Mort mystérieuse d’un respectable banquier anglais dans la bibliothèque d’un manoir Tudor du Sussex : L.C. Tyler

Titre : Mort mystérieuse d’un respectable banquier anglais dans la bibliothèque d’un manoir Tudor du Sussex

Auteur : L.C. Tyler
Édition : Sonatine (2014)

Résumé :
Findon, province du Sussex. L’écrivain Ethelred Tressider a décidé de délaisser pendant un temps le roman policier pour se consacrer à sa grande œuvre littéraire. Au grand dam de son agent, Elsie Thirkettle, que la littérature intéresse surtout pour son aspect commercial.

Pour apaiser les tensions qui règnent entre eux, ils s’affrontent au Cluedo et sortent dans le grand monde. Comme ce fameux soir où Sir Robert Muntham, un ami d’enfance d’Ethelred ayant fait fortune dans la finance, les convie à dîner avec quelques notables.

À peine ont-ils le temps de remarquer la saisissante ressemblance entre le magnifique manoir de Sir Robert et celui du Cluedo que leur hôte est retrouvé étranglé. Avec une corde. Dans la bibliothèque.

Commence alors pour Ethelred et Elsie une nouvelle partie, bien réelle cette fois, d’autant plus « jubilatoire » que la pièce était fermée de l’intérieur lors du crime, et que seul l’un des dix convives présents a pu commettre le meurtre.

Critique : 
Qui a tué le respectable banquier – si tant est que l’on peut être respectable ET banquier – avec la corde dans la bibliothèque ?

Ici, pas de mademoiselle Rose ou de Colonel Moutarde, mais des invités qui se sont absentés au moins une fois au cours de la soirée avant que l’on retrouve Sir Robert ayant avalé son extrait de naissance, dans la bibliothèque où tout était clos !

Une mort par strangulation dans une pièce hermétiquement fermée. Le mystère est épais comme un pudding indigeste dégusté un jour de terrible fog.

À qui profite le crime ? Telle est la question que vont se poser nos deux narrateurs présents sur place : Ethelred Tressider, auteur raté de polars et Elsie Thirkettle, son agent littéraire et éditrice à la verve caustique et ayant des manquements au niveau de l’éducation.

Les récits de nos deux protagonistes sont bien distincts de par des polices d’écriture différentes et de par leur ton utilisé aussi car il varie selon l’auteur du récit.

D’un autre côté, il était peut-être juste allé pisser. La soirée atteignait le moment où un certain nombre de vessies se rendaient compte qu’elles n’étaient plus toutes jeunes.

Si Ethelred est un grand benêt devant une paire de nibards sur-gonflés, Elsie nous éclaire davantage mais nous ment effrontément sur ce qu’elle a mangé (nous parler de saumon alors qu’elle s’est goinfrée de 3 paquets de frites).

De plus, elle n’a pas sa langue en poche et cela donne quelques jolies réparties drôles ou des pensées pas piquées des vers. Le vert étant pour le personnage Olive.

[Elsie] Vu la façon dont il l’avait regardée depuis notre arrivée, j’aurais eu tendance à penser que n’importe quel liquide servi dans une gamelle pour chien aurait fait l’affaire tant qu’il venait des blanches mains d’Annabelle et s’accompagnait d’une tape sur la tête et d’une grattouille derrière les oreilles.

[Elsie] Elle l’aurait inscrit à un concours canin qu’il n’aurait pas remué plus fort sa chère petite queue.

— C’est le type que j’ai vu un peu plus tôt ? m’enquis-je. Des tonnes de muscles, pas beaucoup de chemise, un cul bien ferme ?

[Elsie] J’ai dans l’idée que ses nibards ne sont pas ceux que Dieu lui a donnés.

J’ai souri, j’ai pouffé en les lisant, c’est drôle et amusant mais ça ne cassera pas trois pattes à un banquier véreux ou à Pervenche.

— S’il avait voulu alerter la police, il leur aurait écrit directement. Leurs coordonnées sont dans l’annuaire. Leurs voitures ont des lumières bleues qui clignotent. Ils sont volontairement faciles à localiser.

Une roman policier amusant, une enquête drôle mais une résolution un peu simpliste.

À lire quand on veut se ménager une plage détente car on passe un bon moment, même si ça ne restera pas inscrit dans les annales.

— Nous devrons en informer la police… quand il le faudra. Mais inutile qu’ils reprennent la main tout de suite : Sherlock Holmes et eux, pour l’instant, ça fait deux.

Étoile 3

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2015-2016) et « A year in England » chez Titine.

CHALLENGE - Sherlock___Running_Wallpaper_by_draft624 Corrigé

Publicités

45 réflexions au sujet de « Mort mystérieuse d’un respectable banquier anglais dans la bibliothèque d’un manoir Tudor du Sussex : L.C. Tyler »

  1. Je les aime bien, ces romans de L.C. Tyler. Pas révolutionnaires, c’est vrai, mais ils garantissent de passer un bon moment à chaque fois, et c’est déjà pas mal. Cela dit, si celui-ci m’a plu, j’ai préféré le précédent, « Homicides mulltiples dans un hôtel miteux des bords de Loire » (hé, je n’ai même pas eu besoin de vérifier le titre, pour une fois !!!), dont la fin est plus réussie, me semble-t-il, avec sa parodie joyeusement catastrophique de résolution à la Hercule Poirot 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je vois que toi aussi, dans tes messages, tu as des soucis avec les lettres « f » et « i » qui, dès qu’elles doivent se suivre, s’annulent… Moi aussi mon mot « fin » doit être écrit « ffin » pour que ça donne quelque chose…

      C’est drôle, le roman et je pense faire l’homicide multiple, tiens, pour le fun !

      J'aime

  2. Ping : A year in England – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

    • Je n’avais pas les précédents et puisqu’il n’est pas nécessaire de les lire, je me suis dit « tiens, avec un titre pareil, ça rentre dans l’année anglaise » et hop, cadeau !

      Je vais chercher « Homicides multiples… » de cet auteur, paraît qu’il est super !

      J'aime

  3. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Janvier 2016 | The Cannibal Lecteur

  4. Ping : Challenge Thriller et polar – session 2015-2016, bilan final | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s