Dossier tueurs en série – Tome 1 – Zodiac Killer : Fabrice David

Zodiac_Killer_Dossier_Tueurs_en_Serie_tome_1

Titre : Dossier tueurs en série – Tome 1 – Zodiac Killer

Scénariste : Fabrice David
Dessinateur : Fino – Dan – Morrissette – Rodier

Édition : Soleil (2007)

Résumé :
Années 60-70, à Vallejo, près de San Francisco, un tueur en série commet plusieurs dizaines de meurtres. Il revendique ses crimes dans des lettres adressées à la presse.

« C’est le zodiaque qui vous parle. .. J’aime tuer les gens, c’est tellement plus excitant que la chasse. L’homme est le plus dangereux des gibiers. »

Revivez les faits tels qu’ils se sont déroulés entre 1968 et 1978.

2764Critique : 
Pour celui ou celle qui est fascinée par les tueurs en série oui qui voudrait en savoir plus sur ces personnes qu’il vaut mieux ne jamais croiser, cette collection pourrait être une aubaine.

Pourrait être, je dis bien, parce que, ma foi, je l’ai trouvée guère épaisse alors que le dossier du Zodiac est, lui, énorme.

Évidemment on me rétorquera que traiter pareille affaire sur 48 pages de bédé, ce n’est pas évident et je le conçois.

Mais, en terminant cette bédé, j’ai un goût d’inachevé en bouche et pas à cause du fait qu’on n’a jamais coincé le tueur et que l’auteur ne peut pas nous proposer un nom.

Juste parce que j’avais la sensation qu’il aurait fallu plusieurs tomes pour esquisser l’affaire correctement.

Si j’ai apprécié les dessins, j’ai trouvé les couleurs fort monocordes, dans des tons les plus souvent jaunâtres ou sombres, ce qui devient lassant pour les yeux sur la fin. J’aurais préféré des couleurs sépias pour installer une ambiance rétro.

De plus, j’ai trouvé que les voitures étaient dessinées fort écrasées, très larges, fort basses et peu réalistes, même selon les modèles de l’époque.

Si vous avez vu le film de David Fincher, cet album ne vous apprendra rien de plus et si vous ne savez rien de rien, et bien, cet opus ne fera que vous abreuver de quelques gouttes de savoir, de quoi aiguiser votre appétit et votre curiosité.

L’auteur ne fait que reprendre les faits les plus marquants de l’affaire, comme les messages codés qui furent envoyés par le tueur et décryptés par un professeur d’histoire et sa femme alors que le FBI et CIA firent choux blanc…

Malgré tout, j’ai passé un bon moment de détente et je compte tout de même me pencher sur les autres serial killer de la collection, juste pour étoffer ma culture générale et avoir des sujets de conversations gore aux prochains repas de famille.

Étoile 2,5

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017),  le RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires et « Le Mois Américain 2016 » chez Titine.