Descente en bouquinerie : ça va pas arranger ma PAL !! (35)

BILAN - Descente bouquineries RAT OK

Hé oui, j’ai sombré de nouveau… Les A.A (Acheteurs Anonymes) ne peuvent plus rien pour moi, je suis définitivement perdue !

Mes vacances ont déjà été propices à l’achat compulsif afin de faire remonter le PIB de la France que l’on disait moribond. N’écoutant que mon grand cœur, j’ai acheté des livres dans un supermarché (sorry, mais dur de trouver un magasin de livres chez vous), sur un marché (coincé entre les légumes et les fromages) et dans une petite boutique, le tout durant mes 15 jours de vacances.

Samedi 05 juillet, j’ai eu une nouvelle crise d’achetite aiguë et vu le temps déprimant, je suis allée faire un tour en ville pour profiter des soldes. Hélas, mes pieds ne se dirigèrent jamais vers la rue commerçante, mais ils n’emmenèrent vers les lieux de perdition que sont les bouquineries bruxelloises !

Bilan ? Monstrueusement excellent ! Je suis tombée sur des tas de livres que je cherchais, bon, pas tous, mais cela m’évitera de grosses dépenses à la FNAC pour les acquérir. Vu la somme dépensée en bouquineries, dans un magasin, je n’aurais eu que 4 livres en belle édition 😦

Achats France :

  1. Ces lieux sont morts : Patrick Graham (Neuf)
  2. Karoo : Tesich (Neuf)
  3. Swan Peak : James Lee Burke (Neuf)
  4. Un intérêt particulier pour les morts : Ann Granger (Neuf)
  5. African Tabloïd : Otsiemi
  6. Djebel : Vincent
  7. Aimer et laisser mourir : Bosco
  8. Orphelin de sang : Bard
  9. Balancé dans les cordes : Guez
  10. La Môme vert de gris : Cheney
  11. Cet homme est dangereux : Cheney
  12. Drive : Sallis
  13. Le Grand braquage : Hammett
  14. Nid de poulet : McBain

Achat en bouquinerie bruxelloises :

  1. Bastards : Ayerdhal
  2. Incident à Twenty-Mile : Trevanian
  3. Mais délivrez-nous du mal : Gouiran
  4. Le Loup : Katzenbach
  5. La Mort en rouge : Gaulon
  6. Maudit mercredi – Le jour où les jeunes filles rencontrent la mort : Nicci French
  7. Muraille de lave : Indridason
  8. La Route : McCarthy
  9. Tijuana Straits : Nunn Kem
  10. Robe de marié : Lemaitre
  11. 1280 âmes : Pouy
  12. Dans la vallée de l’ombre de la mort : Mitchell
  13. La Main droite du diable : Bruen
  14. Une valse au Texas : Crawford
  15. L’Année du volcan : Parot
  16. Temps de la prophétie : Parris SJ
  17. Triple Crossing : Rotella
  18. Quand se lève le brouillard rouge : Cook
  19. La malédiction du gitan : Crews
  20. Dernière victime : Menard
  21. Jours de combat : Paco Ignacio Taibo II

Cover des achats français dans l’ordre du billet :

Cover des achats bruxellois dans l’ordre du billet :

Challenge « Il était une fois dans l’Ouest » : reprise par le Cannibal Lecteur

CHALLENGE - Il était une fois dans l'ouest - BY Cannibal LecteurArieste étant fort prise par son autre blog, « Les Mandragores », elle n’avait plus le temps à consacrer à ses challenges, dont celui de « Il était une fois dans l’Ouest ». Son article où elle nous explique tout cela est disponible ICI.

N’ayant pas les reins assez solide pour la reprise d’un poids lourd tel que le « Challenge Victorien », je me suis vue proposer la reprise de ce petit challenge consacré à l’univers des western, qu’ils soient spaghettis ou non.

C’est donc sur cette page que les inscrits et inscrites pourront déposer les billets ou alors, sur la page de Fesse de Bouc (Face Book) dont l’administration m’a été confiée.

Niveau billets, je prends les romans se passant dans l’Ouest où ayant un rapport avec les cow-boy et tout le tralala qui va avec (indiens), les films, les séries, les bédés, bref, soyez inventifs !

Billets de participation : Belette (The Cannibal Lecteur – moi), Coccinelle et Sharon.

