Les enfants de Dune – Dune III : Frank Herbert [LC – Impressions de lecture 2/2]

Enfants de Dune - T3 - Herbert

Impressions de lecture du Cannibal Lecteur (page 1 à 225) : C’est quand qu’on arrive à la fin ?
Ennui profond, beaucoup trop de blablas rébarbatifs (c’était pas « zéro tracas »), des pensées complexes. J’ai soupiré, mais soupiré durant cette première partie du voyage sur la planète Arrakis, dite Dune pour les intimes. Trop de complots tuent les complots, surtout que ici, ça complote même entre membre de la même famille ! Mes seuls moments agréables furent ceux passé avec les enfants de Paul Atréides (Muad’Did), Leto et Ghanima.

Impressions de Stelphique (page 1à 200) : Je lutte…
Je lutte de toutes mes forces, non pas pour marcher dans les Dunes, mais bien pour rester accrochée à l’histoire ! S’il y a encore de jolies perles d’écritures, il faut vraiment aller les fouiller dans cet imbroglio de manigances et de complots qui m’horripile.

Impressions de lecture du Cannibal Lecteur (pages 225 à 552) : Sauts dans les dunes…
Oui, j’ai sauté des pages dans Dune sinon je serais toujours engluée dans ses sables. À noter que les derniers 20% du livre (le dernier 5ème quoi !) est un peu plus palpitant avec le voyage de Leto, sa rencontre avec le Prêcheur et sa transformation. Pour le reste, ennui profond.

Impressions de Stelphique (page 200 à fin) : Je ne lis que du plaisir….et je zappe le reste !
Voilà ça m’a gonflée, j’en avais marre de suivre leurs stratégies à deux francs, six sous, donc j’ouvre au hasard de mes envies, cette fin du livre pour apprécier l’évolution des jumeaux et leurs pensées. Je ne m’imprègne que de leur philosophie, car c’est vraiment cela, qui m’avait le plus plu depuis le départ de Dune. C’est la première fois que je lis, pose, revient , repart en arrière, mais finalement je pense en avoir saisi l’essentiel, en arrêtant les frais avec ce tome ci.

Publicités

34 réflexions au sujet de « Les enfants de Dune – Dune III : Frank Herbert [LC – Impressions de lecture 2/2] »

      • ah fondation, j’ai adore les deux prequels, pas vraiment aime les 3 premiers tomes et j’ai replonge avec delice dans les deux derniers…..;)…
        mais bon vu comme c’est parti tu risques d’aimer les 3 premiers tomes…lol

        J'aime

  1. Jamais réussi à aller au-delà du premier tome !

    Fondation par contre, j’adore ! Hypérion est super aussi, mais plus difficile à appréhender. Je suis curieuse de voir ce que tu vas en penser.

    Aimé par 1 personne

    • Donc, même le premier tome de Dune t’a fait chi** alors ? Moi j’avais bien aimé le premier tome, même si quelques trucs étaient longuets et un peu complexe.

      Hypérion, ma binômette est tentée, mais si Fondation est plus à hauteur qu’un Hypérion, faudrait p’têt mieux commencer par du moins hard, non ?

      Aimé par 1 personne

      • Oui, même le premier Dune j’ai eu du mal à aller au bout.
        Je conseille plutôt de commencer par Fondation en effet, c’est plus rythmé et moins hard.
        Hypérion, c’est très différent. De mémoire, chaque chapitre est consacré à un des personnages, du coup, on ne comprend vraiment le tout qu’une fois qu’on a lu l’ensemble. Après Dune, c’est pas forcément le bon choix même si c’est génial.

        Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai jamais pu le lire jusqu’au bout celui-ci ! Je me rappelle ne pas y avoir trouvé ce qui m’avait tant plu dans Dune ! C’est bien d’avoir vos impressions, même longtemps après ma lecture, je me sens moins seule ! 😆😆

    Aimé par 1 personne

    • Si j’avais été seule, j’aurais lâchement laissé tomber, mais pour l’honneur, on y est allé, avec permission de passer et sauter des pages ;-))

      Y’en a qui ont aimé… mais moi, ça m’a endormi ! En effet, le plaisir du premier Dune est bien loin, ça ne m’a pas plu et en plus, sur Dune, il a plu ! mdr

      J'aime

  3. Hello Dame Belette,

    Mais déjà tu as été super courageuse d’arriver jusque là!

