[SÉRIES] Grantchester – Saison 2 – La série qui me donne envie de me mettre à genoux devant le beau pasteur

Grantchester est une série télévisée policière britannique tirée de la suite littéraire anglaise Les Mystères de Grantchester (The Grantchester Mysteries) écrite par James Runcie, et diffusée depuis le 6 octobre 2014 sur ITV.

La série se déroule au cours des années 1950, dans le village de Grantchester, voisin de Cambridge, dans le Cambridgeshire où le Révérend Sidney Chambers (pasteur anglican interprété par James Norton) développe une activité secondaire d’investigation — avec l’aide initialement réticente de l’inspecteur Geordie Keating (interprété par Robson Green).

La première saison de la série est fondée sur les histoires du premier livre, Sidney Chambers et l’Ombre de la Mort (Sydney Chambers and the Shadow of Death).

Ce que j’en ai pensé :
Cette saison 2 était vachement prenante avec ce meurtre d’une jeune fille à élucider et le fil rouge que les conséquences de ce meurtre vont générer durant toute la saison, avec en apothéose, un final hautement émouvant.

Je l’ai déjà dit, en ce qui concerne la peine de mort, j’ai toujours été le cul entre deux chaises et je sais que des événements antérieurs avec les assassinats de jeunes ados ont relancé les polémiques sur les prédateurs remis en liberté.

Mais dans le cas de cette saison, le coupable n’est pas un prédateur, ce n’est pas une personne qui récidivera, mais la corde risque tout de même de lui servir de dernier ornement avant la mort.

Il sera des plus intéressants de suivre les deux points de vue opposés de notre sexy beau prête (Sidney Chambers) et de son ami l’inspecteur Geordie Keating ! Pas besoin de vous faire un dessin pour vous dire dans quel camp chacun se trouve.

Là où les scénaristes ont été intelligents, c’est en poussant l’étude plus loin, du côté des familles respectives (celle de la morte, celle de la personne coupable) et des cancans qui ne manqueront pas de naître dans le village.

Entre tous ces sujets des plus sérieux, nous aurons aussi notre Geordie Keating qui ne trouve rien de mieux que de se mettre en chasse afin de trouver l’épouse parfaite pour son beau curé d’ami, alors que notre beau blond n’aime que son amie d’enfance, Amanda, qu’il n’a pas épousé, l’enfoiré de sa mère !! Et qui maintenant, en chie des barres qu’elle ait épousé un autre.

Fatalement, elle n’attendait que lui et lui était marié à Dieu, le bête type. Elle a donc dû se résoudre à aller chercher son bonheur avec un autre crucifix.

Quant à notre Leonard, le collègue de Sidney, il aurait aimé tâter le crucifix d’un photographe, mais vous savez comme moi qu’en ces temps-là, cela ne se faisait pas ! Un Leonard tout en tendresse, finesse, questionnements…

Entre tous ces petites choses, nous aurons aussi des enquêtes à mener et des bières à aller boire au pub du coin afin de se régénérer.

Une saison tout en finesse, tout en profondeur, tout en émotion et oui, mes larmes ont coulées car putain, que la fin était z’émouvante.

Le Mois anglais saison 7 chez Lou et Cryssilda (juin 2018).

Sherlock Holmes et les agents du Kaiser – 3 – Le secret de l’ile aux chiens : Yves Varende

Titre : Sherlock Holmes et les agents du Kaiser – 3 – Le secret de l’ile aux chiens

Auteur : Yves Varende
Édition : Claude Lefrancq (03/09/1999)

Résumé :
Février 1912. Les pillards de Blackwell font la loi dans les docks de la Tamise.

L’Allemagne prépare la guerre future: le chef du service secret impérial débarque à Londres pour mobiliser le réseau décapité par le grand détective de Baker Street.

Der Stelze, le redoutable homme au pied bot, aura-t-il plus de succès que Mr Moon? Sherlock Holmes réussira-t-il à percer le formidable secret de l’île aux Chiens?

Critique :
Non, pour une fois, je ne vais pas tirer à boulets rouges sur ce 3ème volet des aventures de Holmes contre les agents du Kaiser.

Holmes m’a semblé moins imbu de lui-même, il a fait plus de déductions et j’ai retrouvé presque le Grand Homme de Baker Street, manquait plus que Watson pour enquêter avec !

Nous sommes en 1912 et ça pue le conflit partout, toute l’Europe est assise sur un baril de poudre et on se demande bien qui va allumer la mèche.

Les Méchants sont un peu moins caricaturaux et moins exagéré que Moon qui se retrouvait dans les deux premiers tomes et qui pouvait se déguiser et ressembler à la personne mieux que s’il avait été cette personne.

Le roman se lit très vite, il a un bon rythme et, sans révolutionner le genre, se laisse lire avec plaisir même si on sort du cadre habituel des enquêtes de Holmes.

Ça m’a fait du bien de le relire, je ne me souvenais plus de rien !

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (2017-2018) et Le Mois anglais saison 7 chez Lou et Cryssilda (juin 2018).