Les Lieux sombres : Gillian Flynn [LC avec Bianca]

Titre : Les Lieux sombres

Auteur : Gillian Flynn
Édition : Livre de Poche Thriller (2011/2018)
Édition Originale : Dark places (2008)
Traducteur : Héloïse Esquié

Résumé :
Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux sœurs sont assassinées dans leur ferme familiale. Rescapée par miracle, la petite fille désigne le meurtrier à la police, son frère Ben, âgé de 15 ans.

Ce fait divers émeut tout le pays, et la jeune Libby devient un symbole de l’innocence bafouée.

Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby, qui ne s’est jamais remise du drame, souffre de dépression chronique. Encouragée par une association d’un type très particulier, elle accepte pour la première fois de revisiter les lieux sombres de son passé.

C’est là, dans un Middle West désolé, dévasté par la crise économique et sociale, qu’une vérité inimaginable commence à émerger.

Et Libby n’aura pas d’autre choix pour se reconstruire, et peut-être enfin recommencer à vivre, que de faire toute la lumière sur l’affaire, quelles qu’en soient les conséquences.

Critique :
En 35 lectures communes avec ma copinaute Bianca, nous avons une majorité d’avis communs avec de belles découvertes ou de romans qui nous ont plu à toutes les deux.

Malgré tout, vu le nombre de LC, nous avons parfois eu des avis divergents, l’une adorant le roman et l’autre s’y enlisant…

Puis, de temps en temps, nous avons été raccord dans le fait que nous n’avons pris aucun plaisir à la lecture car trop de longueurs (Oliver Twist) ou alors, nous avons abandonné en route, sans même aller lire la fin (Le coma des mortels et Une autre vie).

Le thriller de Gillian Flynn va aller rejoindre ces lectures abandonnées pour cause d’enlisement profond dans le récit, de non copinage avec le personnage principal, de sentiment d’ennui profond durant la lecture et si ça continue ainsi, on va surélever nos meubles à force de les caler avec des romans non aimés.

Alors que je le lisais dans le train, j’ai préféré regarder le paysage, que je connais, pourtant, mon esprit s’est égaré ailleurs et c’est sans plaisir aucun que je retournais à la lecture du chapitre tant Libby Day, la victime et seule survivante du massacre, me pompait l’air.

Renseignements pris, ma copinaute en était au même point que moi : zéro plaisir dans la lecture et Bianca commençait même à donner des signes inquiétants de lecture en diagonale, ce que j’ai fait aussi, et malgré tout, je me faisais toujours chier dans ma lecture, n’arrivant pas à ressentir les émotions qu’aurait dû me donner ce thriller encensé par Stephen King himself.

Allant directement au final, afin de savoir le fin mot de l’histoire et de ce mystère, j’ai trouvé sa résolution plus que capillotractée et limite bidon. Oui, j’ai bien dit que c’était bidon !

Autant « Les apparences » était un thriller addictif et bien tourné, autant celui-ci est juste bon à finir dans une boite à livre. Qui sait, il plaira peut-être à un(e) autre lecteur(trice) plus indulgente que moi.

Dommage, parce que les critiques de ce thriller étaient bonnes et j’avais grand hâte de le découvrir, même si ça faisait des années qu’il prenait les poussière dans une de mes biblios. Ma foi, il aurait mieux fait d’y rester.

Ma copinaute de cette LC loupée, Bianca, ne prendra même pas la peine d’en faire une chronique puisqu’elle n’a rien de plus à dire sur cette lecture plus qu’en demi-teinte et abandonnée.

Au suivant !

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (2018-2019) et Le mois du Polar Chez Sharon (Février 2019).

Publicités

60 réflexions au sujet de « Les Lieux sombres : Gillian Flynn [LC avec Bianca] »

  1. Pour moi c’est une merveille, avec une belle personnalité (bien éloignée de tous ces romans américains qui se ressemblent tous), comme quoi on peut parfois faire le grand écart entre ton avis et le mien ;-).
    Et tu ne peux pas juger une fin si tu n’as pas toutes les clés en main, m’enfin !

