Tif et Tondu – Tome 19 – Sorti des Abîmes : Maurice Tillieux & Will

Titre : Tif et Tondu – Tome 19 – Sorti des Abîmes

Scénariste : Maurice Tillieux
Dessinateur : Will

Édition : Dupuis (1973 pour la version originale)

Résumé :
Tif et Tondu se rendent en Angleterre avec Amélie d’Yeu. Celle-ci est obligée de laisser son chien Cambronne dans un chenil: c’est la loi.

Mais ce chenil est visité par une énorme créature visqueuse et tentaculaire, qui grossit de plus en plus lorsqu’elle est illuminée par les rayons du soleil.

Tif et Tondu arriveront-ils à sauver Londres de la destruction ?

Critique :
Hé oui, j’ai un faible pour les vieux albums de Tif et Tondu ! J’adore leurs enquêtes, leur gouaille – surtout celle de Tif – les répliques humoristiques entre les deux personnages, le côté sérieux de Tondu (le chevelu) et le côté fou et pas sérieux de Tif (le chauve).

D’ailleurs, ceux qui ont un peu de culture sur la bédé savent que Maurice Tillieux était aussi le scénariste de la série Gil Jourdan et que les répliques de Libellule étaient des plus terribles, valant bien celle d’un Goscinny, c’est vous dire.

Anybref, direction l’Angleterre en compagnie de nos trois amis… Trois ? Oui, notre duo est en charmante compagnie puisque la comtesse Amélie d’Yeu les accompagne à Londres. Elle, elle sera agaçante, égotique et ne pensant qu’à son toutou mis en quarantaine par les douaniers. Toutou qu’elle voulait faire entrer en douce en Angleterre !

Cette enquête a des relents de fantastique et d’égout puisque la bébête pas belle qui sort des abîmes a une sale gueule et ne devait pas sentir bon la rose !

Ne me demandez pas si c’est possible de créer pareille bête en utilisant des rayons ultra-violets et de mettre fin à ses jours avec des rayons infra-rouges, parce que je n’y connais rien sur la question ! Mais je parierais mon string que non…

Si ce côté là est fantaisiste, il y en a un qui ne l’est pas : le scénariste Tillieux avait fait des recherches sur la ville de Londres et avait fourni scénario ET documentation à Will, le dessinateur.

Ce qui nous donnera des décors exacts de Limehouse Dock, alors qu’ils n’étaient pas réalistes dans « La marque jaune » avec Black & Mortimer ! Excusez du peu !

Malgré le côté fantastique de l’enquête, on se prend au jeu, on les suit dans leur enquête, on rit des bêtises de Tif, de ses bons mots, le tout dans une atmosphère oppressante et angoissante.

Je vous parlais, en amont, du travail de documentation réalisé par le scénariste, pour le dessinateur, ce qui nous donne des belles scènes sinistres sur les docks déserts, le long de la Tamise ou dans les égouts.

On aurait pu avoir un huis clos oppressant avec tout ces lieux sombres et angoissants, mais le tout est contrebalancé par des escapades dans des endroits plus charmants de la ville de Londres ou le long du littoral.

Que du bon dans cet épisode de Tif et Tondu ! Normal, vous me direz, c’est de la bédé belgo-belge !

Tiens, si j’ai le temps, faudra que je vous reparle du retour de la bébête !

Challenge« Thrillers et polars » de Sharon (2016-2017) et Le Mois Anglais (Juin 2017 – Saison 6) chez Lou et Cryssilda.

Publicités

20 réflexions au sujet de « Tif et Tondu – Tome 19 – Sorti des Abîmes : Maurice Tillieux & Will »

    • Je les avais découvert dans les Spirou de mon père, une fois de plus. Il avait quelques bédés de Tif et Tondu, que j’avais lues, mais je préfère les premiers, jusqu’au n°30 plus ou moins…

      J'aime

      • Oh! Je ne serais pas étonnée que la royal family ne soit pas adoratrice des grands anciens et n’ait fait un pacte avec eux pour être aussi increvables et rester en place contre vents et marée. Les complotistes qui parlent des reptiliens délirent sévèrement ! Ce sont juste des profonds à la solde de Cthulhu épicétou! D’ailleurs plus elle prend de l’âge plus je trouve que The Queen a bien une tête à gober des poissons crus!

        Aimé par 1 personne

        • Tant qu’elle ne mange pas les poissons pas frais d’Ordralfabétix !

          Never complain, never explain… oui, des chtululutiens, ils sont. Les monarchies sont dépassées, ils ne servent plus à grand-chose, mais on les garde toujours.

          J'aime

    • Sans mon père et ses anciens Spirou qu’il m’a mit dans les mains dès que j’ai su lire, jamais je n’aurais lu un Tif et Tondu non plus (et des tas autres). Mes premières BD furent des Tintin, des Spirou (papa aimait mieux), des Lucky Luke, des Schtroumfs, des Gaston lagaffe, des Johan et Pirlouit et des Tif et Tondu… mais papa en avait encore, je les lui chipais 😉

      J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s