La voie des âmes : Laurent Scalese [LC avec Stelphique]

Titre : La voie des âmes                                                                 big_4

Auteur : Laurent Scalese
Édition : Belfond (2015)

Résumé :
Richard Neville est un flic français comme il en existe peu.

En touchant la main d’une victime, il parvient à reconstituer les derniers instants de sa vie, et à identifier son assassin – ce qui lui vaut d’être régulièrement sollicité par les polices du monde entier.

Cette fois, il est appelé à New York, à Brooklyn plus précisément, où un tueur en série insaisissable sévit depuis plusieurs semaines. Il se rend sur place avec son épouse, Clara.

Alors qu’il se trouve sur une scène de crime, Clara est assassinée à Central Park en pleine journée. Lui, le super flic, n’a pas pu protéger l’amour de sa vie, la mère des ses enfants…

Mais dès le soir du meurtre, d’étranges incidents surviennent : Richard pense d’abord que Clara cherche à communiquer avec lui de l’au-delà. Jusqu’à ce qu’il reçoive la visite d’une femme mystérieuse. Elle lui propose un marché incroyable: sauver Clara, en échange d’un service…

De quel service s’agit-il ? Quelles seront les conséquences de ce pacte ? Jusqu’où Richard ira-il pour revoir Clara ?

Et nous, jusqu’où serions-nous prêts à aller par amour ?

Critique : 
La voie des âmes, qu’est-ce que c’est ? Est-elle, comme celles de Dieu, impénétrables ?

Vous aimeriez bien le savoir, mais je ne vous dirai rien, hormis ce conseil : ouvrez le livre et lisez-le ! Assurément vous passerez un bon moment.

Moi, j’en ai passé un bon en compagnie de ma binôme (Stelphique) pour cette Lecture commune où on s’est déguisée en agent Scully.

Bienvenue à Big Apple, Crazy Town, Manathan. Il s’en passe des choses étranges dans cette ville.

En commençant ma lecture, je n’avais pas relu le résumé, il était même oublié dans les limbes de mon pauvre cerveau d’amibe. Le commençant vierge, j’ai sursauté à un moment du récit parce que je ne m’y attendais pas. Je me suis reprise de suite et j’ai continué à bouffer le roman.

C’est ici que je vais mettre en garde les esprits cartésiens qui lisent ma bafouille : fuyez, pauvres fous, si vous n’aimez pas l’imaginaire.

Les autres, plus ouverts, venez enquêtez sur les chemins de l’étrange avec Mike Rosener, flic new-yorkais un peu bourru et Richard Neville, profiler français qui a un Don.

Avec Mike, j’ai accroché de suite, j’ai eu plus de mal avec Richard, un peu plus lisse, trop parfait, presque (sauf pour le trempage de son biscuit dans une autre tasse de café que celle de son épouse).

Peu de temps morts, de l’émotion, des flics dépassés par certaines choses et beaucoup de questions durant la lecture. Mes méninges ont fumées afin de tenter de deviner la fin.  Loupé une partie !

Le style de l’écriture n’est pas tarabiscoté, il est simple, mais il fait mouche et vous entraine comme une tornade dans le récit.

Ce qui est étonnant, c’est que l’on a beau avoir un schéma vu et revu : les Bons contre les Méchants, avec des Bons très comme il faut et des Méchants qui ne bénéficieront jamais de circonstances atténuantes, autrement dit, une « soupe littéraire très conventionnelle », le tout passe très bien.

Mon seul petit bémol sera pour une pensée dans l’épilogue. Non pas qu’il m’ait déplu, il est génial, au contraire, mais vous savez que le diable se cache dans les détails et l’un d’eux m’a fait tiquer.

Une petite chose dans la tête d’un des personnages n’allait pas avec le personnage. Le revirement était trop fort, trop brusque.

Hormis ce petit poil resté sur ma langue (que j’ai vite expédié ailleurs), tout le reste était diaboliquement bien foutu et l’auteur a été un gros filou !

Challenge « Thrillers et polars » de Canel (2014-2015) et Le « Challenge US » chez Noctembule.

BILAN - LC réussie - OKL’avis de ma binôme Stelphique :

Pourquoi je l’ai choisi :

Je pense que rien qu’avec la quatrième de couverture, ce livre était fait pour moi. Mais en plus, tous les avis positifs des copinautes, et la LC interactive avec ma binôme évidemment , m’ont vraiment influencé à lire ce thriller nouvelle génération.

Synopsis :

Elles sont partout, elles sont invisibles, elles se sont emparées de nos corps et veulent nous posséder. Ce sont les âmes noires de nos ancêtres. Un seul homme pourra les combattre. Pour sauver la femme qu’il aime…

Richard Neville est un flic français comme il en existe peu. En touchant la main d’une victime il parvient à reconstituer les derniers instants de la vie de celle-ci, et à identifier son assassin – ce qui lui vaut d’être régulièrement sollicité par les polices du monde entier. Cette fois à NY il est parti en mission accompagné de sa femme Clara… assassinée en pleine journée à Central Park.

