Bilan Livresque Mensuel : Mars 2017

Étonnant… Mars possède 3 jours de plus que Février et pourtant, voilà que j’arrive à lire juste 1 roman de plus !

13 romans lus pour le mois de Mars + 12 bédés (dont une de 576 pages) + 5 comics + 1 manga.

J’ai commencé par un grand auteur classique du Roman Noir, Dashiell Hammett et Sang maudit (ICI) qui m’a laissé avec une impression de récit fort chamboulé ou chaque partie ne faisait qu’embrouiller la résolution de la précédente. Pour une fois, mon détective sans nom de la Continental Op ne m’a pas emporté comme dans « Moisson rouge ».

Pour me consoler, j’ai pris le dernier roman de Sandrine Collette et j’ai bouffé 1000 émotions en lisant Les larmes noires sur la terre (ICI). Un roman bouleversant, émouvant, magnifique, réaliste, sombre, noir, sans édulcorants, sans crème, sans lumière, mais tout au bout, on en voit une petite et elle est merveilleuse.

On m’en avait dit du bien et c’était donc avec un frisson d’excitation que j’ai ouvert Là où naissent les ombres de Colin Winnette (ICI). Bardaf, ce fut l’embardée ! Pas moyen de rentrer dans le récit, une envie folle de bailler, de l’envoyer au diable et j’ai tout arrêté à la page 60.

Pas grave, puisque j’étais dans l’ombre, autant y rester avec La Vallée des ombres de Xavier-Marie Bonnot (ICI). Un roman rural noir, mais pas trop rural, un roman rempli de flash-back, une histoire qui ne se dévoile que petit à petit, des souvenirs trop grands pour être gardés en soi, une histoire d’amitié, de haine, de vengeance que l’on voudrait accomplir mais dont on sait qu’elle nous laissera des séquelles. Merveilleux !

Je me suis mise un Challenge sur le dos, rien qu’à moi toute seule et c’est celui de lire Un Classique Par Mois. J’ai commencé avec un pas très épais, L’étranger d’Albert Camus (ne cherchez pas sa fiche, il n’en aura pas) dont la lecture m’a laissée assez froide, je dois avouer. Comme si je regardais tout ça d’en haut. Parait que La Peste est mieux…

Comme  le dit si bien la contrepèterie « L’Afrique est bonne hôtesse quand la canicule nous emballe« . Ici, on ne part pas en Afrique mais en Australie, dans le bush, dans une sorte de trou du cul de l’Australie où règne cette putain de Canicule  (ICI).  C’est un roman noir rural mené de main de maître que nous livre Jane Harper ! Un roman noir où règne une chaleur oppressante et une population aussi. Superbe !

Avec un pitch éculé, comment arriver à faire du neuf avec du vieux ? On aurait pu croire cela mission impossible, pourtant, Amy Gentry a réussi le pari haut la main avec Les Filles des autres (ICI). Un récit à rebours dans le récit au présent, des questions, des interrogations et le tout réalisé de manière brillante !

Ma binômette de LC m’avait dit qu’il était super et que je devais le lire (sinon, représailles et vous savez que j’ai peur). Donc, j’ai vite été acheter La fille d’avant (ICI) de J.P. Delaney  et j’ai pénétré dans une maison aux règles pour le moins contraignantes et très flippantes !

C’est un véritable thriller psychologique, une maison qui fout la trouille, un presque huis-clos qui m’a donné quelques sueurs froides… Hé oh, ne rien laisser trainer dans sa maison, moi, ça me fiche les chocottes !

Encore une lecture réalisée sous la menace, mais d’Yvan cette fois-ci… Si au départ je n’ai pas ressenti d’atomes crochus avec les personnages féminins de Block 46 de Johana Gustawsson (ICI), j’ai ensuite commencer à les apprécier de plus en plus.

De toute façon, le pitch était plus que tentant puisque l’auteure mélange avec brio des crimes de serial-killer et un récit du camp de Buchenwald. Et j’ai adoré le mélange car il était plus que réussi.