Les inscrits ainsi que leurs fiches :

María (1) :

  1. The lone ranger

Nathalie (7) :

  1. Le formidable évènement » de Maurice Leblanc
  2. Faillir être flingué de Céline Minard
  3. La Route de Silverado de Stevenson
  4. Le Tireur de Glendon Swarthout
  5. Homesman de Glendon Swarthout
  6. Avaler du sable : Antônio Xerxenesky
  7. Mythes et gastronomie de l’Ouest américain : Nausica Zaballos

Belette (The Cannibal Lecteur – moi) (38) :

  1. Anthracite de Valerio Evangelisti
  2. Little Bird de Craig Johnson
  3. Trois mille chevaux vapeur d’Antonin Varenne
  4. Une terre d’ombre de Ron Rash
  5. Le camp des morts de Craig Johnson
  6. Lucky Luke T19 – Les Rivaux de Painful Gulch : Morris
  7. Lucky Luke T27 – Le 20ème de cavalerie : Morris
  8. Lucky Luke T31 – Tortillas pour les Dalton : Morris
  9. Deadwood – Saison 1 : Une série qui te dégommera plus vite que ton ombre
  10. [Jerry Spring] – Golden creek : Jijé
  11. [Durango] – Les Chiens meurent en hiver : Yves Swolfs (Tome 1)
  12. [Durango] – Les forces de la colère : Yves Swolfs (Tome 2)
  13. [Durango] – Piège pour un tueur : Yves Swolfs (Tome 3)
  14. [Comanche] – Red Dust : Hermann & Greg (Tome 1)
  15. [Comanche] – Les Guerriers du désespoir – Hermann & Greg (Tome 2)
  16. [Comanche] – Les Loups du Wyoming – Hermann & Greg (Tome 3)
  17. Chevauchée avec le diable : Daniel Woodrell
  18. [Comanche] – Le Ciel est rouge sur Laramie – Hermann & Greg (T4)
  19. [Jerry Spring] – Tome 2 – Yucca ranch : Jijé
  20. [Comanche] – Le Désert sans lumière : Hermann & Greg (Tome 5)
  21. [Comanche] – Furie rebelle – Hermann & Greg (Tome 6)
  22. [Comanche] – Le doigt du diable – Hermann & Greg (Tome 7)
  23. [Comanche] – Les shériffs – Hermann & Greg (Tome 8)
  24. [Comanche] – Et le diable hurla de joie…  – Hermann & Greg (T9)
  25. [Comanche] – Le Corps d’Algernon Brown – Hermann & Greg (T10)
  26. [Blueberry] – Fort Navajo : Charlier & Giraud (Tome 1)
  27. [Blueberry] – Tonnerre à l’Ouest : Charlier & Giraud (Tome 2)
  28. [Blueberry] – L’Aigle solitaire : Charlier & Giraud (Tome 3)
  29. Josey Wales hors-la-loi de Forrest Carter
  30. L’homme des vallées perdues : Jack Schaeffer
  31. Contrée indienne : Dorothy Marie Johnson
  32. Il était une fois dans l’Ouest – Once Upon A Time In The West [FILMS]
  33. 3 Heures 10 pour Yuma – Intégrale des nouvelles Western – T2 : Elmore Leonard
  34. Le Bon, la Brute et le Truand – Il buono, il brutto, il cattivo : Sergio Leone [FILMS]
  35. Arizona Tom : Norman Ginzberg
  36. Notre-Dame des Loups : Adrien Tomas
  37. Le tireur : Glendon Swarthout
  38. Undertaker – Tome 1 – Le mangeur d’or : Ralph Meyer & Xavier Dorison

Arieste (1) :
La petite maison dans les grands bois  de Laura Ingalls Wilder


Nadine (1) :
Les frères Sisters de Patrick de Witt


Le Bison (6) :

  1. The Big Gundown de John Zorn (hommage à Morricone)
  2. Le Bon, la Brute et le Truand [Sergio Leone]
  3. Gold [Thomas Arslan]
  4. Ardor [Pablo Fendrik]
  5. Kundo [Yun Jong-bin]
  6. Six-Gun Gorilla [Simon Spurrier]

Sharon (1) :
L’agence PInkerton – Tome 4 : le totem du peuple sans ombres de Michel Honaker.


Sylphe :

Coccinelle :

Le Cottage de Myrtille :

Un intérêt particulier pour les morts : Ann Granger

Titre : Un intérêt particulier pour les morts                          big_3-5

Auteur : Ann Granger
Édition : 10-18 (2013)

Résumé :
Nous sommes en 1864 et Lizzie Martin accepte un poste de dame de compagnie à Londres auprès d’une riche veuve qui est aussi une propriétaire de taudis. Lizzie est intriguée d’apprendre que la précédente dame de compagnie a disparu, apparemment après s’être enfuie avec un inconnu.

Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvée dans les décombres de l’un des bidonvilles démolis récemment autour de la nouvelle gare de St Pancras, Lizzie commence à se demander ce qui s’est passé.

Elle renoue avec un ami d’enfance, devenu l’inspecteur Benjamin Ross, et commence à enquêter avec son aide, au péril de sa vie, pour découvrir la vérité sur la mort de la jeune fille dont le sort semble étroitement lié au sien.

Critique : 
En l’an de grâce 1864,  Elizabeth Martin (Lizzie), 29 ans quitte son Derbyshire pour monter à la capitale afin de jouer à la dame de compagnie auprès d’une riche veuve.

