[FILMS] Moi, Moche et Méchant 3 – Despicable Me 3 : Pierre Coffin & Kyle Balda (2017)

Moi, moche et méchant 3, ou Détestable moi 3 au Québec, (Despicable Me 3) est un film d’animation américain réalisé par Kyle Balda et Pierre Coffin, sorti en 2017. C’est la suite de Moi, moche et méchant 2 sorti en 2013 et de Moi, moche et méchant sorti en 2010.

Synopsis :
Dans les années 1980, Balthazar Bratt est le jeune héros de la série à grand succès Evil Bratt. Après qu’il a été victime d’une poussée de puberté, la série s’arrête brutalement. Jurant de se venger, il devient dans les années 2010 un criminel extrêmement dangereux.

Alors qu’il est parvenu à s’emparer du plus gros diamant du monde, Gru et Lucy parviennent à lui reprendre la pierre précieuse mais Bratt s’enfuit. En conséquence, le couple est renvoyé par la nouvelle directrice de l’agence VL.

Désormais au chômage, Gru fait face à la défection des Minions, galvanisés par Mel et qui pensaient que son licenciement leur permettrait de redevenir méchants.

Tandis que tout va au plus mal, il apprend la mort récente de son père (sa mère lui avait pourtant dit qu’il était décédé à sa naissance) et qu’il a un frère jumeau, prénommé Dru.

Accompagné de Lucy, Margo, Edith et Agnès, Gru part à la rencontre de son frère.

Fiche technique :

  • Titre original : Despicable Me 3
  • Titre français : Moi, moche et méchant 3
  • Titre québécois : Détestable moi 31
  • Réalisation : Kyle Balda et Pierre Coffin
  • Scénario : Ken Daurio et Cinco Paul

Ce que j’en ai pensé :
Vous le savez, dès que j’ai un coup de blues, je me regarde un « Despicable Me » car les Minions me font pisser de rire, et Gru aussi.

Autant j’avais ri avec le premier et le second opus, je reste un peu sur ma faim avec le troisième volet.

J’avoue que commencer le visionnage quand on a une migraine qui vous matraque le cerveau n’était pas une bonne idée, mais je pensais distraire la cervelle et lui faire penser à autre chose que la douleur.

Impossible, alors j’ai repris l’aventure un peu plus tard, quand le mal s’en était allé.

Si le scénario ne manque pas d’originalité avec la découverte pour Gru d’un frère jumeau (comment ça, c’est pas original la découverte d’un autre soi ?? – MDR), ce qui est réellement neuf dans cet opus c’est la révolte des Minions.

Pas une révolte, mais une révolution, sire ! Voilà nos petits jaunes qui s’en vont ailleurs puisque Gru n’est plus un Méchant d’envergure mais s’est amendé depuis sa rencontre avec Lucy et son entrée chez les James Bond de Vigilance Lynx, d’où il vient de se faire mettre dehors par la remplaçante de Silas De La Molfesse qui lui reproche de n’avoir pas su arrêter le nouveau Méchant, Evil Bratt.

Ok, rien de neuf sous le soleil, c’est du déjà-vu, je l’avoue, mais la mise en scène est bien fichue, avec, d’un côté notre Gru et sa petite famille qui s’en va découvrir son frère, qui n’a rien d’un méchant mais voudrait le devenir, et d’un autre côté, les pitreries des Minions qui sont parti de chez Gru et qui vont vivre des tas de péripéties.

De toute façon, lorsque l’on analyse tout, il n’y a jamais rien de neuf sous le soleil, même dans la saga Despicable me puisque dans le premier volet, Gru découvrait les joie de la paternité, dans le deuxième, les joies de l’amûr. Ne restait plus qu’à découvrir les joies de la fraternité, ou plutôt de la famille, lui qui a eu une mère qui ne l’écoutait pas fort.

Si je me suis bien amusée, il m’a semblé rire moins souvent qu’à l’ordinaire. C’était plaisant, sans temps mort, avec de l’action et des choses prévisibles accomplies par Dru, le frère néophyte en méchanceté de Gru, qui ne demande qu’à apprendre.

La bonne surprise viendra du grand méchant du film, Evill Bratt, ancien enfant star d’une série aux allures kitch, et qui est encore plus kitch une fois devenu adulte car môssieur veut se venger de la société qui l’a mis sur le côté lors de sa puberté, arrêtant du même coups sa série animée.

Il se bat à coups de chewing-gum rose, de rubik’s cube, de guitare électrique, de mini-lui, ce qui est kitchisisme à mourir, mais cela donne une autre dimension au film car son kitch a une certaine classe.

Oui, c’est un has been, oui il a tout du mégalo, mais purée, sa folie galopante nous donnera quelques belles scènes d’action.

Autre bonne surprise, le personnage de Lucy qui passe de folle déjantée à femme un peu plus posée cherchant sa place dans la maisonnée, essayant de jouer le dur rôle de mère auprès des filles, qui elles, seront un peu en retrait, sauf Agnès qui est toujours à la recherche de sa licorne.

Mais heu, je rêve ou quoi ? On dirait que la voix française d’Edith n’est plus la même !! Wiki me répondra que je n’ai pas rêvé, ils ont changé la voix d’Edith et elle ne lui va pas du tout.

Anybref, j’ai passé un bon moment, le troisième volet aurait pu être casse-gueule ou le film de trop, il ne le sera pas, même si je le trouve moins drôle, mais je pense que là, il faut arrêter avant de foutre en l’air la franchise et de passer dans le rouge niveau entrées ou critiques.

Et si je désire me payer une bonne tranche de rire avec ce méchant de Gru qui est devenu gentil, je me referai le premier volet, celui dans lequel il n’avait aucun scrupules à être mauvais et vilain !

Publicités

32 réflexions au sujet de « [FILMS] Moi, Moche et Méchant 3 – Despicable Me 3 : Pierre Coffin & Kyle Balda (2017) »

  1. Ce troisième opus est le premier film de la série que j’ai vu, et je me suis bien marrée. Je ne peux donc pas comparer avec les autres, mais pour moi ce fut une réussite. J’ai passé un très bon moment. La découverte de la licorne et les batailles de danse seront dans mes souvenirs for ever and ever.

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’ai juste un tout petit peu moins aimé que les deux premiers… mais je suis fan quand même ! J’adooooore Gru! D’ailleurs je compte demander à Toquéfada d’apprendre à parler avec le même accent que Gru… 😁

    Aimé par 1 personne

    • Gru, il est super, terrible, magnifique, et dans le premier, il était mauvais comme une teigne, j’adorais !!!

      Je voudrais que mon homme parle comme un Minions, mais il ne veut pas…. certains, eux, ils ont des mignons… Là, je sors !

      J'aime

  3. Ping : Le mois américain 2017 : billet récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  4. Ping : Bilan du Mois Américain – Septembre 2017 | The Cannibal Lecteur

  5. Ping : Bilan Livresque Mensuel – Septembre 2017 | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s