Bilan Livresque Mensuel : Novembre 2018

Là, je suis contente de moi car j’ai lu pas moins de 15 romans sur ce mois de Novembre, dont une brique de 857 pages tout de même !

Vu mon score, je sais d’ors et déjà que je vais arriver à dépasser mon score de 140 lectures de 2018 puisque j’en suis déjà à 140 romans lus en ce 30 novembre.

Le même score lecture qu’en 2017 mais avec 31 jours d’avance ! CHAMPAGNE !!

Là, j’ai fait fort… Je me suis souvent flagellée (j’aime ça) mais je vois que je n’aurais pas dû car oui, j’ai bien bossé !

Niveau bédés, pas de folie, on est à 2 bédés lues et 2 mangas, mais le score montera en décembre car j’en ai reçu assez bien pour mon anniversaire (merci Chouchou d’amour).

RAT Halloween oblige, il me fallait un récit angoissant et je l’ai eu avec Nous Avons Toujours Vécu Au Château de Shirley Jackson (ICI). Angoissant de par ses ambiances sombres, de ces deux filles qui vivent recluses dans leur manoir, suivant des rituels journaliers, vivant dans leur monde et coupées de toute vie sociale. Un roman étrange qu’il faut peut-être découvrir pour s’en faire une idée précise.

Envie d’un roman violent, surchauffé et bourré de corruption, sans manichéisme et où personne n’est tout blanc ni tout noir ? Alors, La Mort Selon Turner de Tim Willocks (ICI) vous ira à ravir car le noir lui va si bien. Attention, la violence est omniprésente car nous sommes en Afrique du Sud et pas au pays de Candy ! Nous sommes face à un thriller policier qui envoie du lourd et dans lequel on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Prévoyez un grand seau de pop-corn afin de lire Séance Infernale de Jonathan Skariton (ICI) dans les meilleures conditions. Pas besoin d’être un grand cinéphile pour apprécier ce thriller qui pulse. Il se lit rapidement tant on a envie de savoir ce qui se trame derrière ce foutu film dont personne n’a jamais entendu parler. Un thriller dont on regrette le clap de fin mais qui, tout comme un bon film d’action, nous a emmené dans une course-poursuite des plus haletantes.

Voilà un titre qui a le mérite de nous faire dresser les sourcils ! Allez Tous Vous Faire Foutre d’Aidan Truhen (ICI), rien que ça… Jack Price, le personnage principal, est caustique à souhait, cynique, détestable, mais bizarrement, on l’adore ! Un récit jouissif, déjanté, brut de décoffrage, couillu, bourré d’action et de situations burlesques. Assurément, le genre de roman avec lequel ça passera ou ça cassera.

Pour ceux ou celles qui auraient envie d’une petite bulle de calme entre deux lectures, je conseillerais L’habitude Des Bêtes de Lise Tremblay (ICI), qui est un petit roman qui se lit trop vite. Dans ce roman, on dirait qu’il ne passe pas grand-chose, pourtant, l’auteure nous invite à la réflexion sur ce Monde qui va trop vite, sur ces gens qui ne vivent plus selon le rythme des saisons, qui ne vivent que pour le superficiel, sur ceux qui pensent que tout leur est dû… Un roman qui fiche tout de même un sacré petit coup de blues à la fin de sa lecture.

Si le décor des Appalaches, qui est toujours propice à des romans ruraux noirs, parsemés de rednecks et de white trash paumés et violents, vous tente, alors Le Poids du Monde de David Joy (ICI) est pour vous. Attention, vous êtes dans un roman noir serré, sans une once de luminosité, avec des personnages écorchés vifs, blessés au plus profond de leurs êtres et à qui la vie, cette hyène, n’a jamais fait de cadeau et qui essaient de vivre au jour le jour. Un roman noir qui tire à boulets rouges sur cette Amérique à plusieurs vitesse et sur le système social à double vitesse.

J’avais trouvé le film confus, mais une fois que j’ai lu le roman Golem, Le Tueur De Londres de Peter Ackroyd [LC avec Bianca] (ICI), tout s’est éclairé dans ma tête. Bon sang, mais c’est bien sûr ! Une lecture addictive ! J’ai pris plaisir à replonger dans les cabarets, à chanter, à jouer la comédie, à suivre le meurtrier dans ses pérégrinations sanglantes et à croiser des gens connus à la salle de lecture du British Museum.

Cette série jeunesse comportant mon détective préféré est toujours une parenthèse agréable dans mes lectures et c’est donc le cœur léger que j’ai entamé Sherlock, Lupin et Moi – Tome 5 – Le Château de Glace de Irene Adler (ICI). Une fois de plus, sans révolutionner le genre policier, cette série fait le job : divertir ses lecteurs et les emmener, une fois de plus, sur une enquête dépaysante. Vivement les suivants !

Ce ne sera pas la révolution dans la littérature, mais Un Avion Sans Elle de Michel Bussi [LC avec Stelphique] (ICI) est tout de même bien foutu au niveau de sa construction : c’est bien agencé, le suspense est maintenu et les révélations fracassantes se font au fur et à mesure, après quelques coups de mystères qui deviendront des coups de tonnerre lorsque nous en saurons plus. Une chouette LC, une fois de plus.

