Bilan Livresque Mensuel : Juin 2017

Que fut le score du mois de Juin ? Le mois où les nuits sont courtes et les jours de plus en plus longs…

Le mois où, traditionnellement, je prends congé et où je migre pour le Sud du pays voisin du mien…

Le mois béni parce qu’il est aussi celui du Mois Anglais où je me déchaîne…

Niveau lectures, j’ai sketé  l’baraque, comme on dit.

J’ai pulvérisé mon score de lecture qui était de 16 livres lus sur le mois parce que j’ai réussi à lire 26 romans (dont 2 relectures), 1 guide (sur la série Sherlock BBC), 4 bédés, 3 comics et 1 manga !!

Ok, je l’avoue, je n’avais pas sélectionné des pavés de plus de 400 pages, mais des 200 ou 300 pages qui se lisent assez vite. Ce n’était pas le moment de sélectionner une intégrale de GTO ou de me relire le SDA (private joke – quelqu’un saura de quoi je cause).

Alors, autant commencer le Mois Anglais par des lectures drôles et amusantes, c’est pourquoi je me suis décidée à sortir un Agatha Raisin enquête – Tome 1 – La quiche fatale (ICI) de M.C. Beaton. Si vous cherchez du rythme, ne brusquez pas la mère Agatha, vous vous ferez répondre. Si vous cherchez à vous donner du temps libre, elle est faite pour vous.

Un peu plus de sérieux et de moins drôle avec Le peuple d’en bas (Le peuple de l’abîme) où l’écrivain Jack London (ICI) dresse un portrait juste de la misère qui régnait dans l’East End du Londres de 1902. Terrifiant ! Un roman noir très fort, douloureux, qui ne sombre jamais dans le pathos et qu’il faut découvrir.

Autant profiter du Mois Anglais pour faire descendre sa PAL holmésienne… Le Musée de l’Holmes de Jacques Baudou & Paul Gayot (ICI) est un recueil de pastiches, lui aussi, mais je ne conseillerais qu’aux mordus du détective, aux collectionneurs compulsifs qui ne se soignent pas car le prix n’est pas donné et nous sommes fort loin du Holmes conventionnel.

Si vous cherchez des nouvelles de Sherlock Holmes ayant des airs du canon holmésien, passez votre chemin car le Mémorial Sherlock Holmes I de Jacques Baudou & Paul Gayot (ICI) à tout de la parodie et des pastiches. Je me suis amusée à les découvrir (depuis le temps que je devais le faire !!). Rien d’exceptionnel, mais ça fait passer un bon moment.

Sans être LE romans de l’année Autopsie – Tome 1 – Whitechapel de Kerri Maniscalco (ICI) est polar victorien qui avait tout pour me plaire et qui m’a fait passer quelques heures hors de mon époque. Un récit policier bien ficelé, des personnages attachants et rien de glauque dans la description des meurtres.

Une biographie de Sherlock Holmes ?? Oui, mais attention, c’est une fausse biographie du détective du 221b ! Pourtant, en lisant le 4ème de couverture, le lecteur non initié pourrait croire sincèrement que Moi, Sherlock Holmes de William S. Baring-Gould (ICI) est LA biographie de Holmes. Ben non. L’auteur mélange allégrement les choses canoniques, les hypothèses farfelues, le trucs tirés des pastiches et comble même les blancs. Oubliez !

Ça ne révolutionnera pas le roman policier, c’est de la lecture jeunesse, mais Sherlock, Lupin & moi – Tome 2 – Dernier acte à l’opéra d’une certaine Irene Adler (ICI) possède du rythme et nous entraîne du Paris assiégé par les Prussiens au Londres d’un Sherlock Holmes tout jeune. Ça mange pas de pain, ça se lit vite, ça ne donnera jamais de migraine au cerveau, mais ça le repose.

La Dernière Expérience – Une enquête d’Anna Kronberg et Sherlock Holmes d’Annelie Wendeberg (ICI) est la suite du premier tome (Le diable de la Tamise). Contrairement au premier tome, Holmes est en retrait et nous ne sommes pas vraiment face à une enquête traditionnelle genre Whodunit puisqu’ici, pas de meurtres ou d’énigmes à résoudre… En tout cas, je suivrai la suite de leurs aventures avec plaisir et curiosité.

Moi qui voulait du fantastique qui m’emporte, je suis restée sagement assise dans mon canapé, des soupirs d’ennui au bords des lèvres en lisant tant bien que mal le recueil de nouvelles Un vampire menace l’empire – Les enquêtes réservées de Sir John Fox – T1 de Gérard Dôle (ICI). Les nouvelles sont lentes à démarrer, pas passionnantes pour deux sous, j’avais les yeux qui se fermaient ou l’esprit qui vagabondait ailleurs. On oublie. Au suivant !

