On the Brinks : Sam Millar

on-the-brinks-sam-millar

Titre : On the Brinks

Auteur : Sam Millar
Édition : Seuil (07/03/2013)

Résumé :
De fait, le spectaculaire récit autobiographique de Sam Millar a tout d’un thriller. À ceci près que si on lisait pareilles choses dans un roman, on les trouverait bien peu crédibles.

Catholique, Millar combat avec l’IRA et se retrouve à Long Kesh, la prison d’Irlande du Nord où les Anglais brutalisent leurs prisonniers. Indomptable, il survit sans trahir les siens: voilà pour la partie la plus noire, écrite avec fureur et un humour constant.

Réfugié aux états-Unis après sa libération, il conçoit ce qui deviendra le 5e casse le plus important de l’histoire américaine.

La manière dont il dévalise le dépôt de la Brinks à Rochester, avec un copain irlandais, des flingues en plastique et une fourgonnette pourrie, est à ne pas croire.

Même Dortmunder, dans un roman de Westlake, s’y prendrait mieux. Il n’empêche, le butin dépasse les 7 millions de dollars!

Un procès et une condamnation plus tard, il retrouve la liberté, mais entretemps, la plus grande partie de l’argent a disparu. Millar semble avoir été roulé par ses complices… Saura-t-on jamais la vérité?

En tout cas, le FBI cherche toujours!

p21-1Critique :
Quand certains disent que les prisons ne doivent pas être des Club Med, je ne leur donnerai pas tort, mais faut pas non plus sombrer dans l’opposé et se comporter comme des gardiens de Goulag ou de camps de concentration, le gazage en moins.

Si on ne m’avait pas dit que ce roman était une autobiographie, un pan de la vie de Sam Millar, l’auteur, j’aurais pensé à une farce, vu la manière dont il cambriolera plus tard l’entrepôt de la Brinks, ou à de la dérision, quand il nous parle de son incarcération à la prison de Long Kesh, en Irlande du Nord, à Belfast, tenue par des gardiens anglais.

Dire que les Anglais et les Irlandais ne s’aiment point serait un euphémisme, l’Histoire est là pour nous le rappeler, sinon, il vous reste U2 et son « Sunday Bloody Sunday » (dimanche sanglant que fut celui du 30 janvier 1972, à Derry, en Irlande du Nord, où 13 civils furent tués et 13 furent blessés par les soldats britanniques alors qu’ils faisaient une manifestation pacifique).

Alors vous pensez bien que si vous appartenez à l’IRA, que vous vous retrouvez incarcéré dans une prison tenue par des matons anglais et qu’en plus, vous refusez de porter les habits de prisonniers, de leur cirer les pompes et de dire « Sir, yes, Sir », vous allez vous en mordre les doigts ! Vous êtes un Blanket Men et on va tenter de vous casser par tout les moyens possibles et imaginables.

Ma foi, si les Anglais disent que les Américains ne sont pas corrects avec leurs prisonniers à Guantanamo, ceux-ci peuvent leur renvoyer dans la gueule ce qu’ils ont fait à ces Blanket Men, à la prison de Long Kesh… Tortures physiques, psychologiques, le tout avec un degré de perversité qui feraient pâlir de jalousie certains SS, fâchés de ne jamais y avoir songé.

Cette première partie du récit est dure, même si l’auteur prend le parti de nous la raconter sur un ton assez humoristique, décalé, sans jamais sombrer dans le pathos ou le larmoyant, un peu à la manière d’Ivan Denissovitch. Dénoncer la chose, mais sans s’apitoyer sur son sort.

Pourtant, je vous jure que ma gorge s’est serrée et mon estomac aussi en lisant le récit de tout ce qu’ils durent subir.

La seconde partie du récit, qui se déroule au États-Unis, est plus agréable à lire, mais plus fantasque et pour la scène du casse de  l’entrepôt de la Brinks, dans une fiction, on aurait hurlé au chiqué, hormis avec un Dortmunder aux commandes du cambriolage.

Bordel de cul, braquer l’entrepôt de la Brinks avec une camionnette pourrie, des flingues en plastiques, réussir le 5ème plus gros casse de l’Histoire, le tout sans verser une goutte de sang, fallait avoir des grosses couilles ou pas de cervelle du tout.

Un fer à cheval dans le cul ? Non, toute une écurie !

Et puis, il restera toujours ce mystère sur l’argent du casse qui a disparu sans que l’on sache qui se l’est mis dans les poches et qui a niqué Sam Millar et son complice.

