Les noyées de la Tamise / Ressac mortel : A.J. Waines

Titre : Les noyées de la Tamise / Ressac mortel

Auteur : A.J. Waines
Édition : France loisirs (2014) / Les Escales (2014) / 10-18 (2015)

Résumé :
Au milieu de la nuit, la psychologue Juliet Grey reçoit un étrange SMS qui l’invite à se rendre au pont de Hammersmith.

Sur place, un cadavre de femme est en train d’être repêché, vêtue d’habits que Juliet ne connaît que trop bien : les siens.

Bientôt un nouveau message, la dirigeant vers un autre pont et un nouveau cadavre, avec un autre objet lui appartenant.

À quel jeu joue le tueur ? Quel lien existe-t-il entre elle et lui ? Est-il l’un de ses patients ?

Forcée de mener l’enquête aux côtés du jeune inspecteur Brad Madison, Juliet se retrouve prise dans les filets d’une terrible vengeance qui va faire resurgir les fantômes du passé.

Critique : 
Juliet Grey est une psychologue ordinaire et sa vie aurait pu être continuer à être un long fleuve tranquille si  un beau jour, ou peut-être une nuit, elle n’avait reçu un étrange SMS lui enjoignant de se rendre au pont de Hammersmith avant 7h15 du matin !

Vous et moi, prudents que nous sommes, nous l’aurions ignoré, ce SMS, pensant à une erreur d’envoi, mais Juliet, elle, elle y fonce et bardaf, c’est l’embardée puisqu’elle aperçoit un cadavre sur les bords de la Tamise.

Et ce curieux SMS ne sera pas le premier… « Mais pourquoi moi ? » aurait pu être la phrase culte de Juliet parce que oui, pourquoi elle ??

Ce roman, paru sous deux titres différents, « Ressac Mortel » et ensuite « Les noyées de la Tamise » (dans le but d’attraper des imbéciles comme moi qui retiennent les titres mais pas les résumés) aurait dû se nommer « Les étranglées jetées dans la Tamise » puisque tous les cadavres que la police repêchera (c’est la saison) au fil de l’eau et du récit auront tous été étranglés !

Si de noyade il ne sera pas question, on pourra tout de même dire que les flics pataugeront dans leur enquête et que sans l’aide de Julit Grey, ben, ils pataugeraient encore !

Le mystère est bien présent tout au long de l’eau car LA question que l’on se pose c’est de savoir QUI en veut ainsi à Juliet au point de tuer des femmes et de la prévenir chaque avant au moyen d’énigmes à résoudre afin de trouver le bon pont.

Mystère aussi avec le passé de Juliet et l’incendie qui avait ravagé – il y a 20 ans – la maison de ses parents alors qu’elle n’avait que 12 ans, tuant son grand frère qui était retourné chercher le chien.

Une bonne louche de mystère, du suspense, un brin de romance, quelques temps un peu plus mort (mais bon, ça allait encore), un brin d’humour et un personnage principal un peu enfantin, parfois, têtue et désobéissante.

[…] Des nappes en vichy marquées de moult taches rondes couleur thé et des rideaux brunâtres qui n’avaient pas dû connaître le lave-linge depuis la prohibition de la cigarette dans les lieux publics.

Avec le coup de la descente de Juliet dans les égouts, en cachette de l’inspecteur Brad Madison, elle aurait pu tout faire capoter !! De plus, penser que l’on peut arpenter les égouts avec des bottines de marche et une vieille salopette, faut vraiment avoir de la semoule à ce moment là dans le cerveau.

Si j’avais trouvé assez vite le coupable, je séchais sur le mobile, et pour cause, il était un peu fort de café et dur à avaler.

Simpliste, je trouve, dans le sens de la personne coupable car trop vague dans le déni. Je ne puis vous en dire trop, mais ça manquait de profondeur, là, dans la bêtise et le déni.

Parfois les gens ne supportent pas d’entendre la vérité. Ils déploient une énorme énergie pour la dissimuler, à eux-mêmes comme à leur entourage. En psychanalyse, on appelle cela le déni.

Pas un grand cru mais un petit vin qui s’accommodera avec beaucoup de plats.

Un roman policier sympathique à lire au coin du feu, une tasse de thé à proximité ou en vacances, au coin de la piscine, avec un mojito dans les mains.

Je n’avais jamais révélé à personne que nous étions trois dans cette relation : Andrew, moi et Johnnie Walker…

Pas LE roman policier de l’année, ni même du mois, encore moins de la semaine, mais ça se lit avec plaisir et vous donne du temps de cerveau afin de le préparer à plus mieux.

— Bien vu, docteur Watson…
Et il fila.

Étoile 3,5

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2015-2016), « A year in England » chez Titine, Le Mois du Polar chez Sharon (Février 2016) et Le « RAT a Week, Winter Édition » chez Chroniques Littéraires (480 pages – 480 pages déjà lues pour le Challenge).

Mois du polar - sharon-pour-logo-polar21rat-a-week1-copie

CHALLENGE - Sherlock___Running_Wallpaper_by_draft624 Corrigé

Publicités

20 réflexions au sujet de « Les noyées de la Tamise / Ressac mortel : A.J. Waines »

  1. Hello Dame Belette!

    You’re amazing! Comment faites vous pour lire tout ces livres aussi vite???

    Quoiqu’il en soit celui ci m’a l’air aussi palpitant… Faut dire que les London mysteries me fascinent toujours! C’est Londres mon héroïne de roman préférée en fait…

    Aimé par 1 personne

    • Je prends des pas trop gros qui se lisent vite, j’insère des bédés, je me lève plus tôt pour lire, je lis dans le métro, en mangeant, quand le boulot est moins hard et que la journée se termine, dans le métro de retour, en soupant, dans le divan… y’a qu’aux W.C que je ne lis pas.

      Londres, je suis in love de Londres !

      J'aime

  2. Ping : Le mois du polar commence | deslivresetsharon

  3. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Février 2016 | The Cannibal Lecteur

  4. Je viens de le lire moi aussi 🙂 Nos avis se rejoignent même si j’ai été plus critique que toi (mais ça c’est parce que je suis dégoutée d’avoir dépensé 8euros pour un polar très moyen alors qu’il y en a tellement d’autres super chouettes !)

    Aimé par 1 personne

    • J’ai pas dépensé autant, alors, je ne suis pas vénère… mais 8€ c’est cher juste pour passer un peu de bon temps entre deux petits noirs serrés. Je parle de romans noirs, bien entendus ! 😉

      J'aime

  5. Ping : Bilan du mois du polar | deslivresetsharon

  6. Ping : Challenge Thriller et polar – session 2015-2016, bilan final | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s