Sherlock Holmes – Tome 2/2 – Les origines : Scott Beatty & Daniel Indro

Titre : Sherlock Holmes – Tome 2/2 – Les origines

Scénariste : Scott Beatty
Dessinateur :Daniel Indro

Édition :Soleil (21/03/2012)

Résumé :
Le légendaire détective d’Arthur Conan Doyle revient dans une nouvelle aventure explorant ses origines jamais révélées ! Joignez-vous au docteur John Watson lors de sa rencontre avec le jeune Sherlock Holmes. Une rencontre qui définira à jamais le destin des deux hommes.

En proie à des meurtres sanglants, Londres a peur. Le Dr. Watson réalise que le seul homme capable de faire cesser les assassinats n’est autre que le jeune Sherlock Holmes, un apprenti détective aussi mystérieux que les crimes sur lesquels il enquête.

Critique :
Second et dernier album des origines de Sherlock Holmes. le premier m’avait déjà bien plu, avec ses crimes sordides évoquant la mort de chacun des Césars (il y en eu douze).

Cet album clôt le cycle de la rencontre entre Holmes et Watson, les auteurs les ayant fait se rencontrer avant « Une étude en Rouge », impliquant aussi, bien avant l’heure, des personnages canonique dans cette histoire. Cela ne gênera pas les non connaisseurs et les connaisseurs auront un petit plus, puisque qu’ils ont lu le canon.

L’aventure, tout en continuant sur les meurtres sordides, englobera aussi celle du « Gloria Scott (bien connue des holmésiens), sans oublier le personnage de Victor Trévor, seul ami de Holmes au collège.

L’album, est un comics et non une bande dessinée habituelle. Les couleurs sont sombres, il y a beaucoup de traits sur les visages, les rendant moins esthétique, de ce fait.

Par contre, je salue une mise en scène des auteurs, nous faisant passer du présent à des événements se déroulant dans le passé d’une manière très subtile.

Je m’explique : nous voyons la tête du pendu, couché au sol après sa dé-pendaison, ensuite, la case suivante, juste en dessous, nous retrouvons la même tête, mais dans un décor différent, l’homme étant endormi.

Dans une autre case un peu plus loin, on frappe à la porte de la chambre dans laquelle Holmes et Watson se trouvent, en la case suivante, à l’autre page, nous sommes ailleurs, avec un policier qui frappe à la porte de son supérieur.

Belle manière de mettre du suspense ou de passer à un récit dans le passé.

Juste un petit bémol, dès la première case, on voit Holmes se coiffer d’un deerstalker, la fameuse casquette à double visière, juste bonne pour les balades à la campagne.

Dans cet album, nous découvrirons la tête du Grand Méchant, totalement givré, une invention diabolique qui servit assez bien dans les temps passé et que l’on nommait « le feu du diable ».

Le méchant expliquera pourquoi il a fait tout ça (les méchants parlent toujours trop), ses origines lointaines et nous donnera l’explication de son nom de famille.

Pourquoi pas ? On a déjà entendu pire.

Je m’en voudrais d’oublier de vous signaler que notre jeune Sherlock Holmes m’a rempli de joie avec une scène qui sera LA scène de l’album (pour moi).

Je ne vous dit rien de plus.

Au final, nous avons Holmes et Watson qui emménagent au 221b et qui se retrouvent, ensuite, avec un Lestrade, sur une scène de crime, où le policier leur parie un mois de son salaire qu’une femme nommée Rachel est impliquée dans le meurtre.

Erreur, Lestrade !! le grand « RACHE » inscrit en lettres de sang sur le mur signifie « Vengeance » en allemand…

J’ai passé un bon moment avec les deux albums et je vais relire le premier pour me remettre tout en mémoire et ne pas oublier de me fendre d’une petite critique positive.

Publicités

28 réflexions au sujet de « Sherlock Holmes – Tome 2/2 – Les origines : Scott Beatty & Daniel Indro »

  1. 🤔 Mais pourquoi diable autant de gens ont ils voulu revoir la rencontre d’Holmes et Watson à leur sauce sans se satisfaire du canon ! 🧐 En fait je trouve ça assez lassant, totalement inutile et irrespectueux du canon! Leur faire connaître d’autres aventures via des pastiches… pourquoi pas… 🤨 Rajouter des choses… voire essayer de remplir le grand hiatus… pourquoi pas… 🤔 Mais contredire ce qui est écrit par Conan Doyle… Nan! 😡

    Sacrilège ! Allez Toqué! Empile les bûches ! Justement je trouvais qu’il faisait froid aujourd’hui! 😬

    Aimé par 1 personne

      • Mais oui ils ont le droit d’écrire ce qu’ils veulent!!! Du moment qu’ils n’appellent pas leurs personnages Holmes et Watson!

        Chais pas moi… pourquoi pas Tintin et Milou? Quik et Flupke? Ginette et Robert ?

        Ok… ok… je déconne! Quoi que… Certains pastiches déforment tellement la psychologie de Holmes et/ou de Watson qu’on ne voit pas pourquoi ils devraient habiter le 221b!!!

        Tiens ! Et pourquoi pas des pastiches d’Agatha Raisin nous la présentant comme super sympa, traînant en jogging, bonne cuisinière, non fumeuse et lesbienne envisageant d’entrer en religion???🤪

        Aimé par 1 personne

        • Je me marre ! J’imagine surtout Agatha en gentille personne, aimable, affable… Le délire, quoi !!!

          Je n’ai rien contre des revisites du Canon, mais faut que ce soit bien fichu et oui, je sors en courant avant que tu ne me poursuive avec un rouleau à pâtisserie !! :p

          J'aime

          • Mais moi aussi j’aime le pastis hips! Heu les pastiches… Mais les bons! Ceux qui s’insèrent dans le canon en le complétant et sans prétendre le bouleverser ou raconter que…ben tout compte fait Conan Doyle ne vous a pas dit la vérité!!! Et évidemment ils ne doivent pas toucher aux personnalités d’Holmes et de Watson!:-D

            Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.