Pourquoi ? Parce que son père, médecin fort apprécié dans la région, est décédé il y a peu de temps, la laissant sans un rond… À force d’aider son prochain, il en a oublié de laisser à sa fille de quoi subvenir à ses besoins. C’était un homme bien qui se dit « Charité bien ordonnée devait commencer par les autres ».

— C’est un petit garçon qui est mort, dis-je. Un tout petit garçon, n’est-ce pas papa ?
Mon père se tourna vers moi et je crois que c’est seulement à cet instant qu’il s’aperçut de ma présence.
  — Oh, Lizzie…
Puis, secouant la tête :
  — Oui, un tout petit enfant. Plus jeune que toi, je pense.
  — Que faisait-il à la mine ? demandais-je. Il n’était tout de même pas assez grand pour extraire le charbon ! (…)
  — N’oublie jamais ce que tu as vu aujourd’hui. Souviens-toi que cela représente le vrai prix du charbon.

Dans cette Angleterre rigide des années 1860, la femme n’a pas la place qu’elle mérite. Elle doit juste fermer sa bouche et tenir sa maisonnée, tout en pondant quelques marmots (les riches en faisant moins que les très pauvres).

Lizzie a 29 ans, pas mariée, c’est donc une vieille fille, pour l’époque. De plus, elle a du mal à tenir sa langue et n’est pas ce que l’on peut dire « jolie ». Bref, elle risque de voir pousser les toiles d’araignée entre ses jambes, la pauvre. De plus, à cette époque, s’envoyer en l’air en dehors des liens du mariage est trèèèès mal vu !

1864… C’est aussi à cette époque que l’on rasa des taudis afin de bâtir la future gare de Saint-Pancras. Et les gens qui y survivaient ? Mais enfin, tout le monde s’en moque ! Vous pensez bien, des pauvres… Le capitalisme n’est pas une invention de notre siècle et on nous le démontrera dans le roman.

L’arrivée de Lizzie dans la ville de Sherlock Holmes (en 1864, il était tout gamin et vivait à la campagne) n’est pas de tout repos ! Voilà que le fiacre qui l’emmène chez la vieille peau croise la route d’un tombereau avec le cadavre d’une jeune femme dessus !

Coïncidence malheureuse, le cadavre est celui de la précédente dame de compagnie qui avait disparu, apparemment en s’enfuyant avec un inconnu.  Rhôôô, très mal vu à l’époque ! Petite dévergondée, va ! Elle brûlera dans les flammes de l’Enfer, selon le Dr Tibbet, gardien de la moralité devant l’Éternel (passez-moi mon AK47, s’il vous plaît, merci).

Lizzie, en digne émule de Sherlock Holmes et du couple Charlotte et Thomas Pitt auquel elle ressemble un peu, va enquêter sur cette affaire où se mêlent d’étranges coïncidences…

Coup de bol, l’inspecteur principal est une lointaine connaissance du Derbyshire et il voue à Lizzie une admiration sans borne. Non, pas de scènes de sexe torride dans le roman, désolée.

Certes, l’intrigue n’est pas recherchée comme celles d’Agatha Christie, certes, l’inspecteur Ben Ross n’est pas Holmes, mais ce fut un véritable plaisir de découvrir cette nouvelle venue dans le polar historique victorien !

Personnages agréables – certains étant détestables, mais c’est ce qui fait le sel de l’histoire – un majordome un peu louche avec sa manie de surgir partout, sa femme qui a tout du dragon, des personnages suspects, des rigides, des collets montés ou bon à jeter dans la Tamise, la panel est varié et bien représenté.

L’époque est bien restituée, il ne manquait plus que le bruit des roues des fiacres, la sensation du brouillard et l’odeur putride des taudis !

« Le brouillard se refermait sur moi, m’enveloppait aussi sûrement qu’un nouveau-né. Et comme un nouveau-né, je regardais le monde avec étonnement, incapable de différencier le nord du sud et l’est de l’ouest, et tout juste le haut du bas. Étais-je en train de monter une légère pente ? Descendais-je une ruelle ? J’avais cru me trouver dans une rue parallèle à Oxford Street ; peut-être étais-je en train de m’éloigner. Je n’entendais aucun bruit de circulation, le brouillard émoussait tous les sons ».

Bon point, je n’avais pas vu venir le (la) coupable à la fin !

Le seul bémol sera à attribuer à l’imprimeur qui, une fois arrivé à la page 216 passe à la 145 ! Abus d’alcool ou manque de café, tout rentre dans l’ordre à la 241 mais il me manque l’histoire qui s’est passée durant ces 25 pages manquantes !

Sans transcender le genre, ce polar ce lit avec grand plaisir et je me demande bien ce que les autres tomes nous réservent. En tout cas, ce sera avec moi !

Challenge « Thrillers et polars » de Liliba (2013-2014), Challenge « Polar Historique » de Samlor (repris par Sharon), Challenge « I Love London II » de Maggie et Titine, Challenge « Victorien » chez Arieste, Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park et « Challenge Ma PAL fond au soleil – 2ème édition » chez Métaphore.