Mais putain, quel jour est-on ?? C’est la question que vous vous poserez après avoir lu Version officielle de James Renner (ICI) qui, bien que n’étant pas une cliente pour les théories du complot m’a tout de même fait flipper grave ma race tant l’affaire était réaliste (alors que je savais très bien que c’était tout à fait impossible). Troublée je fus par tant de réalisme. Un excellent conteur, cet auteur.

Vous reprendriez bien un peu de nouvelles ? Il y en a un peu plus, je vous la mets ? Le bazar des mauvais rêves de Stephen King [LC Stelphique] (ICI) est un recueil de nouvelles, fantastiques ou pas, dont certaines, je vous le dit, sont terriblement angoissantes !

Puisque le mois touchait à sa fin et que je voulais faire du chiffre, j’ai ouvert Vagabond, de Franck Bouysse. Alors là, autant j’avais eu un coup de cœur monumental pour « Grossir le ciel », autant je suis passée à côté de celui-là ! Mais quand je vous dis « à côté », je suis gentille, parce que je n’ai jamais réussi à entrer dedans et j’ai tout survolé. Pas de fiche.

Lorsque je ferai la fiche de Jack L’Éventreur  de Robert Desnos (ICI), ça risque de chier des barres parce que son petit bouquin ne vaut absolument pas le prix demandé et en plus, il nous mélange Jack et le Tueur au Torse qui sévissait à la même époque. Et pire, encore…

La personnalité de J; Edgar Hoover est plus que trouble ! Je le savais déjà, mais je me remets les choses en mémoire avec cette bédé qui nous le montre tel qu’il était vraiment. La main de Dieu – Histoire secrète du FBI – T2 – Promotion gangster de Marc Vedrines est à découvrir.

Niveau bédé ou comics, j’ai découvert la série DMZ avec une guerre civile aux États-Unis et l’île de Manhattan en zone démilitarisée et aux mains des citoyens. Un jeune journaliste, Matty Roth, va tenter de nous expliquer tout ça et d’y survivre.

J’ai continué ma saga avec des vampires vrais de vrais, de ceux qui sentent pas la rose et qui se gavent de sang humain ! American Vampire est, pour le moment, une réussite ! Et tout à fait déconseillé aux amatrices de vampires façon Twoilette !

C’est en compagnie d’Allan Moore et d’Eddie Campbell que j’ai arpenté les ruelles sombres de Withechapel sur les traces de l’Éventreur. Dessins en noir et blanc, et un pavé de 576 pages mettant en scène la théorie fumeuse de Stephen Knight. From Hell est une sacrée plongée dans la fange humaine !

Paris, 1194… Une fois de plus je suis descendue dans les bas-fonds et j’ai côtoyé la lie, les bandits, les mercenaires et le roi Philippe Auguste. Deux tomes réussis (à suivre) pour Le Roy des ribauds !

Une louche d’ésotérisme, la Seconde Guerre Mondiale, les nazis de l’Ahnenerbe, des résistants, un secret ancestral enfui, des énigmes et… le tout dans la ville de Bruxelles ! Putain, voir la Grand Place remplie de drapeaux avec la croix gammée, ça fait toujours quelque chose. Une belle découverte que la série Ars magna.

Sans oublier ma collection de Sherlock Holmes dont je ne manque jamais d’agrandir ! J’ai donc acquis les deux autres tomes de la série burlesque « Baker Street » et un manga avec Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (Le mystère de la lampe juive).

Mon lien Pinterest pour les différentes couvertures.

