One Piece – Tome 1 – À l’aube d’une grande aventure : Eiichiro Oda

One Piece - Tome 1 - À l'aube d'une grande aventure

Titre : One Piece – Tome 1 – À l’aube d’une grande aventure

Scénariste : Eiichiro Oda
Dessinateur : Eiichiro Oda

Traducteur : Djamel Rabahi
Édition : Glénat (2013)

Résumé :
Nous sommes à l’ère des pirates. Luffy, un garçon espiègle, rêve de devenir le roi des pirates en trouvant le One Piece, un fabuleux trésor. Par mégarde, Luffy a avalé un jour un fruit du démon qui l’a transformé en homme caoutchouc.

Depuis, il est capable de contorsionner son corps élastique dans tous les sens, mais il a perdu la faculté de nager.

Avec l’aide de ses précieux amis, il va devoir affronter de redoutables pirates dans des aventures toujours plus rocambolesques.

Petit Plus : Cette nouvelle édition de One Piece apporte quelques changements, à commencer par l’adaptation du texte. On ne s’en rend pas encore compte, mais cette nouvelle monture tire la série vers le haut grâce à des termes souvent plus fidèles, notamment concernant les noms des personnages.

Néanmoins, on perd un peu la fantaisie du texte de Sylvain Chollet, un atout qui manquera quelque peu à la série.

Parallèlement à ça, les titres des volumes bénéficient d’une légère retouche, et la numérotation prend une couleur jaune plutôt que blanche, afin de distinguer cette version de la précédente (je possède l’édition avec le chiffre en jaune).

Voilà qui tend à faire de la première édition un collector que les fans estimeront.

Critique :
Oui, je sais, j’arrive toujours après la bataille, après le buzz, toujours deux guerres de retard bien souvent.

Cette série, beaucoup m’en avaient parlé, me l’avaient vantée (surtout sa version animée) mais je ne me sentais pas le courage de commencer une longue série qui allait prendre des années et coûter un pont.

À 5 tomes publiés par an, plus ou moins, j’aurais eu l’impression de trainer en longueur…

Horreur, tout le monde ne parlait que de ça autour de moi, surtout dans les plates-formes dédiées au fanfics et c’était des combats incessants entre les amateurs de One Piece et ceux de Naruto. Moi, j’étais bien loin de tout cette folie.

Ce qui m’a décidé à enfin lire cette série la plus importante dans le monde en nombre de publications et de chiffres de vente ?

Juste une envie folle, tout d’un coup, de découvrir ce manga consacré aux pirates et surtout le fait que j’ai trouvé les 7 premiers tomes en occase et que les autres soient disponibles à la biblio (j’en suis au tome 10).

Alors, quoi d’neuf docteur ?

Et bien, faut prendre cette série avec tous les seconds degrés possibles parce que le look de certains personnages détonne bien souvent. Et quand je parle de look, je suis gentille.

Les méchants sont souvent très moches, assez stéréotypés et au niveau des femmes, elles sont souvent jolie et bien foutues, hormis la moche pirate du premier tome, mais faut surtout pas lui dire où il vous en cuira.

Monkey D. Luffy, le héros principal, est drôle, amusant, possède une bonne bouille et est plus têtu qu’un troupeau de bourriques. Il veut devenir le seigneur des pirates et mettre la grappin sur le fameux One Piece, un trésor mythique.

Ah oui, bien souvent, on a l’impression que Luffy est débile.

Le dessin est assez détonnant au départ mais je m’y suis vite faite et au final, je l’apprécie.

Il y a beaucoup de rebondissements dans les premiers tomes (lu 10 à ce jour) et ce qui, parfois, pourrait donner l’air de n’être qu’une épisode banal dans un tome, se révèle souvent n’être que les débuts des ennuis avec d’autres pirates tous plus terribles les uns que les autres.

Ça bastonne, ça castagne, ça dégaine les sabres, on attaque, on attaque encore et encore et au final, Luffy trouve un nouveau membre pour son futur équipage.

Puisqu’on m’a dit qu’il fallait quelques tomes pour que l’équipage se constitue (une quinzaine), je me doute que les intrigues de ces premiers opus ne seront pas les plus travaillées.

Cette grande aventure est découpée en petits arcs et l’auteur en profite pour planter son décor, mettre en place ses personnages récurrents, nous présentant ses pirates redoutables et nous faire découvrir les mécaniques bizarres qui régissent le monde imaginaire dans lequel évolue tout ce petit monde…

Avantage, chez lui, les flashback sont dessinés sur des pages à fonds noir et on ne peut pas dire que l’on ne l’a pas vu.

