Mon top 10 littéraire toutes périodes confondues

Ô rage, ô désespoir, ô liste ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?
Et ne suis-je blanchie des lectures du passé
Que pour voir en un jour flétrir tant de livres aimés ?
Mes livres devant lesquels toute la blogo se pâme,
Mes livres, qui tant de fois ont sauvé mon âme,
Tant de fois réjouit mon cœur ou donné de l’effroi,
Trahie, face à un cruel dilemme, car je dois faire un choix…
Ô cruel souvenir de mes lectures passées !
Œuvres de tant de jours, en un post effacées !
Nouvelle règle édictée, fatale à mon bonheur !
Précipice élevé, d’où tombe mon honneur !

Oui, je m’insurge ! 10 livres à sélectionner, c’est trop cruel, trop injuste, comme le disait si bien Calimero.

J’ai eu beau leur faire mes yeux de chat Potté, rien n’y a fait, Stelphique et Yvan furent l’intransigeance réincarnée : NON, NIET, NO !

Alors, la mort dans l’âme, je dois me résoudre à n’en sélectionner que 10 et prendre ceux qui m’ont vraiment marqué… et là, c’est cruel, impossible, sadique, horrible… et ma liste change souvent parce que en réfléchissant plus, j’en retrouve des autres.

Donc, dites-vous bien qu’elle n’est pas ultime et que j’ai l’intention de tricher !! Non, mais. Na !

Attention, ces livres sont là à cause des sentiments qu’ils m’ont procurés durant la lecture (joie, peur, traumatisme, découverte…). Vous pourriez les lires et les trouver nuls.

Autant commencer par le commencement, celui qui décida de ma ligne de lecture future, j’ai nommé  Le chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle. Non pas pour sa qualité littéraire, mais pour ma découverte du polar ET de Sherlock Holmes, ce qui fut ma perte parce que plus de 25 ans après, ils sont toujours mon vice.

CVT_Le-chien-des-Baskerville_3625Dix petits nègres d’Agatha Christie parce que ce fut un livre que je n’arrivais pas à lâcher du tout ! Au point que ma mère dû me l’arracher des mains à table… De plus, la solution de l’affaire m’avait troué le cul. Il l’est toujours d’ailleurs !policier-dix-petits-negresLE livre qui m’a traumatisé, c’était Mon ami Frédéric de Hans Peter Richter. Dans l’Allemagne, d’avant-guerre commence à naître le nazisme. Deux enfants, un juif et un allemand… ils sont amis et puis commence la monté du moustachu. LA scène qui m’avait traumatisée à l’époque, c’était celle des pogroms. La maison sens dessus-dessous et le corps de la mère… rien que d’y repenser, les poils se hérissent !mon-ami-frederic-3543632À l’Ouest, rien de nouveau de Eric Maria Remarque où la Première Guerre Mondiale vue du côté des allemands, des Boschs, des casques à pointes… Un livre que je ne voulais pas lire, faisant la soupe à la grimace, avant de l’ouvrir (école oblige) et de m’en prendre une dans la gueule : en face, ils avaient souffert comme ceux de chez nous, ils n’avaient pas tous demandé à la faire et eux aussi avaient crevé comme des chiens, sous l’indifférence du monde. Ça m’a appris bien des choses, moi qui était si jeune…81X0LoEHkALLongtemps j’avais cru que Frankenstein était le nom de la créature. En lisant le livre de Mary Shelley, je me suis rendue compte que c’était le nom du docteur qui avait inventé la créature. Je pensais la créature dénouée de tous sentiments, une bête, un monstre, une horreur… Que nenni, elle était douée de sentiments et elle m’a émue comme jamais. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.67371-gfÀ l’époque La ligne verte de Stephen King avait été publiée en feuilleton dans la collection Librio et j’en avais acheté un pour voir. Le lendemain, je voulais les lire tous ! La première fois qu’une souris et que des condamnés à mort me faisaient pleurer, m’émouvaient, me faisait comprendre que la peine de mort est un meurtre prémédité et que les conditions de détentions étaient totalement à l’encontre de tous les droits les plus élémentaires. Le King, fournisseur officiel de mes émotions.la-ligne-verte-4106063Ben oui, Nécroscope de Brian Lumley fut une découverte qui me boulversifia ! En maraude dans une brocante énorme, je ne trouvais rien, alors, en désespoir de cause, j’avais acheté ce gros roman dont la couverture m’avait attirée. Payé 50FB à l’époque (1,25€), je ne perdais pas tout. Waw, ce Harry Koegh capable de parler avec les morts, ces vampires et tout le reste, et bien, ça m’avait scotché au livre !