Bilan Livresque Mensuel Mars 2017 : 13 romans

  1. Sang maudit : Dashiell Hammett
  2. Les larmes noires sur la terre : Sandrine Collette
  3. Là où naissent les ombres : Colin Winnette
  4. La Vallée des ombres : Xavier-Marie Bonnot
  5. L’étranger : Albert Camus
  6. Canicule : Jane Harper
  7. Les Filles des autres : Amy Gentry
  8. La fille d’avant : J.P. Delaney
  9. Block 46 : Johana Gustawsson
  10. Version officielle : James Renner
  11. Le bazar des mauvais rêves : Stephen King [LC Stelphique]
  12. Vagabond : Franck Bouysse
  13. Jack L’Éventreur : Robert Desnos

Bilan Livresque Mensuel : 12 bédés + 5 comics + 1 Manga (18 lus)

  1. Les classiques en bédé – Guerre et paix – Tome 1 : Tolstoï
  2. Les classiques en bédé – Guerre et paix – Tome 2 : Tolstoï
  3. La main de Dieu – Histoire secrète du FBI – T2 – Promotion gangster : Vedrines
  4. Sherlock Holmes – T2 – Retrouvailles à Strasbourg : Manunta & Seiter
  5. Sherlock Holmes – T3 – S. Holmes et l’Énigme du Jodhpur : Manunta & Seiter
  6. American Vampire – T2 – Le diable du désert : Snyder & Albuquerque (Comics)
  7. American Vampire – T3 – Le fléau du Pacifique : Snyder & Albuquerque (Comics)
  8. American Vampire – T4 – Course à mort : Snyder & Albuquerque (Comics)
  9. DMZ – Tome 1 – Sur le terrain : Brian Wood & Riccardo Burchielli (Comics)
  10. DMZ – Tome 2 – Le corps d’un journaliste : Wood & Burchielli (Comics)
  11. From Hell : Allan Moore & Eddie Campbell (576 pages !)
  12. Le roy des ribauds – Tome 1 : Ronan Toulhoat & Vincent Brugeas
  13. Le roy des ribauds – Tome 2 : Ronan Toulhoat & Vincent Brugeas
  14. Ars magna – Tome 1 – Énigmes :  Alcante & Jovanovic
  15. Ars magna – Tome 2 – Transmutation : Alcante & Jovanovic
  16. Baker Street – T3 – Les hommes du Caméllia : Veys & Barral
  17. Baker Street – T4 – Sherlock Holmes et l’ombre du M : Veys & Barral
  18. Arsène Lupin c/Herlock Sholmès – T2 – La lampe juive : Takashi Morita (Manga)

Bilan Filmesque Mensuel : 2 Films et 18 épisodes de Séries

  1. Doctor Strange #LeFilmDeLaSemaine2017
  2. Waterworld #LeFilmDeLaSemaine2017
  3. Elementary – Saison 5 – Épisodes 14 – 15 – 16
  4. Westworld – Saison 1 – Épisodes 1 à 10 (l’intégrale)
  5. The Big Bang Theory – Saison 10 – Épisodes 17 – 18
  6. Sherlock – Saison 4 – Épisode 1 : Les six Thatcher (V.F)
  7. Sherlock – Saison 4 – Épisode 2 : Le détective affabulant (V.F)
  8. Sherlock – Saison 4 – Épisode 3 : Le dernier problème (V.F)
Advertisements

98 réflexions au sujet de « Bilan Livresque Mensuel : Mars 2017 »

  1. Et je vois que les menaces marchent bien!!!mdr
    Bon, alors je suis dans le même cas que toi pour L’étranger….
    Par contre tu me fais peur avec le Bouysse….Je viens d’acheter Plateau, j’espère que ça ne me fera pas le même effet….
    Trop contente que tu es aimé La fille d’avant!!!!
    C’est un très beau bilan!!!!;)

    Aimé par 1 personne

    • Bienvenue au club pour le Camus, alors !

      Plateau, pas encore lu, j’ai juste eu du mal avec vagabond et son personnage. Faudra que je lise plateau ! Parfois, on rate un rdvs avec un auteur qu’on apprécie.

      Merci du conseil avec ta fille d’avant 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Quel bilan! Ravie que tu ais aimé Version officielle mais es-tu certaine que tout soit impossible! 😮 😉 Je ne suis pas folle du tout d’Albert Camus donc ta froideur ne m’étonne pas! J’ai les ombres et le noir dans ma PAL et aussi La fille d’avant… Donc super, je n’ai rien à noter! :p Par contre, je pioche quelques idées BD pour mon fils!

