Sherlock Holmes et associés – Tome 3 – À la recherche de Watson : Michael Citrin & Tracy Mack

Titre : Sherlock Holmes et associés – Tome 3 – À la recherche de Watson

Auteurs : Michael Citrin & Tracy Mack
Édition : LP Hachette Jeunesse (2008)

Résumé :
Calico Finch, un célèbre archéologue, est retrouvé mort dans la bibliothèque d’un musée.

Mais, ce n’est pas tout. Watson, le meilleur ami de Sherlock Holmes a disparu !

Tout porte à croire qu’il s’agit d’un enlèvement. Sur les conseils de Sherlock Holmes, les jeunes associés du détective se chargent de l’enquête.

Mais le comportement de leur Maître les inquiète.

Pourquoi ne les accompagne-t-il pas ? Que leur cache-t-il ?

irregulars1Critique : 
Des aventures de Sherlock Holmes avec un petit goût d’Indiana Jones, le fouet en moins… Je veux !

Un célèbre archéologue a été retrouvé mort dans la bibliothèque d’un musée et Sherlock Holmes va faire appel à ses « Mouches » pour être ses yeux dans cette enquête.

Mais notre bande de gamins des rues est bien perplexe : une bande de voyous plus âgés leur cherche des noises et semble avoir un coup d’avance sur eux à chaque fois !

Ok, nous sommes dans de la littérature jeunesse, mais ce n’est pas une raison pour prendre les lecteurs pour des imbéciles ! L’identité du traitre parmi les Mouches ne laisse aucun doute et on sent bien l’anguille sous la roche avec la seconde enquête que Holmes confie à ses enquêteurs en culottes courtes.

Quand à Ozzie, toujours à la recherche de son père, il vient enfin de comprendre ce que le lecteur avait pigé depuis le premier tome. D’ailleurs, il est bien dommage que la série ne compte que trois tomes parce qu’il y a comme un petit goût d’inachevé avec le final.

Anybref ! Malgré l’écriture asses simple, les ficelles assez grosses, on a tout de même du mystère, deux enquêtes, des trahisons, des quêtes de soi et du père ainsi qu’une certain recherche d’amour paternel et de reconnaissance et une mini tentation vers le côté obscur de la Force.

Ça ne cassera jamais trois pattes à un canard, mais ça se lit avec plaisir, la tête vidée de tout, les pieds sur la table et une tasse de thé à côté (ou de café, ou un mojito, une bière, ou ce que vous voulez boire !).

Les 2,5/5 ne sont pas le fait d’un mauvais roman, mais d’une lecture à garder pour les enfants ou pour les collectionneurs des apocryphes holmésiens.

Étoile 2,5

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2015-2016), le Challenge « Polar Historique » de Sharon, le Challenge « Sherlock Holmes » de Lavinia sur Livraddict, le Challenge « Victorien » chez Camille, le Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park, « A year in England » chez Titine et Le « Challenge US » chez Noctembule (auteurs américains).

Publicités

16 réflexions au sujet de « Sherlock Holmes et associés – Tome 3 – À la recherche de Watson : Michael Citrin & Tracy Mack »

    • Ils sont quand même bien fait, pour les gosses, même si des ficelles sont grosses comme tout. Et puis, ça fait une bouffée d’oxygène dans mes lectures et vu que je collectionne TOUS les apocryphes sur Holmes, ben je suis obligée de les lire ! mdr

      J'aime

  1. Hello Dame Belette!

    J’ai plutôt tendance à être indulgente avec la littérature jeunesse. Comme je le disais l’autre jour (en faisant la râleuse de manière assez surprenante et inhabituelle 😇), nos jeunes d’aujourd’hui ne sont plus assez bons en français (quel dommage! 😭) pour lire des ouvrages qui jadis ( fin XIXe début XXe) leur étaient destinés ! Aussi peu importe que ces livres ne soient plus assez élaborés pour séduire nos yeux qui en ont lus d’autres! Du moment qu’ils donnent envie à nos jeunes d’aller lire les classiques dont ils s’inspirent quand ils seront plus grands! Nous avons découvert Holmes « dans le texte à 10-12 ans… Or… C’est l’âge auquel s’adressent les Enola Holmes aujourd’hui! Et quant à cet âge ils daignent ouvrir un livre sans image on a déjà envie de faire sauter les bouchons de champagne!🍾

    Tiens sinon j’ai suivi ton conseil: j’ai acheter les deux premières aventures des Pitt d’Anne Perry. Ils sont aussi publiés dans une nouvelle collection qui édite les romans deux par deux dans un même volume. Mais il faut déjà que je finisse avec le dernier Granger… Chuis pas aussi rapide que toi pour lire… Entre le boulot et les enfants… Et surtout les cours de cuisine avec Hanni…  » les zenfants? Vous aimez votre père ??? Et ben… Reprenez un morceau de rôti ! » 😜

    Aimé par 1 personne

    • Alors pour les fautes… Quand je tape mes coms avec mon aïefône, cet abruti corrige mes mots en rajoutant des fautes!!! Et comme je ne prends pas toujours (en fait jamais) la peine de corriger le correcteur…

      J'aime

    • Oui, à l’âge des gosses de 10-12 ans, j’avais déjà bouffé une partie des Hercule – j’t’encule – Poirot et je me faisait l’homme à la pipe, Holmes ! À 14 ans, je me marrais avec les San-Antonio de mon père et je me renseignait sur la position de la brouette togolaise !

