American Vampire : Scott Snyder & Rafael Albuquerque

Titre : American Vampire

  • Tome 1 – Sang neuf
  • Tome 2 – Le Diable du désert
  • Tome 3 – Le Fléau du Pacifique
  • Tome 4 – Course contre la mort
  • Tome 5 – La Liste Noire
  • Tome 6 – Une Virée en Enfer
  • Tome 7 – Le Marchand Gris

Scénariste : Scott Snyder
Dessinateur : Rafael Albuquerque

Édition : Urban Comics Editions (2013)

Résumé :
Amérique, fin du XIXe siècle. Le bandit Skinner Sweet est freiné dans sa tentative d’évasion par un vampire venu d’Europe. Laissé pour mort, il revient à la vie et découvre qu’en plus d’être l’un d’entre eux, il est aussi la plus puissante, la plus rapide et la plus redoutable des créatures de la nuit.

Plus d’un siècle plus tard, à Los Angeles, il contamine à son tour la jeune Pearl Jones afin d’en faire le second vampire d’une nouvelle espèce sur le continent, capable de marcher sous le soleil.

Critique :
Vous en avez marre des vampires qui sentent bons la cannelle ou la cocotte bon marché ?

La saga Twoilette (Twilight) vous est sortie par les trous de nez et ça vous a fait chier que dans toutes les adaptations qui ont suivies, les vampires ils étaient gentils, beaux, sexys et qu’ils ne suçaient que du sang de biche ou de SDF ?

Vous aimez les vampires sanglants, dégueux, vaches, sadiques, assoiffés de sang et sans scrupules aucun ?

Alors, la saga American Vampire est faite pour vous car les vampires que l’on croise ne sont pas des enfants de cœur, bien que certains soient plus clean que d’autres. Mais malgré tout…

American Vampire a été créé par Scott Snyder et Stephen King (il est aux commandes du scénario du tome 1) et puisque nos deux hommes détestaient la série Twilight, ils ont fait en sorte de s’en écarter et de revenir aux sources, tout en changeant quelques données dans les règles du jeu.

Le seul bémol à déplorer de la patte du King dans ce comics, c’est que le comics n’est pas l’univers du King et que ça cafouille un peu au départ dû au fait que Snyder et King ont écrit chacun une moitié d’épisode, ne s’occupant (chacun de leur côté) QUE d’un moment précis de la chronologie.

Cela fait un peu perdre le rythme de lecture dans le premier tome, mais malgré tout, le plaisir est bien là d’être en compagnie de VRAIS vampires.

Oui, Snyder a rendu aux vampires leurs lettres de noblesse car dans ces pages, ils les a voulu terrifiants, sauvages et bestiaux, tels que dépeints dans les films qu’il apprécie (Near Dark, The Lost Boys et Let the Right One In).

Quand je vous parlais de changer les règles du jeu, c’est parce que si les vampires originaires de la vielle Europe (les carpatiens) ne savent pas rester au soleil sans protections, le nouveau vampire américain (Skinner Sweet) peut, lui, marcher en plein jour !

Skinner Sweet est un ancien bandit devenu vampire sans que son créateur n’ait voulu le faire. Skinner a un seul péché mignon : les bonbecs sucrés ! Pour le reste, c’est un véritable fils de pute, un sadique, un vrai vampire méchant, mais on s’attache à lui, à sa dégaine et à ses petits sourires en coin.

Si vous commencez la série, elle vous rendra accro, mais un conseil, soyez bien attentif parce que les scénarios sautent d’une période à l’autre, ou parfois, reviennent sur ce qu’il s’est passé 24h avant ou 1 mois. Il faut bien suivre si on ne veut pas perdre son fil.

Nous commençons le récit dans les années 20, dans le cinéma et nos différents scénaristes (Snyder se fait aider par d’autres) s’amusent à revisiter les principales époques de l’Histoire américaine telles que celle de la marche vers l’Ouest, les guerres indiennes, la Grande Dépression de 1929, la ville de Las Vegas qui commence à s’ouvrir, la Guerre du Pacifique ou les fifties avec un personnage qui a tout d’un James Dean.

