Le sang des pierres : Johan Theorin

Sang des pierres - Johan Theorin
Titre : Le sang des pierres                                  big_2-5

Auteur : Johan Theorin
Édition : Le Livre de Poche (2013)

Résumé :
À la fonte des neiges, les gens du continent regagnent l’île d’Öland. Peter Mörner s’est installé dans la maison familiale, pour trouver la paix, loin de son père.

De sa luxueuse villa, Vendela Larsson regarde cette lande dont elle connaît tous les secrets. Gerloff, vieux loup de mer, a voulu revoir, peut-être pour la dernière fois, le soleil de son enfance…

Mais la mort rôde en cette nuit de Walpurgis qui célèbre traditionnellement la fin de l’hiver, et les drames du passé, dont témoigne la couleur rouge sang de la falaise entre la carrière et la lande, resurgissent…

Petit plus : Après le brouillard d’automne de « L’Heure trouble », l’hiver, saison du deuil, de « L’Echo des morts », Johan Theorin tresse ici un suspense virtuose où se mêlent présent et passé sur fond de réveil printanier des forces de la nature.

L’intrigue balance entre le présent de l’île et son passé pauvre et ténébreux, peuplé de noyés, de fantômes, d’elfes et de trolls. Pourtant, l’histoire parvient à se maintenir jusqu’au bout à la lisière du surnaturel sans jamais la franchir tout à fait.

Sang des pierres - ThéorinCritique : 
Deux suédois enfilés l’un après l’autre, c’est un peu indigeste… Je parle, bien entendu, de lire deux polars suédois l’un après l’autre ! Surtout que ce roman, comparé au précédent, n’est pas un foudre de guerre niveau rapidité de l’action.

L’auteur prend vraiment son temps pour nous amener là où il veut nous conduire et ça n’a tenu qu’à un cheveu de fées si je n’ai pas lâché ce roman après 100 pages, tant j’attendais – en vain – un cadavre !

« On peut mener un cheval à l’abreuvoir, mais on ne peut pas le forcer à boire » dit le dicton… mais puisque j’étais à l’abreuvoir, je me suis dit qu’il serait bête de ne pas continuer afin de voir ce qui lui valait l’étiquette rouge « Prix des lecteurs – Sélection 2013 ».

Rien de neuf sous le soleil de minuit avec ce polar qui se déroule sur l’île d’Öland, mais je ne regrette pas de m’être accrochée parce que le final est plus trépidant que tout le reste et niveau action, ça bougeait plus que le postérieur d’une danseuse de samba quadragénaire. Ce qui n’est déjà pas si mal, comparé au départ !

Les deux premiers crimes, ici, seront dû à un incendie criminel et c’est Peter Mörner, personnage principal, qui va mener sa petite enquête, plus pour en apprendre sur son père que pour en découvrir l’auteur. Il faut dire qu’il connait peu son père qui avait des activités un peu… Non, non, je ne dirai rien de ses activités, z’avez qu’à lire le livre, tiens !

Tiens, un autre crime ! Ah, il était temps !

Niveau personnages et contrairement au revêtement Téfal, ils sont très attachants, c’est d’ailleurs une des choses qui m’avait incité à poursuivre ma lecture.

Nous avons plusieurs personnages qui sont récurrents, sur cette île d’Öland, et j’ai apprécié que, durant la narration, nous fassions des petits crochets dans le temps, lorsque l’un ou l’autre des protagonistes se souvient de son jeune temps.

L’écriture est « simple », autrement dit, sans chichis, sans phrases alambiquées et les références aux fées et aux trolls sont légion, dans cette partie de la lande de l’île.

Bref, un roman agréable, aux atmosphères creusées (mais j’ai déjà lu des atmosphères plus mieux), assez lent, même si, a contrario, je l’ai lu en peu de temps. Par contre, je ne lui accorderai pas le « prix des lecteurs ».

Lu et passé un bon moment, mais sera oublié d’ici peu. Et puisque la légende raconte que sur cette île d’Öland, il suffit de faire un vœu en déposant une offrande pour les fées dans le creux d’une table en pierre, et bien, j’ai fait le vœu d’avoir une lecture « coup de cœur » pour le prochain livre.

