Qu’aurais-je bien pu faire ?? À vos plumes… [Mon 1001ème billet !]

Sorry, mon 1000ème billet a été publié hier et je ne le savais même pas.

Tant pis… Comme je ne fais pas de concours, je vais poster ce petit article et vous demander de répondre à ma question « Qu’aurais-je pu faire d’autre devant une situation pareille ?? ».

Vous avez toute liberté de solutions et je vous invite à les noter dans les commentaires…

Il n’y a rien à gagner, juste mon estime et me faire rire. Vous avez jusque la fin du mois, le meilleur aura mes congratulations les plus sincères.

Anybref… Durant mes vacances, je cherche le calme, la tranquillité, la nature sauvage et j’aime aller m’enterrer dans les trous du cul de votre beau pays, chers amis français.

Là où je vais, c’est des beau paysages, des couleurs magnifiques, des petits chemins escarpés, des randos de malade…

20160623_092651

Le calme, la tranquillité, les crampes aux mollets, aux chevilles… Mais…

20160623_122615

Mais que faire lorsqu’on tombe sur ÇA au détour d’une forêt ??

20160619_125944 OK

Mon homme dit que mon premier réflexe n’aurait pas dû être celui de le photographier, mais plutôt de courir… J’en peux rien, j’avais mon smartphone en main pour zapper la chanson et puisque j’étais dans le menu principal, j’ai fait « le petit oiseau va sortir ».

Bon, puisque je suis en train d’écrire ce petit article, vous vous doutez que la confrontation avec la bête fut paisible et non agressive…

Mais qu’auras-je dû faire face à ÇA ??

  • Prendre une photo ? (comme je le fis)
  • Courir comme une malade sachant que je ne cours pas vite et pas longtemps ?
  • Faire la morte ?
  • Hurler après ma mère sachant qu’elle était à plus de 1000 km ?
  • Prier sachant que parmi la multitude en souffrance, mon message ne serait pas entendu ?
  • Téléphoner à Police Secours sachant que le temps qu’ils arrivent, je serais ressortie du ventre de la bête sous forme de crottes ??

À vous de me le dire ou de m’inventer d’autres solutions, même des cochonnes comme lui montrer mes beaux nichons.