N’allez pas croire qu’ils abordent ces époques juste pour le plaisir, non, ils mettent aussi l’accent sur les problèmes liés à ces époques, comme la place de la femme, la mort du cinéma muet, l’avènement d’Hollywwod, la politique du « si tu veux jouer dans mon film, suce-moi la bite », les discriminations raciales, la politique de l’époque,…

J’ai apprécié les dessins et le graphisme de Rafael Albuquerque, la manière dont il crée ses décors, celle dont il dessine ses personnages, humains ou vampires, les couleurs des cases,…

Voir évoluer tout ce petit monde est un plaisir de fin gourmet car on découvre leur passé, leurs erreurs, leurs liens, on découvre de nouveaux personnages et on n’est jamais sûr que ce soit un ange ou un fils de pute… Ou les deux en même temps !

Peu de temps mort dans les albums que je viens de lire (7) et j’ai hâte de découvrir la suite du nouvel arc avec le fameux marchand gris qui est bien plus terrible que les vampires et qui serait même leur seul prédateur…

On devrait se réjouir, mais voir mes vampires préférés maltraités, ça me fait mal au cœur car je me suis attachée à certains et je n’aimerais pas les perdre en cours de route.

Bref, si tu veux des vrais vampires, des vrais suceurs de sang sans scrupules, ouvre ce comics et découvre une partie de l’Histoire des États-Unis en compagnie de tes amis les vampires… Ou de tes ennemis…

C’est foutrement addictif…

Collier d’ail et crucifix non fournis !

Challenge « Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017) et Le « Challenge US 2016-2017 » chez Noctembule.

Publicités

56 réflexions au sujet de « American Vampire : Scott Snyder & Rafael Albuquerque »

  1. Si tu aimes les vampires teigneux et fils de pute, je te conseille vivement la série Preacher avec Cassidyn vampire irlandais vivant aux US. Lui sa faiblesse, en plus du sang bien entendu, en bon irlandais, ce serait plutôt la picole. Et s’il n’est pas le personnage principal, il est assez présent.

    Aimé par 1 personne

    • Preacher n’est pas à la biblio, faut que j’aille le quérir ailleurs parce que l’acheter, ça va me coûter un bras, mais t’inquiètes, il est sur ma liste des envies de lecture !! 😉

      J'aime

      • Je ne vois pas pourquoi il n’est pas à la bibliothèque … Peut-être à cause d’un descendant du Jésus complètement dégénéré qui passe son temps à se toucher le kiki ? ou un trio de tarés texans, des sectes nazis-cathos et des tordus de tous genre qui feraient passer le Jeoffrey de Game of Thrones pour oui-oui ? A moins que ce soit Dieu qui passe son temps à s’échapper pour ne pas affronter Preacher ? non je vois pas pourquoi ils ne l’ont pas …

        Aimé par 1 personne

        • Ou peut-être à cause des budgets étriqués… la crise, mon bon monsieur… et vu que ma carte de biblio me donne accès à TOUTES les biblios de Bxl, s’ils ne l’ont pas à la biblio Machin, il est peut-être à celle de Truc… faut que j’investigue !

          Rasoir d’Okham ! PTDR

          J'aime

    • Note le bien ! Si tu peux les louer, c’est encore mieux parce que les comics ne sont pas toujours à des prix démocratiques… je loue de plus en plus de bédés parce que mes finances ne suivraient plus… 😀

      Aimé par 1 personne

  2. Eh bien, tu n’y vas pas de main-morte : 7 tomes d’un coup, chapeau ! Une très bonne série en effet. J’ai bien aussi (car je n’ai pas eu le temps de poursuivre la série principale) les tomes annexes vendus par Urban Comics sous le titre « American Vampire Legacy ». 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je voulais le tome 8, mais pas moyen, il n’est pas là. Grrr. Oui, à la biblio, quand une série me plait, je les prends tous d’un coup, sinon, si un autre passe, je vais attendre des lustres avant de finir la collection !

