Les visages : Jesse Kellerman [LC avec Bianca]

Titre : Les visages

Auteur : Jesse Kellerman
Édition : Sonatine (15/10/2009)

Résumé :
La plus grande œuvre d’art jamais créée dort dans les cartons d’un appartement miteux. Ethan Muller, un galeriste new-yorkais, décide aussitôt d’exposer ces étranges tableaux, qui mêlent à un décor torturé, d’innocents visages d’enfants.

Le succès est immédiat, le monde crie au génie. Mais un policier à la retraite croit reconnaître certains visages : ceux d’enfants victimes de meurtres irrésolus…

Critique :
Si nous écoutons le 4ème de couverture, nous devrions être face au thriller de l’année !

Donc, qui dit thriller, dit sueurs froides, ou du moins, une tension à son comble, un suspense à couper au couteau et des mains moites serrant le roman.

Hem, les 4ème ne sont pas toujours vrais et racontent souvent des « Cracke » (jeu de mots pour les lecteurs du roman).

Attention, je ne dis pas que ce « thriller » est mauvais, loin de là… Il est plaisant, mais on est tout de même loin d’une lecture avec une tension oscillant au-dessus de 18 et pourvue d’un suspense insoutenable.

Pourtant, il y a tout de même un truc dans ce roman, qui a plus du policier pépère que du thriller survolté (ou de l’année) : j’ai lu les 100 premières pages d’une traite, parce que je voulais savoir où tout cela allait m’emmener, puis j’ai fait les 100 suivantes le lendemain et le surlendemain, j’ai avalé les 274 pages restantes.

Alors quoi ? Il y a un charme dissimulé dans ces pages qui fait que l’on a envie de les dévorer d’un coup ? Ou alors, on est tellement à la recherche de ce qui a fait de lui le thriller de l’année qu’on le dévore afin de trouver cette pépite cachée, telle une fève dans un gâteau…

Sans doute ai-je ressenti une sorte d’alchimie avec le narrateur, Ethan Muller, le galeriste qui a mis au jour cette étrange collection de dessins.

Ethan ne se mouche pas du coude, car ce jeune trentenaire est le dernier rejeton d’une famille de New-Yorkais pétés de thunes. Il déteste son père, à raison ou à tort, et, ma foi, il aurait besoin d’une thérapie chez un psy pour vider l’abcès de ce pus purulent.

Son enquête est intéressante car, partant de rien il remonte petit à petit la piste du dessinateur, mais rien de transcendant, une enquête tranquille, entrecoupée de petits flashback pour nous éclairer sur la famille Muller, parfaite incarnation du rêve américain, mais pas de suspense non plus car à un moment donné, j’ai eu le tilt qui a déclenché dans ma tête.

Alors ? Et bien, malgré le fait que ce n’est pas le thriller de l’année (pour moi), ni du mois, la lecture a été agréable et j’ai tracé dans les 274 dernières pages.

Intrigant, quand on y pense bien, pour un thriller qui n’a rien du nom.

Malgré tout, ce roman sera vite oublié dans ma mémoire et je n’en garderai pas un souvenir ému. Si j’arrive déjà à garder un souvenir de lui…

À lire éventuellement si votre médecin vous a diagnostiqué cardiaque et qu’il vous a prescrit des lectures calmes.

Je m’estime heureuse, car Bianca, ma binôme de LC, n’a pas aimé du tout et m’a confié que sans notre LC, elle aurait abandonné le roman. Vous ne me croyez pas ? Allez lire sa chronique, alors !

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (2017-2018), le challenge US (2017-2018) chez NoctembuleetLe Challenge « Les Irréguliers de Baker Street » repris par Belette [The Cannibal Lecteur] et sur le forum de Livraddict (N°30 – L’Entrepreneur de Norwood – un livre se passant dans une grande ville, avec beaucoup d’immeubles ).

Publicités

47 réflexions au sujet de « Les visages : Jesse Kellerman [LC avec Bianca] »

  1. Ping : Les visages – Jesse Kellerman – des livres, des livres !

  2. Lu, il y a quelques années. Et, effectivement, le terme « thriller » est franchement abusé. Je me souviens avoir lâché le truc en cours de route, tellement il ne se passait rien. Sûrement l’idée de départ était bonne, mais elle a été vraiment très mal exploitée.
    Bon, maintenant, il en faut pour tous les goûts. Donc si on aime les lectures tranquillou, ça pourrait peut-être le faire.

    Aimé par 1 personne

    • Si tu veux offrir du temps de cerveau à qui-tu-sais… Un livre qui va doucement et où il ne se passe rien ne notable, en effet, bien résumé.

