Les aventures de Charlotte Holmes [Tome 1] : Brittany Cavallaro

aventures-de-charlotte-holmes-les-ttome-1-brittany-cavallaro

Titre : Les aventures de Charlotte Holmes [Tome 1]

Auteur : Brittany Cavallaro
Édition : Pocket Jeunesse (18/08/2016)

Résumé :
Jamie Watson, arrière petit fils du Docteur Watson, ne voulait pas cette bourse pour Sherringford, un collège chic de la côte Est des États-Unis….et encore moins y croiser Charlotte Holmes.

L’arrière-petite-fille de Sherlock a hérité du célèbre détective non seulement son génie mais aussi son tempérament explosif . Mieux vaut, dit on, l’admirer de loin…

Quand un étudiant meurt dans des circonstances dignes des plus terrifiantes histoires de Sherlock, Jamie et Charlotte sont les premiers accusés.

Victimes d’un coup monté, ils n’ont d’autre choix que faire équipe pour mener l’enquête….

a-study-in-charlotteCritique :
Vous connaissez mon vice : Holmes ! Certes, j’en ai bien d’autres, mais celui-ci, on peut en parler en public…

Alors, quand un copain du Net me prévient de la sortie de ce roman jeunesse mettant en scène les enquêtes d’une descendante du célèbre détective aidée d’un autre en droite ligne du brave Dr Watson, ni une, ni deux, je me mets en quête.

Je le dis d’entrée de jeu, nous en saurons peu sur la femme qui donna naissance au fils de Sherlock Holmes, lui-même n’ayant jamais divulgué qui avait eu les honneurs de sa semence.

Mais bon, Holmes a eu un fils qui lui même a eu un fils… Watson aussi, et nous arrivons donc avec les arrières-arrières-arrières-petits-fils/filles des deux hommes du 221b Baker Street. Bien que dans le résumé on ait ôté quelques arrières pour gagner de la place.

Rien à redire, j’ai passé un agréable après-midi de lecture devant le feu, avec une cup of tea… Oh, shocking, il me faut d’urgence un hamburger puisque cette aventure se déroule dans la patrie d’Obama… Sorry, de Trump (je ne m’y fais pas encore).

Au moins, je n’ai pas été Trumpée sur la marchandise, c’est frais, agréable, ça mange pas de pain, ils leurs arrivent plus de bricoles que s’ils étaient dans l’école de Poudlard, mais au moins, on ne s’embête pas avec les deux descendants !

Par contre, il y a un peu tromperie dans le 4ème de cover qui dit que James Watson ne voulait pas croiser Charlotte Holmes dans le collège de Sherringford (les holmésiens comprendront la référence au nom du collège).

D’emblée ce jeune homme nous explique qu’il s’est imaginé enquêter avec Charlotte. Depuis qu’il est tout petit, il se fait des films sur ce qu’ils auraient pu réaliser tous les deux, des trucs dignes de James Bond on d’Indiana Jones ! Il voulait devenir ami avec Charlotte, il en tombe même très vite amoureux… Un peu trop, même. Gardons un peu de suspense que diable !

Charlotte, elle, elle ressemble un peu trop au portrait de son lointain aïeul : drogues (plus que lui et pas que pour se stimuler), violon, expériences chimiques, déductions, frère tout puissant, asociale, pédante, intelligente au possible, sans émotions ou presque… J’aurais apprécié un portrait moins fidèle à l’original, surtout qu’après autan de génération, les gènes sont dilués.

Autre point d’achoppement, je n’ai pas compris non plus pourquoi le descendant de Watson se prénommait « James », comme le Napoléon du Crime, Moriarty… Surtout en découvrant que son père est un vrai fan des écrits de son aïeul. Nom de Zeus, il aurait pu le prénommer John, non ? C’est ce que moi j’aurais choisi… Mais ceci n’est que mon avis personnel, je n’en ferai pas un caca nerveux.

Pour le reste, l’enquête est chouette, il y a quelques références aux nouvelles canoniques (et un néophyte ne sera pas largué), l’écriture n’est pas enfantine, elle est normale, digne d’un descendant d’un Watson.

On ne s’embête pas, le livre est court (284 pages), bien fichu, on a envie de finir l’histoire pour savoir qui a fait ça et on s’en rend assez facilement compte, quasi en même temps que Charlotte Holmes, en fait. Bon sang, mais c’est bien sûr !

Une chose est sûre, je ne raterai pas la suite de leurs aventures, croisant les doigts que pour la suite, elles arrivent à Londres, leur ville d’origine.

Étoile 3,5

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017) et Le « Challenge US 2016-2017 » chez Noctembule.

Publicités

50 réflexions au sujet de « Les aventures de Charlotte Holmes [Tome 1] : Brittany Cavallaro »

  1. Héhéhé, ma Belette, je n’avais pas exagéré en parlant d’une lecture agréable, sympa, et dans la lignée Sherlock. Bon ouééé, les « parallèles » avec son ancêtre forcent un peu la dose, mais c’est le jeu ! On lira la suite, si possible.
    Amitiés.

    Aimé par 1 personne

      • Ben ouais! Je prête pas ma liseuse ! Nan mais! C’est personnel une liseuse! C’est comme une brosse à dents! 😁

        Et pis… entre la Xbox, la tablette, les zordis et tutti quanti (nan pas de téléphone… je résiste encore!) ils ont bien assez d’écrans comme ça!

        Cela dit… s’ils laissaient tomber le reste pour lire des livres sur une liseuse… je serais trop contente! 😩

        Aimé par 1 personne

        • La liseuse est encore plus perso que la brosse à dent… La brosse, ça se change, la liseuse, pas !

          Smartphone depuis un an, mon GSM était quasi mouru mais je sais toujours l’utiliser, si je dois pas utiliser les touches 1 et 2 ! 😆 Mais je ne surfe quasi jamais avec, je le garde pour mes mails professionnels, les tweets du Monde, du Canard, du 1.

          Demander à tes enfants de lire quand ils sont sur les écrans, tu rêves ?? Mais bon, sur l’écran, ils lisent aussi.

          J'aime

          • Ah moi, le smartphone j’ai du m’y mettre quand mes graines de geek 🤓 ne me laissaient plus accès à l’ordi familial unique pour lire et écrire mes mails (je te laisse imaginer le nombre de mails que j’envoie par semaine! Moi c’est « Ida Reenler de Sévignié » qu’on m’appelle dans ma famille!!!). Le smartphone n’est franchement pas pratique pour écrire… mais il m’a transitoirement sauvé la vie jusqu’à ce qu’on trouve des ordis portables pas cher (bref avec lesquels on peut pas jouer) et que je m’équipe avec MON ordi à moi toute seule (même Toqué n’y touche pas… c’est pas son truc les zordis… c’est diabolique… pourtant il pourrait aller sur le site officiel du Vatican avec!). Chuis pas une geek comme mes mioches… mais je ne pourrai plus me passer de smartphone et du wifi! Arrrrrg! Windows sors de ce corps!!!! 😫😱

            J'aime

  2. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Janvier 2017 | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Bilan du challenge Polar et Thriller | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s