      Pas trouvé la série annexe, mais je ne désespère pas 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Damned de damned… C’est ma quatrième tentative d’envoi… Je n’aurais pas dû essayer du bureau… visiblement ça ne marche pas…
    Or donc… Keskeujdizai déjà… 🤔

    Alors… Et ben… Même si c’est de la bédé (et que je suis pas fan de bédé parce que j’arrive pas à les lire et que c’est trop d’infos pour moi et toussa toussa… Mamida qui radote…) et ben je trouve ça pas mal du tout qu’enfin on remette ces sales suceurs de sang dégueux à leur place en les présentant non plus comme des bellâtres en quête d’humanité et qui flashent sur les pôvres petites mortelles qu’ils hésitent à inviter à rejoindre dans leur nuit éternelle… et toussa toussa… mais comme de sales raclures de fond de bidet, ignobles, malfaisantes, sadiques et vilaines qui puent la charogne et la vieille fripe moisie et dont l’haleine empeste le sang caillé….👹

    Et ouais! Les vampire c’est méchant! C’est sournois! C’est malfaisant! C’est jamais amoureux pour de vrai! T’as beau être canon et chaude comme la braise, le seul truc qu’il veut et qui l’excite c’est de te vider de ton sang! Pffff! Qu’est-ce que j’en ai à fiche d’un bonzhomme pareil!🤢

    En revanche, j’adhère moins à ces zistoires de vampires qui supportent le jour… On a vu ça dans Blade, dans Underworld, dans Vapires Dayarize, dans Prédateurs (bon la question c’est tout de même de savoir su Deneuve et Bowie doivent être ou non considérés comme des vampires… ça se discute) et même dans le Dracula de Coppola (même s’il n’a pas de pouvoirs le jour… un peu comme moi quand je me réveille en pleine nuit toute cernée et décoiffée à 4h du mat pour aller faire un pissou et que je me prends les murs et les portes, et pire… les orteils dans les coins de meubles! Chuis réveillée mais pas tant que ça…😵) !!! C’est pas original pour deux sous et ça en rajoute encore une louche au fantasme adolescent d’un être tout puissant (immortel avec des pouvoirs, pétés de thunes, beaux sans avoir besoin de maquillage ou de lifting ni de séances d’abdo-fessiers, vivant en dehors des règles humaines et des règles de Dieu et toussa toussa…) et qui n’aurait même pas la moindre faille! Plus peur du jour, plus peur de l’ail et des crucifix tant qu’on y est (dans Entretien avec un Vampire et toute la saga… z’en ont rien à foutre! Ils doivent juste pas boire du sang mort)!!! Bientôt ils pourront même faire repousser leur tête quand on la leur coupera si on continue comme ça!!! Non mais c’est pas un peu fini de dévoyer le mythe! D’ailleurs dans un des vieux Dracula des années 60, on arrive à le ressusciter en versant du sang sur ses cendres! C’est tout dire!

    Bref… Vous commencez à me connaître! Moi j’aime pas trop qu’on prenne de libertés avec les mythes (les légendes hein! Parce que les mites… on peut les zigouiller mes pulls ne s’en porteront que mieux!). Chuis une puriste bordel! Bref… Pour moi, le vampire c’est juste un cadavre dont le processus de décomposition est en suspens tant qu’il se gave de sang la nuit. Il est juste plus futé et moins dégradé qu’un zombie, mais certainement pas mieux intentionné ni plus civilisé, épicétou! 😁😁😁

    Aimé par 1 personne

    • Je suis toujours PTDR en te lisant ! Et je me dis que j’ai échappé au pire quand tu as foiré ton envoi de commentaire (un CTRL+C afin de le copier avant de l’envoyer, surtout les grosses tartines, je le fais toujours, je me méfie de mon PC !!).

      Le vampire c’est méchant tout plein, mais dernièrement, ça sentait bon la fraise et ça mangeait du brocoli, tout en pétant de la rose, bref, ce n’étaient plus des vrais vampires !

      Pour le reste, le vampire étant une légende, un mythe (ça me rappelle une sale blague, la mite), on peut le décliner comme on vent tout en respectant les codes élémentaires (le premier qui dit « mon cher watson » aura mon pied au cul) de la bête, pour moi, ça me va ! Sinon, on ne pourrait plus jamais écrire que des trucs avec des vampires homologués « Bram Stoker »… Bien que j’avais lu une fois qu’un livre parlant de vampires avait été publié bien avant son Dracula… Penelope Fion nous écrira une fiche sur ça ! mdr

      Pour moi, tant qu’il n’est pas gentil tout plein, on fait ce que l’on veut avec les vampires. Et ici, on a une guerre entre vampires de différentes races, des enfants vampires et un marcheur gris qui veut tous les sucer… plus l’Histoire américaine en toile de fond. What’else ?

