Les voies de l’ombre sont-elles impénétrables ? On pénètre page après page… (Prédation – Part 4/4)

Et bien, pas évident une LC avec un résumé à faire toutes les 100 pages… Surtout quand on est samedi, qu’il faut faire les courses, préparer la salade, faire la vaisselle, la lessive… Et terminer les 80 pages de son roman précédent !

Bref, je m’y suis mise cet après-midi et nous publierons nos impressions sur le premier tome « Prédation » au fur et à mesure, sur cette même page, les premières en haut et les suivantes en bas. N’oubliez donc pas de jouer avec votre curseur ou la roulette de votre moeseke… votre souris !

L’édition papier faisant 378 pages, vous aurez droit à 4 billets d’impressions pour Prédation.

Les impressions ressenties tout au long de la lecture des autres romans qui font partie de la trilogie (quadrilogie) seront publiées sur des pages neuves pour votre facilité, avec le titre du roman.

Suivez bien le numéro dans le titre afin de savoir où nous en sommes dans la publication de nos impressions (Part 1-2-3-4)

Alors, le bilan de ces 100 premières pages ? J’y viens, pas de stress.

Les impressions du Cannibal (pages 1 à 100) : Déjà, le volume est lourd, le genre de truc avec lequel on pourrait expédier un cambrioleur aux pays des rêves doux en lui assénant un coup sur la tête avec ce pavé. Heureusement que je possède la version light pour la semaine, sinon, je risque la scoliose du dos en le portant.

  • Chapitres aux titres intrigants
  • Récit au présent, mais ça passe tout seul car narration à la troisième personne.
  • Commence fort, perd pas de temps à entrer dans le vif du sujet.
  • On fait la connaissance du flic qui va enquêter
  • Alternances des chapitres : enquête et enlèvement
  • Humour noir

Je sens que je me lie au livre, tout doucement. Suspense, angoisse et mystère… Les auteurs arriveront-ils à me passer le bracelet de l’addiction au poignet ? Resserreront-ils les liens ? Silence sur toute la ligne, je ne peux en dévoiler plus.

Les impressions de Stelphique (pages 1 à 100) : L’exemplaire étant scellé j’y ai vu, comme un obstacle, une protection pour nous éviter de franchir le pas vers Les voies de l’Ombre, mais bon, nous on n’est as des peureuses et on se fout des recommandations, même les plus évidentes. On va le lire, un point c’est tout !

Quelle jolie surprise d’y voir la dédicace des auteurs !!!! On vous fait partager ce petit bonheur avec nous !

Et s’il y a un truc sur lequel on se rejoint, nous les deux lectrices assoiffées de thrillers, c’est qu’on sait déjà qu’on va avoir mal au poignet, c’est tout de même un sacré pavé !!!!!

Liée……..

Liée par cette intrigue, un poignet attaché à ce livre : ligotée par l’angoisse et prisonnière aveuglée.

Voilà ce que je mettrais pour ses 100 premières pages et j’ai relevé un certain humour dont je suis fan…

— Je ne sais pas si tu es un pessimiste jovial ou un optimiste ténébreux. (p57)

— J’en ai ma claque de vivre le nez dans vos PV de meurtres, de voir des CV d’assassins et de violeurs et des photos de viande saignante. C’est vomitif à la longue. (p85)

Jasmine+livre 023Jasmine+livre 021  Jasmine+livre 024

Impressions du Cannibal (page 101 à 200) : « Justice, enquête bâclée, questions, SEXE, folie, récits de vie étrange, Genèse ».

L’alternance des récits donnent du peps à l’histoire et ajoute un grain de suspense et de frustration. Autre chose, des autres récits viennent se greffer dans le roman, écrits dans une autre police d’écriture.

Durant ces pages, j’ai été gâtée en extraits un peu hot. Je les ai d’ailleurs publié sur Babelio, sur les citations dédiées à la Trilogie. Hé, on ne me refait pas !

Impressions de Stelphique (page 101 à 200) : Si j’étais liée,en début de lecture, là je rajouterai que je suis reliée au destin de Clara et sa douce lueur…. La force de ce duo père/ fille m’émeut indubitablement.