Un roman sombre sur des pages encore plus sombre de l’Angleterre, sur les conditions des prisonniers, sur les tortures qu’ils subirent pour les faire plier, un langage cru, familier, une histoire qui passe toute seule, des moments angoissants, durs, et puis plus agréables dans sa partie américaine.

Je compte bien découvrir maintenant  les autres romans de cet auteur qui est interdit de séjour chez les yankees !

Étoile 4

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017) et Le « Challenge US 2016-2017 » chez Noctembule.

Publicités

69 réflexions au sujet de « On the Brinks : Sam Millar »

  1. Happy que tu ais aimé! Même ressenti que toi! 😉 Mais attention, tu prends des risques à citer U2 car Mister Sam Millar déteste Bono… Bon sérieusement, j’ai eu du mal à digérer la 1ère partie! Non pas que je sois une mauviette mais je n’imaginais pas à quel point ce pouvait être un tel enfer! J’admire cet homme, pour ce qu’il est devenu aujourd’hui (ce que j’en vois sur les réseaux) et pour son talent à raconter son histoire! Un super bouquin que je n’oublie pas! Belle chronique!

    Aimé par 1 personne

    • Sam Millar ne m’avait pas dit qu’il n’aimait pas Bono et je ne pense pas qu’il va lire ma bafouille…. 😀 Sinon, je n’ai plus qu’à compter mes abattis…

      On a du mal à croire que ce n’était pas des SS au temps de la Seconde Guerre… des matons anglais, dans les années 80. On tombe de haut.

      Il ne dit pas trop pourquoi il a été incarcéré, on sait qu’il était à l’IRA, mais rien de plus.

      Aimé par 1 personne

      • En fait, il n’y a pas que lui, histoire de loyauté à l’Irlande etc… ^_^ Tu veux compter tes abattis? Tu veux que je partage ton article sur sa page? 3:)
        Il ne se vante pas en effet de ses exploits ou pas au sein de l’IRA. Je pense que la haine est telle que, de toutes façons, il y a eu sûrement pas mal d’emprisonnements arbitraires… Pour les traitements en prison, donne du pouvoir à des connards tordus et ils deviennent des génies de la torture… 😦

        Aimé par 1 personne

        • NAN, partage pas, je veux vivre vieille !! 😆

          L’Irlande et la loyauté… on pourrait en parler jusque demain soir.

          Oui, arrestations arbitraires et ensuite, une fois que tu es dedans, certains en profitent puisque le pouvoir corrompt et avoir le pouvoir d’un Dieu fait triquer certains.

          Aimé par 1 personne

          • J’ai toujours été contre la religion… pas pour ce qu’elle est intrinsèquement (tu peux croire en ce que tu veut, Dieu ou l’arbre de ton jardin, je respecte) mais pour les représentants sur Terre qui ne sont que des hommes et donc, fatalement, faillibles et soumis à leur ego, leurs vices et turpitudes et cupidité… Enlève les religions, tu enlèves beaucoup de guerres… Mais bon, je ne suis pas naïve, s’il n’y avait pas la religion, les hommes trouveraient de toutes façons une excuse pour se foutre dessus! -_-

            Aimé par 1 personne

            • Les indiens d’amérique n’avaient pas nos religions à nous, ils croyaient à la nature, pourtant, ils se tapaient dessus, s’attaquaient non stop, et vivaient toujours en nomades, alors que nous avions déjà évolué fameusement « grâce » aux religions (mais pas grâce à ses représentants).

              Je pense (je pense, je dis bien) que les religions sont là pour nous guider, nous montrer une voix, un chemin de vie, une morale, pour nous élever, hélas, l’Homme en traduisant les textes a changé des choses, sans compter que les mots changent de signification au fil du temps et depuis toujours, certains s’en servent pour asservir les autres. Je suis d’ok aussi que certains textes foutent la trouille, je l’avoue. Je regarde toujours la religion avec un oeil critique, ni en me pâmant, ni en la vilipendant, mais faut étudier beaucoup pour arriver à sortir l’essence même des textes, et je n’ai pas le temps, mais de tmeps en temps, je m’instruis, je discute avec d’autres, et au final, je me dis qu’elles ont du bon quand on les utilise correctement. C’est comme les armes à feu, utilisées pour chasser sa nourriture ou se défendre d’une attaque, ok, pour le reste, non.

              L’Homme aime se taper dessus, oui, avoir plus que l’autre, être le plus puissant, et si c’était pas avec les religions, ce serait autre chose, mais les religions sont là en parfaits boucs émissaires.

