W3 – Le sourire des pendus : Jérôme Camut & Nathalie Hug

Titre : W3 : Le sourire des pendus                               big_4

Auteurs : Jérôme Camut & Nathalie Hug
Édition : Télémaque (2013) / LP (2014)

Résumé :
Lara Mendès, jeune chroniqueuse télé, enquête sur le marché du sexe et ses déviances. Elle disparaît sur un parking d’autoroute…

Désemparés par la lenteur de l’enquête, ses proches reçoivent le soutien de Léon Castel, fondateur d’une association de victimes.

Sa fille Sookie, policière hors norme, a enquêté sur une triple pendaison qui semble liée à cette affaire.

Qui a enlevé Lara ? Pourquoi ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits s’affichent depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Réseaux criminels ou tueurs isolés ?

Partout, le destin d’innocents est broyé sans pitié. Ils auront bientôt une voix : W3.

Critique : 
880 pages avalées en trois jours… C’est ce qu’on peut appeler un thriller addictif !

Je devrais arrêter de lire les quatrièmes de couverture, où ils en disent trop, où ils magouillent la vérité ou alors, ils sont réducteurs et synthétisent un peu trop le roman…

Bref, après avoir lu le résumé, je m’attendais à une certaine ligne de conduite mais les auteurs – petits sadiques – m’ont emmenés sur un tout autre chemin.

Chemin tellement inattendu (et non indiqué sur le quatrième) que je me suis même inquiétée devant certaines tournures de l’affaire, me demandant comment ils allaient rebondir…

Le récit, c’est comme une balle magique, ça démarre fort, ça part dans tous les sens, rebondit partout, vous met les nerfs à vifs et vous laisse pantelante.

La profusion des personnages auraient pu être un frein, mais vu qu’ils étaient tous bien décrits et travaillés, impossible de faire un amalgame ou de les confondre.

Même s’ils frôlent parfois la caricature et que le ton se fait parfois léger dans les dialogues, il n’en reste pas moins que toute cette palette d’acteurs sont à leur place et nous divertissent parfaitement.

« Quarante ans de cotisation et trois jours de retraite ! Si tous les contribuables pouvaient avoir ce sens civique, les problèmes de dettes disparaitraient en six mois ! »

Certains sont attachants, intrigants, d’autres sont carrément bizarres, telle Sookie Castel, la policière qui met tout le monde dans des boites.

Elle, c’est un pitt bull, quand elle tient un morceau d’os, elle ne lâche rien. Quant à son père, c’est un sacré lascar lui aussi.

Tout ce petit monde est travaillé, chacun en profondeur, n’étant ni jamais tout à fait blanc, ni tout à fait noir, possédant leurs qualités, leurs défauts, leurs points fort ou faible, faisant des erreurs, des folies… Et vu que les auteurs sont des sadiques, ils ont bien brouillés leurs pistes avec les personnages.

Du rythme, de l’action, du suspense, des personnages multiples et bien distincts, des rebondissements, de l’amitié et des souffrances… voilà le programme, en gros, de ce thriller qui ne m’a pas lâché.

Sans oublier quelques réflexions sur les institutions françaises (qui n’ont rien à envier aux belges), sur les médias qui sont prêtes à jouer aux vautours afin d’avoir le scoop les premiers, sur les magouilles en arrière-plan, les copinages dans les mairies et les dépravations de certaines personnes.

« … souviens-toi que dans le monde, plus de 40 millions de gosses sont prostitués, et calcule le nombre de cinglés de clients que ça fait ! L’offre et la demande, tu connais, non ? »

La République est une couille molle et les Français lui cirent la couenne.

C’est un pays de merde, habité par une nation de merde qui a les politiques et les médias qu’elle mérite !

J’ai bien fait d’attendre avant de le lire, ainsi, je ne devrai pas attendre trop longtemps pour le volet suivant.

Comme au resto, c’est en trois plats. L’entrée était copieuse et je me suis régalée. Vivement le plat principal et le dessert s’ils sont du même acabit.

Challenge « Thrillers et polars » de Canel (2014-2015),  Lire « À Tous Prix » chez Asphodèle (Prix des lecteurs 2014 dans la catégorie Polar) et « Ma Pedigree PAL – La PAL d’excellence » chez The Cannibal Lecteur.

CHALLENGE - À tous prixCHALLENGE - Thrillers polars 2014-2015 (1) BIBLIO - Pedigree PAL

Publicités

25 réflexions au sujet de « W3 – Le sourire des pendus : Jérôme Camut & Nathalie Hug »

  1. Idem ! j’avais beaucoup aimé ce premier tome, maintenant j’attends la suite avec impatience. J’avais trouvé que les personnages étaient vraiment travaillés et tous intéressants.

    J'aime

  2. J’ai été déçue moi!! J’avait adoré les précédents, un vrai coup de cœur mais ici…j’ai bien aimé mais sans plus!!!! Tu es au courant qu’il neige sur ton blog?????

    J'aime

    • Oui, je sais qu’il neige sur le blog, c’est une option chez WP de faire tomber la neige durant le mois de décembre 😀 Je l’avais actionnée l’année dernière et elle revient à chaque mois de décembre 😉

      J’ai bien aimé le récit, mais je n’ai pas encore lu les premiers, peut-être que je vais encore plus les aimer 😀

      J'aime

  3. Il me fait terriblement envie, celui-ci ! La couverture et le titre ne m’avaient vraiment pas attirée et je n’avais pas cherché à en savoir plus, mais après ton billet, il me le faut absolument !

    J'aime

  4. Ping : Bilan Livresque : Décembre 2014 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s