Hamish Macbeth – Tome 02 – Qui va à la Chasse : M.C Beaton [Par Dame Ida, Pigiste Bénévole Confinée et Confirmée]

Titre : Hamish Macbeth – Tome 02 – Qui va à la Chasse

Auteur : M.C Beaton
Édition : Albin Michel (24/04/2019)
Édition Originale : Death of a Cad (1987)
Traduction : Marina Boraso

Intro Babelio :
Lorsque Priscilla Halburton-Smythe ramène à Lochdubh son nouveau fiancé, un dramaturge londonien, tout le monde est enchanté… sauf Hamish Macbeth, amoureux transi de la jeune femme.

Mais ses affaires de cœur devront attendre un peu : un des invités aux fiançailles de Priscilla, l’affreux goujat Peter Bartlett, est retrouvé assassiné pendant une partie de chasse à la grouse.

Chargé des premières investigations, Hamish Macbeth fait face à une brochette de suspects huppés, qui avaient tous une bonne raison d’attenter à la vie de l’ignoble capitaine Bartlett.

Vous aimez Agatha Raisin ? Vous allez adorer Hamish Macbeth !

Comme sa grande sœur Agatha, cet Hercule Poirot à la sauce écossaise entraîne le lecteur dans des aventures totalement déjantées sorties tout droit de l’imagination de M.C Beaton. Avec, en prime, le charme des lochs, des highlanders mystérieux et des châteaux hantés.

Attention, fantômes !

Résumé : 
Or, donc, lors de sa précédente enquête, Hamish Macbeth petit policier local, tenant presque plus du garde champêtre qu’autre chose, dans ce bled paumé des Highlands, avait brillamment résolu l’affaire du meurtre d’une insupportable grognasse lors d’un stage de pêche au saumon.

A cette occasion, nous découvrions que ce grand rouquin trentenaire et sympathique en pinçait pour la belle Priscilla Halbuton-Smythe, fille du Colonel et châtelain local.

Le dit Colonel très préoccupé de son statut social, apparaissait comme plein de morgue et de mépris pour notre modeste héros, fils de famille nombreuse qui vivotait grâce au système D et aux prodigalités de Dame Nature, afin d’envoyer autant d’argent que possible à ses parents qui avaient encore d’autres enfants à élever.

Or donc, cette nouvelle enquête débute par le retour au château de Priscilla, au bras d’un fiancé médiatique, auteur de pièce à succès, et passablement narcissique et insupportable.

Les parents de la fiancée devant tenir leur rang, se sentent obligés d’inviter la gentry locale et organisent une soirée qui s’annonce prometteuse… et qui nécessite d’héberger les invités au château.

Or, Priscilla commet un terrible impair : elle invite notre petit policier de proximité qui ne pourrait que détonner au milieux de cet aréopage distingué…

Le Colonel et la Colonelle posent leur veto mais la bonne devant annoncer à Hamish l’annulation de l’invitation préférant courir le guilledou, Hamish se présente à la porte dans un costume bien trop petit pour lui, prêté par un ami serveur…

Priscilla l’interceptant, au passage lui prêtera de quoi se changer en piochant dans les affaires d’un oncle absent, et Hamish pourra observer les curieux manèges de cette bande de hobereaux provinciaux infatués dont la supériorité supposé ne repose manifestement pas sur l’intelligence, les qualités humaines ou la moralité.

Deux des invités chasseurs (visiblement dans la gentry, c’est chasse obligatoire) ont fait un pari… Celui qui ramènerait le premier une paire de grouses, volatile en voie de disparition, recevrait 5000 livres de la part de l’autre.

Mais l’un des parieur soupçonne l’autre, un personnage peu sympathique et douteux de vouloir l’entourlouper… Mais c’est l’entourloupeur qui en sera pour ses frais puisqu’on le retrouvera au matin la poitrine criblée de plombs !