Inconvénient de cette décalogie allemande, la première société éditrice (Lefrancq) a fait faillite et le reste n’a pas été traduit. À ce jour, seuls les 3 premiers tomes sont disponibles en français.necroLa plupart ne reviendront pas d’Eugenio Corti est un roman parle de l’épopée du front de l’Est en 1942. La Russie, son froid glaçant et ses dégels qui clouent toutes les machines dans la boue, les hommes aussi. Encerclées dans une poche aux côtés de la 298e division allemande, plusieurs divisions italiennes, désemparées, vont être anéanties par un ennemi féroce et un froid polaire.

Une histoire forte, tellement forte que, lisant le roman dans le train, je n’avais pas vu (et entendu) qu’il entrait en gare de ****, ma destination finale. Heureusement que mon chien, habitué du train, avait senti que nous revenions au pays et s’était levé, me regardant avec des yeux malicieux, la queue frétillante, s’étirant après le voyage.
Hein ? Pourquoi tu te lèves ? Oh putain, on entre en gare, viiiiite !9782877064859Mes Classiques, je ne les ai pas fait, c’est lors d’un Challenge littéraire que j’en ai découvert beaucoup… Jane Eyre de Charlotte Brontë fut un de ceux là. Sincèrement, je m’attendais à du pathos pour la jeunesse de Jane et du gnangnan pour l’histoire d’amour, il n’en fut rien. Une claque et un coup de cœur littéraire. Un truc grandiose, un putain de roman que j’ai dévoré.002060055ÇA de Stephen King fut une de mes dernières découvertes, faite grâce à ma binôme, Stelphique. Un roman que je n’avais jamais osé lire… Grande erreur parce que le monstre n’est pas toujours celui que l’on pense ! Un véritable chef-d’œuvre et un groupe de gamins auquel on ne peut que s’attacher.

Ca-de-Stephen-King 55302521

Auraient mérité de s’y retrouver si pas limité à 10 :

  1. Simetierre : Stephen King
  2. Misery : Stephen King
  3. Dolores Claiborne : Stephen King
  4. Shining : Stephen King
  5. Reflex : Maud Mayeras
  6. Le chemin des âmes : Joseph Boyden
  7. 1275 âmes : Jim Thompson
  8. Orgueil et préjugés : Jane Austen
  9. Dracula : Bram Stocker
  10. Des fleurs pour Algernon : Daniel Keyes
  11. Des souris et des hommes : John Steinbeck
  12. L’assassin qui est en moi : Jim Thompson
  13. J’étais Dora Suarez : Robin Cook
  14. Midnight : Dean R. Koontz
  15. L’heure du loup : Robert McCammon
  16. Meurtres pour rédemption : Karine Giebel
  17. Mon bel oranger : José Mauro de Vasconcelos
  18. Fahrenheit 451 : Ray Bradbury
Advertisements

78 réflexions au sujet de « Mon top 10 littéraire toutes périodes confondues »

  1. Chapeau! Parce que je me refuse à faire un top 10, 20 ou même 100! Que ce soit en musique, ciné/série ou bouquins! C’est une insulte faite aux autres! 😉 Alors je compatis à la torture que cela a dû être! 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Oh ca va, elle est très belle ta liste!!!!!!;)
    Genre c’était la torture!!!!!Pfffff mdr
    On voulait juste une petite idée de tes lectures qui t’ont particulirement marqués….
    J’en ai lu pas mal des tiens, et je m’en note d’autres du coup!!!!
    Contente de t’avoir motivée pour Ça!!!!!! Il est dans tous les top 10 jusqu’à aujourd’hui!!!!!!;)

    Aimé par 1 personne

    • Oui, une torture de choisir, ce qui m’a donné l’idée de transformer le poème du Cid… fallait que je laisse ma marque, je sais pas faire simple comme tout le monde. Mdr

      ÇA fut une putain de découverte ! Encore plus forte que Simetierre, il y a de l’espoir dans ça, pas dans simetierre.

