Les voies de l’ombre sont-elles impénétrables ? On pénètre page après page… (Instinct – Part 3/3)

Stelphique et moi poursuivons donc la publication de nos impressions sur notre Lecture Commune de cette trilogie de Jérôme Camut et Nathalie Hug.

Dernier volet de la trilogie des Voies de l’ombre (nous ne ferons pas le tome 4)… Va-t-il se révéler aussi catastrophique que les deux autres ?

Au moment où je rédige ces lignes, je connais déjà la réponse puisque lisant assez vite, j’ai été plus vite que ma pauvre binôme qui tire la langue derrière mon train d’enfer.

Ça en intéressera plusieurs d’apprendre que j’ai un (arrière) train d’enfer…

Voici nos impressions ressenties durant la lecture :

Impressions du Cannibal (pages 757 à 900) : « Nouveaux personnages, neige, survie, froid, ennui ».

Beaucoup de questions sur le changement de personnages (arrivée de nouveaux sans que l’on en sache plus) et le fait que les premier chapitre soit noté « 13 ans après », avant que l’on ne revienne quelques mois après la fin de Stigmate. Mais mon avis restera le même : Kurtz n’est toujours pas crédible et j’ai ressenti un ennui profond durant ma lecture.

Impressions de Stelphique (page 757 à 900) : Glacée…

Un nouvel environnement qui sent le Froid… Des tueurs de Sang-Froid… On nous emmène bien quelque part, et je suis assez curieuse. Après la déception des deux derniers tomes, je me dis que cette intrigue va pouvoir enfin marcher avec moi ???!!!!

Impressions du Cannibal (pages 901 à 1000) : « Adolescence, hormones, agressivité, recherche, Finlande, loups ».

Dommage que les loups n’aient pas bouffé Kurtz, ça m’aurait fait plaisir qu’un prédateur se fasse boulotter par d’autres prédateurs. Bon, il a souffert un peu, ça m’a fait du bien de le voir grelotter de froid. Malheureusement, il est comme le sparadrap du capitaine Haddock : pas moyen de s’en débarrasser et quand on pense que l’on y est arrivé, il revient en force. Clara et Louis ont bien changé aussi. Quand à Andréas est devenu une vraie loque.

Impressions de Stelphique (pages 901 à 1000) : De marbre… la plupart de temps…

J’essaye de mettre de coté les deux précédents tomes pour me mettre objectivement dans cette intrigue… Bon évidemment ça ne marche pas trop, et j’ai du mal à rentrer dans l’histoire. J’aime assez l’idée de cette bande de tueurs organisée, j’étais contente de voir Kurtz en mauvaise posture, mais les flics me laissent encore de marbre…

Impressions du Cannibal (pages 1001 à 1146) : « Racisme anti-Rroms, course poursuite, adrénaline, manipulations, politique ».

Le final est entraînant, faut au lui reconnaître ça et j’ai passé un très bon moment avec de l’adrénaline et du suspense. Mais, une fois de plus, Kurtz est trop… et trop is te veel, comme on dit chez nous (« Trop c’est trop », dans deux de nos langues nationales). Certains personnages m’ont déçu dans leur manière d’agir, mais bon, ils sont majeurs et vaccinés.

Impressions de Stelphique (page1001 à 1146) : Ouf c’est la fin !!!!!!!

Les auteurs nous offrent une fin explosive, mais bon vu que pour moi le soufflé était retombé depuis longtemps ça ne marche pas encore à mes yeux… J’étais plus en tension de savoir quand Malia allait accoucher que réellement mettre un mot fin sur une intrigue trop rocambolesque…

Publicités

6 réflexions au sujet de « Les voies de l’ombre sont-elles impénétrables ? On pénètre page après page… (Instinct – Part 3/3) »

    • Paraît que c’est pas toujours l’ambiance super entre eux et que certains veulent dormir dans des hôtels très chics… je ne dirai rien, mais ça sent quand même le marketing 😉

      J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s