Par contre, je suis Dégoutée de Rufus (en plus c’est quoi ce prénom de cleb’s errant, tiens ça lui va bien finalement…)… Il m’a perdue à la page 157, sans espoir de retour, je le crains fort…

Et j’ajouterai un autre mot : Horrifiée et peinée devant la lente transformation d’un monstre en devenir…

Impressions du Cannibal (page 201 à 300) : « K7, Marlon Brando, Stockholm, arc-en-ciel, questions, mystères, suspense, angoisses, cavale, Prosit » (là, seuls ceux qui l’ont lu comprendront l’allusion).

Marlon Brando en silhouette esquissée dans l’ombre d’une K7L’arc-en-ciel et ses couleurs utilisé à mauvais escient, beaucoup de questions et le mystère reste entier.

Le roman est assez addictif, mais pas au point de m’empêcher d’aller au lit. Mais pour tenir le rythme de lecture que nous sommes imposés tacitement, j’ai profité de mon vice qui est de manger en lisant. Non, pardon, qui est de lire tout en mangeant ! Et ma salade préparée se prêtait bien à l’exercice. Le livre aussi puisque, étant de seconde main, il tenait ouvert tout seul.

Impressions de Stelphique (page 201 à 300) : Je suis atterrée par certains tournants explosifs, mais là je suis surtout en Attente de voir les tenants et aboutissants de certaines pistes… Je pense aussi qu’il va me falloir remédier à ma culture cinématographique car je n’ai toujours pas vu Apocalypse now… (Non pas taper !!! mdr !)

Impressions du Cannibal uniquement (pages 301 à la 378) : « Fuite, désespoir, peur, rébellion, espoir, machiavélisme, ruse, courage, couilles au cul ! »

Je vous avouerai que ça faisait longtemps que je n’avais pas lu autant durant un week-end (les 400 en 1,5 jour), moi qui le dédie généralement à d’autres activités.

Activités saines et non cochonnes puisqu’il s’agit de surf et de visionnage de films ou séries sur le PC !

Publicités

41 réflexions au sujet de « Les voies de l’ombre sont-elles impénétrables ? On pénètre page après page… (Prédation – Part 4/4) »

    • Comme je disais, j’en suis à la page 300, j’ai des impressions, elles sont prêtes, au crayon dans mon carnet, on publiera une impression par jour. J’ai deux jours d’avance, là 😆

      J’aime bien mais ça ne m’a pas emporté comme d’autres livres l’avaient fait… mais jusqu’à présent, 3 étoiles, je mets, gardant une dent pour le méchant raté. J’en ai côtoyé des meilleurs… :/

      J'aime

  1. Comme quoi ce n’est pas facile de chroniquer un livre quand on n’a pas tous les tenants et aboutissants (comme on dit) 😆 Moi qui ai déjà une belle scoliose, j’évite les livres trop lourds, il m’arrive de devoir lire le livre posé sur mon lit, toujours du même côté, c’est énervant !!! Il faut que le livre soit bon ! 😆

    Aimé par 1 personne

    • Purée, la scoliose, c’est pas ce qu’il y a de mieux ! oui, le livre est épais, malgré son papier assez fin (plus épais que le bible, mais moins épais que d’habitude).

      Pas un exercice facile, mais c’est amusant et je lis beaucoup plus que d’habitude puisque je dois suivre le rythme de publication 😀 ça motive ! 😉

      Aimé par 1 personne

    • Le deuxième post est posté (pages 101 à 200) et la critique est déjà prête de mon côté, publication jeudi si ma binôme est d’accord. Je ne dirai rien de plus pour ne pas dévoiler les bijoux de la couronne. 😛

      J'aime

    • Justement, j’en ai tellement vu que pour m’émouvoir, faut se lever matin 😉

      Je me souviens, lorsque je bossais pour Torquemada (Tomás pas Hugo), qu’est-ce qu’on en a passé par la question, au bon vieux temps de l’Inquisition 😀

      Suis-nous bien 😉

      J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s