Challenge « Thrillers et polars » de Liliba (2013-2014), Lire « À Tous Prix » chez Asphodèle (prix des lecteurs 2013 – sélection)  et  « Un hiver en Suède » de Mes chroniques Littéraires (plus au Marathon Lecture organisé par elle-même le 22 & 23 mars 2014).

CHALLENGE - Thrillers polars 2013-2014 (2)Winter on the island IICHALLENGE - À tous prix

Publicités

20 réflexions au sujet de « Le sang des pierres : Johan Theorin »

  1. Ping : Le marathon lecture suédois c’est parti ! (suivi) | The Cannibal Lecteur

  2. Ping : 21. Challenge "Un hiver en Suède" | The Cannibal Lecteur

  3. C’est vrai que le rythme est très lent mais j’ai aimé la fraîcheur qui se dégage du récit avec cet ajout des fées et trolls. Quand je l’ai lu, j’ai eu un peu de mal avec le fait qu’il soit classé dans la catégorie thriller car ce n’est pas vraiment le cas, c’est vraiment l’arrière-plan de l’histoire et je suis peu étonnée que tu as été gêné par ça. Je comprends tout à fait que tu ne le vois pas gagner ce prix pour lequel tu participes. C’est une lecture détente pour les vacances plus qu’autre chose.

    J'aime

    • Justement, lorsque j’empoigne un thriller, je m’attends à du trépidant, ou du moins, de la vitesse, mais pas aussi lent avant d’arriver aux cadavres 🙂

      Je ne dis pas non plus que c’est ce que je veux, hein, mais le quatrième laissait présager mieux que ce que j’avais commencé à lire.

      Rien contre les atmosphères, mais certaines sont plus prenantes que d’autres. Bon, je ne me plains pas trop, la lecture a été vite, ce qui me fait dire que c’était de la lecture simple, parce que certains livres sont tellement denses qu’on avance pas vite.

      Vite lue, vite oubliée, et c’est bien dommage…

      J'aime

  4. J’ai une théorin… euh une théorie : tu fais un blocage psychologique sur tout ce qui vient du grand nord.
    Allonge-toi sur le divan et commence à me parler de ton enfance 😉

    J'aime

  5. Ping : Hiver suédois, le billet récap | Chroniques litteraires

  6. J’ai L’écho des morts dans ma PAL, il parait que les romans se suivent, pour l’instant la littérature nordique m’ayant plus gonflée qu’autre chose, je laisse de côté ses auteurs mais j’y viendrais

    J'aime

    • 😆 certains m’ont gonflé aussi ! à un moment, on ne voyait plus que ça, des nordiques ! ça devenait pompant, mais Indridasson ne m’a pas encore déçu 😉

      Oui, je pense que ses livres se suivent.

      J'aime

  7. Ping : Bilan Livresque : Mars | The Cannibal Lecteur

  8. Hé oui ça se suit et tu as fait la même erreur que moi, commencer par le 3ème !!! 😉 Ensuite Liliba m’a envoyé les 1 et 2 , les deux ont été lus en une semaine (j’étais plus en forme en mars dernier^^) ! J’adore l’ambiance de cette île d’Ôland, avec ses elfes et ses légendes, les gens y vivent à un rythme (celui des saisons, d’où la quadrilogie avec 1 livre=1 saison) plus lent qu’ailleurs, avec des personnes âgées en plus qui ne risquent pas de courir avec leur déambulateur donc il fallait que ça reste crédible ! Moi je trouve qu’il y a un petit plus dans les romans de Theorin : le temps de vivre… 😉

    J'aime

    • Le temps de vivre… oui, mais je voulais un peu plus de « bougeotte » et surtout des cadavres !!! Mince, tu as vu le temps qu’on attend avant qu’on ne nous serve les merguez du barbecue de la maison ? Oups, j’ai honte 🙄

      Oui, on prend le temps de vivre, mais vu le 4ème je pensais que j’allais avoir une atmosphère plus sombre, plus glauque, plus meurtrière, plus plus quoi !!

      Un livre, une saison… ok, on a fait la même connerie.

      « James Bond » parce que « C’est Une Connery » :mrgreen:

      J'aime

  9. Je viens de terminer « L’echo des morts », et moi qui ne suis pas une fan du surnaturel, j’ai beaucoup aimé. J’aime l’histoire de cette île et la lenteur du récit . Et question lenteur je m’y connais, d’ailleurs mon billet ne sera sans doute pas publié avant quelques années ! 😉

    J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s