Camp de gitans : Vladimir Lortchenkov

Titre : Camp de gitans

Auteur : Vladimir Lortchenkov
Édition : Mirobole Horizons Pourpres (03/09/2015)
Édition Originale : Tabor uhodit (2010)
Traducteur :

Résumé :
Loufoque, grinçant, acide, voici le tableau d’un pays en plein chaos dans un monde à la dérive. A l’Assemblée générale des Nations Unies, un terroriste moldave prend en otages tous les grands de ce monde, d’Obama à Poutine, en passant par Merkel, Berlusconi et Sarkozy. Ses revendications stupéfient la planète.

Pendant ce temps en Moldavie, entre incurie, corruption et culte aveugle de l’Union européenne, le pays a sombré dans l’anarchie, la capitale Chisinau est envahie par des hordes d’enfants abandonnés et une étrange religion se répand : les Moldaves seraient le Peuple élu, le nouvel Israël, qui réclame une Terre promise au bord de la Méditerranée… L’ONU va devoir agir, sans quoi, adieu les otages !

Découvrez dans ce roman à l’écriture étourdissante comment les Moldaves marchandent avec Dieux, ou pourquoi le major Plechka, maton filou, oblige ses prisonniers à écouter en boucle les trésors de la poésie nationale…

Critique :
Mon voyage en Moldavie s’est mal déroulée et je n’ai jamais réussi à rentrer dans ce livre qui avait pourtant tout pour me plaire puisqu’il était loufoque.

Nous commencions pourtant bien… Nous sommes aux Nations Unies où les plus grands chefs d’Etat du monde (Obama, Berlusconi, Merkel, Sarko,…) sont pris en otage par un « terroriste » moldave.

Pas de bol, j’ai eu un décrochage assez vite avec les espèces d’élucubrations biblique d’un espèce de prophète moldave qui disait que son peuple était en fait le peuple élu. Déjà là, je zappais des pages.

L’auteur donnant de la voix à plusieurs personnage, nous avons été aussi dans un camp de détention où l’arbitraire règne en maître puis nous irons dans la capitale qui se trouve en pleine déliquescence et dans une anarchie sanglante.

Je ne sais pas si j’ai déjà lu aussi loufoque que ce roman ! On est dans la farce, dans l’énormité, dans le plus c’est gros, ben plus c’est gros… En fait, ce roman est une bouffonnerie et j’ai beau aimer ça, ici, j’ai plus que coincé.

La Moldavie est un pays pauvre, le cul entre deux chaises entre les nostalgiques de l’ex-URSS et ceux qui sont europhiles, de plus, le pays connait un exode massif. Tout le monde fout le camp.

L’auteur a donc imaginé que son pays se vide totalement, comme dans une parodie osée de certains situations bibliques. Pffff, c’était long, répétitif et j’ai sauté, sauté, sauté des pages en soupirant et l’histoire m’est totalement passée au-dessus de la tête.

Non, pas possible, nous n’étions sans doute pas fait pour nous rencontrer, le roman et moi. Ce n’est pas l’envie qui me manquait, mais le style de l’auteur est rébarbatif (pour moi) et le côté sans queue ni tête m’a tué.

Puisque, selon eux, « La Moldavie, tu l’aimes ou tu la quittes », je pense que je vais quitter ce roman qui ne m’a pas apporté l’ivresse littéraire que je voulais.

Dommage car j’aurais préféré prendre mon pied dans le récit, avoir des fous rires et en apprendre un peu plus sur la Moldavie. En apprendre autrement.

Malgré tout, sous ce style foutraque et bouffon, on sent tout de même que l’auteur hurle son amour déchirant à son pays, en voie de perdition.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (juillet 2019 – juillet 2020) – N°161 et le Mois du Polar chez Sharon (Février 2020) [Lecture N°06].

18 réflexions au sujet de « Camp de gitans : Vladimir Lortchenkov »

  1. Hummm… ça parait être une bonne idée quand on y pense d’envoyer tous les gens qui ondulent de la toiture et pensent être les Zélus vivre sur un pays bien à eux… mais on a déjà essayé et ça a donné les USA qui ont élu un Trump comme président parce que… beaucoup de gens pensaient se retrouver en lui et en sa folie… 😱 Bref… on ne négocie pas avec ce genre de terroristes! Qu’ils tuent les dirigeants des démocraties ! Elles sont assez solides pour se trouver d’autres chefs! 😬

    Aimé par 1 personne

      • Le diagnostic concernant Trump est tellement clair et il est tellement donné à tous de le vérifier !!! C’est un mégalomane psychotique (puisqu’il est hors réalité) et comme tout ça repose sur des mécanismes interprétatifs et pas hallucinatoires, on parlera de paraphrénie ou délire passionnel. Le problème avec les psychotiques pétés de thunes c’est qu’ils peuvent vivre indéfiniment sur leur nuage de zinzin (cf l’exemple de Florence Foster Jenkins, riche héritière chantant faux et se prenant pour une diva!)… et c’est dangereux de leur donner du pouvoir!

        Aimé par 1 personne

        • Voilà les beaux mots utilisés ! Il est ça, doublé d’un misogyne, d’un phallocrate, d’un mythomane. Et d’une horrible coiffure.

          Il n’aurait jamais dû l’avoir, les états-unis devraient revoir leur système de grands électeurs qui avait été instauré lorsque certains états étaient peu peuplé… d’électeurs potentiels puisque les Noirs ne pouvaient pas voter. Afin de donner le même poids aux états, petits ou grands. Maintenant, ça ne devrait plus exister et ils devraient changer le système.

          J'aime

          • Je crois que la coiffure improbable est un truc fréquent chez les paraphrènes !

            Wilhem Reich était un paraphrène célèbre qui se prenait pour un savant et créait des machines improbables qui ne marchaient pas et des théories foireuses… et il était coiffé presque pareil! Vas voir sur Gogol Images… la similitude est frappante!

            Dieu préserve l’Amérique de voir Trump débarquer dans un costume de scène de Florence Foster Jenkis!!!
            😂🤣😂

            Aimé par 1 personne

  2. Dommage, la Moldavie, c’était plutôt original et ça aurait pu me plaire. Ca me rappelle un peu ‘Vie et oeuvre de Constantin Erod’ de Julien Donadille sur l’exil romain du roi de Slovanie, petit état imaginaire de l’ex-Yougoslavie. J’avais beaucoup aimé…

    J'aime

  3. Ping : Mois du polar 2020 | deslivresetsharon

  4. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Février 2020 | The Cannibal Lecteur

  5. Ping : Bilan Livresque – Mois du Polar – Février 2020 Chez Sharon | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.