Maintenant que j’ai lu 10 tomes, je peux aussi vous dire que la trame est assez semblable : Luffy arrive sur une île, dans un village pour faire des provisions, monte sur un bateau resto pour bouffer et boum, il découvre que ce village ou bateau a des soucis avec des pirates ou va en avoir incessamment sous peu.

Et le voilà en train de combattre des redoutables pirates tel l’équipage de Baggy Le Clown, le capitaine Creek, la bande d’Arlong et le capitaine Crow. J’avoue que j’aurais aimé un peu plus de subtilité dans la trame scénaristique et pas toujours la même avec quelques changements minimes.

Bon, d’accord, c’est plus une série pour les jeunes, lorsqu’on la regarde ainsi, mais malgré mon âge un peu plus élevé, je me marre bien à lire cette série où, contrairement à GOT, personne, ou si peu, ne passe l’arme  à gauche.

Niveau divertissement, ça vaut la peine de commencer cette série, ne fut-ce que pour sourire durant sa lecture.

Moi, vu que j’aime les mangas, j’ai de quoi m’amuser avec cette série qui doit compter dans les 80 tomes !

Étoile 3

RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires.

One Piece 9782723433358_pg

Chapter_726

Advertisements

9 réflexions au sujet de « One Piece – Tome 1 – À l’aube d’une grande aventure : Eiichiro Oda »

  1. Aaahh One Piece…! J’achète mon petit tome tous les trois mois depuis 10 ans maintenant, une longue histoire d’amour. Même si la trame est tout le temps la même (une baston d’île en île), l’intrigue s’intensifie et devient de plus en plus complexe avec le temps. Je déteste la version animée par contre !

    Aimé par 1 personne

    • Moi j’ai attendu attendu et je n’ai pas de suspense durant trois mois puisque je me les fait au fur et à mesure.

      On m’a parlé d’une vingtaine de tomes pour mettre tout le reste en place, je verrai bien si ça me botte toujours ou pas.

      Jamais vu l’animé du tout…

      Aimé par 1 personne

      • Passe l’animé, il n’est vraiment pas terrible. C’est vrai qu’il faut une vingtaine de tomes pour que l’équipage se mette en place (même s’il y a encore de nouveaux membres là où j’en suis !), mais l’histoire est vraiment sympa ! Et c’est drôle ! Et il y a quand même Chopper, un petit renne à la truffe bleue : adorable !

        Aimé par 1 personne

        • Oui, j’ai vu sur des sites le petit renne ! Ma foi, je continue puisque je les loue à la bibli et que ça ne me coûte pas un balle. Et puis, tant que je souris, c’est bon. Là, j’en suis au 11 et on a battu Arlong !

          L’anime, quand je vois le nombre d’épisodes, j’abandonne de suite !

          Aimé par 1 personne

  2. Mon fils adore… J’ai jamais cherché à comprendre pourquoi! Le fossé des générations sans doute… Chuis trop vieille! Tellement vieille! Ça devrait être interdit de vieillir comme ça! Comme disait Lady Phonograph dans là série Belphegor de 1965!!! Pas dans le film pourri avec Sophie Marceau qui surjoue comme une grande hystérique! Cela dit Michel Serault y est délicieux… Anybref! C’est te dire si je suis vieille!

    Tiens j’vais aller voir un Barnaby à la télé ! C’est de mon âge !💀

    Aimé par 1 personne

    • On va pouvoir converser, ton fils et moi, alors ! mdr

      Fais comme moi, lis des mangas, tu te sentiras plus jeune de suite !

      Marceau, faut toujours qu’elle surjoue, elle. Serault, je l’adorais cet acteur !!

      Sinon, quand changes-tu les roues de ton déambulateur ?? mdr je sors

      J'aime

      • Vas dans l’métro Satanasse!!! 😱
        Pas touche à mon fils! C’est mooooon fils! Il est à moi! Hoyoyoye! Il est bô mon fils! Il est trop bô pour toi! Tu n’as pas le droit d’y toucher! De toute façon il aime que sa mèèère pour toujours et toujours et même après !

        Il aime tellement sa mère qu’il a mis des roulettes sur mon déambulateur pour que j’avance plus vite! Nan mais!

        J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s