2. Amour, Sexe, Drogues et Rock’n Roll – 2.3.1 Mister Sherlock et Docteur Holmes [Sherlock Holmes]

Mister Sherlock et docteur Holmes… Détective Holmes et Mister Sherlock…

Petite digression dans les articles « Amour, drogue, sexe et rock’n roll » pour vous expliquer la dualité du détective Holmes… qui aurait fait un super cambrioleur Sherlock !

Son rapport avec le monde criminel est très ambigu et nous dévoile, en filigrane, l’autre face du héros : le Holmes criminel.

Le détective entretient un rapport particulier avec la criminalité et avoue : « J’ai toujours eu l’idée que j’aurais fait un criminel de très grande classe ».

Les allusions à sa possible criminalité sont relativement fréquentes et on se dit que si Holmes avait choisi le mauvais chemin, il aurait fait un malfrat de grande envergure.

Pensées partagées par le docteur Watson et même les inspecteurs de Scotland Yard. Ils savaient que Holmes aurait fait « un bien dangereux criminel s’il avait tourné sa sagacité et son énergie contre la loi, au lieu de les exercer pour sa défense ». (« L’interprète grec »).

Ne nous voilons pas la face, le crime fascine. Moi-même je suis attirée par lui depuis toujours, lisant des romans policiers et bavant devant Jack l’Éventreur.

Holmes ressent une sorte d’attraction et de fascination pour le crime et notre détective n’a jamais hésité à imiter, à incarner ceux qu’il traque, à se mettre dans leur peau.

Inquiétantes dispositions, n’est-il pas ? Pour ceux qui auraient encore des doutes, nous avons un faisceau de preuves qui indiquent que Holmes n’a jamais hésité à danser sur la corde raide, bien que selon lui, ce soit toujours pour la bonne cause de la résolution de l’affaire.

  • Il possède l’attirail complet du cambrioleur professionnel et n’hésite pas à s’en servir avec dextérité, pour entrer par effraction, forcer serrures et coffres. Attention, bien qu’il n’hésite pas à utiliser des méthodes illégales, c’est pour une juste cause, à ses yeux comme dans « Les Plans du Bruce Partington » (BRUC) et « Charles Auguste Milverton »(CHAS)
  • L’identification est également psychologique puisque notre détective a avoué lui-même « se mettre à la place du coupable en s’efforçant d’imaginer comment il aurait lui-même agi dans des circonstances analogues » dans « Le Rituel des Musgrave »(MUSG).
  • Son attirance pour le monde criminel pouvait même aller jusqu’à l’empathie totale. Watson évoque même une « force démoniaque » dans « La Deuxième tache » (SECO) et un inspecteur de Scotland Yard, ébahi par ses facultés quasi divinatoires et surnaturelles, le traite de « sorcier » ou l’interpelle « vous êtes donc le diable ! »
  • Enfin sa confrontation avec Moriarty démontre à Holmes qu’il peut être indifféremment détective ou assassin. Ne dit-on pas que Moriarty était une sorte de Holmes passé du mauvais côté de la barrière ? À les voir, on penserait que le professeur est un Jedi ayant sombré du côté obscur de la Force.
  • Holmes révèle dans sa complexité, sa conscience de se maintenir à la frontière entre légalité et illégalité, bien et mal. Et son coté obscur n’est jamais très loin…
  • Il a parfois tendance à faire sa propre justice ou assouvir une vengeance personnelle, notamment dans « Les cinq pépins d’orange » (FIVE) et « Les trois Garrideb » (3GAR).

Challenge « I Love London II » de Maggie et Titine, « Mois anglais III » chez Titine et Lou,  Challenge « Victorien » chez Arieste et au Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park.

Advertisements

6 réflexions au sujet de « 2. Amour, Sexe, Drogues et Rock’n Roll – 2.3.1 Mister Sherlock et Docteur Holmes [Sherlock Holmes] »

  1. Ping : Billet récapitulatif du mois anglais 2014 | Plaisirs à cultiver

  2. Ping : Le "Mois Anglais 2014" : Bilan de mes publications | The Cannibal Lecteur

  3. J’ai toujours pense que Holmes et Lupin auraient pu faire une sacre equipe… appellons en plus l’ami Dupin et le cher Raffles, et on a une nouvelle ligue des gentlemen extraordinnaires ! (et pour parler du sexe dit faible, Irene Adler et Modesty Blaise pourraient egalement etre de la partie… ainsi que ma chere Sally… 😉 ).

    J'aime

    • L’univers de Lupin m’est quasi inconnu, étant plus portée sur le détective que sur le gentleman cambrioleur :d

      Mais toute cette fine équipe aurait été un must, bien que Holmes raille Dupin dans une de ses aventures… hors, Conan Doyle s’en est inspiré, du chevalier Dupin :/

      Tiens, Wiki me dit que Raffles est un personnage de roman policier créé en 1890 par Ernest William Hornung, le beau-frère de Sir Arthur Conan Doyle !!! 😉

      4 hommes dans l’équipe et trois femmes… oups ! Il en manque une !

      J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s