    J’avais vu le film étant jeunette… Et puis je l’ai revu récemment… Mon Dieu que ça a mal vieilli !!! Moi je n’ai pas mal vieilli en revanche… Je suis devenue plus mûre, plus sage… Plus élégante (depuis que j’ai laissé tombé, les boucles d’oreilles créoles, le gloss rose bonbon et le fard turquoise super à la mode à cette époque!)… Bref, plus belllllllllllle! 😀

    J’ai ensuite essayé de lire le premier volet (bref celui qui raconte le film) et j’ai trouvé que ça fleurait bon le délire à tendance psycho-mystique (bonjour les emprunts à la PNL! Très à la mode à cette époque aussi dans les séminaires de vente et de manipulation mentale via le discours… il s’agit de « calibrer », soit de repérer les éléments récurrents du discours et de sensibilité de l’interlocuteur pour se mettre sur le même niveau de langage que lui pour le mener par le bout du nez… Bref, moyennant une semaine de formation, on était toutes et tous appelés à devenir des « benêts du j’ai ses rites »!) tel qu’on l’aime dans les sectes à un point tel que je me suis demandé s’il n’était pas pote avec Ron Hubbard (le créateur de la sciento)… 🙂

    Mouais… Sur le fond tu as raison, souvent, les auteurs devraient se limiter à un roman avec les mêmes personnages et passer à autre chose très vite au risque de se répéter ad nauseam (Exception faite pour Sherlock Holmes et Harry Potter évidemment!)… D’autant que déjà là… Le premier volet était très… comment dire… disons qu’il ne pouvait intéresser que les accros de ce genre littéraire qui n’a rien à voir avec ma cup of tea (tiens d’ailleurs Holmes et Harry sont des buveurs de thé, pas des drogués à l’épice! 😉 ).

    A plus

    Aimé par 1 personne

    • Herbert a dû consommer de l’épice, pas possible autrement… parce que putain, certains dialogues ou pensées étaient si complexes que j’avais l’impression d’écouter du chinois.

      Et puis, avec tout ces « épice », « épice », on se serait cru à un contrôle anti-dopage du Tour de France « hé, pisse ! ».

      PNL… programmation neuro-linguistique ? Ils savent comment faire pour nous inciter à con-sommer plus ! Certains te vendraient des chaussures à un cul-de-jatte !

      Il y avait du bon dans le Benêt j’ai ses rites car ça puait la secte à plein nez, en effet, et Hubbard avait une antenne de sa sciento à Bxl… Bref, sans toute cette complexité d’esprit dérangé, on aurait pu avoir un grand roman, mais kékette !

      J’ai pas vu le film, ni le premier, avec celui qui a joué ensuite dans les femmes aux foyers désespérées, ni celui des enfants de dune, mais je me doute que ça a mal vieilli.

      Toi aussi tu bonifies avec l’âge en prenant de la bouteille ?? Moi de même. L’âge ingrat ne nous allait pas, l’âge mûr oui ! Vivement qu’on sucre les fraises pour voir si nous serons toujours aussi bonifiée !

      Harry et Sherlock, ce sont les meilleurs ! Facile à lire, rempli de références, pas de complexité à te faire fumer le cerveau, des héros et leurs seules sectes, c’était les bouffe-cadavres pour l’un et la ligue des rouquemoutes pour l’autre.

      Allez, je vais descendre mon thé là-dessus !

      J'aime

  4. Vas-y tout de même doucement avec le thé aux épices… 😀

    Moi mon modèle idéal de petite vieille c’est Tatie Danièle… Pas super sexy, mais elle a d’autres charmes à mes yeux! Mais chuttt! Ne le répète surtout pas à mes neveux… 😀 En attendant je vais jouer mes Joan Collins (l’inénarrable Alexis dans Dynasty) ou mes Amanda Lear de prizunik… 😀

    Aimé par 1 personne

    • Tati Danièle, c’était un personnage exécrable, une méchante réussie parce que dans le fond, on la plaignait un peu.

      J’ai juste bu un thé avec Sherlock, servi par madame Hudson et j’ai passé un agréable moment avec Watson, dans le réduit, sous l’escalier, avant que Hagrid ne nous surprenne en fâcheuse posture et que la baguette magique du John ne lâche des étincelles. Harry a dit que ça sentait la bête en rut dans son placard, alors nous sommes sorti dudit placard.

      Oui, messieurs en blouses blanches, je vais prendre mon sirop…

      Dinasty, jamais regardé, Dallas non plus, mais je pense que j’aurais dû me faire le Dallas, mais ma grand-mère m’en a dégoutté à force de me rabâcher les oreilles et je te raconte même pas quand Bobby a été tué, on a tous pensé qu’une personne de la famille était morte….

      J'aime

      • Il paraît qu’elle-même ne le sait pas! Pourtant des zômes elle en a connus pas mal… Enfin… Qu’elle dit… Parce que franchement… Dali (dont elle fut l’égérie)… Il était assez fêlé et pas certain qu’il ai eu suffisamment les yeux en face du trou vu qu’il vivait dans une réalité toute personnelle!

        Aimé par 1 personne

        • Dali était moche comme tout… Amanda a un certain charme et vu que je ne suis pas pour les moules sans les frites, je dirai qu’elle doit avoir des gênes masculins dans ses traits…

          Ils ont pu tous les prendre par l’autre entrée, celle qui est, à l’origine, une sortie, et comme je dis « on a le droit de s’amuser là où d’autres s’emmerdent ».

          Elle pourrait être hermaphrodite… comme certains mecs qui ont plus de gênes féminins que masculins et qui se sentent plus femmes dans leur corps.

          J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s