Écrins fatals ! – La première enquête de Sherlock Holmes : Pierre Charmoz & Jean-Louis Lejonc

Écrins fatals - La première enquête de Sherlock Holmes - Charmoz & Lejonc

Titre : Écrins fatals ! – La première enquête de Sherlock Holmes

Auteurs : Pierre Charmoz & Jean-Louis Lejonc
Édition : Guérin (2015)

Résumé :
Il aura suffi d’un pique-nique improvisé au pied de la muraille de la Pointe des Arsines (les Écrins), au lieu-dit « Les Balmes de François Blanc » , associant deux gentlemen écrivains – Pierre Charmoz et Jean-Louis Lejonc – , et la découverte fortuite, non loin du lieu des agapes, de quelques ossements, de lambeaux de vêtements et d’une antique sacoche contenant un carnet dûment annoté, pour que le doute s’installe : Whymper, Moore, Walker et leurs guides Croz et Almer sont-ils bien les premiers à avoir foulé le sommet des Écrins ?

Doute qui devient certitude une fois connu le contenu du carnet : le chevalier Dupin, guidé par de solides autochtones, y relate son ascension de la Barre des Écrins. Ils parviennent avant les Anglais.

Pourtant, l’histoire n’a retenu que la première de Whymper et consorts. Lejonc et Charmoz n’en ont cure.

S’appuyant sur le récit de Dupin et le témoignage, ô combien précieux du jeune Sherlock Holmes, alors âgé de 14 ans, et présent sur la face nord des Écrins ce 24 juin 1864, nos deux révisionnistes mettent à mal la version officielle.

Écrins fatals, l’ouvrage que nos auteurs ont tiré de cette enquête, est tout entier consacré au rétablissement de la vérité des faits. On dit que la vérité n’a pas de prix : le talent de Pierre Charmoz et Jean-Louis Lejonc non plus. Et la fantaisie encore moins.

écrinsCritique : 
C’est… toute essoufflée que… j’ai écrit cette chronique… après avoir… escaladé les Écrins… haut de 4102 mètres…

Escaladé deux fois, en plus, tiraillée que j’étais entre le récit des alpinistes français accompagnés du chevalier Dupin et celui des anglais, accompagnés du jeune Sherlock Holmes. Ouh, mon cœur, ce n’est plus de mon âge des grimpettes pareilles !

Sous-titré « La première enquête de Sherlock Holmes », ce récit ne l’est pas vraiment puisque les disparitions resteront un mystère pour l’ancien (Dupin) et le futur détective (Holmes).

Nous sommes en 1864 et notre jeune Sherlock, âgé de 14 ans, se trouvait en compagnie de Whymper, vieil ami de la famille, grand alpiniste devant l’Éternel et ne rêvant que de déflorer le plus haut sommet de France depuis que la Savoie est rentrée dans le giron de Napoléon III. Pardon, de la France !

Le récit est court (150 pages) mais le dépaysement est garantit et l’ascension du massif des Écrins est bien détaillée.

À ma droite, représentant la France, Dupin et ses alpinistes. À ma gauche pour l’Angleterre et The Queen, Sherlock Holmes ! Et au milieu, un curieux personnage. Que le meilleur gagne. Ou le plus malin.

Mais… et si la vérité était ailleurs ? Et si ce qui est noté dans les annales n’était pas l’exacte vérité ? Et si le mystère de 1864 n’était révélé que maintenant, dans les années 2000 ?

Alternant les récits de Dupin et de Holmes, le roman se lit tout seul sur quelques heures, le sourire aux lèvres devant les déductions holmésiennes, les sourcils froncés quant à l’origine de l’Autre qui se déplace furtivement dans le massif, ne cherchant pas encore le jeune Tchang. Agent Mulder, venez faire un tour dans le massif des Écrins, je vous prie !

Un roman dépaysant, frais, court, agréable, qui fait un bien fou après des romans noirs particulièrement sombres.

Une lecture sans prise de tête, bien au chaud dans le canapé, l’esprit tranquille et détendu.

Une lecture qui pourrait ravir les holmésiens comme les néophytes ! Moi, j’ai souri à l’idée de la matière dans laquelle Sherlock fera réaliser son deerstalker.

— Mon jeune ami, c’est là toute la science de l’alpinisme : savoir où l’on est perdu.

Étoile 3,5

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2015-2016), le Challenge « Polar Historique » de Sharon,  le Challenge « Victorien » chez Camille,  le Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park et le Challenge « Sherlock Holmes » de Lavinia sur Livraddict.

Publicités