    Aimé par 1 personne

    • Un sacré grand écart que nos chroniques font, là, de quoi se faire mal à un endroit que l’honnêteté et la décence m’interdise de préciser d’avantage, sans compter que c’est à l’endroit précis que rigoureusement ma mère m’a défendu d’nommer ici (♫ gare au gorille ♪).

      Mais si je peux juger de la fin, j’ai lu la fin ! Je sais qui a tué et j’ai trouvé ça un peu trop abracadabrantesque à mon goût !! 😆

      Nath avait collé un 20/20 à ce roman… Moi, à peine la moitié 😀

      J'aime

  2. Ben ouais mais vous vous attendiez à quoi les filles??? 🙄 Les histoires de dépressifs quand c’est écrit fidèlement et de sorte à être raccord avec l’humeur du personnage et ben… c’est déprimant! 😭 Et quand c’est déprimant… le temps tourne en boucle et on s’ennuie ☹️ !!! Normal!

    Sinon c’est quoi ce genre d’assos particulière ? Une assos d’entraide vengeresse? Le principe me botte un peu bien qu’il ne soit pas si original… d’autres y ont pensé avant…

    Bref… c’est pas ça qui va engraisser ma PAL!

    Aimé par 1 personne

  3. J’avais adoré ce roman. Bien au contraire j’ai trouvé l’histoire intéressante et surtout bien raccord avec l’état psychologique de Libby. Dommage qu’il ne t’ait pas plu, mais heureuse de savoir qu’il trouve quand même ces lecteurs. Les gouts et les couleurs… heureusement ne sont pas les même pour tout le monde.

    Aimé par 1 personne

    • Hé oui, les goûts et les couleurs… Comme quoi, tous les avis sont dans la nature, heu, la lecture 😉

      Tout était sans doute raccord, mais nous, on est royalement passées à côté, dans toute sa splendeur ! Râlant, parce que les critiques étaient bonnes et que tous les ingrédients étaient sans doute réunis pour nous donner un kiff pas possible, mais bon, là, on a loupé le coche 😉

      J'aime

  4. Ping : Bilan du Mois du Polar chez Sharon : Février 2019 | The Cannibal Lecteur

  5. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Février 2019 [Mois du Polar chez Sharon] | The Cannibal Lecteur

    • Ben oui, on illustre bien cette maxime ! Là, on a fait fort ! Toutes les deux ont est passée à côté et on s’y est emmerdée, là où la majorité a pris du plaisir…. 😦

      J'aime

  6. J’ai également été déçue par cette lecture. J’avais beaucoup aimé « Sur ma peau », notamment grâce à l’atmosphère poisseuse que Gillian Flynn arrivait à instaurer, mais avec celui-ci je me suis ennuyée. Comme tu l’as dis la fin est un peu ridicule et sort de nulle part. Par-contre j’ai trouvé Libby Day intéressante. Autant elle peut être agaçante, autant elle dégage quelque chose qui fait que je n’ai pas pu m’empêcher de compatir. Mais bon, clairement pas le thriller de l’année

    Aimé par 1 personne

    • Libby aurait pu m’attendrir ou m’atteindre avec un autre caractère, là, j’avais plus envie de tourner les talons et de partir ailleurs voir si je n’avais pas oublié des patates sur le feu…

      J’avais adoré comment l’auteur avait joué avec mes pieds dans « les apparences ». Pas encore lu « sur ma peau ».

      Aimé par 1 personne

      • J’ai pas encore lu « Les apparences », comme j’ai vu le film et que je « connais » déjà l’histoire j’ai du mal à me motiver.
        Mais « Sur ma peau » m’avait bien plu. Il ne faut pas s’attendre à des rebondissements à la pelle, c’est plus dans l’ambiance, le mal-être de l’héroïne et les relations familiales malsaines

        Aimé par 1 personne

          • Tu sais, en cas d’apocalypse zombie notre PAL ne pourra jamais être assez fournie. J’emprunte et j’achète des livres en partant du principe que le jour où je serai enfermée chez moi pendant 5 ans (pour cause d’attaque zombie, nucléaire, coupe du Monde qui dure trop longtemps…) j’aurai besoin de beaucoup m’occuper et donc avoir le max de livres à ma disposition.

