Sweeney Todd – Le Diabolique Barbier de Fleet Street : Tim Burton

Sweeney Todd est le nom d’un tueur en série du folklore anglais dont l’histoire a donné lieu à des adaptations au théâtre et au cinéma.

Sweeney Todd était barbier londonien qui assassinait ses clients avec son rasoir tandis que sa complice, Mrs. Lovett, se débarrassait des corps en les utilisant pour garnir ses tourtes à la viande.

En 2007, Tim Burton réalise au cinéma, toujours sous le titre de Sweeney Todd, the Demon Barber of Fleet Street, une adaptation de la comédie musicale de Sondheim (1979) avec Johnny Depp dans le rôle de Sweeney Todd et Helena Bonham Carter dans celui de Mrs Lovett.

Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street) est un film musical, entre comédie noire et horreur.

Johnny Depp et Helena Bonham Carter incarnent à l’écran ce duo maléfique et interprètent eux-mêmes les chansons du film, tout comme les autres acteurs.

Il a remporté plusieurs prix, dont le Golden Globe du meilleur film musical ou comédie et l’Oscar des meilleurs décors et Depp a été récompensé pour son rôle par le Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie et a été nommé pour l’Oscar du meilleur acteur.

L’adaptation de Tim Burton présente le personnage principal comme une victime de la société.

Résumé :
L’histoire se déroule au XIXe siècle à Londres. Condamné à tort par un juge corrompu qui désire sa femme, le barbier Benjamin Barker est exilé en Australie.

Il s’évade quinze ans plus tard et, sous le nom de Sweeney Todd, retourne à Londres, et arrive à Fleet Street où il espère retrouver sa femme (Lucy) et sa fille (Johanna) et reprendre sa vie d’antan. Il se lie d’amitié avec le jeune marin qui le transporte à Londres, prénommé Anthony.

Adoptant le nom de Sweeney Todd, il reprend possession de son échoppe de barbier, située au-dessus de la boulangerie de Mme Nellie Lovett. Celle-ci l’informe que Lucy se donna la mort après avoir été violée par Turpin.

Ce que j’en ai pensé :
Je haïs les comédies musicales ! J’ai en horreur des films où on passe la moitié de son temps à chanter !

Et je vous jure que si je m’étais souvenue que ce film en était une, je n’aurais même pas pris la peine de le regarder !

Ne tergiversons pas, j’ai déjà zappé toutes les parties chantées… et pour le reste, bof, bof, bof.

Nous sommes dans du Tim Burton, pas la peine de le cacher, on sent sa patte, son design et sa méthode dans sa manière de filmer, dans les personnages, maquillés à outrance, ou dans Johnny Deep qui, en maniant ses rasoirs, avait tout d’un Edward aux mains d’argent.

On présentait ce film comme un Monte-Cristo qui, après avoir été injustement condamné, s’en revient crier vengeance.

Ouais… On repassera !

Certes, Benjamin Barker (Johnny Deep) a été condamné à tort, certes, il est revenu en bateau, repêché par un marin, certes il a perdu sa femme, sa fille et il hurle vengeance, mais là où Edmond Dantès faisait dans la finesse, dans la vengeance haut-de-gamme et taillée sur mesure, Sweeney Todd est dans la démesure et fait couler trop d’hémoglobine à mon goût.

Hémoglobine ou peinture rouge ? Anybref, trop is te veel, et l’abus d’hémoglobine tue l’hémoglobine puisqu’à la fin, on en vient à bailler d’ennui devant tous ces égorgements.

Le final a une morale sadique et je ne vous dirai pas que j’ai été surprise car depuis le début je le présentais. Trop d’indices laissaient à penser que…

La seule chose qui valait la peine d’être vue, c’est Allan Rickman, le Rogue de Harry Potter, ZE méchant par excellence, qui, dans son rôle de juge implacable et débauché valait son pesant de tourte à la viande !

Amoral, immoral, rempli de vices, bref, du grand Allan Rickman et j’aurais aimé que son personnage soit plus mis en avant et autrement qu’en chantant puisque j’ai visionné les chansonnettes en accéléré.

Putain, il y avait matière à faire mieux, bien mieux ! Déjà, en ne chantant pas…

Oui, sans les chansons, j’aurais sans doute été plus complaisante avec ce film qui a été salué par la critique (sauf aux États-Unis où c’était mitigé) et qui a remporté des prix.

