Green Manor – 16 Charmantes historiettes criminelles : Vehlmann & Bodart

Green Manor - 16 charmantes historiettes criminelles

Titre : Green Manor –  Intégrale des tomes 1 à 3 : 16 Charmantes historiettes criminelles

Scénariste : Fabien Vehlmann
Dessinateur : Denis Bodart

Édition : Dupuis (2010)

Résumé :
Lord paralysé qui cherche à se venger de l’amant de sa femme ; petit bonhomme insignifiant persuadé l’être l’Ange de la Mort ; médecin passionné rêvant d’examiner le cerveau du grand poète et peintre William Blake : les gentlemen croisés au très select Green Manor Club sont pour le moins inquiétants.

Car derrière la splendide façade victorienne se cachent en fait les passions les plus violentes et les pulsions les plus meurtrières.

Retrouvez, dans ce superbe album, l’intégralité des seize historiettes policières, qui sont autant de petits bijoux de mécanisme de précision perverse, signées Fabien Vehlmann et Denis Bodart.

PlancheA_117545Critique : 
Élever le meurtre au rang de l’élégance, en faire une œuvre-d’art… Tout un programme !

Il s’en passe des choses pas très catholique derrière les grosses portes en bois de ce club anglais sélect qu’est le Green Manor. On y disserte sur l’art du meurtre.

— Choisissons soigneusement quels devront être le mobile, la victime, l’arme, ainsi que l’heure et le lieu du crime, pour que notre chef-d’œuvre soit une parfaite réussite.

Des gentlemans ? Que nenni ! Une belle brochette de meurtriers, d’escrocs et de bandits que la reine Victoria ait jamais connus. Le tout derrière un certain vernis, tout de même !

C’est dans le magazine hebdomadaire Spirou que j’avais découvert l’univers délicieusement morbide de Green Manor.

Par morbide, je sous-entends un univers composé de gentleman, de gens de la haute, des membres d’un Club dans lequel on n’entre pas comme dans un moulin…

Et ces gens très dignes, ces gentlemans du club, parlent de crimes parfaits, de crimes sans victime, de crimes insolubles, ou de ceux dont le coupable fut attrapé… tout cela en fumant un cigare hors-de-prix ou en dégustant un alcool vieilli en fut de chêne.

Ce recueil, en plus d’être So British, est teinté d’humour noir ou l’arroseur peut finir lui aussi arrosé… de plombs !

Si les dessins ne sont pas fait dans un style « réaliste », ils n’en dégagent pas moins une atmosphère d’un Londres victorien et de messieurs tout ce qu’il y a de plus dignes, de plus gentleman.

De plus, l’album est magnifique et à tout d’un vieux grimoire ancien. Dans la biblio, c’est du plus bel effet.

Les histoires sont courtes, mystérieuses, bien trouvées, sadiques, perverses et qui ont la précision d’une véritable horloge suisse.

C’est noir, amusant, machiavélique. C’est anglais ? Non, réalisé par un duo franco-belge, uns fois !

J’en ai frissonné de plaisir !

Étoile 4,5

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2015-2016), le Challenge « Polar Historique » de Sharon, le Challenge « Victorien » chez Camille, le Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park, « A year in England » chez Titine, Le Mois du Polar chez Sharon (Février 2016) et Le « RAT a Week, Winter Édition » chez Chroniques Littéraires (136 pages – 616 pages déjà lues pour le Challenge).

Mois du polar - sharon-pour-logo-polar21 rat-a-week1-copie

CHALLENGE - Sherlock___Running_Wallpaper_by_draft624 Corrigé

Publicités