Ces derniers temps, lorsque je passe à côté d’un roman, je ne fais pas les choses à moitié ! Ce fut de nouveau le cas avec Élémentaire, mon cher Holmes d’Albert Davidson (ICI). Râlant, car au vu du 4ème de couverture, ce roman qui oscille entre le pastiche et la parodie avait tout pour me plaire, même si je me doutais que Holmes y jouait un rôle secondaire. Je me suis faite chier durant ma lecture, sautant des pages, passant des paragraphes entiers, passant à l’autre nouvelle, le tout sans jamais trouver mon plaisir ou prendre mon pied durant la lecture. Qui dit mieux ??

Sombre mardi – Le jour où les vieilles dames parlent aux morts de Nicci French (ICI) met en scène la psychothérapeute Frieda Klein, personnage complexe et travaillé. Croyez-moi, on ne lit pas ce roman comme un banal page-turner de gare. Ce qui m’a plu, dans ce roman, c’est la psychologie des personnages, leur côté humain, et donc, faillibles. Si vous cherchez du rythme 24h chrono, allez voir ailleurs, ici, on prend le temps d’installer les personnages.

Attention, Sherlock – Le Guide de la série de Steve Tribe (ICI)  ne porte que sur les 3 premières saisons puisque, lorsqu’il a été écrit, la quatrième saison n’avait pas encore commencée, mais il est bourré d’infos et d’anecdotes sur la série. Un guide pour les fans de la série, pour les fans de Sherlock, pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’envers du décor et arriver à trouver toutes les références à l’œuvre de Conan Doyle.

Là, on vise le haut du panier de la toute grande littérature… de gare avec Le retour de Jack l’Éventreur de J.B Livingstone (ICI) qui est en fait le pseudo de Christian Jacq, on sombre dans le tout grand n’importe quoi. Une lecture morne, sans joie, un roman sans profondeur, sans rien d’intéressant, avec des personnages fades, clichés, des enquêteurs dont un est un grand dadais qui voit le coupable chez tout le monde, sauf chez les nobles et qui arrêterait n’importe qui sans preuves. Je m’y suis emmerdée, mais emmerdée, dans cette histoire !

Après une lecture merdique, vaut mieux choisir une valeur sûre. C’est ce que je fit en ouvrant Sherlock Holmes – Tome 4 – Le Défi d’Irene Adler de Ced [La BD dont vous êtes le héros] (ICI) et en endossant le rôle d’Irene Adler pour tenter de résoudre les différentes enquêtes proposées. Je deviens bonne, je trouve les coupables en récoltant les bons indices. J’adore cette collection.

Puisque ça se lit vite et que ça fait passer des bons moments, j’ai replongé dans un Agatha Raisin enquête – Tome 2 – Remède de cheval de M.C Beaton (ICI). Ça se lit vite, très vite, d’une traite, avec un petit sourire durant sa lecture en découvrant les péripéties de notre chère Agatha qui a la diplomatie d’un éléphant éternuant dans un petit magasin de porcelaine. J’ai pris du plaisir à suivre ses tribulations, notamment dans un pub…

Une disparition inquiétante et mystérieuse que Conan Doyle va essayer de résoudre ? Agatha, es-tu là ? de Nicolas Perge & François Rivière (ICI) revient sur la disparition mystérieuse de celle qui sera ensuite appelée « Reine du crime » et nous livre une fiction réaliste où le père de Holmes aurait pu tener de résoudre la disparition de la mère d’Hercule Poirot. Les différents personanges réels avaient des airs de fidélité avec ce qu’ils auraient pu être dans la réalité. Une lecture plaisante qui se lit assez vite et sans se prendre la tête.

Il n’était pas prévu que nous lisions Morwenna de Jo Walton  pour ma LC avec Stelphique (ICI), mais pour honorer son challenge du printemps elfique, j’ai dit « voui » au switch proposé (et puis, les menaces de Stelphique de ne plus m’adresser la parole ont eu un effet dévastateur sur ma petite personne). Un roman de SF qui tire plus vers le fantastique, qui se lit doucement afin de s’imprégner de tout et où il ne se passe rien de révolutionnant. Pas de regrets de lecture.