              Aimé par 1 personne

            • Perso, je pense que les religions ne sont que des sectes, fabriquées et dirigées par les hommes contre d’autres hommes. C’est ma vision globale. J’ai horreur qu’on me dicte ma façon de vivre et de penser. Je respecte ceux qui ont la foi, j’aime discuter avec eux à l’occasion s’ils font preuve d’ouverture d’esprit et accepte, en contre-partie, que je n’ai foi en aucun Dieu « humain » (je ne crois qu’en la Mère Nature!). Mais je conçois que certaines personnes en aient besoin pour vivre sereinement et affronter le quotidien! Il y a de bons préceptes dans chacune des religions que j’ai pu aborder… mais pour combien de diktats oppresseurs et tordus?

              Aimé par 1 personne

            • Les sectes, contrairement à la religion, te pompe ton fric et difficile d’en sortir, elles te lavent le cerveau, dans la bible, il est écrit que tu es libre de croire ou pas, c’est ce que j’aime, cette liberté de croire, de ne plus croire, de revenir. Mais bon, je ne suis pas une érudite sur le sujet et je suis toujours avec 1 tonnes de questions que je me pose, ou que je pose mais dont personne n’a la réponse. Et vu que Dieu me fout la paix, vu que tout sur terre a son utilité, que tout est bien étudié, je me dis qu’il y aurait peut-être bien eu la « main » d’un être puissant pour nous donner tout ce que nous avons, un peu comme un bon père mettrait un super héritage à ses enfants, à charge pour eux de le faire fructifier et de ne pas tout vider (là, sur ce point, on est à côté de tout). Un dieu qui te laisse libre de tout foutre en l’air si tu le veux. Mais je suis toujours en questionnement, je discute beaucoup et je n’ai pas toujours de réponses, mais tant pis, c’est ma grande enquête sans fin.

              Je n’aime pas qu’on me dicte aussi, mais les bons conseils sont toujours à prendre, même si je prends les écrits bibliques avec des pincettes et du recul, suite aux traductions à la con et à l’évolution de la définition des mots. Dommage que l’Homme se servent de ces textes pour asservir les autres et qu’on ne retienne que les tordus et pas les « bons ».

              Aimé par 1 personne

            • Je suis ok avec toi et peut-être ai-je trop de rage en moi pour accueillir une foi… Et des expériences avec certaines personnes croyantes qui me révulsent, à l’occasion d’enterrements notamment… Et puis faire toutes les conneries, aller se confesser et zou tu ressors tout blanc? 😮 Enfin bref… j’ai tenté, ça me file des boutons! Je reste curieuse mais… de loin! 😀

              Aimé par 1 personne

            • La confession, comme les indulgences sont des inventions de l’Église, pas de la religion, le vatican dont l’organigramme est copié sur l’armée, c’est eux aussi, pas la religion.

              Les bigots qui vont à la messe le dimanche et vilipendent les autres le reste de la semaine (ou pire) me révulsent aussi. Je les haïs ! D’ailleurs, je ne vais pas à l’église et je ne m’adresse pas à ses représentants.

              Je pense qu’il faut aborder les religions avec un esprit critique, tout n’est pas « bon », tout n’est pas « mauvais », un esprit ouvert, sans penser que Dieu nous parle et nous demande de réaliser des choses qui vont à l’encontre du commandement qui dit « tu ne tueras point », avec un esprit vierge de tout ressentiments, ou prêt à les oublier le temps de l’étude.

              Parfois, on mélange, on en veut à l’église et à ses représentants et on fourgue dedans dieu et les religions. 🙂

              Je t’avoue que j’ai des croyants de ma connaissance qui me laissent perplexe aussi.

              Aimé par 1 personne

            • C’est un vaste sujet, riche et complexe! C’est vrai que l’amalgame entre Église et religion est aisé. La lecture des textes n’est pas un exercice facile, même avec une grande ouverture d’esprit car ils sont déjà l’oeuvre de l’homme. Je suis une grande sceptique même au plus près de la religion sans les bigots. Mon fils a fréquenté l’école catho jusqu’au lycée et, par conséquent, j’ai côtoyé beaucoup de bigots ou de pseudo-bigots. Je n’en supporte pas beaucoup. Que tu te revendiques d’une religion, ok, mais sois au moins fidèle aux grands préceptes de la religion qui est censée être la tienne! Il y a beaucoup d’hypocrisie. Beaucoup d’incohérences et d’horreurs manifestes dans les discours de l’Église. Après, peut-on s’affranchir des représentants humains pour vivre réellement une foi? C’est un débat passionnant et sûrement sans fin… Je suis sûrement une intello trop pragmatique pour accepter l’existence d’un « tout puissant »… Je crois en la Nature, en la bonté et volonté individuelle (oui, oui, je ne suis pas au fin fond du cynisme!) mais si Dieu et ses Saints existent, ils ont foutu un brave bordel et sont d’un sadisme sans nom! 😮