    Aimé par 1 personne

          • Mdr! Avoir conscience d’avoir reçu le grand oubli est déjà un souvenir non oublié! :p
            J’aime pô les images! 😮 Mais ayant converti mon fils à David Khara ou Chattam, je suis bien intéressée pour découvrir les adaptations BD! Et toujours à cause de lui, je jette des fois un oeil sur quelques imagés! -_-

            Aimé par 1 personne

            • On nous « Martel » souvent des faits historiques non avérés à la télé, dans la politique, et on détourne l’Histoire à son profit et tout le monde a oublié la Vérité…

              Moi j’adore les images !!

              Aimé par 1 personne

            • J’aime les images aussi! :p Mais pas pour raconter des histoires… je veux juste des mots… pour te dire, je ne regarde jamais les trailers pour des romans, je ne vais jamais voir les book-youtubers non plus… Des mots, juste des mots! ^_^

              Aimé par 1 personne

            • Ça ne me dérange pas, surtout que quand Colard présente un livre, on a envie de le lire. Il met en avant des romans et si ça donne envie à des gens de les lire, c’est déjà ça de gagné… 😉

              Mais je ne suis pas abonnée à la chaîne, me faut déjà bien tout pour m’en sortir indemne avec mes blogueurs/euses préférés !

              Aimé par 1 personne

            • Je suis ok avec toi, j’ai découvert le gus il y a des années dans l’émission sur la santé, sur la 5, quand je regardais encore la tv! Il donne envie, c’est sûr. Mais en général, les avis vidéos sont peu argumentés donc je regarde pô! :p

              Aimé par 1 personne

            • Pas facile d’argumenter dans une chronique, je l’avoue, j’ai parfois du mal à dire ce que j’ai aimé parce que de temps en temps, c’est subjectif !

              Je suis pour le fait qu’on pousse les gens à lire. Ok, ça fait chier quand je vois que des bouses ont du succès, comme les 50 nuances ou le merci pour ce moment, mais comme m’a dit un libraire : on a vendu des livres et les gens ont lus !

              Aimé par 1 personne

            • Bin franchement, je m’en fous un peu du succès de daubes comme celles citées parce que des gens ont lu, en effet! Par contre, ce qui m’énerve, c’est que des pépites ou de petits auteurs en payent le prix car si la qualité est là, les ventes ne suivent pas. Et j’en veux à certaines maisons d’édition qui, pour faire du chiffre, vont davantage mettre en avant et vendre un nom ou un phénomène au lieu d’une qualité… Mais bon, on sait bien que c’est le business qui veut ça! 😦

              Aimé par 1 personne

            • Entre nous, si j’étais éditeur, je mettrais aussi en avant ce qui va faire du chiffre… j’aimerais mieux vendre de la littérature de qualité, mais si elle ne nourrit pas son homme, que faire ? Faut bien bouffer, ma bonne dame, alors on met en avant ce qui fait dans la « généralité », ou dans le buzz, et hop, on remplit les caisses. Spielberg disait qu’il avait fait Jurassic pour avoir l’argent afin de faire La liste de Schindler… faut parfois vendre de la daube pour avoir des fonds pour les plus petits de qualités qui vendent moins. TF1 a plus d’audience avec ses émissions à la con que ARTE avec ses reportages de qualité…

              J’ai étudié la compta, le business, y’a pas photo, faut vendre des produits que les gens veulent, au moment où ils le veulent.