Pour celui ou celle qui voudrait avoir des infos correctes sur les crimes de 1888 à Whitechapel, je lui conseille celui de Stéphane Bourgoin. L’excellent Le Livre rouge de Jack l’éventreur (ICI) vient de ressortir chez Points en version poche avec une pastille Nouvelle Édition Actualisée]

Voilà un autre recueil de nouvelles apocryphes sur le détective de Baker Street. Ça passera ou ça cassera avec le Nouveau mémorial Sherlock Holmes de Jacques Baudou & Paul Gayot (ICI) car nous sommes plus dans des nouvelles parodiques que des histoires sérieuses. Pour les puristes, je conseillerai la nouvelle version, celle de 2004 éditée chez Terre De Brume car elle contient deux nouvelles en plus.

Sidney Grice est un détective privé dans le genre de Sherlock Holmes, mais en version imbuvable, chiant et à tuer ! Dans Petits meurtre à Mangle Street de M.R.C. Kasasian (ICI), ce détective imbuvable va enquêter avec sa pupille, March et le tout donnera une enquête haute en couleur et en réparties en tout genre. Un roman policier décalé, à l’humour so british, aux personnages bien campés, attachants, rempli d’humour sarcastiques et l’enquête était excellente, et assez sordide. Tout ce que j’aime.

Arpentons les ruelles de Londres de manière littéraire et à l’époque victorienne avec Soul of London de Gaëlle Perrin-Guillet (ICI) et promenons-nous dans les tunnels du métro tant que le diable n’y est pas, car s’il y était, il nous trépanerait ! Malgré le fait que j’ai passé un bon moment de lecture, que les personnages étaient des plus agréables, bien travaillés, que les quartiers et la misère y étaient bien décrite, j’ai trouvé que le roman manquait d’un tout petit peu de pep’s.

Un Hercule Poirot que je n’aurais pas lu ? Ouf, c’est un nouveau, un apocryphe, comme on dit. Alors, est-ce que La mort a ses raisons de Sophie Hannah (ICI) vaut un roman de la Reine du Crime ? Oui, car on ne s’attend pas aux révélations finales et non parce que Poirot est différent de l’original, moins prétentieux, moins fashion victime, moins je-me-tripote-la-moustache. À vérifier si dans le premier tome il en était ainsi.

Cinquième tome des enquêtes de Lizzie Martin et de l’inspecteur ben Ross avec un passage à la prison de Newgate… Le témoignage du pendu d’Ann Granger (ICI) nous emmène dans le Londres de 1868 et dans ses alentours avec deux mystères. Ce n’est leur enquête la plus trépidante, ni la plus mystérieuse, mais le voyage était intéressant pour ma culture générale car j’apprends toujours sur la société victorienne.

Une petite relecture d’un pastiche holmésien que j’apprécie beaucoup et qui n’est guère épais… Sherlock Holmes et la suffragette amoureuse de Bernard Oudin (ICI) comporte 7 nouvelles savoureuses que je ne me lasse pas de relire. Un super moment de lecture, des enquêtes holmésiennes bien faites, qui ont le goût et la couleur de celles de Conan Doyle, des tas de références au canon, des déductions mais un goût de trop peu… Ben oui, parfois, la taille, ça compte !

La fameuse Matilda Briggs ! Qui n’était pas une femme mais un bateau… Relecture aussi de l’excellentissime pastiche qu’est Le rat géant de Sumatra de Rick Boyer (ICI) qui parle de cet Untold Stories dont Watson parlait à demi-mot mais dont on ne su jamais rien. Le récit est digne d’un grand cru, vieilli en fût de chêne, il est A.H.O.C (Appelation Holmésienne d’Origine Contrôlée) et ne contient pas de sulfites. À consommer sans modération parce qu’un pastiche écrit avec un tel savoir, se déguste avec délice.

Petit retour en arrière dans le temps en passant par Londres en 1377 avec les enquêtes de Frère Athelstan et du coroner Sir John Cranston. Un duo atypique, une description de l’époque bien restituée par une plume qui ne se complait pas dans le registre simpliste. Bref, Le donjon du bourreau – Frère Athelstan – Tome 2 de Paul Doherty (ICI) fut un plaisir de fin gourmet pour une lectrice telle que moi qui adore les romans historiques !

Et j’ai terminé mon mois de lecture de malade avec Maurice, de E.M Foster (ICI), un beau roman qui parle de la difficulté de vivre son homosexualité dans l’univers conformiste et répressif de l’Angleterre édouardienne. Un roman que je voulais découvrir depuis longtemps, dont j’ai souvent mis la lecture dans mes listes de livres à lire durant le Mois Anglais et que je n’avais pas encore découvert.