Lui, le super flic, n’a pas pu protéger l’amour de sa vie, la mère des ses enfants… Mais dès le soir du meurtre d’étranges incidents surviennent : Richard pense d’abord que Clara cherche à communiquer avec lui de l’au-delà. Jusqu’à ce qu’une femme étrange le visite pour lui proposer un marché incroyable : revenir quelques instants avant le meurtre de sa femme pour qu’il essaie de la sauver, en échange de son obéissance aveugle…

Les personnages :

Richard Neville, est un flic attachant, si ce n’est son faux pas envers Clara, il aurait été parfait. Oui, les mecs sont faibles. Enfin pas tous heureusement, mais suffisamment pour que l’auteur décide d’en faire deux identiques.

Mike Rosener, j’ai eu une petite préférence pour lui, légère, grâce à son esprit plus ouvert. Neville possède déjà le don, donc c’était plus « facile » à appréhender les éléments de cette intrigue. Il me faisait de la peine aussi, avec ses moments ratés avec sa femme.

Nancy, je sais bien que c’est la Méchante de l’histoire mais je ne sais pas pourquoi elle m’a plu. Tous ses pouvoirs, ses corps empruntés avec leurs histoires réinterprétés, ça m’a bien plu !

Ce que j’ai ressenti :

La mort est certaine
Seul le moment nous est inconnu

Ce livre a de multiples qualités! Savoir gérer aussi bien le fantastique dans un thriller en y ajoutant une once d’amour, fallait oser, mais le pari est relevé haut la main !

Si vous deviez choisir entre sauver l’amour de votre vie et sauver le monde que choisiriez vous ?

Tout part d’un don convoité. Forcément quel qui soit, ça donne envie. Mais quand, c’est une âme malveillante, doublée de pouvoirs extraordinaires qui souhaite le détourner, ça donne vite des situations improbables, des temps et des lieux en équilibres précaires, un suspense à couper le souffle, un château de cartes aux passerelles vacillantes, proches de la destruction.

Nos personnages, (oui j’y mets volontairement un pronom d’appartenance, car on s’attache à chacun d’eux, ils se livrent sans concession, on les aime donc immodérément), se promènent donc dans ces tunnels du temps avec chacun une cause admirable: l’Amour, la Justice, le Pardon, le Bien.  Franchement à lire, c’est super agréable! Savoir que des auteurs misent encore sur l’optimisme et lutte contre le perpétuel gouffre d’imbécilité et de violence, ça donne quelques papillons dans le ventre et un peu d’espoir pour le futur.

La lutte Bien / Mal est au centre de ce récit, on est obligé de choisir son camp. Tout n’est pas gris, c’est plus tranché, alors bien sur on peut parler d’utopie, de schéma manichéen, mais moi je pense que comme notre manière de vivre est souvent proche d’aller dans le mur, à un moment donné, il faut être sûr de ses choix et ses convictions. Ce livre est là pour nous ouvrir avec douceur les yeux. En y mêlant de la magie, et des fantômes, on sent que ça relève plus de la science fiction, mais bon, ne décourageons pas, les humains sauront se reprendre!!!!

« Ils nous facilitent la tache réjouissons nous. La civilisation a du plomb dans l’aile. Aujourd’hui le déclin, demain la chute… »
« -Les… MBD?
– Les metro, boulot, dodo, l’éclaira Rosener. Les gens ne croient plus en rien. Pour la plupart d’entre eux, le mal, c’est les autres. Ils n’imaginent pas une fraction de seconde qu’il existe pour de vrai et qu’il cache sa laideur derrière la beauté d’une femme. « 

J’ai beaucoup aimé suivre l’intimité de ces couples, leurs failles, leurs faiblesses. Quoiqu’on en pense c’est l’amour qui fait tourner le monde, mais quand la vie s’en mêle, et bien, on en subi les conséquences. J’avais le cœur serré de suivre leurs péripéties, dès fois j’en avais les larmes aux yeux, car elles sont si proches de nos quotidiens, on ne peut y rester insensible.

« Le coté positif du temps perdu, c’est qu’il rend précieux le temps qui reste. »

En bref, une lecture qui nous bouleverse sur nos convictions, une intrigue qui tient ses promesses, une envolée amoureuse, un doux espoir pour nos âmes. Une bien jolie lecture en somme !

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 8/10
Advertisements

53 réflexions au sujet de « La voie des âmes : Laurent Scalese [LC avec Stelphique] »

  1. Contente de lire que contrairement à moi, tu as aimé ce gros pavé. J’y peux rien, dès que je vois une bombasse maléfique je trouve que ça pue le cliché et impossible de me mettre dans le roman. Comment ça, j’exagère ?!

    Aimé par 1 personne

    • Oui, je sais, c’était cliché la méchante, comme le combat du Bien contre le Mal, ce que j’ai souligné dans ma chronique, mais comme j’étais de bonne humeur, ça a passé.

      Si j’avais attendu plus du roman, ça aurait clashé, mais là, j’attendais rien de lui. Juste de passer un bon moment, ce que j’ai fait, mais c’est un fait qu’il ne fera pas partie des romans qui m’auront marqué. Juste des romans plaisants à lire. 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : La voix des âmes, Laurent Scalese (LC avec Cannibal Lecteur) | *****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****

  3. Ping : Le challenge USA revient | 22h05 rue des Dames

  4. Ping : Bilan Livresque : Mai 2015 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s