A.B.C contre Poirot : Agatha Christie

Titre : A.B.C contre Poirot                                                            big_4

Auteur : Agatha Christie
Édition : Livre de Poche

Résumé :
Bien sûr, la retraite a ses charmes… Cependant, Hercule Poirot ne peut s’empêcher, de temps à autre, de reprendre du service. Oh! pas pour n’importe quelle affaire, bien entendu.

Un détective aussi célèbre que lui ne se dérangerait pas pour un meurtre ordinaire. Non, Hercule Poirot ne s’intéresse qu’aux crimes les plus déroutants, les plus passionnants, les plus… Bref, à la crème des crimes. Et quelque chose lui dit que cette curieuse lettre signée A.B.C. va l’entraîner dans un mystère suffisamment épineux pour qu’il daigne faire fonctionner ses petites cellules grises.

Oui, de toute évidence, A.B.C. fait partie de la crème des assassins… De quoi réjouir la crème des détectives !

Critique :
Ce titre m’avait intrigué, lorsque j’étais tombé dessus, dans la bouquinerie que je fréquentais, étant jeune (m’étant exilé dans la capitale, les bouquineries que je fréquente sont plus nombreuses et plus fournies).

N’allez surtout pas croire que ce roman de la reine du Crime raconte une banale histoire de serial killer !! Non, ne le croyiez surtout pas (d’ailleurs, laissez croire les curés et les bonnes sœurs, ils sont là pour ça et sont payés pour…). Ce roman est bien plus qu’une simple histoire de serial killer.

Eh bien, en effet, notre cher Hercule se retrouve ici aux prises avec un tueur en série, mais celui-ci est tout sauf banal ! Non, mais, un tueur en série banal, ce serait une honte, non ?

D’abord, ce tueur en série annonce par courrier où et quand il va commettre ses meurtres (il prend rendez-vous, ne venez pas vous plaindre de ne pas avoir été prévenu).

Ensuite, les meurtres semblent obéir à une étrange logique dictée par l’alphabet mais aussi par l’annuaire des chemins de fer, ce fameux « ABC » au moyen duquel l’assasin signe ses crimes… Quand je vous disais qu’il n’était pas comme les autres !

Bizarre, bizarre… Vous avez dit « bizarre ? Comme c’est bizarre…

Autant dire que les petites cellules grises de l’ami Poirot n’ont guère le temps de chômer…

Lui qui aime la crème du crime, ma foi, il a la meilleure des crèmes. Et pas celle qui est aussi liquide que l’eau et que l’on achète en petits pots…

Non, ici, nous sommes en présence de la véritable crème, celle bien épaisse et qu’on ne trouve plus qu’à la campagne, chez les agriculteurs. La meilleure des crèmes, celles qui vous font un café magnifique.

Et bien, ce céréale killer… oups, serial killer, c’est de la véritable crème, pur jus, en A.O.C !

Vous en redemanderez, des histoires pareilles.

A déguster sans modération, parce qu’un roman policier écrit avec savoir se déguste sans modération (mais avec sagesse).

transfert OK

Publicités

6 réflexions au sujet de « A.B.C contre Poirot : Agatha Christie »

  1. Je suis en train de le lire! Alors je n’ai lu ta chronique qu’en diagonale mais je vais y revenir une fois le livre termine! Pour l’instant, c’est mon 1er Agatha Christie donc aucune comparaison mais j’aime bien!

    J'aime

    • J’évite de spolier, en général… mais vaut mieux ne pas lire une chronique qui parle du livre que l’on lit, on pourrait attendre les mêmes ressentis qu’un autre et ne pas les avoir, ce qui est frustrant.

      Bonne lecture ! Au fait, le coupable, c’est….. mhouhahahaha 😈

      J'aime

  2. Un Agatha de temps en temps ça fait toujours du bien, je m’étais promis de tous les relire mais pour l’instant, promesse non tenue. Après les Anne Perry, oui oui on y croit 😉

    J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s