Enfin, last but not least, pour terminer, j’ai ouvert le livre de John Cleland qui porte un titre ô combien délicieux : Mémoires de Fanny Hill – Femme de plaisir(ICITout un programme  ! Si les 100 premières pages marient l’instruction du lecteur quand aux mœurs de l’époque, passé la page 50, cela devient redondant et vachement plus chiant. Une fois passé la page 100, les deux lettres de Fanny Hill sont croustillantes et la suite aussi, sans pour autant être grivoise.

Parlons maintenant de Comics de qualité, si vous le voulez bien.

Watchmen – Intégrale d’Alan Moore & Dave Gibbons (ICI) met en scène des super-héros sans pouvoirs, des super-héros comme on n’a pas l’habitude de voir. En plus de nous proposer un univers de super-héros revisités, Alan Moore nous offre un uchronie au scénario de qualité, avec des tas d’histoires dans l’Histoire. Watchmen est plus qu’un comics : c’est une histoire dense, un récit complexe, profond, rempli de détails, de choses pertinentes, d’analyses cyniques de notre société et des gens qui la composent, une analyse sans concession de la société contemporaine, des personnages principaux riches et réalistes, des personnages secondaires qui auront leur importance aussi…

V pour Vendetta – Intégrale d’Alan Moore & David Lloyd (ICI) est une uchronie sombre, dure, travaillée, violente, dérangeante, superbe… Il y a du 1984 d’Orwell, mélangé à du Fahrenheit 451 de Bradbury avec une touche de Dumas et de son célèbre Edmond Dantès. Ce comics est un joyaux noir, taillé à la juste mesure, sombre et qui dénonce les régimes autoritaires et tout le cortège de privations qui va avec tout en mettant en garde le lecteur : sois vigilant, mec, ça pourrait revenir sans que tu le sentes venir ! Une putain d’excellente uchronie dessinée.

Quant à Scalped, je vous en parlerai plus en détail plus tard, le temps de digérer la lecture des premiers tomes de ce comics hardboiled. C’est dur, sanglant, violent, et ça ne se lit pas d’une traite, mais petit à petit, tant c’est sombre et foisonnant de petits détails aussi.

Bilan Livresque Mensuel Juin  : 26 Livres + 1 guide = 27

  1. Agatha Raisin – T1 – La quiche fatale : Marion Chesney [ROMAN]
  2. Le peuple de l’abîme/d’en bas : Jack London [ROMAN]
  3. Le musée de l’Holmes : Baudou & Gayot [ROMAN]
  4. Mémorial Sherlock Holmes I : Baudou [ROMAN]
  5. Autopsie – Whitechapel : Maniscalco [ROMAN]
  6. Moi, Sherlock Holmes : William S. Baring-Gould [ROMAN]
  7. Sherlock, Lupin et moi -T2 – Dernier acte à l’opéra : Adler [ROMAN]
  8. La Dernière Expérience – SH : Annelie Wendeberg [ROMAN]
  9. Un vampire menace l’empire – T1 : Gérard Dôle [ROMAN]
  10. Élémentaire, mon cher Holmes : Albert Davidson [ROMAN]
  11. Sombre Mardi : Nicci French [ROMAN]
  12. Sherlock – Le guide de la série : Steve Tribe [GUIDE]
  13. Le retour de Jack L’Éventreur : J.B Livingstone [ROMAN]
  14. Agatha Raisin – T2 – Remède de cheval : Marion Chesney [ROMAN]
  15. Agatha, es-tu là ? : Nicolas Perge [ROMAN]
  16. Morwenna : Jo Walton [ROMAN – LC avec Stelphique]
  17. Livre rouge de Jack l’éventreur (Nouv. éd. actualisée) : Bourgoin [ROMAN]
  18. Nouveau mémorial Sherlock Holmes II : Baudou [ROMAN]
  19. Petits meurtre à Mangle Street : M.R.C. Kasasian [ROMAN]
  20. Soul of London : Gaëlle Perrin-Guillet [ROMAN]
  21. La mort a ses raisons : Sophie Hannah [ROMAN]
  22. Le témoignage du pendu : Ann Granger [ROMAN]
  23. Le donjon du bourreau – Frère Athelstan – T2 : Doherty [ROMAN]
  24. Sherlock Holmes et la suffragette amoureuse : Bernard Oudin [ROMAN]
  25. Le rat géant de Sumatra : Rick Boyer [ROMAN]
  26. Maurice : E.M Foster [ROMAN]
  27. Mémoires de Fanny Hill – Femme de plaisir : Cleland [ROMAN]

