Géographie de Sherlock Holmes : André-François Ruaud & Xavier Mauméjean

Titre : Géographie de Sherlock Holmes

Auteurs : André-François Ruaud & Xavier Mauméjean
Édition : Les Moutons Electriques (2011)

Résumé :
Sherlock Holmes est une des plus grandes figures de la culture populaire et son seul nom est synonyme de mystère policier, de brouillard londonien et de crimes énigmatiques.

De sa résidence de Baker Street à la gare de Paddington, des landes de Dartmoor aux montagnes suisses, de l’East End à Hyde Park, par les clubs et par les rues…

Sherlock Holmes et son époque, retrouvés et commentés dans tous leurs lieux.

Une géographie du grand détective, en photos rares, gravures, plans et documents inédits.

Critique :
Qui n’a jamais rêvé de suivre les pas de Sherlock Holmes dans le Londres de la reine Victoria ?

Qui n’a jamais rêvé de tomber sur un plan original de l’époque ? Ou un Baedeker original comme Holmes aurait pu en posséder un dans sa bibliothèque, juste à côté de l’indicateur de chemin de fer ?

J’eusse aimé tomber sur un ouvrage qui m’aurait entrainé dans les lieux mythiques foulés par les pieds de Holmes…

Hors ce bien beau livre n’est pas tout à fait ce que je pensais qu’il serait.

Certes, nous suivons des lieux importants, classés par ordre alphabétique, avec des belles représentations de ce qu’ils devaient être à l’époque et quelques menues explications, mais de plan pour situer tout cela dans Londres ou dans l’Angleterre, il n’y en a point.

De plus, certains lieux du glossaire ne sont pas des lieux géographiques à proprement parler, mais des noms communs tels que fiacres, bow-windows, université, smog,… et même pas un index pour les retrouver plus facilement, crénom !

Malgré cette petite déception, j’ai toujours pris plaisir à feuilleter l’ouvrage, à regarder les images reproduites, à relire les textes accompagnant les lieux, qui, à défaut d’être importants font dans la concision (et pas dans la cir) et la précision.

On aurait sans doute aimé en apprendre plus, mais je pense que c’est aussi un choix des auteurs de faire dans le court et le bref, de se focaliser sur le plus important et d’éviter le superflu qui aurait pu lasser le lecteur.

Évidemment, des personnes comme moi en voudraient toujours plus, je reste sur ma faim, un peu comme un Hannibal Lecter au régime salade verte…

Yapuka se mettre en chasse pour combler sa dent creuse et s’instruire sur ces lieux ô combien holmésiens.

Sans compter que vous pouvez aussi vous mettre en chasse pour d’autres lieux, d’autres personnages, puisqu’ici, le réel Oscar Wilde côtoie, comme s’ils avaient réellement existé, les Darcy, les Holmes ou les James Bond.

Mais au fait, qui a dit qu’ils n’étaient pas réels ??

Si le titre de l’ouvrage est un peu surfait à mon goût et que j’aurais aimé en avoir plus, je n’ai jamais regretté cet achat, je prends toujours plaisir à me replonger dedans, à rafraichir ma mémoire, à admirer les anciens lieux (zut, on n’a pas les lieux comme ils sont maintenant) et il serait parfait pour un petit voyage à Londres sur les traces de Sherlock Holmes.

Allez, cherche mon chien, cherche !

Le Challenge « A year in England – 2017-2018 » chez Titine (Plaisirs à Cultiver).

Publicités