Dune : Frank Herbert [LC avec Stelphique : Intro]

Et hop encore une Lc imprévue au programme et pas des moindres!!!!

Voilà, je lisais toute seule (Stelphique) dans mon coin Dune mais je sais pas, je commençais à m’ensabler telle Jasmine et son sablier.

Je luttais dans le monde d’Arrakis, pour éviter l’enlisement et surtout l’abandon pur et simple d’une lecture.

Et là, Cannibal Lecteur (c’est moi !!) arrive dans mon petit monde m’apporte l’Eau nécessaire, la Main tendue que j’espérais pour trouver l’élan nécessaire à la poursuite de ce monument de la SF, livre le plus lu et référence incontestable dans ce domaine.

C’est toujours plus facile de lire à 2, 2000 pages!!!! À 2 on a toujours moins peur d’affronter des épopées, à 2, on partage d’autant plus et le plaisir d’une lecture est souvent multiplié par l’équivalent de tous ses grains de sables.

À Deux, on lit Dune…. (© Cannibal Approuve Jeu de mot).

Et pourquoi le Cannibal Lecteur il a dit « oui » ?? Non, non, non, je ne suis pas si facile que ça, messieurs, je ne dis pas « oui » à tout, mais ça fait un petit temps que j’ai envie de m’encanailler avec de la SF et Dune se trouvait dans mon immense Stock À Lire et ma foi, je ne rechigne pas à aller faire un « renfort caisse » lorsque je vois une personne telle que Stelphique en détresse littéraire.

Vu aussi que mon expérience textuelle dans la SF frise la virginité – on ne peut pas dire que 3 ou 4 fois suffisent à faire de moi l’expert de la matière) – je me dois de réparer ça et de découvrir toutes les positions du kamasutra, heu, de la SF, qu’elle soit space opera ou planet opera, dystopie ou tout ce que vous voulez.

Dune étant considéré comme un grand classique, tels le cycle Fondation de Asimov, nous ne commençons pas par de la merde ! Ni du tout petit puisque là, on va se payer le pavé de l’année !!

41M50qvWkJL._SX303_BO1,204,203,200_ Dune-de-Frank-Herbert

Publicités