Bilan Livresque Mensuel Juin  : 4 bédés + 3 comics + 1 manga = 8

  1. Sherlock Holmes – Le défi d’Irene Adler – T4 : Ced [BD]
  2. Astérix – T8 – Astérix chez les Bretons  : Goscinny & Uderzo [BD]
  3. Tif et Tondu – T19 – Sorti des abîmes :Will & Tillieux [BD]
  4. Tif et Tondu – Tome 25 – Le Retour de la Bête : Tillieux & Will [BD]
  5. Watchmen – Intégrale : Alan Moore [COMICS]
  6. V pour Vendetta : Alan Moore [COMICS]
  7. Scalped – Tome 3 – Mères Mortes [COMICS]
  8. Vinland Saga – Tome 2 [MANGA]

Bilan Livresque Mensuel Juin  : 4 films + 1 dessin animé + 5 séries différentes

  1. Sherlock Holmes – La manoir de l’abbaye [SÉRIE]
  2. Sherlock Holmes – Le rituel de Musgrave [SÉRIE]
  3. Sherlock Holmes – L’homme à la lèvre tordue [SÉRIE]
  4. Sherlock Holmes – L’école du prieuré [SÉRIE]
  5. Sherlock Holmes – Les six Napoléons [SÉRIE]
  6. Downton Abbey – Saison 2 [SÉRIE] – 8 épisodes
  7. Broadchurch – Saison 2 [SÉRIE] – 8 épisodes
  8. Rillington Place [SÉRIE] – 3 épisodes
  9. Happy Valley – Saison 1 [SÉRIE] – 6 épisodes
  10. Sherlock Holmes – The crucifer of Blood [FILMS]
  11. Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street [FILMS]
  12. The Full Monty : Peter Cattaneo [FILMS]
  13. The Dark Knight – Le Chevalier noir : Christopher Nolan  [FILMS]
  14. Basil détective privé [DESSIN ANIMÉ]

Publicités

34 réflexions au sujet de « Bilan Livresque Mensuel : Juin 2017 »

    • Je m’étais dit que je consacrerais une partie de mon mois à Holmes, comme je fais d’habitude, mais je voulais surtout en profiter pour lire les apocryphes qui trainent sur mes étagères et que je n’avais pas encore eu le temps de lire. Une grosse partie est faite, ça diminue, j’ai encore quelques heures de lecture devant moi 🙂

      Certes, ils n’étaient pas tous aussi bon que je l’espérais, mais tant pis !

      Les vacances me réussissent toujours, c’est après que je ne fous plus rien de bon… me faut 15 jours pour reprendre le collier… la preuve, je fous rien là !

      Aimé par 1 personne

  1. Ping : Bilan culturel mensuel : Juin | 22h05 rue des Dames

  2. Il est étourdissant ton bilan!!!!Encore une fois, j’admire ton rythme de lecture!!!!
    Mdr!!!!Merci pour cette LC sous menace!!!!mdr….Du moment que l’on s’éclate, et qu’on se parle éternellement….mdr ❤
    Héhé, le Private 😉
    Allez Juillet se pointe, t'as encore du pain sur la planche, heu des pages à faire défiler…..;)

    Aimé par 1 personne

    • Je savais que tu comprendrais le private joke adressé à toi personnellement ! 😀

      Bon, un rythme pareil, je ne le ferai pas tous les mois, j’ai mis deux jours avant de toucher un roman !! mdr

      Moi, en tout cas, je m’éclate bien !

      Oui, il serait temps que je me mette au boulot, j’ai commencé tôt afin de vérifier mes mails professionnels, mais ça allait, ça ne débordait pas. On est deux à tirer la gueule parce qu’on reprends aujourd’hui et ça glandouille sévère ! 😀

      Aimé par 1 personne

    • Je suis heureuse de te rassurer, de toute façon, une PAL n’a pas de raison d’être à zéro ou toute petite, ce serait contraire à sa nature, quasi horrible, même.

      J’ai lu comme une démente et c’est comme si j’écopais les cales du Titanic avec un seau de 10L… ça sert à rien ! 😀

      J'aime

    • Heureusement que j’ai de l’entrainement et que je lis assez bien tout au long de l’année. Mais après, je manquais de souffle et oui, le fait de savoir que c’était fini m’a fait passer par une passe à vide durant 2 jours.

      Aimé par 1 personne

    • C’est un rythme de dingue, tu en finis un et tu en prends un autre… tout en sachant qu’il faut pondre une chronique !

      Après, tu restes dans lire durant 2 jours pour te désintoxiquer ! mdr

      J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s