              Aimé par 1 personne

            • Nous ici, nous ne débattons, nous partageons nos idées et nos pensées, qui n’engagent que nous, bien entendu ! 😉 L’hypocrisie est un truc qui me horreur, (mais je sais que sans le vouloir je dois faire partie des hypocrites, je ne vérifie pas la provenance de ce que je consomme, tout en me doutant que ce n’est pas rose) et je connais des grands hypocrites qui me hérissent le poil.

              Le bigot, je ne l’aime point, le croyant ne me dérange pas, sauf s’il me fait la morale alors que lui même n’est pas net. Des tas de gens pensent tout savoir, avoir tout compris alors qu’il n’en est rien, moi, je suis toujours au stade des questionnements et je suis sans réponses, bien entendu 😀

              Moi je me dis que Dieu nous a foutu sur terre avec tout ce qu’il fallait pour nous en sortir et évoluer et qu’on fout tout en l’air, privant plus de la moitié du monde de tout pour avoir le max et le superflu, qu’on détruit tout et qu’un jour, on va disparaître comme les dinos et les autres avant nous.

              P’têtre qu’ils regardent ça comme de la télé réalité ! 😆

              Aimé par 1 personne

            • Comme je te l’ai dit, j’ai horreur qu’on me dicte ma conduite et ma manière de penser. J’ai horreur de l’intolérance. Je respecte les croyances des autres tant qu’ils ne viennent pas me faire chier. Pour ce qui est de l’hypocrisie: vivant dans une société, nous sommes tous, à un moment ou à un autre hypocrites. Je crois. Avec l’âge, on apprend que tout n’est pas blanc ou noir et que les « concessions » sont nécessaires. Si un Dieu nous a volontairement créés, comme tu le dis, avec tous les outils pour faire quelque de bien, il faudrait peut-être que les hommes grandissent et arrêtent de se cacher derrière ce Dieu, en invoquant la « volonté » de Dieu. Qu’ils prennent enfin leurs responsabilités en tant qu’individu et non pas en tant qu’enfant de Dieu. Et si nous sommes les enfants de Dieu, c’est un très mauvais père de laisser tout ce bordel sur Terre sans y mettre de l’ordre! L’homme est tellement arrogant qu’une petite fessée de temps en temps ne serait pas superflu, non? Il a créé un chaos et le pauvre doit être bien dépassé pour laisser ses créatures aller à leur perte! C’est ma vision générale… Après, ayant lu pas mal de passages bibliques, qui ne sont, je te le rappelle, que des témoignages d’hommes en définitive, je ne peux cautionner certaines horreurs énoncées. Pourquoi coller tout le poids d’une religion sur chacun d’entre nous alors que nous naissons « vierge » et que la logique voudrait que chacun se prenne en main et ne soit pas déjà conditionné avec des oeillères, la dette du péché originel et j’en passe… Je reste dans le questionnement, tout le temps, car on évolue chaque jour et on ne peut pas arrêter des avis comme ça parce que ça nous arrange. Supposer qu’il y a ou pas un Dieu est une chose, avoir la foi, c’est autre chose. Et la foi, ça ne se commande pas.
              Tv réalité? Mais allo quoi! Pitié, ne votez pas pour moi! 😉

              Aimé par 1 personne

            • Je n’aimerais pas que mon père vienne se mêler de ma vie, moi…. il nous observe peut-être comme on regarde une fourmilière, je ne sais pas, aucune réponse à mes multiples questions.

              L’Homme a toujours eu besoin de bous émissaires, que ce soient « les autres, les étrangers » ou « dieu » ou tout autre entité, plus facile pour lui de se retrancher derrière la faute ou le fait qu’il fait ça pour un dieu qui en principe est grand assez pour se défendre tout seul (en principe). 😛

              Oui, il y a des horreurs dans les écrits, que ce soit la Bible ou le coran, ou la torah, l’ancien testament étant le pire, je trouve. Personne n’a pu répondre à mes questions de manière qui me satisfasse, donc, je suis toujours en questionnement.

              Je remarque par contre que l’homme, depuis le début, a pensé à un dieu, ou des dieux, mais dès qu’il a commencé à enterrer ses morts, il a franchi un cap, je pense. Même les indiens, isolés sur le continent américain, croyaient en un dieu, et un paradis. Marrant, non ??