Un film qui ne me laissera pas un souvenir impérissable… sauf pour les décors, tiens, qui eux, étaient réussis !

Allez, au suivant !

Lle Challenge « XIXème siècle » chez Netherfield Park et Le Mois Anglais (Juin 2017 – Saison 6) chez Lou et Cryssilda.

Publicités

34 réflexions au sujet de « Sweeney Todd – Le Diabolique Barbier de Fleet Street : Tim Burton »

  1. Hello Dame Belette,

    J’ai moi même le DVD et je partage pas mal de points de ta critique. En effet je ne suis pas adepte des comédies musicales ou alors il faut que les parties chantées soient top niveau… ce qui est rarement le cas! Je pense que ce qui pêche c’est de vouloir mettre en musique des raisonnements ou discours nécessaires au déroulement de l’action. Dans l’opéra les arias sont pauvres en texte mais la musique élaborée. Le juste équilibre entre texte et musique est très compliqué à obtenir… et les comédies musicales mettent plus l’accent sur le textes. La musique est souvent moyenne pour ne pas dire médiocre. On y soigne un ou deux titres pour la promo et vendre des disques… mais c’est tout.

    Bref la partie musique est inutile. J’adore en revanche le jeu de Deep et de Bonham-carter… excellents comme d’habitude… et l’univers très particulier de Burton… pour le gore très sanglant je ne serais pas aussi dure que toi. Cela relève du style « grand guignol » à la mode à l’époque victorienne d’ailleurs… où l’on rajoutait des effets spéciaux très gores dans certaines pièces de théâtres de ce genre. Donc d’un point de vue historique ça colle et c’est totalement dans le registre.

    Pour la petite histoire il paraît que la légende de Sweeny Todd serait née en France au moyen âge où un vendeur de tourte fut mis au bûcher pour s’être approvisionné dans les charniers… depuis le fantasme de vendeurs de nourriture faisant transgeresser le tabou du cannibalisme à leurs clients à l’insu de leur plein gré fait presque partie des légendes urbaines. Par exemple la rumeur des années 90 voulant que la communauté asiatique fasse disparaître ses morts dans leurs restos pour faire venir des compatriotes de l’étranger en usurpant l’identité du mort… Même Chattam à ses débuts a fondé l’intrigue d’un de ses premiers livres sur ce thème…

    Or donc… je ne serais pas si sévère. J’irais jusqu’à 3,5 Sherlocks 😁

    Aimé par 1 personne

    • Ne m’attendant pas du tout à un truc chanté, j’ai désenchanté et je suis devenue venère et quand Cannibal fâché, elle toujours faire ainsi ! 😆

      Les acteurs sont bons, mais je ne dois pas être fan des univers de Tim Burton… le sang qui jaillit de partout, ça me fait soupirer.

      Pour les légendes à la con, on disait bien que les juifs prenaient du sang de jeunes enfants pour faire leur pain azym, à leur pâques.

      L’ennui, avec le film, c’est que durant leur partie chantée que je n’ai pas écoutée, j’ai loupé des trucs importants ! Et comme je n’avais pas les sous-titres français pour les envolées lyriques… j’ai même pas pu les lire tout en me bouchant les oreilles.

      Je resterai sévère, mais ceci n’est qu’une question de goût entre vous et nous… 😉 Ma déception s’est retrouvée dans ma cotation. J’aurais fait une prof sévère, moi, si j’avais embrassé cette carrière (mais j’aurais jamais voulu).

      J'aime

  2. L’un des rares Tim Burton que je n’ai pas encore vu. Pourtant, je suis sûr de l’avoir en DVD. Va falloir que je m’y mettes, parce que Johnny Depp maquillé à la sauce Burton, je suis dans le genre fan.

    Aimé par 1 personne

  3. oh bin j’ai vraiment aime ce film…et pourtant je ne suis pas comedie musicale (je ne verrais jamais le lalaland..cela m’irise juste d’ecrire le titre)…mais bon j’adore tim burton et son univers…et je ne suis pas objective…je ne vois jamais les defauts…lol

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Bilan Mois Anglais – Juin 2017 [Saison 6] – I’ll be back !! | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s