              Aimé par 1 personne

            • Les lois de l’offre et de la demande, bien entendu! Mais d’un autre côté, je souligne le courage de ceux qui tentent de créer la demande, de relever le niveau. C’est une entreprise difficile, surtout dans notre société actuelle débilitante et mercantile… Perso, je comprends tout à fait l’attrait du pognon mais pour ce qui est de la culture, de la littérature en particulier, en tant qu’artiste, écrivain, j’aurais honte de créer de la daube… Mais bien entendu, ce qui est de la daube pour moi ne l’est pas pour l’autre… vaste sujet… -_-
              Par contre des démarches comme celle de Spielberg (et il n’est pas le seul dans ce cas!) ne me choque pas. Au contraire. Travail alimentaire pour accéder à un niveau supérieur, film commercial et grand public pour servir à la suite une oeuvre de plus grande qualité… Good job! Mais je ne pense pas que l’auteur des 50 soit de ce type… ^_^

              Aimé par 1 personne

            • Il existe des sociétés qui font bouger les choses, je pense à Patagonia, une société qui crée du matos pour les grimpeurs, une autre aussi qui élabore des combinaisons pour surfeurs sans le truc dérivé du pétrole et qui tente de faire changer les grosses boites comme O’Neill de changer son fusil d’épaule. Mais leur but n’est pas de devenir riche, évidemment !

              Pour la culture, la daube littéraire, et toussa toussa, on ne reviendra aux goûts et aux couleurs… Les gens qui lisent peu ou qui aiment ce genre de littérature, pour eux, c’est pas de la daube. A-t-on le droit de les empêcher de lire ou de regarder leurs merdes sous prétexte que c’est de la merde ? Ne devrait-on pas tenter de les éduquer, de leur montrer qu’il n’y a pas que ÇA ? Oui, il y aura du travail !!! mdr Je pense qu’il faut des chaines et de la littérature pour tout le monde, les exigeants comme les pas regardant, ce qui fait la diversité. Moi, tant que j’ai ma came à moi, je me fiche de la came des autres, même si je râle de voir que des horreurs littéraires ont du succès. Je pense que les pépites, faut les mériter et qu’elles ne sont pas accessibles pour tout le monde. On se prend moins la tête avec des émissions bêtes qu’avec un envoyé spécial ou une enquête sur des trucs qui te font tomber de ta chaise tant c’est honteux…

              Non, l’auteure de 50 n’était pas dans le mêle état d’esprit que Steven !

              Aimé par 1 personne

            • Comme toi, tant que je trouve mon compte, je me fous des autres. Comme nous en avons déjà parlé, après, voir le déclin de la société, l’abrutissement des masses et toussa, toussa me déprime ou m’enrage, c’est selon. J’admire les boîtes qui osent, qui se battent… mais qui trop souvent se font manger… Parce qu’il faut bien vivre et que pour cela, l’argent est nécessaire. Tout un système dont on est prisonnier, si ce n’est acteur… Pour les pépites, c’est bien dommage qu’elles ne soient pas accessibles pour tous. Tout le monde a besoin de lectures récréatives, je suis d’accord mais perso, je ne peux pas lire que ça. C’est l’atrophie du cerveau assurée! Je pencherai toujours vers des Steven plutôt que vers des 50 (sauf en billets pour acheter encore + de Steven!) :p

              Aimé par 1 personne

            • Oui, je suis d’accord avec toi et on aime abrutir les masses !! Et la masse aime se faire abrutir parce qu’elle a aussi le choix d’aller en biblio, elles sont pas chères et on y trouve des tas de magazines à consulter sur place, mais au moins, on peut s’instruire pour pas cher. Il y a aussi le Net, on peut s’instruire si on sait chercher. Mais les gens ne veulent pas savoir, préfèrent se fermer les yeux, plus simple.

              J’aime la lecture récréative, le robot m’a bien servi, mais là, je suis repartie dans des romans noirs, ma came 😉

              Aimé par 1 personne

            • La masse aime se faire abrutir quand elle n’a pas reçu l’éducation adéquate dans sa jeunesse! 😮 Quand il n’y a pas d’éveil de l’esprit dès le plus jeune âge, l’avenir est hypothéqué! Enfin, à mon sens! -_- Mais je ne suis pas anti-écran, hein! Je suis seulement anti-émissions poubelle! 3:) Je suis dans une période boulimique de lecture où je mélange tous les genres. Mais au final, je suis en extase quand j’ai un bon thriller psy ou post-apo ou guerre/géo-politique! 😀 Oui, oui, je vais le lire le robot! :p

              Aimé par 1 personne

            • Parfois même les éduqué continuent de croire que c’est la faute des autres si tout va mal et que leur retour au pays changera la donne (mais personne ne parle jamais de rapatrier tous les français ou tous les belges de l’étranger… ça non, on oublie, on vire les autres mais on récupère pas les nôtres).