              Personne ne me dicte non plus mes pensées, je pense toute seule et je sais être chiante avec mes questions, remettant tout en question, me cassant la tête, discutant avec des personnes que je respecte, un croyant, un non croyant (qui a tout rejeté à cause de l’hupocrisie et de tas d’autres trucs), et un prof de religion avec la tête sur les épaules, des discussions enrichissantes, avec des échanges, des questions, des ébauches de réponse (toujours des hypothèses, bien entendu), mais j’aime chercher et apprendre. Le péché originel, ce n’est pas le zizipanpan d’adam et ève, mais le fratricide, le meurtre de caïn vis à vis d’abel. Mais on a tout changé et bardaf, on nous a tout foutu sur la tête, à nous les femmes, pour nous mettre sur le côté, parce que certains à l’époque avaient peur de nous, peur de notre pouvoir et parce que l’homme (Homme) aime mettre les autres de côté pour se réserver le pouvoir 😉

              Aimé par 1 personne

            • Ouiii, comme l’édification d’églises sur des lieux de culte dits païen, sur l’appropriation de date à la sauce catho (Noël par exemple)… Tout est affaire de pouvoir et c’est ce qui me dérange. Je ne suis pas forcément « peace and love » mais une religion ne devrait pas avoir à s’imposer par subterfuge, hypocrisie et rétorsion. Tout comme l’homme devrait un peu grandir dans sa tête pour ne pas rejeter sans cesse la faute sur autrui, divin ou pas! Je ne suis pas obsédée par ce sujet car je vis très bien sans avoir un Dieu défini au-dessus de ma tête, mais c’est un sujet tellement riche qu’il me questionne souvent. J’adore écouter ou lire Frédéric Lenoir, par exemple, qui est spécialiste des religions et des spiritualités. Il a un savoir et un recul tellement objectif qu’il est fascinant! J’avoue avoir une préférence pour les religions « primaires » qui révèlent, à mon sens, une volonté de vivre d’une manière responsable en harmonie avec la Nature plus que la recherche d’un Dieu unique omniscient et omnipotent… Que ce soit les amérindiens, les égyptiens, les celtes… leurs croyances me semblent plus saines, même si nous manquons d’écrits (absents bien entendu) pour étayer leur « religion »…

              Aimé par 1 personne

            • Oui, les dates païennes, j’avais lu un magazine super bien fait sur le sujet, je pense que ça venait d’un HS du Point.

              Mais attention, ce n’est pas la « religion » qui a changé toutes ces dates, mais les catholiques, l’Église, pour utiliser le mot juste ! On confond souvent religion et église, ce qui n’est pas le même, entre nous.

              L’église est mise sur le côté, chez moi. Je m’adresse à dieu, pas à ses représentants 😆

              Blaise Pascal, grand incroyant, disait que l’on avait rien à perdre à croire en Dieu et tout à y gagner à y croire (on ne sait jamais, hein ?). 😀

              Le problème c’est que le fric a remplacé dieu, les stars aussi, les gens sont attachés à des choses futiles (ok, j’aime mon PC aussi) et il ne font que reproduire la même chose : s’inventer des cultes et des dieux, au final, on revient toujours au même, mais un dieu humain, non merci 😉

              Lenoir, oui, j’apprécie aussi !

              Vivre en harmonie avec la nature est impossibl, quasi, nous sommes dans des sociétés qui ne parlent que de croissance à augmenter, de rentabilité, de relance, de toussa toussa… et ça va à l’encontre de la nature et de ses cycles.

              Les incas et les mayas, avec leur sacrifices, je passe, les égyptiens dont le pharaon était l’égal d’un dieu et qui épousait sa mère, sa soeur, on oublie, c’est dégueu… 😦

              Aucune n’est parfaite, mais si on retient les bonnes choses nécessaires à la vie en société, ça devrait le faire et l’église ne devrait pas oublier que jésus chassa les marchands du temple !!