Des fois, on attend avec impatience de pouvoir lire LE livre qu’on a repéré dans ceux de la rentrée littéraire, on est tout en joie à l’idée de le lire et patatras, on n’arrive pas à ressentir les émotions qui se trouvent dans ce roman. Voilà ce qui m’est arrivé avec Comme Un Seul Homme de Daniel Magariel (ICI). Sérieusement, j’aurais dû avoir le cœur en vrac avec les deux gamins et l’enfer que leur père leur fait vivre, mais pas moyen, je suis passée à côté de tout.

Il est des récits magnifique qui font partie de ceux qu’on lit à son aise, sans se presser, comme on savourerait un grand whisky… Des Nouvelles Du Monde de Paulette Jiles (ICI) en fait partie. Ce western est bourré d’émotions en tout genre et la traversée du Texas, après la guerre fratricide, est un moment historique car on sent bien la fracture qui existe encore. Ces paysages magnifiques parsemés de maisons calcinées et de famille décimées. Magnifique et horrible en même temps. Ce roman a eut un véritable effet curatif, mettant du baume à mon cœur, c’est un antidote à la morosité ambiante tant par ses deux personnages principaux que par leur récit de leur périple. Coup de coeur.

Voilà un roman qui me place le cul entre deux chaises ! La Vérité Sur L’Affaire Harry Quebert de Joël Dicker [LC avec Bianca] (ICI) est excellent de par sa construction, son enquête, son suspense, ses révélations, mais est niais au possible dans les dialogues entre Harry et Nola, à tel point que leur histoire d’amour est nunuche et que l’on n’y croit pas. Il valait la peine d’être lu, mais je trouve dommage que l’auteur n’ait pas mieux soigné son histoire d’amour et une partie de ses dialogues ou pensées philosophiques.

Pour passer un bon moment sans se prendre la tête, il y a Sherlock Holmes Et Le Secret Des Hommes Barbus de Thierry Niogret (ICI) qui est un pastiche holmésien qui a tout du burlesque car bourré de petites situations drôles, amusantes, mais non canonique ! Sans révolutionner le polar, il nous fait passer un bon moment, petit sourire aux lèvres.

Pour ce roman, je ne savais pas du tout où je mettais les pieds. La Vraie Vie de Adeline Dieudonné (ICI) m’a collé un coup de poing dans le plexus, tordu les tripes, accéléré mon palpitant, mis en apnée. Violent mais beau, tendre mais dur, horrible mais beau. Un vrai coup de cœur !

Après une lecture éprouvante, un peu de tendresse dans ce monde de brute et l’apocryphe Retrouvailles à Strasbourg de Roger Seiter (ICI) avait tout pour me remonter le moral puisque j’y ai retrouvé Holmes et LA Femme. Ok, pas de surprise, j’avais déjà lu la bédé mais sa novélisation a ajouté plus de détails dans les émotions ressenties par Holmes devant la belle Irene Adler.

Bilan Livresque Mensuel Novembre : 15 romans

  1. Nous avons toujours vécu au château : Shirley Jackson
  2. La Mort selon Turner : Tim Willocks
  3. Séance infernale : Jonathan Skariton
  4. Allez tous vous faire foutre : Aidan Truhen
  5. L’habitude des bêtes : Lise Tremblay
  6. Le Poids du monde : David Joy
  7. Golem – Le tueur de Londres : Peter Ackroyd [LC avec Bianca]
  8. Sherlock, Lupin et moi – Tome 5 – Le Château de Glace : Irene Adler
  9. Un avion sans elle : Michel Bussi [LC avec Stelphique]
  10. Comme un seul homme : Daniel Magariel
  11. Des nouvelles du monde : Paulette Jiles
  12. La vérité sur l’affaire Harry Quebert : Joël Dicker [LC avec Bianca]
  13. Sherlock Holmes et le secret des hommes barbus : Thierry Niogret
  14. La vraie vie : Adeline Dieudonné
  15. Retrouvailles à Strasbourg : Roger Seiter

Bilan Livresque Mensuel Novembre : 2 bédés et 2 mangas

  1. L’Expédition – Tome 1 – Le Lion de Nubie : Marcelo Frusin & Richard Marazano
  2. Ira Dei – Tome 1 – L’or des caïds : Vincent Brugeas & Ronan Toulhoat
  3. Great Teacher Onizuka – Tome 08 : Tôru Fujisawa
  4. Great Teacher Onizuka – Tome 09 : Tôru Fujisawa

Bilan Filmesque Mensuel Novembre : 25 épisodes (4 séries) et 4 films

  1. The Big Bang Theory – Saison 12 – Épisodes 4 à 8 (5 épisodes)
  2. Young Sheldon – Saison 01 – Épisodes 15 à 22 (8 épisodes)
  3. Young Sheldon – Saison 02 – Épisodes 1 à 8 (8 épisodes)
  4. The Good Doctor – Saison 02 – Épisodes 1 & 2
  5. Les petits meurtres d’Agatha Christie – Épisode 23 – Ding Dong Drogue
  6. La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Saison 01 – Épisode 1
  7. Star Wars – Épisode IV – Un nouvel espoir de George Lucas (1977)
  8. Star Wars – Épisode V – L’empire contre-attaque de G. Lucas (1980)
  9. Wild Wild West de Barry Sonnenfeld (1999)
  10. John Carter de Andrew Stanton (2012)

49 réflexions au sujet de « Bilan Livresque Mensuel : Novembre 2018 »

Répondre à belette2911 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.