Bilan Livresque Annuel et Coups de Cœurs 2019 (1/2)

Toujours difficile de faire des choix, lorsque la fin de l’année arrive.

On avait aimé certains romans et on les a oublié à la fin, ne sachant plus de quoi ils parlaient, ni quelles furent nos émotions…

Ou alors, on aimé le scénario, le suspense, mais de toutes ses émotions, il ne reste rien de tangible et on hésite à le faire entrer dans son bilan puisque, normalement, on ne choisit QUE ceux qui nous ont marqué durablement.

Choisir c’est renoncer, m’a dit un jour Nathalie et elle a raison. Quand on choisi, on renonce à d’autres.

Alors, cette année, je vais changer un peu ma manière de désigner mes coups de cœur ultimes.

Aujourd’hui, vous aurez la liste brute de mes préférences. J’en ai 40 sur le total de mes lectures.

De ces 40 titres coups de cœur, 18 ressortent plus que les autres, ils seront surligné en fluo jaune. On pourrait penser que c’est peu, mais je trouve que ce n’est pas mal tout.

Demain, je vous ferai des sélections plus exhaustives, plus précises, selon la catégorie du roman, afin d’en inclure d’autres, mais classés selon des ressentis différents, ceci afin ne pas mettre un roman qui m’a fait rire ou qui m’a évadé avec un roman plus profond.

Mais je cause, je cause et j’oublie le but principal de cet article, ce que tout le monde veut savoir, voir de ses yeux vus… Non pas les dessous de la reine d’Angleterre mais mes chiffres de lecture !

Pour battre mon record absolu de 2018 (depuis que je tiens un blog et que je vous communique une compta précise), il me fallait lire plus de 148 romans et j’avais fixé comme objectif d’arriver à lire 150 romans cette année.

La barre était haute, très haute et j’avoue que je ne me suis pas mise la pression…

J’ai fait ce que je fais depuis longtemps : j’ai dévoré des lectures, essayant de faire baisser ma PAL, tentant de lire le plus possible de nouveautés, mais aussi d’anciens romans qui étaient sortis les autres années (2016-2017-2018) et qui traînent toujours dans mes étagères…

Sans oublier essayer de sortir aussi d’autres romans, de ceux qui me font sortir de mes sentiers battus comme les Classiques, la SF, la Fantasy… Guère brillant de ce côté-là, j’aurais pu faire mieux, faire plus.

Petit récapitulatif des Bilans des années antérieures, afin de voir si on va distribuer plus de flouze aux actionnaires (mdr) : 

  • 2012 – 96 romans lus (pitoyable, je sais, shame on me)
  • 2013 – 116 romans lus (je remonte)
  • 2014 – 112 romans lus (15 en numérique)
  • 2015 – 109 romans lus (68 en numérique)
  • 2016 – 134 romans lus (100 en numérique)
  • 2017 – 140 lus (74 en numérique) / 112 bédés / 23 mangas
  • 2018 – 148 romans lus (91 en numérique) / 85 bédés / 17 mangas / 1 comics
  • 2019 – ????

Bon, disons-le de suite, j’ai 365 lectures, toutes confondues, à mon compteur… On peut donc dire que j’ai lu tous les jours de l’année !

Pardon, je m’égare car pour mon record de lecture, je ne compte que les romans et j’exclu les relectures, les bédés, les mangas, les encyclos, les beaux livres,…

  • 2019 : 175 romans lus (+5 relectures = 180 en réalité) !! RECORD BATTU ET NOUVEAU SEUIL À ATTEINDRE DE 175 POUR 2020

2019, c’est aussi :

  • 146 Bédés (RECORD)
  • 24 Mangas(RECORD)
  • 11 beaux livres
  • 3 Comics
  • 1 Encyclopédie du polar

C’est aussi, au niveau des statistiques diverses :

  • Critères de recherche (avec les fautes d’orthographes !) :
    1. image fun noël coquin
    2. irene adler nue
    3. pere noel porno
    4. joseph merrick sex
    5. lapsang souchong toxique
    6. lapsang souchong interdit en france
    7. le manuscrit inachevé solution enigme
  • Articles les plus lus :
    1. Page d’accueil
    2. Le mystère mystérieux du thé [Par Dame Ida]
    3. Elephant Man – La véritable histoire de Joseph Merrick, l’homme-éléphant : Michael Howell & Peter Ford
    4. Joyeux Noël coquin à tous et à toutes
    5. Jack The Ripper – 5. Les Lettres : « Dear Boss » – « From Hell » & « Saucy Jack »
  • Pays (merci les VPN pour certains pays) :
    1. France
    2. États-Unis
    3. Chili
    4. R.A.S Chinoise de Hong-Kong
    5. Belgique
    6. Canada
  • Les plus bavardes (oui, que des filles !) :
    1. Rachel
    2. Ida
    3. LydiaB
    4. Sharon
    5. La Fée Stelphique
    6. Lecturesdudimanche
  • Vues : 88.845
  • Visiteurs : 44.050
  • Commentaires : 7.909
  • Articles : 384 (putain, je bosse fort ! Ida a participé aussi)

Mes 40 Coups de coeur 2019 classés par ordre de lecture et mes 18 préférés en surlignage jaune fluo :

  1. Les mal-aimés : Jean-Christophe Tixier
  2. La nuit divisée : Wessel Ebersohn
  3. Le chant des revenants : Jesmyn Ward
  4. À la ligne : Joseph Ponthus
  5. L’envol du moineau : Amy Belding Brown
  6. Né d’aucune femme : Franck Bouysse
  7. L’empreinte : Alex Marzano-Lesnevich
  8. Comme les lions – Bull Mountain 2 : Brian Panowich
  9. Manhattan chaos : Michaël Mention
  10. Nuits Appalaches : Chriss Offut
  11. 1793 : Niklas Natt och Dag
  12. Sauvage : Jamey Bradbury
  13. Shiloh : Shelby Foote
  14. Nymphéas Noirs : Michel Bussi
  15. La forme de l’eau : Guillermo Del Toro
  16. Le triomphe de la bêtise : Armand Farrachi
  17. Écouter le noir : Collectif
  18. Denali : Patrice Gain
  19. Hot Spot : Charles Williams
  20. Taqawan : Éric Plamondon
  21. Pieds nus sur la terre sacrée : Teresa Carolyn McLuhan
  22. Erectus : Xavier Müller
  23. Le petit arpent du bon Dieu : Erskine Caldwell
  24. La dame en blanc : W. Wilkie Collins
  25. Tandis que j’agonise : Faulkner
  26. Au nom du bien : Jake Hinkson
  27. Dites-leur que je suis un homme : Ernest J. Gaines
  28. Régression : Fabrice Papillon
  29. Le garçon en pyjama rayé : John Boyne
  30. La vie en chantier : Pete Fromm
  31. PAZ : Caryl Ferey
  32. Mon territoire : Tess Sharpe
  33. Retour à Birkenau : Ginette Kolinka
  34. Complot : Nicolas Beuglet
  35. Journal d’un amour perdu : Eric-Emmanuel Schmitt
  36. Couleurs de l’incendie : Pierre Lemaitre
  37. Le noir qui infiltra le Ku Klux Klan : Ron Stallworth
  38. Une bête au paradis : Cécile Coulon
  39. De bonnes raisons de mourir : Morgan Audic
  40. Les testaments : Margaret Atwood