              Aimé par 1 personne

            • Difficile de dissocier la religion de l’Église étant donné que la connaissance des écrits a été donnée au peuple par l’Église, avec cupidité, soif de pouvoir… etc… C’est vrai! Bon… si tu as une ligne directe avec Dieu, tu es chanceuse! 😉 Mais croyance, foi ou pas, nous sommes d’accord sur un point: on merde les représentants religieux humains! -_- Aaaaahhh je n’ai pas dit que les anciennes religions étaient pures et parfaites! J’ai dit simplement qu’elles m’inspiraient davantage par leurs enseignements! Sacrifices humains, inceste et j’en passe c’est encore de la bondieuserie humaine! :p Et j’entends bien que nous sommes incapables de vivre en harmonie avec quoi ou qui que ce soit, la société court de plus en plus vite à sa perte dans sa soif de suprématie et d’arrogance! L’Humanité avait toutes les bonnes cartes en main pour abattre un Royal Flush sur la table… elle a préféré triché! 😮

              Aimé par 1 personne

            • Constantin qui a décidé de mettre à l’honneur cette petite religion qui avait des adeptes, les premiers « chrétiens », c’est lui qui a mis ça en oeuvre, sous l’égide de sa mère, refusant certains textes, puis tout le reste c’est mis en branle et comme toujours, la politique est entrée dans la religion naissante, la politique foutant son nez partout, tu comprends bien que… Faut donc prendre les textes de NT avec des pincettes, sachant aussi qu’ils ont été écrit plus de 100 ans après la mort de Jésus, et que pour certains passages, tu as 4 récits différents !

              Bien sûr qu’il y a des horreurs dedans ! Mon dieu oui…

              Mais je remarque que les gens ne cherchent plus et se tournent vers d’autres trucs, pas mieux, les nouveaux gourous ont leurs « suiveurs », les « likeurs » et toussa toussa. Au final, l’Homme aime suivre et s’inventer des dieux, c’est pas mieux ! Je me contente de croire en un seul, parce que ça ne coûte rien et que on ne sait jamais… je leur laisse les idoles et autres veaux d’or ! 😆

              Nous avons tout pour bien vivre, mais certains manquent de tout pendant que nous avons le superflu… et que certains possèdent toutes les richesses entre leurs mains.

              Aimé par 1 personne

            • Génération d’enfants gâtés… il faut tout leur apporter sur un plateau sinon ça râle… ils ne cherchent plus, en effet… trop fatiguant, ça ne rapporte pas et puis tu te rends compte, faut réfléchir! 😮 Chacun son credo, je ne suis pas fan des nouveaux dieux, ni de certains anciens… Mais il faut être bien avec soi pour essayer d’être bien avec les autres… -_-

              Aimé par 1 personne

            • Pourtant, nom de zeus, on a tout sous la main, on sait lire, bordel de merde, les biblio sont accessibles et les abos pas cher du tout…

              Oh, j’ai pas de crédo et comme disait Timon dans le Roi Lion « c’est Pumba le vieux crado » ! De plus, contrairement à certain, j’adore les blagues sur la religion, jésus, dieu, ça ne me dérange pas de le voir dessiné avec des grosses bagues et un cigare cubain aux lèvres, j’ai tout les second degrés possibles et je n’affiche pas ma croyance par un instrument de torture au-dessus de ma porte ou à mon cou. Ça reste de l’ordre du privé, même si on en a causé en publique sur le blog ! MDR

              Et s’il n’y a rien de rien, ben tant pis pour moi !! 😛

              Aimé par 1 personne

            • Je suis la première à ne pas comprendre… ou plutôt à ne pas l’accepter! Ne pas exploiter tout ce qu’on a sous la main pour faire le bien… ce n’est quand même pas de l’ordre de l’inconcevable, non? Bin non, on se complaît dans un misérabilisme intellectuel et social, pire, on se précipite vers la chute! 😮 Tout signe de croyance religieuse devrait être de l’ordre du privé, c’est notre rapport avec Dieu ou des Dieux, cela ne concerne personne d’autre.. Même si on cause en public (euhhh entre nous, hein! 😉 )!

              Aimé par 1 personne

            • Oui, on en cause entre nous, juste que nous deux, hein ! Pour le reste, ça reste de l’ordre du privé, tout à fait.

              Je me demande si l’Homme n’aime pas avoir l’esprit de contradiction : certains se sont battus pour que nous ayons des droits et des possibilités, nous les avons, nous avons pleuré pour les avoir, mais on n’en profite pas ensuite, une fois qu’on les a.

              Nous sommes contradictoire, je trouve. Dommage car nous pourrions être moins cons et plus réfléchis. Je pense que les médias nous ont abruti, on s’est reposé sur elles, on a écouté ce qu’elles nous disaient et pouf, maintenant, elles font la loi et te disent ce que tu dois penser.