      PS : moi aussi je me prends les coins de meubles avec mes pieds nus, mais toute l’année ! Même de jour puisque d’avril à octobre je marche pieds nus à la maison. Dans le noir, je me prends le coin du lit dans le gras de ma jambe de bimbo.

      Bon, m’est avis que tu ne liras pas ce comics, toi ! PTDR

      J'aime

      • Toquéfada et sa progéniture (sont-ils vraiment sortis de mon ventre ces enfants là? Dès fois je doute… 🤥) aussi ne savent pas ce que sont les chaussons à la maison (et je n’ai réussi à obtenir d’eux que récemment qu’ils cessent de se balader à moitié nus toute la journée !!!).Alors ils se pètent les zorteils les zuns après les d’autres… et les pieds des meubles avec! Moi je ne fais ça que la nuit parce que dans le noir je ne retrouve pas mes charentaises increvables (achetée dans LE musée de la Charentaise, faites à la main et tout et tout!) de Charentes vu qu’y a pas de lumière et que je dors debout 😴…

        Mais je persiste et je signe! Les VRAIS vampires sont des sales bêtes de l’Enfer! Et nan! Ils ne doivent pas pouvoir voir le jour! C’est assez flippant comme ça de devoir avoir peur du noir! Alors si on ne peut plus souffler la journée où va-t-on!!! 😫

        Aimé par 1 personne

        • Toute petite je marchais déjà pieds nus tout le temps, surtout chez ma grand-mère où la chaudière placée à la cave chauffait une partie de son sol… une vieille chaudière qui marchait du tonnerre, qui démarrait quand tu lui demandais, qui mettait la t° que tu lui demandais, maintenant, les nouvelles, avec des thermostat de mon cul, tu cailles à la maison mais la chaudière démarre pas parce que son thermomètre est placé dans un rayon de soleil et que même le chat il boude la radiateur car il est froid… Pardon, je me laisse aller… chez mes parents, je ne marche pieds nus que quand c’est canicule… chez moi, à Bxl, dès que les beaux jours reviennent, à poils les pieds, au moins, je transpire moins et j’adore la sensation du parquet sur la plante des pieds et me taper les orteils aussi…

          J’ai des pantoufles fourrées depuis quelques hivers et je les adore, mais faudra que je les change, j’ai un trou devant… oups !

          Les vampires sont des sales bêtes, je sais, mais bon, ils n’existent pas, sauf si tu assimiles certains voleurs en cols blancs Arnys à des vampires, et tu n’aurais pas tort….

          J'aime

          • Ah bon? Ça n’existe pas pour de vrai les vampires? Mais qui te dis que Jack The Ripper et quelques autres n’en étaient pas et que c’est justement pour ça qu’on les a pas retrouvé ou que le FBI et la CIA ont étouffé l’affaire ? Hein ? Et Roswell à ton avis? C’est pas forcément des extra terrestres ! 🙃

            Et ma belle mère ? Tu crois vraiment qu’elle est humaine peut être ? 😱

            Aimé par 1 personne

            • Ah j’avais jamais pensé à ça… mais ceci expliquerait cela !

              Trump serait-il un extraterrestre de Roswell ??

              Ma belle-mère a moi, elle était humaine… 😀

              J'aime

    • Ma foi, si tu tombes sur le premier tome en biblio, tu peux toujours le louer pour voir si tu aimeras ou pas. Mais si tu n’es pas fan des vampires, soit ça risque de pas le faire, soit tu risques de devenir « à crocs » ! (mdr)

      J'aime

  4. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Mai 2017 | The Cannibal Lecteur

  5. Ping : Bilan pour le challenge polar et thriller 2016-2017 | deslivresetsharon

  6. Ping : Quelques comics pour les vacances | Actu Du Noir (Jean-Marc Laherrère)

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s