              Faut dire aussi que du temps de mes parents, on ne cherchait pas à éveiller l’enfant, il devait la fermer, un point c’est tout. Pourtant, il y en a des plus éveillés que d’autres, sans doute qu’ils ont appris tout seul sur le tas.

              Aimé par 1 personne

            • Il y a toujours des autodidactes, heureusement! Mais je ne suis pas d’accord pour la génération de tes parents (perso les miens sont nés en 50) ou même des grands-parents (années 30 de naissance). Au sein de la famille, oui, c’est tu te tiens bien et tu la fermes. Mais pour l’éducation, je la vois davantage comme un éveil (peut-être un fantasme réac’ d’ailleurs!) En tout cas, j’ai vécu l’école comme une ouverture vers plein de choses, l’exercice d’un esprit critique… etc… même si le carcan scolaire a été aussi très frustrant parfois. Mais c’était un tremplin alors que pour la génération de mon fils par exemple (94) j’ai vraiment eu le sentiment que l’école était devenue une fabrique de moutons! 😦 L’éducation ne va pas de pair avec la responsabilisation de ses actes, cocotte! Ouii, tu auras toujours, même chez les plus érudits (je dirais même surtout chez les érudits qui, sortis de leur « spécialisation » sont obtus et à frapper!) des gens pour laisser le poids des actes sur d’autres épaules que les leurs! -_-

              Aimé par 1 personne

            • Moi j’ai pas vécu l’école comme un éveil, j’avais l’impression de n’apprendre que des trucs qui me serviraient à rien, et hormis la lecture, l’écriture, la règle de 3, le calcul de l’aire et du périmètre, le reste, j’utilise pas. Niveau histoire, on voyait toujours les mêmes conneries et on a dû attendre l’avant dernière avant d’entrer dans la révolution industrielle, et on a survolé les deux guerres. Frustrée par l’école. J’ai dû lire et apprendre par moi-même.

              La responsabilisation de ses actes, vaste sujet, mais je pense que les gens se dédouanent de tout, mais quand toi tu fais un pet de travers, tout le monde te saute dessus, mais eux, faut rien leur dire (je connais l’esprit des villages, ça change pas, et encore moins avec les nouveaux arrivants qui sont en pays conquis).

              Eux sont innocents, on le voit bien avec un certain Fion qui n’a pas l’air de comprendre les faits qui lui sont reprochés. Les fautifs, ce sont les méchants journalistes du Canard, les journalistes tout court et le cabinet noir qu’on cherche toujours.

              Aimé par 1 personne

            • Aaarrff, je reste sur ma position de l’école comme éveil. Non pas comme l’apprentissage et la maîtrise de beaucoup de domaines (sauf pour les bases de compréhension comme le français et les maths) mais comme pistes offertes. Après, tu prends et tu vas voir ailleurs pour creuser le sujet, te l’approprier et le garder avec toi.

              Aimé par 1 personne

            • Pas dans toutes les écoles, et pas avec toutes les profs. Mon petit neveu, avec son prof de maternelle, c’est toujours la même chose (le prof a la 1ère et la 2ème maternelle) comme programme, tandis qu’avec sa remplaçante (il a été malade), elle travaillait leur éveil super bien !

              Oui, j’ai fait tout moi-même ou discuté avec des gens qui en savaient plus que moi.

              J'aime

    • Non, pas normal, et encore, j’avais un score de 11 et j’ai vite lu deux petits romans pour dépasser mon score, pour ne pas rougir en me coiffant au matin !

      3 jours de rab’ et j’avais 1 livre de moins, encore plus honteux… 😆

      Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s