              Aimé par 1 personne

            • Je vais te confier un secret… j’ai honte! J’ai honte parce que, comme tu le dis, tu as plein de gens qui se sont battus, qui ont fait de lourds sacrifices, pour obtenir des droits et améliorer le quotidien du peuple! Je parle d’éducation, de conditions de travail, liberté de culte… etc… et que notre génération et celle qui suit sont en train de tout foutre en l’air. En cela, je suis aussi ok avec toi (mmhh je suis un peu trop d’accord avec toi, va falloir que je sois contrariante non? 😮 ). On régresse alors qu’on devrait progresser ou tout du moins jouir des progrès obtenus… Est-ce l’esprit de contradiction, comme un ado contre ses parents? Défaire ce que les anciens ont fait? Est-ce du masochisme? En tout cas, j’ai honte parce que ce monde me donne l’impression d’avoir du vide ou de la bouillie sous le crâne! 😮 Les médias sont à la solde des élites, les élites ont et auront toujours la part belle du gâteau… sauf si les peuples se soulèvent en masse… mais on est devenus trop abrutis pour ça, good job, il n’y a qu’une masse servile et tremblante qui ne sait que râler sur FB, taper sur encore plus faible que soi et va docilement voter pour alimenter le système corrompu! Ooohh tu réveilles mon côté rebelle de bon matin! :p

              Aimé par 1 personne

            • Rien à redire si ce n’est acquiescer et avoir honte aussi car la dernière fois, je ne suis pas allée voter, hors c’est obligatoire chez nous, juste que dans les grandes villes ils ne poursuivent pas et collent pas des amendes à ceux qui n’y sont pas allé, et il y en a trop qui n’y vont pas.

              On m’avait fait remarquer une chose et je pense qu’elle est vraie : quand une civilisation ou une société est arrivé au faîte de son hégémonie ou de sa puissance, que tout le monde ou la majorité écrasante à ce qu’il faut, on se laisse aller, on se la coule douce, on ne fout plus rien pour monter encore plus puisque l’on a tout et que tout va bien. Et là, bardaf, c’est déjà le chemin du déclin ! Comme dans un couple où tu fais plus d’effort puisque tu l’as, comme au boulot où tu te casses plus le cul puisque tu montras pas plus haut, que ta maison est payée, que tu as assez pour vivre, alors qu’au départ, t’aurais ramassé les poubelles pour avoir du fric.

              Oui, des tas de gens ont de la bouillie sous le crâne parce que c’est mieux de râler sur des pauvres migrants ou ces fainéants de chômeurs (c’est pas moi qui le dit même si je sais qu’il existe des fainéants de première classe) que de viser les véritables responsables : banquiers véreux, financiers, riches qui veulent être encore plus riche, argent qui n’a plus son équivalent or ou immeuble quelque part, politiciens,… Tu ne risques pas de pouvoir insulter un banquier de Goldman Sachs ou des traders qui pariaient sur la chute de la Grèce tout en l’aidant à se foutre par terre, mais en lui faisant croire qu’on l’aidait.

              Mon dieu, si ça continue, je vais partir en croisade, là !!! 😦

              Aimé par 1 personne

            • Il est plus sain de partir en croisade que de se résigner, au moins en paroles. Car il ne faut pas se leurrer, se battre pour une cause, quelle qu’elle soit, demain un investissement et de l’énergie que nous n’avons pas forcément en étant un élément de la société, avec un taf, une famille, des factures, des loisirs… Avoir conscience de tout ce qui passe est déjà un premier pas, même si cela engendre de la frustration car du coup, on a aussi conscience de notre impuissance face aux élites au Q bordé de nouilles! Un politique qui s’enrichit à coup de million par le biais d’emplois fictifs, des banques qu’on renfloue avec de l’argent public… etc… la liste est longue et trop de gens se résignent ou veulent ignorer la boue dans laquelle ils marchent… Et tu as raison, notre civilisation est sur le déclin… c’est triste… j’aurais préféré être de la génération qui pousse vers le haut! Poussez Madame, poussez! 😀

              Aimé par 1 personne

            • Oui, partir en croisade défendre une cause est bien, mais je me méfie toujours, sachant que l’Enfer est pavé de bonnes intentions et que parfois, pensant faire bien, tu fais mal. Pas « mal » dans le sens du « Mal », mais tu penses faire un truc chouette et tu donnes naissance à tout un tas de problèmes dont tu n’avais pas conscience avant.

              Oui, ça prend du temps aussi, tu dois convaincre et bien souvent, tu t’en vas prêcher dans le désert. Parfois, le changement a lieu sans que tu ne t’en rendes compte, parce que tel ou telle personne a commis un acte qui a changé la vie (J-J G.)

              Bien souvent, comme les gens sont dans leur petit confort et qu’ils ont à bouffer, alors, ils se résignent (et je ne ferai pas de ma dikkenek parce que je suis ainsi aussi, tant que tout va bien, je ronchonne, je râle pour les conneries des politiciens, mais c’est tout.

