Une cible parfaite – La première enquête de Drongo, ex-agent du KGB : Tchinguiz Abdoullaïev

Titre : Une cible parfaite – La première enquête de Drongo, ex-agent du KGB

Auteur : Tchinguiz Abdoullaïev
Édition : De L’Aube – Noire (02/04/2015)
Édition Originale : Идеальная мишень (1999)
Traducteur : Robert Giraud

Résumé :
Une chasse à l’homme est ouverte à travers toute l’Europe, de Moscou à Paris. Chasse impitoyable, jalonnée de cadavres, où de chasseur on devient vite gibier.

Plusieurs groupes rivaux sont sur la piste d’un homme en cavale, dont les révélations pourraient compromettre de hauts responsables russes.

Les uns sont résolus à le réduire définitivement au silence, d’autres, à le récupérer pour le faire parler. Parmi ces derniers, il y a des mafieux, mais aussi les enquêteurs du Parquet russe, et ceux-ci font appel au fameux Drongo.

Cet ancien du KGB, individualiste et bon vivant, devenu détective privé, dépourvu d’illusions mais non de principes, met ses extraordinaires capacités d’observation et de déduction au service des causes justes.

Dans la chasse au fuyard, Drongo a pris le départ le dernier. Comment pourra-t-il combler son retard ?

Un excellent polar au cœur du pouvoir russe actuel.

Critique :
Puisque ces derniers temps j’ai beaucoup voyagé en littérature, la Russie m’a semblé être une bonne destination, une sorte de retour au sources car j’ai toujours eu un faible pour ce pays (en plus des États-Unis et de l’Angleterre) que j’aimerai visiter.

Ce sera dans une autre vie et en attendant, j’ai joué à James Bond sans les gadgets, à Sherlock Holmes sans la pipe et sans Watson, au double et même triple jeu.

Drongo a un cerveau qui travaille, il est capable d’analyser les situations et les gens très vite et aurait même quelques dispositions holmésiennes lorsqu’il énonce des déductions, surprenant par-là même les gens en face de lui.

La construction du roman n’est pas simple puisque nous commençons d’un côté, à Amsterdam avec Edgar, un 12 avril et que le chapitre suivant, nous repartons à Moscou, enquêter avec Drongo, mais le 3 avril, et, cerise sur le gâteau, 10 mois avant le commencement…

D’accord, cela ajoute du piment mais aussi de la confusion si vous lisez tôt le matin et que le café noir ne fait pas encore effet… On s’est déjà égaré dans des romans pour moins que ça et ces aller-retour dans l’espace-temps a de quoi dérouter.

Heureusement, on comprend assez vite de quoi il retourne et ensuite, ces voyages sur la ligne du temps ne seront plus qu’une formalité et plus de jet-lag entre les deux.

Drongo est un ex-agent du KGB qui possède un ordinateur à la place du cerveau (des PC de 1999) sans pour autant être un cyborg. Ses amours sont compliquées, il a peur d’aimer, de voir mourir la femme qu’il aime et n’est pas corruptible.

Ne lisez pas ce roman si vous voulez de l’action à toutes les pages, nous sommes dans un roman policier aux relents d’espionnage, mais oubliez ce bon vieux James Bond car ici, les meilleurs espions sont ceux dont on ne connait pas le nom et qui ne se font pas remarquer.

Pour ma part, j’ai pris plaisir à revoir Moscou, à explorer les arcanes sombres du pouvoir et des organes tels que KGB, GRU et autres initiales qui foutent la trouille. L’auteur parle de l’effondrement du bloc soviétique, lorsque l’URSS s’est disloquée et qu’il n’est resté que la Russie.

Voir cet effondrement de l’intérieur permet de l’éclairer un peu, même si le sujet est tellement vaste et sombre que jamais nous n’en verrons le bout. Malgré tout, certains personnages en ont la nostalgie, même s’ils savent au fond d’eux qu’y revenir serait une folie.

Ça me donne envie de lire les autres enquêtes de Drongo.

Challenge Thrillers et Polars de Sharon (juillet 2019 – juillet 2020) – N°181 et le Mois du Polar chez Sharon (Février 2020) [Lecture N°26].

22 réflexions au sujet de « Une cible parfaite – La première enquête de Drongo, ex-agent du KGB : Tchinguiz Abdoullaïev »

  1. Hello belette,
    Je m’intéresse aussi à ce grand pays. Et ta chronique me donne envie de le lire. L’esprit Russe à tous les niveaux est bien différent des USA, de l’Europe occidentale, une partie de l’Asie. Je vais aller voir ce titre. 😊
    HS : As-tu vu sur Arte en plusieurs épisodes toute l’histoire du Goulag ?