      Tintin au congo, j’avais 5 ans ! Ok, c’était papy qui me le lisait…

      Bizarrement, ma petite soeur, qui est né au milieu des livres et des bédés, n’a jamais accroché comme moi à la lecture… bon, elle a lu les marie-aude muraille, quelques chair de poule, les harry potter (là, elle dévorait) et des max gallo qui causaient de Napo.

      Non, les jeunes de maintenant, quand ils ouvrent un Public, faut déjà appeler greenpeace et ouvrir le champagne, en effet. Mé y lise leur texto ts lé jour… mdr

      Et dieu ce qu’ils écrivent mal ! Mon mari, qui n’est pas le roi de l’ortho, ayant appris le français à 9 ans, en arrivant en Belgique, m’a montré un texte tout à l’heure, qu’il avait vu dans le Fesse Bouc. Ben même lui il voyait les fôtes dotografff du mec. Il m’a même dit « si c’est pour écrire ainsi, j’écris pas » lui qui me demande toujours de vérifier ses textes et même textos.

      J’ai adoré la collection des Perry ! Pas des Perry Mason (enfin si, j’aime aussi Perry), mais des Anne. Tout lu, sauf les deux derniers. D’ailleurs, si un jour tu passes à la lecture numérique, dis-le moi, via MP et je ferai quelque chose pour toi moyennant virement financier sur mon compte au Panama Pampers (pour éviter les fuite, le compte pampers).

      J’ai noté le Granger n°2 pour juin, pour mon mois anglais…

      Ta blague avec « reprenez-en » je la connaissais, mais en version plus trash encore !!

      J'aime

      • A oui! Lorsque j’ai eu mon premier téléphone mobile et que j’envoyais des SMS une de nos amies se fichait de moi parce que les écrivais en bon français ! Sans abréviation propres au langage SMS!!! Je passais pour une dinosaure fossilisée ! Et bien je n’en ai eu cure! Je suis restée bien droite dans mes bottes et mon corset, drapée dans ma dignité, mes châles, et ma crinoline je suis partie bouder dans mon boudoir méditant sur la pertinence de me faire bouddhiste (les bouddhistes vont bien plus loin que les protestants! Ils ne protestent pas eux! Ils boudent!) 😖

        Un tout petit peu déçue par le volet 3 d’Ann Granger… Toujours ravie de retrouver la fraîcheur de Lizzie Martin et le Londres victorien… Mais le traitement de l’intrigue sur la fin me semble un peu précipité… En même temps je ne l’ai lâché épuisée qu’à trois heures du matin… Et je ratais une ligne sur deux malgré mes lunettes de vieille…

        T’imagines! A cette époque il m’aurait fallu une lectrice pour lire! Yapahadir : c’était pas si top que ça l’ère victorienne! Non seulement t’avais pas le droit de travailler si tu étais une dame respectable… Mais en plus on devait avoir quelqu’un pour se faire faire la lecture ! Tu m’imagine demander à une jeune dame de compagnie de me lire les œuvres complètes de Sade! Ou 50 nuances de… Non… Pas celui là… Il ne vaut pas le papier et l’encre qu’on gaspille pour l’imprimer… 😜

        Et me voilà encoooore en train de digresser… Pfff! Quelle bavarde! 🙄

        Aimé par 1 personne

        • Première chose à ne pas faire : boire du café en lisant Ida ou boulot… on glousse, on rit, on bave du café et tout le monde se demande pourquoi je ris devant des dossiers qui n’ont rien de drôle, sauf si les chiffres composent un code qui forme une blague… Bon, le premier collègue qui me dénonce, je le… je lui vérifie si son côlon n’a rien !

          J’abrégeais certains mots de manière conventionnelle, comme j’avais été obligée de faire aux études sup » pour arriver à tout écrire. Mais pas en phonétique ! Ma soeur me l’a fait qque fois et j’ai dû le lire à voix haute pour comprendre, namého ! Bonjour la discrétion ! Elle a changé, ne le fait plus, mais étant dyslexique, je ne te raconte pas l’ortho, mais pas sa faute.

