Deux sœurs : Barbara Garlaschelli

deux-soeurs-barbara-garlaschelli

Titre : Deux sœurs

Auteur : Barbara Garlaschelli
Édition :Payot et Rivages (2007)

Résumé :
Deux sœurs à l’approche de la quarantaine. Célibataires encore séduisantes. Elles vivent ensemble depuis toujours dans la maison léguée par leurs grands-parents.

Amelia, la brune, est institutrice et gère le quotidien. La blonde Virginia, elle, rêve à travers les feuilletons télévisés qu’elle regarde à longueur de temps. le rythme paisible des journées cache les failles et les douleurs de leur vie, hantée par de lourds secrets.

Quand arrive dans ce huis clos le trop séduisant Dario, représentant de commerce et joueur impénitent, l’équilibre précaire des deux sœurs s’effondre pour basculer dans l’horreur.

Construit en courtes séquences, ce thriller psychologique incisif tient en haleine jusqu’au dénouement. Par ses personnages tourmentés et sa noirceur, il évoque le Stephen King de Misery.

Deux sœurs a reçu le prix Scerbanenco en Italie.

sorelle-780978887684gra_1_250x380_exactCritique :
Crevons de suite cet abcès qui me fait mal au sujet de ce roman dont on me dit, en 4ème de couverture, qu’il évoque le « Misery » de Stephen King… Non, non et non !

Certes, nous avons un homme retenu prisonnier par deux quadragénaires dont l’une – Amélia – est une véritable tyran envers sa sœur mais hormis cette détention, nous sommes très loin du calvaire enduré par l’écrivain Paul Sheldon et loin d’Annie Wilkes, l’infirmière sadique et azimutée.

Rendons à Stephen King ce qui est à Stephen King : nous sommes loin de  son Misery…

Attention, cela ne veut pas dire que ce roman-ci n’est pas bon ou qu’il est chiant, loin de là !  Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

De la tension, on en aura ! Du huis-clos est inscrit au programme. Du suspense aussi, grâce à la construction du roman qui n’est pas linéaire dans le temps, ce mélange entre passé et futur rendant la tension encore plus vive.

Les personnages sont bien décrits, travaillés, et autant le portrait que l’on nous brosse d’Amélia, la sœur aîné, fait froid dans le dos, autant celui de sa sœur Virginia donne envie d’être son amie, elle qui a un monde imaginaire où elle aime se réfugier, elle qui n’est jamais allée plus loin que le pont, elle qui reste à la maison, vivant sa vie par procuration, devant son poste de télévision (merci J-J.G).

Ces deux sœurs ont eu une enfance un peu bizarre, entre un père partit courir une autre femme que la sienne, une mère aux abonnés absents, étant uniquement présente de corps mais pas d’esprit, nos deux gamines ont donc été élevées par leurs grands-parents et elles ne se sont jamais mariées, restant dans la maison familiale, vivant l’une pour l’autre.

Là où l’auteure excelle, c’est dans la mise en place des événements, plongeant un (renard) séducteur – Dario – qui aime jouer avec les femmes dans une maison (poulailler ?) où deux sœurs vivent seules en étant tout l’une pour l’autre, avec une douce rêveuse et une qui aime avoir la main mise sur cette sœur, justement.

Le renard aurait mieux fait d’aller voir après d’autres poules… Ou de ne pas se frotter à l’une et puis à l’autre.

Le huis-clos est oppressant – à cause d’Amélia – le jeu de séduction est subtil, tout en douceur, tout en coups de poignards dans le dos, et on n’en sortira que pour faire des incursions dans le passé et en savoir plus sur nos deux sœurs et sur l’événement traumatisant qui s’est passé dans leur enfance.

Ce roman, une fois entamé, difficile de ne pas vouloir aller jusqu’au bout ! Il n’est pas épais, se lit très vite et est délectable au niveau de ses personnages.

Bien que l’intrigue soit du déjà-lu, elle est traitée d’une manière qui vous fera froid dans le dos dans les dernières lignes.

Amélia n’est pas Annie Wilkes, loin de là, mais elle a une part d’ombre qu’il vaut mieux ne pas trop explorer.