    Aimé par 1 personne

    • J’entendais hier à la grande librairie qu’en France (comme chez nous), on pouvait parler de sexe, en rire, être gouailleur, mais qu’en russie, c’était un sujet sérieux et qu’on ne plaisantait pas avec… Je n’aime pas les dirigeants russes, mais j’aime le pays.

      Ben non, vu que je regarde très peu la télé et que de ce fait, je ne suis pas une zappeuse, j’ai loupé ça… :/

      Mais je voudrais lire « l’archipel du goulag » en version abrégée, mais j’ai un peu peur…

      Aimé par 1 personne

      • L’Archipel du Goulag que je n’ai pas lu mais vu dans ces documentaires est pénible à regarder comme la Shoah. Plus de vingt millions de morts. Pour parler du pays même, j’ai vu récemment un documentaire sur le Géorgie. Les grandes étendues de Sibérie, la faune, la flore, les habitants. Comme toi, j’aime le géographie et je regarde ces endroits dont je connais si peu. Dans mon fauteuil, je m’évader ainsi et je voyage en me disant : Comme j’aimerais aller là bas. 😊 J’aime les rapports que ces personnes ont essayé de garder comme rapport avec la terre, leurs rites, coutumes, chants, musiques et instruments. Merci pour ton commentaire belette 😉

        Aimé par 1 personne

        • Oui, j’ai peur de l’ouvrir et qu’il finisse au freezer, même si j’ai des doutes, Soljenitsyne a été censuré, il a dû cacher ses écrits et camoufler tout ça. Faudra que je respire un grand coup avant de l’ouvrir et le lire petit à petit. Pas le genre de lecture que l’on commence le coeur joyeux, ayant lu assez bien de livres sur la shoah, je sais jusqu’où l’Humain peut aller et ça me fait toujours peur.

          Je regarde la télé pour aller me coucher moins bête, pour rire un bon coup ou me vider ma tête, mais même pour me la vider, je sélectionne !! Ne me fais pas regarder les anges de Los angeles ou d’ailleurs, ni des 4 mariages et une lune de miel ! :p

          Pas de quoi ma poule 😉

          Aimé par 1 personne

          • Tu me fais rire belette, les trucs de les anges et lune de miel, je ne regarde pas non plus. Tu n’es pas obligée de t’infliger ce que tu n’as pas envie non plus. 😳😄
            J’ai vu la Shoah quand le film est sorti et je n’aimerais plus le revoir, c’était vraiment brrrkkkk pour bien des horreurs. Comme ce qui c’est passé sous Staline est souvent passé sous silence, je me suis dit que c’était le moment. Au niveau historique, la vie de ce monstre je l’avais déjà vue sur Arte et il y avait des recoupements historiques qui vis à vis des autres pays m’étonnent tout de même. Personne n’a rien vu non plus. En Angleterre, en France. Il a roulé tout le monde dans la farine dans un but unique d’imposer le communisme dans le monde. Enfin tout ça c’est pas joli, joli. Je ne regrette pas d’avoir regardé comme un cours d’histoire. En attendant, je lirai cette enquête mise dans ma liste qui s’allonge. 😀😀😀. Aller chez toi, Geneviève de Collectif Polar, Pierre Faverolle et puis Yvan, c’est déjà pas mal. 😉🥳🥳🥳

            Aimé par 1 personne

            • Je ne saurais même plus regarder « la liste de Schindler » et pourtant, le film est magnifique, mais rien que de penser que je vais revoir la petite fille en rouge, ma gorge se serre. Et pour tout le reste aussi 😥

              On dit toujours qu’on sera vigilant, que ça ne se reproduira plus, et à peine on a dit ça qu’un type fait pire que le précédent. Et d’après les chiffres, Staline a plus de morts sur la conscience que Hitler… Monde de fou, d’assassins et de dégénérés.

              Rassure-toi, je ne m’infligerai jamais le mariage du dîner presque parfait de l’amour dans le pré à los angeles avec les anges de loft story ! mdr

              Mais que vois-je ? Tu suis les meilleurs, les plus tentateurs, surtout Yvan, il est terrible !!

              Aimé par 1 personne

  2. Ping : Mois du polar 2020 | deslivresetsharon

  3. Hummm… je me laisserai bien tenter… tous ces bôzéspions…. miam… en même temps ils sont perdus dans une sacrée jungle… 😁

    Dis moi Belette… il faudra quand même que tu m’expliques comment tu fais pour ne pas être épuisée par le jetlag en passant sans cesse d’un pays à l’autre??? 😉

    J'aime

  4. Ping : Bilan Livresque Mensuel : Février 2020 | The Cannibal Lecteur

  5. Ping : Bilan Livresque – Mois du Polar – Février 2020 Chez Sharon | The Cannibal Lecteur

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.