidement, avec plaisir, même, afin d’en savoir plus sur toute cette galerie de personnages, l’auteur mélangeant la vie personnelle des protagonistes sans que cela enlève de l’intérêt au récit ou que cela devienne trop lourd.

Personnages qui, de près, ont tous l’air de n’avoir rien à se reprocher.

Mention très bien à l’auteur qui a réussi à me surprendre sur la fin ! Encore un peu, je relisais le roman pour savoir où il avait commencé à se foutre de moi en m’envoyant sur des fausses pistes.

Une vraie lecture plaisante, pas transcendantale, mais qui m’a fait passer un bon moment de lecture un peu moins « sombre » que les dernières.

Challenge « Thrillers et polars » de Liliba (2013-2014), « Un hiver en Suède » de Mes chroniques Littéraires.

Winter on the island IICHALLENGE - Thrillers polars 2013-2014 (1)

Publicités