PS : Il vaut bien un 3,75 Sherlock !!

Étoile 3,5

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017),  Le Mois du polar 2017 chez Sharon (Février 2017) et le RAT a Week Winter Edition Saison 2 chez Chroniques Littéraires (198 pages).

Publicités

43 réflexions au sujet de « Deux sœurs : Barbara Garlaschelli »

  1. Voilà un livre qui saurait certainement me faire oublier mon quotidien de vieille mé(na)gère frustrée qui se prend des vents 😩 et pas seulement parce que les deux sœurs le sont plus que moi… tu sais que j’ai adooooooré Misery… Si tu vois ce que jeux dire… 😬 Attention à ce que tu me répondras… je risque juste de me jeter par la fenêtre (Heu non en fait… mes rhumatismes m’en empêche en ces jours pluvieux par chez nous… mais cœur y est presque! Toi seule détient les clés de mon avenir!!!)

    Aimé par 1 personne

    • Que vaut-il mieux faire ? Prendre des vents ou en faire ?? 😆

      J’avais adoré Misery aussi, il est unique et je ne répondrai rien de peur que tu ne sautasses par la fenêtre avec tes rhumatismes !

      J'aime

      • Aaaaaarrrrrg! 😱Damned de damned ! Enfer et putréfaction ! 😖 Persoooooonne ne m’aimmmmmeuh! Keskechuimaleureuze!!! 😭😭😭 Vieille mé(na)gère je suis… vieille mé(na)gère je resterai! Bon… ben j’ai plus qu’à écouter du Liberache en lisant 50 nuances de caca devant les feux de l’amour… la seule série où une femme peut être enceinte deux ans tandis qu’une gamine traverse une puberté éclair la menant de 8 à 17 ans! Et après… le téléachat pour ruiner Toquefada en commandant 10 nouvelles batteries de casseroles, un épilateur laser, une gaine transpirante qui fait maigrir et des copies en pur zyrkonium des bijoux de la reine d’Angleterre ! Et en bouffant du chocolat et des glaces !

        Aimé par 1 personne

        • Magnifaïkkke ma chèrie ! Je veux aussi une gaine transpirante pour perdre du poids et de la celule-ite ! 😆 Et un vibro pour quand Chouchou aura la nouille toute molle !

          Plutôt lire harlequin que 50 nuances de caca devant les vieux de l’amour ! De toute façon, j’ai loupé l’épisode 24.237 et depuis, je ne sais plus si Brandon couche avec Brenda ou avec le chien du jardinier !

          Gaffe qu’avec des imitations des bijoux de la reine, Mori-arty pourrait te les chiper !

          J'aime

          • Oh! Ouiiiiiii! Qu’il vienne le Momo! 😄

            Je viens d’avoir l’esprit traversé par une mauvaise pensée ! Quand la BBC va-t-elle commercialiser les godes « realistics » des phallus des héros de la série ? 😛 C’est en référence à mon récent commentaire sur la sortie du Manga…

            Aimé par 1 personne

            • Je veux ce genre de godes réalistes, ça fera du plus bel effet sur ma table de salon ou sur la banquette arrière de la voiture ! 😀

              J'aime

            • Nan! Les laisse pas en vue ! Des fans hystériques seraient capables de briser les vitres de ta voiture pour les piquer… et sur la table du salon… moi j’aurais trop peut que ma belle-mère ou le fils de nos voisins ne les fauchent! 😜

              Et pis ça se prête pas ça!

              Aimé par 1 personne

            • Je les fixerais sur la table, ta belle-doche devrait se le faire avec la table sous elle !! Tu imagines la position… 😆

              Mince, elles vont briser les vitres de ma Tesla, de mon Audi A5, de ma Maserati et la Jaguar !!! 😛

              J'aime

  2. Ping : Mois du polar 2017 | deslivresetsharon

  3. Je me retrouve complètement dans vos préférencew littéraires et ds critiques lues..
    j’adore beneficier de conseils en matière de polar: mes bests off : k.giebel , juste une ombre, yeruldeger, malefica…

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Bilan du mois du polar février 2017 | deslivresetsharon

  5. Ping : Bilan pour le challenge polar et thriller 2016-2017 | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s