      On m’en avait dit le plus grand bien, la personne ne devait pas avoir les mêmes goûts que moi 😀

      Aimé par 1 personne

  3. Bonne nuit belette. J’ai adoré ce livre qui est davantage de la littérature qu’un thriller et un excellent roman psychologique. Ce livre m’a immergé dans les mondes souterrains de l’art à New-York ou Manhattan j’ai oublié 😉 Rien de noir, pas du tout. Si tu as lu le livre de cette manière c’est qu’il y a eu un truc tout de même 😉
    J’y reviens demain. 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Sur le coup (je viens de me relire) le bouquin m’avait fait plutôt bonne impression. Mais quand j’ai vu ton post ma première réaction a été « J’ai lu ça ou pas ? »… Donc visiblement il n’a laissé aucune trace dans mon réseau neuronal défaillant 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Comme quoi… soit il n’a rien laissé comme traces, soit tu commences déjà un petit Alzheimer… 😆

      Il suffit parfois d’un peu de recul et des livres plaisants nous sortent par les trous du nez après, ou vice versa…

      J'aime

  5. re-moi belette, Bonsoir,
    J’ai découvert dans ce livre les dessous pas du tout folichon de ce monde pourri, que l’auteur décrit avec de talent d’écriture, c’est mon avis 🙂
    Il m’a fait plonger dedans et cela m’a passionné avec cette peinture et cette énigme sans vouloir spoiler ce qui s’y cachait. J’ai aimé le livre et pour l’écriture, pour la plongée dans ce monde si bien décrit, où se côtoient des gens de tous bords, dans les bas-fonds de la nature humaine. C’est ce que j’ai aimé. Ce sont les descriptions, cette plongée très fouillée dans ce monde qui m’a ouvert d’autres points de vue assez étonnants de la part de l’auteur. Je n’y connais rien, mis à part l’artiste qu’est mon fils. Niveau incognito 😉
    Pour la trame de l’histoire des visages, j’ai oublié….je me comprends j’ai la mémoire qui flanche et je devrais peut-être aller relire quelques chroniques qui en diraient davantage jusqu’à en raconter quasiment le livre 😦
    Personnellement je garde un excellent souvenir de ce livre. Il y a très très longtemps que je l’ai lu. Depuis lors je passe d’un genre à l’autre. Il n’est pas du tout à mettre dans thriller. Ce mot est devenu un fourre-tout, par facilité. Je le relirais avec plaisir. Il se trouve encore dans un carton à mettre dans mon nouveau chez moi. Ceci depuis un an. Je me souviens qu’il m’avait laissé une forte impression.
    Je respecte les avis des uns et des autres ce qui pour moi est intéressant. Comme quoi les perceptions sont si différentes rien que pour ce livre ci. Une petite parenthèse livresque aussi. A l’époque tout le monde avait adoré Da Vinci Code de Dan Brown. J’ai détesté totalement et ai trouvé ce livre d’une platitude grandiose. 😆
    Je m’envole jeudi prochain pour la Belgique où je vais retrouver mon fils et les neuf ans de mon petit-fils. Je te souhaite donc un joyeux Noël avec tes proches ou en pantoufles en te faisant plaisir 🙂
    Bises
    Geneviève

    Aimé par 1 personne

    • Mais je respecte aussi les avis des autres, on a le droit de ne pas avoir ressenti les mêmes choses dans une lecture, chacun a des attentes et si elles ne sont pas comblées… bardaf, c’est l’embardée ! mdr

      Niveau description du monde pourri de l’art, rien à redire, c’était au top, mais je ne me faisais plus d’illusions sur ce monde-là, je ne m’en fais plus sur rien, d’abord.

      Mais il est un fait que lorsque je lis « thriller » sur une cover, je m’attends à vibrer et je n’ai pas vraiment vibré… donc, je suis déçue, pas fâchée sur l’auteur, mais sur les encul** qui ne savent pas classer un roman dans sa bonne case. 🙂

      Le da vinci, j’avais pas voulu le lire, on me cassait trop les bonbons avec, puis, un jour d’avant réveillon, sans rien à lire, mon petit libraire me l’avait conseillé, en me disait que si le livre ne m’agrippait pas, je n’avais qu’à lui rendre le 03 janvier. Il m’a agrippé, mais il est un fait que les ficelles sont grosses, mais bon, quand tu n’as rien d’autre à faire pour passer le temps, il a fait son office et je ne l’ai pas rendu au libraire le 03 janvier ! mdr

      Bises et bonnes fêtes !
      Bénédicte

      Aimé par 1 personne

  6. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Décembre 2017 | The Cannibal Lecteur

  7. Ping : Bilan du challenge polar et thriller – janvier 2018 | deslivresetsharon

  8. Ping : Bilan du challenge polar et thriller | deslivresetsharon

  9. Ping : Bilan provisoire du challenge polar et thriller 2017-2018 | deslivresetsharon

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.