RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires

Une fois de plus, impossible de résister au challenge de RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires.

Là, j’ai vachement du retard pour la publication de mes pages lues, mais vu que je tiens un agenda serré, je sais précisément ce que j’ai lu et de quand à quand !

En mettant ce challenge à jour, je me suis rendue compte que si je n’avais pas lu beaucoup de romans en Juillet, j’avais lu beaucoup de pages (3411 pages lues), ce qui me console un peu.

Les règles du RAT sont simples et je vais vous copier les principales extraites du blog de l’organisatrice. Si vous voulez en savoir plus, j’ai inséré le lien plus haut, dans le titre du RAT :

L’ensemble du marathon s’étend du lundi 4 juillet 0h00 (dans la nuit de dimanche à lundi) jusqu’au dimanche 4 septembre 0h00 (j’accepte les lectures de la nuit, pour les insomniaques).

Cela fait en tout 9 semaines. Vous participez la ou les semaines que vous voulez. Vous pouvez participer aux 9 semaines aussi si vous le souhaitez.

Une seule obligation, que l’on peut considérer comme le défi principal : lire un minimum de 500 pages par semaine.

Vous pouvez en lire plus, mais pas moins si vous voulez « réussir » le défi obligatoire.

[…] A côté du défi obligatoire de 500 par semaine, vous pouvez, mais ce n’est pas une obligation, vous fixer un ou plusieurs défis. Vous pouvez vous fixer de nouveaux défis chaque semaine ou garder le ou les mêmes pour toutes les semaines auxquelles vous participez, c’est vous qui décidez.

Je ne me suis pas cassée la tête, j’ai choisi la catégorie « Verre en terrasse » et me suis fixée un but de 500 pages par semaine et les livres dans l’ordre où ils me viennent (ou plutôt l’ordre choisi par ma binômette et moi pour notre Défi CannibElfique) :

Semaine 1 – Du lundi 03 juillet au dimanche 09 juillet – 658 pages lues

  1. Colza Mécanique : Karin Brunk Holmqvist (256 pages)
  2. Ciel rouge : Luke Short (256 pages)
  3. Capitaine Albator – Tome 4 – Dimension Voyage : Matsumoto (146 pages)

Semaine 2 – Du lundi 10 juillet au dimanche 16 juillet – 1212 pages lues

  1. DUSK : Sébastien Bouchery (369 pages)
  2. Courir au clair de lune avec un chien volé : Callan Wink (288 pages)
  3. L’ordre des choses : Frank Wheeler Jr. (304 pages)
  4. Métro 2033 : Dmitry Glukhovsky (251/864 pages)

Semaine 3 – Du lundi 17 juillet au dimanche 23 juillet – 670 pages lues

  1. Métro 2033 : Dmitry Glukhovsky (613/864 pages)
  2. Métro 2034 : Dmitry Glukhovsky (57/512 pages)

Semaine 4 – Du lundi 24 juillet au dimanche 30 juillet – 871 pages lues

  1. Métro 2034 : Dmitry Glukhovsky (455/512 pages)
  2. De cauchemar et de feu : Lebel (416 pages)

Publicités

13 réflexions au sujet de « RAT A Week Estival, Summer Edition chez Chroniques Littéraires »

  1. À quand le marathon Proustien « A la recherche du temps perdu »? J’ai lu les trois première pages cette semaine et ça m’a fait le même effet qu’un quart d’heure de Derrick … ou que l’inhalation d’un litre de chloroforme! Bref… j’ai comaté! 😂 Ça ça serait un exploit les filles!

    Mais bon si je suis parvenue à faire une moyenne de 2000 pages par semaine sur trois semaines pendant mes vacances, là maintenant les 500 pages c’est pas possible avec le boulot et mes responsabilités d’ispisdikounasse … heu je veux dire mes responsabilités de vieille mégère de moins de 50 ans… ah on dit « ménagère »? 😏 Moi je parlerai plutôt d’esclavage domestique… mais bon… vivement que les mioches reprennent l’école ! 😩

    Aimé par 1 personne

    • Je préfère me faire un épisode entier de Derrick que d’ouvrir à la recherche du temps perdu de Proust !!

      « Comateux », ça me rappelle une blague, ça !!

      C’est l’histoire d’une petite mamie qui, à la campagne, est sur son lit gravement malade.

      Le médecin de la ville vient la voir et l’ausculte.

      Le Papi attend dans le séjour.
      Le médecin sort après de très longues minutes et lui dit :
      – Votre femme est dans un état comateux !

      Le Papi qui n’a pas bien compris, rentre dans la chambre de sa promise. La mamie lui demande :
      – qu’ek ksé ty qui la dit l’docteur à mon sujet ?
      – Oh ché pas trop… il a dit k’tes dans un état comme ma queue…, répond le Papi !
      – Non di dju, non di dju !!! s’exclame la mamie…, bin j’suis pas prêt’ d’me lever alors !!! 😆

      Nous avons tous des responsabilités de ménagère de moins de 50 balais, mais bon, j’en ai moins que toi n’élevant pas deux ados rebelles… tu aimes vivre dangereusement, toi ! mdr

      En vacances, on lit plus !! On travaille moins pour lire plus…

      J'aime

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s