          Bon, le volet 2 de Lizzie sera dans mes valises de vacances, en juin (oui, je les ai eu !!!).

          Se faire lire un livre, c’est bon quand on ne sais pas lire, mais pour le reste, ce que je sais faire moi-même, je le fais moi-même (à part niveau sexe, j’aime bien qu’on me le fasse). Me faire lire un livre ?? Oui, si j’ai perdu la vue, si j’ai 96 ans et la tremblotte (je serai la reine des branlette au home, avec la tremblote) mais beurk, se faire lire… Bon, on résoudrait une partie de la crise de l’emploi si les gens riches employaient des « liseuses » humaines… Pour Sade, faudrait que je me fasse les infortunes ou l’autre là, celui qui n’est pas terminé et qui se passe en prison… très crade, paraît-y ! Pas Arletti, mais paraît-y !

          Je pense que 50NDG (la classe) a donné à certaines ménagères de plus de 50 ans des humidités qui ne s’étaient plus montrée depuis la révolution de 1889… pour les gens qui lisent peu, des 50 nuances ou des merci pour le moment et autre cochoncetés, c’est du pain béni ! Pour nous, qui nous droguons depuis des lustres, il nous faut un autre opium, du plus fort, du pas coupé, du pur !

          Oui, les protestants, ça proteste tout le temps, les qui boudent sont plus calme et à Nowel, t’as du boudin ! ♫ Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin ♪

          J'aime

          • J’ai une amie protestante… Comme on aime bien se charrier je pense à lui souhaiter une « Joyeuse Saint Barthélémy » chaque année… Hihihi! Déjà qu’ils n’aiment pas le principe des « saints » en général… Mais ce Saint là… 😈

            Mais bon… On t’as pas déjà dit qu’au boulot faut pas faire autre chose! Déjà le café s’est limite ! Moi je me suis amusée à faire croire à mes collègues que la « très haute direction du siège » allait décider de faire débadger les gens en pause clopes parce ce qu’ils ne voulaient pas se rendre complice d’un suicide de masse sur le temps de travail… Y en a qui m’ont crue… Et ils ont pas si tort que ça… Vu le sens du vent ce genre de pratique finira bien par se généraliser avec des badgeuses devant la porte des toilettes aussi! 😖

            Sinon… En effet… La famille de Charlotte (l’héroïne d’Anne Perry) m’a l’air… Très… protestante! Et très Victorienne! Oulàlà! Ça rigole pas! Ça change de Lizzie! Et qu’est qu’elles picolent comme thé! Vu qu’il fallait une heure au moins pour s’habiller et trois dames pour les aider… Et que les chiottes étaient le plus souvent dans la cabane au fond du jardin… Je ne sais pas comment elles faisaient! En plus personne ne m’explique jamais dans les livres ou les films… 🙄

            Aimé par 1 personne

            • Rhôôôô, la saint-barth, pour les protestant, c’est la mort ! Oups ! Ils n’aiment que les seins, tu penses ??

              On a parlé un moment de faire pointer les gens qui allaient en pause clope parce que ça prenait du temps, alors les clopeurs ont hurlé après les cafeteurs (pas ceux qui dénoncent, mais ceux qui boivent du café) que eux aussi fallait qu’ils pointent quand ils allaient boire le kawa !

              Une grosse société à Bxl a prié ses fumeurs d’aller fumer ailleurs que devant les portes du bâtiment parce que ça faisait mauvais genre !! Il y a 30 ans, c’est ne pas fumer qui était mauvais genre.

              Certains, quand ils vont aux chiottes, c’est des armes de destruction massive !

              Oui, comment c’est qu’ils vont aux chiottes, à cette époque ?? Déjà une chasse, du PQ ou le times de la veille ?? Comment faire pour ôter toutes ces nippes ? Culotte fendue, on s’abaisse et on pisse tranquilou tout en causant avec la comtesse de la Tronche-en-biais ??

              Dans les films, déjà, quand il y a un mort, il n’y a jamais de secrétions annales et de la vessie, même pour les pendus, hors, quand t’es mourru, plus rien ne tiens et tout sort !!

              On ne nous dit pas tout !!

              J'aime

            • Décidément ! Comme dirait là grand mère de Charlotte (Diable! Que de maladresses de traduction dans mon édition ! Ayet je râle !😜) : Les morts manquent considérablement de tenue et d’éducation! Il
              Faudrait qu’on veille à leur faire changer leurs odieux comportements! 😂

              Aimé par 1 personne

            • La grand-mère de Charlotte est une charogne finie, mais quand on apprend un morceau de son histoire, on comprend un peu mieux !

              Aaah, les morts, ça sait pas se tenir !

              J'aime

  2. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Avril 2016 | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Challenge Thriller et polar – session 2015-2016, bilan final | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s