            Ah, je ne peux pas totalement te rejoindre sur livres > films… ça m’est déjà arrivé (très rarement mais quand même)de préférer le film au roman (pas de cailloux s’il te plaît)

            Aimé par 1 personne

            • Moi j’utilise les biblios de livres comme isolant naturel et utilisable ! Non seulement ça isole mais en plus, tu peux lire ton isolant et c’est vachement classe, comme déco isolatoire ! 😆

              Je pense que je pourrais tenir pour quelques années en cas d’apocalypse zombie, au moins 10 ans, sans trop rationner.

              Je ne te jetterai pas de cailloux car en effet, dans certains cas, j’ai préféré le film au livre, comme avec SDA parce que Tolkien peut faire durer le plaisir à tel point que tu piques du nez…

              Par contre, pour les HP, des tas de détails importants figurant dans les livres sont passés à la trappe et c’était dommage.

              Aimé par 1 personne

              • Je vais à présent te parler de ma plus grande honte : je n’ai jamais réussi à finir SDA. Je crois qu’un jour j’ai réussi à atteindre la page 10 (mais sans certitude, c’était peut-être juste un doux rêve).
                Mais totalement d’accord Pour Harry Potter ! J’ai regardé les derniers films cette année mais au moment de leur sortie j’ai arrêté au 4. J’en avais marre de gueuler à chaque fois « Mais ça se passe PAS DU TOUT comme ça dans le livre !! ».

                Aimé par 1 personne

                • PTDR ! Je t’avouerai que j’ai sauté des pages dans le tome 1 de SDA et des pages avec leur rencontre avec l’Ent, Silverbarbe… c’était barbant ! 😛

                  Le pire reste le film 3 de HP ! Le roman est mon préféré de toute la saga, j’étais super contente d’aller le voir en film et bardaf, l’embardée ! J’ai pas aimé le film, manquait tout ce qui faisait le sel du livre et qui allaient avoir une dimension énorme ensuite.

                  Aimé par 1 personne

                  • Tu n’es pas la première à me dire que SDA c’est tout aussi bien si on en zappe quelques bouts par-ci par-là… je pense que je tenterai cette méthode la prochaine fois !

                    Moi ça a été le deux. J’adorais le Basilic, je le visualisais comme une espèce d’anaconda géant et je trouvais le roman assez angoissant, avec plein de suspens. Mais quand j’ai vu le film… je me suis dis « Mais c’est quoi ce vieux dragon sans ailes ?! Où il est le serpent géant super flippant ? Pourquoi je m’ennuie ? Pourquoi des personnes payées pour ça ne sont pas capables de faire un film correct ? ». Sans parler du premier, que je n’ai jamais regardé jusqu’au bout parce que je me suis toujours endormie avant. C’est extraordinaire cette capacité à transformer un livre passionnant en film profondément barbant. Ca devrait devenir un sport olympique. Ou une nouvelle catégorie des Oscars

                    Aimé par 1 personne

                    • Les lecteurs ont le droit de zapper des passages ! Non mais ho, nous avons des droits et nous les exerçons ! 😀

                      Marrant, j’avais adoré les deux premiers HP en films, moi, je les trouvais plus conformes aux livres que les suivants et je ne parle même pas du film 3 aux antipodes de mon livre chéri.

                      Le basilic faisait peur, plus peur que celui qui pousse dans mon bac sur la fenêtre ! 😀

                      Pour ma part, j’ai dû voir des films plus barbants que les deux premiers HP… mais ceci est une question de goûts et de gustibus…

                      Aimé par 1 personne

                    • Je pense que la « barbitude » a été à la hauteur de mon adoration pour les livres… je pense que j’ai dû également voir des films plus ennuyeux mais aucun dont j’ai dévoré les livres 6787565 fois. Forcément, ça n’aide pas à la clémence !

                      Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.