Hamish n’est pas dupe et ne lâche pas l’affaire malgré l’apparence accidentelle de ce décès, et l’empressement de l’inspecteur du secteur à vouloir se contenter des apparences pour ne pas froisser le Colonel qui ne peut imaginer que l’un de ses invités soit un assassin.

Mon avis :
Ne le répétez pas à Toqué… Mais je suis amoureuse d’Hamish, et je ne comprends pas du tout ce qu’il trouve à cette Priscilla qui lui sera à jamais inaccessible à en croire cette putain de conscience de classe britannique sa grand-mère !

Si Agatha c’est moi (humm… je suis tout de même encore un peu plus jeune…), Hamish c’est le mec sympa, simple, beau et proche de la nature et futé comme je les aime !

D’ailleurs… je suis certaine qu’Agatha craquerait (pour qui ne craque-t-elle pas?) si MC Beaton avait eu la bonne idée de les faire se croiser dans une aventure commune.

Hamish n’est pas un héros qui en impose… C’est un bon gars, simple, posé tranquille… qui ne se la raconte pas… Même s’il n’a pas beaucoup de pragmatisme en matière de vie amoureuse…

Mais bon… il semble que les histoires d’amour impossibles qui n’en finissent pas aient été la spécialité de MC Beaton, non ?

A part la sympathie que j’ai pour ce petit policier, j’avoue avoir beaucoup apprécié la plume de l’auteur dans ce volume.

Un style plus travaillé que dans les aventures d’Agatha, qui sait mettre en valeur les charmes bucoliques de l’Écosse, son atmosphère et son climat.

Une critique aussi subtile que cruelle du système de classe britannique et de l’imposture sur laquelle il repose, mêlé à une intrigue dynamique, voilà ce qui a su capter mon intérêt une nuit entière (enfin presque).

J’ai passé un excellent moment avec Hamish.

Un seul regret : 288 pages… c’est relativement vite lu et il semble que les traductions françaises s’en soient arrêtées au volume 4 ou 5 pour le moment… Grrrr…

NB : Les deux derniers paragraphes de l’intro Babelio semblent rajoutés de façon automatique pour présenter la série… Mais dans le volume 1 comme dans celui-ci… Aucun fantôme à l’horizon !

41 réflexions au sujet de « Hamish Macbeth – Tome 02 – Qui va à la Chasse : M.C Beaton [Par Dame Ida, Pigiste Bénévole Confinée et Confirmée] »

  1. Je préfère de loin notre policier écossais à Agatha dont je trouve que la série tourne un peu en rond. Plus d’humour chez Hamish…
    J’ai eu la chance d’en trouver un paquet en 2ème main pour quasiment rien dans une boutique à Guernesey, donc j’ai de l’avance par rapport aux ouvrages traduits ici.

    Aimé par 1 personne

    • En tant qu’avocate des deux séries je me permets d’intervenir 😁

      Il y a des points communs et des différences entre Hamish et Agatha. Et j’apprécie beaucoup ces différences. Evidemment si c’est ces points communs qui te dérangent chez Agatha (genre « amours impossibles » un peu trop récurrent à mon goût… et le côté intrigue « sans prétention » avec une pointe de comique de situation qui en revanche me plaît davantage) Hamish n’est pas pour toi…

      Sinon… tu ne perds que deux pu trois heures à faire un essai! 😁

      Aimé par 1 personne

    • Coucou toi !

      Agatha est spéciale, je me suis arrêtée au tome 5, d’ailleurs, et si je reprend, je vais en sauter certains.

      Hamish, faudra que je teste, en mettant en page les chroniques de ma télétravailleuse bénévole non rémunérée, Dame Ida, les bouquins me tentent bien !

      J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé celui-ci ! J’ai ensuite lu un tome qui arrive bien après, mais sinon le 4e m’attend toujours… ce sera sans doute le cas en mai quand je reprendrai les British Mysteries après l’interruption japonaise 🙂

    Aimé par 1 personne

C'est à votre tour d'écrire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.