L’Évangile du serpent – Les Prophéties I : Pierre Bordage [LC – Impressions de lecture]

Évangile du serpent - Bordage Pierre

Impressions de lecture du Cannibal Lecteur (page 1 à 335) : Moteur diesel…
Ahlàlà, je dois avouer qu’au départ, j’ai cru qu’Yvan m’avait vendu du vent ! Les 120 premières pages où l’auteur plante son décor me semblaient longues, mais longues, comme si mon esprit était ailleurs. Et puis, tout à coup, paf ! Le moteur diesel était chaud et ce fut l’explosion ! Que les pilotes de F1 dégagent de là, je suis à 400 à l’heure !

Impressions de lecture de Stelphique (pages 1 à 335) : Un serpent serpentant sur le serpentin du monde…
Les Serpents ça serpentent, ça prend son temps, prenant des virages et d’autres angles de vues…. Bref, c’est l’impression que ça donne… Une lecture qui traine, exploite des chemins détournés… On suit ce quatuor de personnages avec leurs quotidiens, leurs espoirs, leurs galères… Bon début de mise en place pour une trilogie qui promet de jolies choses….

Impressions de lecture du Cannibal Lecteur (page 336 à 675) : Moteur à explosion…
Nom de Dieu que je suis contente d’avoir découvert ce livre qui tape là où ça fait mal mais sur les bonnes personnes, les bons gouvernements… L’auteur jamais ne sombre dans l’écueil d’accuser les religions ou un Dieu, un Être suprême ou l’Architecte du Grand Univers (je ne sais comment le nommer) de tous les maux de la terre. Si les gens pouvaient le comprendre, ce serait un grand pas pour l’humanité.

Impressions de Stelphique (pages 335 à fin) : Une grosse impression de longueurs…
Alors ce n’est pas que je m’ennuie, mais j’ai du mal à saisir où va nous mener cette histoire… Je me demande vraiment au cours de toutes ses pages : « Mais quand Est-ce qu’il vont se rejoindre ???!!! » C’est le seul bémol, car vraiment on sent une qualité d’écriture de et de visions politiques et sociales très intéressantes !