L’Ouest Américain – Territoires sauvages : Olivier Grunewald & Michel Le Bris

Titre : L’Ouest Américain – Territoires sauvages

Auteurs : Olivier Grunewald & Michel Le Bris
Édition : du Chêne (2005)

Résumé :
Go West ! Mais où le situer cet Ouest de toutes les fascinations, contrée sans limite, territoire de l’errance qui semble courir des forêts profondes du Montana au désert de l’Arizona, des grandes plaines aux convulsions géologiques des Rocheuses ?

Ces paysages fous, ces poèmes de pierre, cathédrales du Nouveau Monde, somptueusement photographiés par Olivier Grunewald nous sont aussi des paysages intérieurs et ces pistes des chemins où retrouver de fragments de nous-mêmes, enfouis et nécessaires.

Michel Le Bris … Lire la suite nous communique sa passion pour ces territoires et l’émerveillement sans cesse renouvelé devant une nature qui fait appel à la part sauvage qui est en nous.

Critique :
Autant dire les choses telles qu’elles sont, sans gants, sans diplomatie, à chaud : putain de sa mère, les photos de malade qu’il y a dans ce livre ! Magnifiques !

Et elles me font toujours cet effet alors que cela fait des années que je possède ce beau livre et que je l’ai déjà feuilleté quelques fois dans ma vie.

Ici, un peu de bla-bla et pour le reste, c’est zéro tracas, hormis le fait qu’on a une énorme envie de partir là-bas pour voir ces paysages en encore plus vrai que sur les photos.

Oui, les photos sont de tellement bonnes qualités et le travail derrière est sans nul doute important, mais le rendu est impeccable et les couleurs, les images, vous sautent aux yeux et il est difficile de s’en détacher, ou alors, on a l’effet inverse, on devient fébrile et on effeuille le livre en vitesse, pour se gorger de toute cette nature sauvage sublimée.

Si dans le pire des cas vous le faisiez à la va-vite, pas de soucis, vous y reviendrez ensuite pour le faire dans les règles de l’art, avec lenteur et concentration.

Arpentez donc le désert du Sonora, visiter le sublime Colorado, pays des canyons, pénétrez dans la Sierra Nevada et ouvrez les yeux sur le Yellowstone avant de répondre à l’appel du Wilderness… N’oubliez pas de bien vous couvrir pour les images sous la neige.

Le Mois Américain – Septembre 2019 – chez Titine.

16 réflexions au sujet de « L’Ouest Américain – Territoires sauvages : Olivier Grunewald & Michel Le Bris »

    • Nan mais alors là! Mon correcteur automatique n’en fera jamais d’autre!

      GO WEST! Pas gai western! Cela étant… un western gay… avec les Village People qui font le cowboy, le flic et l’indien (on peut rajouter le mec du bâtiment) et les Pet Shop Boys qui tiennent le saloon (avec un synthétiseur à la place du piano désaccordé)… ça le ferait…

      On tirera juste moins de coups… de feu! Parce que tout le monde sera sympa! Épicétou 😬

      Aimé par 1 personne

  1. Ping : Billet récapitulatif du mois américain 2019 | Plaisirs à cultiver

  2. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Septembre 2019 [Mois Américain] | The Cannibal Lecteur

  3. Ping : Bilan du Mois Américain – Septembre 2019 [Chez Titine] | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.