      Le King en place assez bien dans mes listes, j’aurais pu ajouter Christine et la peau sur les os… chantier ! deadzone !

      Aimé par 1 personne

  3. ça ne te fait pas de mal de suivre un peu les règles 😉
    Bravo bravo bravo ton introduction est magistrale, du grand art !
    Bravo pour la belle liste également, content de voir autant de King et Mayeras dans les presque dix 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Sais-tu que je n’en ai lu qu’un seul dans tout ton top10 !!!! Inutile de préciser lequel… Je fais l’impasse sur Stephen King, mon mari m’a forcée à lire Duma Key, j’ai été vaccinée à vie, je pense. Mais pour le reste…. je les garde de côté 🙂

    Aimé par 1 personne

    • On nous forçait à lire des livres à l’école, pour les fiches de lecture, je soupire d’aise parce que ça ne m’a jamais dégoutté de la lecture et certains se retrouvent dans ma liste des 10 ou dans les bonus. Mais je n’aimerais pas qu’on me force à lire un roman en-dehors du cadre scolaire… Duma Key, jamais lu, je n’ai pas fait tous les King, mais il fut un fournisseur de bonheur et d’effroi. 😉

      J'aime

  5. Bravo pour ce difficile exercice 🙂
    Suite à un précédent échange, je suis tombée Sur mon ami Frédérick dans un troc. Je l’ai pris pour voir. Il y avait aussi mon bel oranger mais je n’avais pas assez de livres pour l’échanger.
    La couverture Nécroscope est effrayante 🙂 L’histoire l’est elle autant?
    Sherlock en premier choix une surprise?

    Aimé par 1 personne

    • Tu peux adapter les règles comme moi et Lord Arsenik 😉 J’ai vraiment choisi ceux qui m’avaient procuré des émotions fortes ou qui m’avait changé, changé ma lecture, ma vision de la vie…

      J'aime

  6. Bon, ben je crois que de ton top 10, je suis plutôt minable. La Ligne verte, c’est sur. Les 10 petits nègres aussi mais à une époque où je buvais pas encore pour donner du piment à mes lectures. Et puis je crois que c’est tout. Peut-être, peut-être, un hypothétique chien des Baskerville, mais je ne parierai pas ma bouteille de bourbon ou même de Rochefort 10.

    Aimé par 1 personne

    • Rhoôôôoô ! un homme qui est en demande de câlins n’a pas de problèmes de neurones, enfin, voyons, Vincengt ! Remonte juste à ta liste de l’année, ta mémoire est encore fraiche.. bien que les médecins disent que dans les troubles de mémoire (et pas de l’érection) c’est la mémoire à court terme qui ne marque plus, les souvenirs anciens restent. ma grand-mère cherchait bien son père à 2h du mat’ 😦

      Aimé par 1 personne

  7. Ping : Mon Top 10 SANS Stephen King | Les Chroniques Acides De Lord Arsenik

  8. C’est vrai que 10.. mais en même temps certains livres m’ont vraiment marqués ! je pense que la liste pourrait évoluer au fil des ans donc peut-être à refaire dans deux ou trois ans ? J’ai lu la moitié des livres que tu as cités .. ah ce chien des Baskerville !

    Aimé par 1 personne

    • La torture régulière, alors ?? 😀 Non, je refuse de me torturer à nouveau les méninges 😀

      Le chien m’avait bien mordu… Allez, si tu as lu la moitié, il ne t’en reste plus que 5 ;-))

      J'aime

  9. Ping : Mon Top 10 littéraire toutes périodes confondues | Sous les pavés.....la page

    • J’ai même oublié « une journée d’Yvan Denissovitch » dans mes bonus !! C’est te dire le mal que j’ai eu à la faire. J’ai adoré des fleurs, mais j’ai dû faire « am stram gram »…

      J'aime

  10. Ping : Portrait d’une Cannibale Lectrice | 22h05 rue des Dames

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s