              Par contre, si je vole ou oublie de déclarer un revenu, je te raconte pas ce que je vais prendre, moi ! Ce qu’on prendrait, nous, si on faisait le 1/4 de la 1/2 du 1/3 de ce que certains osent faire…

              Ok, poussez ma soeur ! Comme disait Ludovic Cruchot 🙂

              Aimé par 1 personne

            • Tu as raison, parfois nous n’avons pas le recul nécessaire pour bien appréhender les choses. Car si une chose nous tient à coeur, on est dans la passion, l’affect. Et donc le pragmatisme est en sourdine. Et puis parfois, même si tu envies de défendre une cause, tu n’as pas forcément l’âme d’un leader en toi… Et on est tellement entouré de corruption et de magouilles que ce n’est pas évident de vouloir plonger dans la mêlée. Je suis comme toi, je m’occupe de ceux que j’aime, de ma bulle, et j’ai renoncé à vouloir m’investir dans une grande cause… Et chaque jour apporte un nouvel abus de tel ou tel politique, de tel ou tel nanti… c’est désespérant!

              Aimé par 1 personne

            • Faut essayer de faire des chouettes choses autour de soi, d’aider ceux qui ne savent pas faire un truc (comme écrire des lettres sans fautes, utiliser un PC,…), ce que je fais, mais dans mon entourage proche, rien d’autres, parce que les autres, tu leur donne ça (la main) et ils te prennent ça (le bras).

              Les émotions ne sont pas toujours bonnes conseillères, Holmes les repoussait, ne les voulait pas, il avait raison. Les nordiques attendent toujours quelques temps avnt de prendre des décisions après des horreurs commises sur le sol, ce qui n’est pas plus mal, chez nous, ils foncent dans le tas, et bardaf, l’embardée !

              Ils sont tous corrompus ! Une fois les dégoutté partis, ne reste que les dégoutants. Qu’aurions-nous fait, nous ???

              J'aime

  2. Hello Belette
    S’il n’est jamais vraiment souriant, c’est sans doute que Sam Millar n’oublie pas les années dures qu’il a traversées. Cette autobiographie, avec ses ellipses, est un bonheur de lecture. Ses autres romans, en Ulster, sont vraiment réussi (et traduits par Patrick Raynal, ce qui ne gâte rien).
    Amitiés.

    Aimé par 2 people

    • Je me serais pendue depuis longtemps, moi, j’aurais jamais tenu le coup, j’aurais signé, partie la queue entre les jambes… waw, j’admire ce genre de personne qui résistent aux brimades, aux tortures…

      J'aime

  3. Un vrai irlandais on dirait, avec du feu dans les veines ! 😀 Il me semble que j’en ai entendu parler de ce casse, on se demandait si c’était un gag (poisson d’avril ?), je ne sais plus, ça remonte loin !!! 😀 Non mais heureusement que je n’ai pas mon crayon et mon carnet à LAL chaque fois que je viens chez toi, tu me ferais noter n’importe quoi (dans le sens n’importe quel livre hein !!!) 😆

    Aimé par 1 personne

    • PTDR ! Oui, ça ressemble à un gag, tu verrais ça dans un roman, tu n’y croirais pas ! Un casse à la n’importe quoi ! Et bam, 7.000.000 et des poussières.

      J’aime quand je fais prendre des notes aux autres, parce que moi aussi, je prends des notes !

      J'aime

  4. Oulala! C’est bien glauque tout ça… les joyeusetés de prisonniers… les casses…. et toussa toussa… bien loin du 211b… épi… comme dirait ma défunte grand mère… « d’où qu’ço leur vient d’toujours porler des brigands comme si qu’c’étaient des zhéros ? C’est pôs très moral tout çô! »

    Aimé par 1 personne

  5. Je suis plutôt fan de l’Irlandais ! Ce livre ci je l’ai trouvé très riche , très revigorant car avec le temps on oublie … et pour ce qui est de ses romans , mon préféré est Poussière tu seras, suivi de Rouge est le sang ( factory rédemption)…

    Aimé par 1 personne

    • Ok, je note, parce que je n’ai plus rien à lire 😆

      J’ai appris des choses en le lisant, c’est horrible, on dit toujours des autres, on les traite de barbares, mais parfois, c’est nous les barbares.

      J'aime

  6. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Janvier 2017 | The Cannibal Lecteur

  7. Ping : Bilan du challenge Polar et Thriller | deslivresetsharon

  8. Ping : Bilan pour le challenge polar et thriller 2016-2017 | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s